Contenu

J'ai couru vers le Nil

Résumé
Au Caire en 2011, les destins des militants Asma et Mazen, des étudiants Khaled et Dania, d'Achraf l'acteur raté et de sa domestique Akram, du communiste désabusé Issam et de sa femme Nourhane, présentatrice de télévision ambitieuse. Liés les uns aux autres, chacun vit la révolution égyptienne à sa façon, entre dissidence, fidélité au régime, actes de lâcheté et engagements héroïques.
Durée: 14h.
Édition: Arles (Bouches-du-Rhône), Actes Sud, 2018
Numéro du livre: 65