Contenu

Contre les racines

Résumé
Une réflexion sur le sens du retour à la tradition qui a lieu depuis quelques décennies dans le monde entier, démêlant les notions d'identité, de mémoire et de racines. Passant de Romulus à Trump, ou de la mémoire privée à la mémoire collective, l'auteur constate que les valeurs d'authenticité de la tradition n'existent pas, que les cultures changent et que les traditions se choisissent. ©Electre 2017
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 3h. 33min.
Édition: Paris, Flammarion, 2017
Numéro du livre: 36074
ISBN: 9782081409460
Collection(s): Champs.
CDU: 301

Documents similaires

Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67641
Résumé: Cet essai, consacré à Sade, examine les facettes de la vie et de l'oeuvre de l'homme de lettres longtemps controversé. G. Macé présente le marquis de Sade comme un précurseur de l'anthropologie et met en avant sa curiosité insatiable, en ce qu'il a comparé les croyances et les coutumes de tous les peuples, sans préjugés, et en alliant la sexualité à un athéisme radical.
Durée:6h. 59min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:77270
Résumé: Etude anthropologique du sourire dans ses aspects sociaux, affectifs, émotionnels et physiques. En se fondant tant sur les sciences que sur les arts, l'auteur montre qu'il s'agit d'un moyen de communication sans mot et de tout son corps. Il explique que cette expression relève à la fois du corps, des conventions sociales et de la spiritualité.
Lu par:Nathalie
Durée:4h. 31min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31572
Résumé: Le philosophe constate que les divisions se multiplient et ne cessent de croître au début du XXIe siècle et cherche des issues, à partir de notions philosophiques classiques et modernes, de faits quotidiens, etc.
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70933
Résumé: Une sélection de textes représentatifs de la pensée de l'anthropologue et ethnologue français, théoricien du structuralisme, classés par thèmes et par ordre alphabétique. L'anthropophagie, la culture, la démocratie, l'esthétique, la famille, le racisme, le marxisme, l'opposition entre nature et culture ou encore le totémisme sont évoqués.
Durée:35h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73893
Résumé: Une relecture critique des récits de l'histoire de l'humanité à la lumière des acquis des sciences sociales et de l'archéologie depuis le tournant des XXe et XXIe siècles. Les auteurs déconstruisent la vision classique où se succèdent chasseur-cueilleur, agriculture associée au capitalisme, villes marquant l'entrée dans la civilisation avec la guerre, la bureaucratie, le patriarcat et l'esclavage.
Durée:4h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65965
Résumé: Le passage à la fiction romanesque s'inscrit dans une continuité idéologique: le peuple réunionnais pour lequel Gauvin revendique le droit à l'expression identitaire est celui que le romancier met en scène dans Quartier Trois Lettres. Il s'agira donc, tout en confrontant écriture romanesque, dominante normative et revendication identitaire, de s'interroger sur le paradoxe (réel? apparent?) d'une démarche qui fait entendre la voix de la culture créole par le biais de la langue française et de montrer en quoi Quartier Trois Lettres est le roman d'une identité (familiale, culturelle, sociale, politique) qui s'affirme.
Durée:9h. 16min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69607
Résumé: Une enquête exclusive mondiale sur la résurgence de l'idéologie suprémaciste. " Ce livre décrit la résurgence de l'idéologie blanche, propulsée sur le devant de la scène internationale par ce qui se nomme l'Alt-Right. Le sujet est dur. Le sujet est fort. Ce livre est une enquête : comment saisir sur le vif cette idéologie en gestation, dans une suite de conversations avec ceux et celles qui pensent l'idéologie blanche. Je suis donc allé à la rencontre de protagonistes de l'Alt-Right, je leur ai parlé et je les ai écoutés. Mes interlocuteurs, qui tous - ; sauf un - ; sont des intellectuels, pas des militants qui brandissent des drapeaux dans les rues ou éructent sur le Web, ont été surpris de voir un philosophe, carnet en main, se comporter en investigative reporter. Certains d'entre eux voulurent m'engager dans un débat : je m'y suis refusé. Je ne prends pas parti : j'observe et je questionne. "
Lu par:Manon
Durée:3h. 55min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30281
Résumé: Comment l'histoire longue de la République française, de ses promesses et de ses impasses, peut-elle aider à comprendre les attentats de janvier 2015 ? Que s'est-il passé, de la décolonisation à la fin des années 1980, quand la France s'est mise à rêver d'une République métissée ? Pourquoi les politiques se sont-ils montrés aussi surpris, dans les années 1990, du retour des religions dans l'espace public ? Comment la question de l'identité nationale a-t-elle resurgi dans le débat public depuis une quinzaine d'années ? Le terrorisme n'est pas un phénomène nouveau en France : depuis les années 1880 et tout au long du XXe siècle, la République a essuyé toutes sortes de contestations et d'attentats. Au cours de son histoire mouvementée, elle a sans cesse dû s'adapter aux mutations de la société française, et entendre ses revendications. Autour d'Emmanuel Laurentin, Emile Chabal, Martine Cohen, Jean-Philippe Dedieu, Gilles Ferragu, Nancy L. Green, Nacira Guénif, Abdellali Hajjat, Arnaud-Dominique Houte, Ivan Jablonka, Gérard Noiriel, Michaël Prazan, Carole Reynaud-Paligot, Karine Salomé, Jean-Louis Schlegel et Benjamin Stora et Thomas Wieder éclairent comment et pourquoi la République nous paraît aujourd'hui si fragile.
Durée:4h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75714
Résumé: Mathilde est devenue insomniaque. Puis elle a perdu le sens du toucher. Il y a eu d’autres signes : des feuillets retrouvés à la mort de son grand-père, une vidéo de Leonard Cohen à Jérusalem, le retour de la guerre en Europe. Mathilde est désorientée. Est-ce pour cela qu’elle décide subitement de prendre un avion pour Israël?? Comme si la réponse aux questions qu’elle se pose l’attendait là-bas depuis toujours. De Tel-Aviv à Capharnaüm, puis à Jérusalem, ses rencontres avec des inconnus – et quelques fantômes – ne font qu’approfondir le mystère. Jusqu’au moment où, dans un éclair, la vérité lui apparaît. Prenant l’Histoire à bras-le-corps, Qui-vive est aussi l’itinéraire d’une femme qui cherche à réconcilier son paysage intérieur avec le monde qui l’entoure.
Durée:25h. 34min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70855
Résumé: Voici un livre capital, best-seller au États-unis et en Grande-Bretagne, en cours de traduction dans plus de dix pays, commis par l'un des intellectuels les plus influents selon le New York Times, initiateur d'Occupy Wall Street à New York. Un livre qui remet en perspective l'histoire de la dette depuis 5000 ans et développe une approche totalement nouvelle. Il démontre magistralement que le système de crédit précède la naissance de la monnaie et que la dette a donc toujours structuré nos systèmes économiques et nos rapports sociaux. Il montre également que le vocabulaire des écrits juridiques et religieux de l Antiquité (des mots comme "culpabilité", "pardon" et "rédemption") est issu en grande partie de ces affrontements antiques sur la dette, et qu'il fonde jusqu'à nos conceptions les plus fondamentales du bien et du mal. Sans en avoir conscience nous livrons toujours ces combats. Un essai passionnant et essentiel qui nous permet de mieux comprendre l'histoire de notre passé, celui de la crise des crédits en cous ainsi que l'avenir de notre économie.
Lu par:
Durée:3h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70938
Résumé: Une dénonciation des replis identitaires et de la radicalité à travers l'analyse de mots, notions et expressions qui investissent le langage : souchien, intersectionnalité, diversité, bienveillance inclusive, non-mixité, entre autres. L'auteure y voit un moyen d'imposer ce qui lui apparaît comme une pensée unique et imperméable aux nuances.
Durée:3h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75271
Résumé: Après L'homme nu : la dictature invisible du numérique, cet ouvrage montre le cheminement de plus en plus dictatorial que prend la civilisation de la révolution numérique, basée sur la raréfaction des contacts humains. Les auteurs mettent ces menaces, notamment la guerre cybernétique, en perspective avec la politique menée par des Etats autoritaires tels que la Russie.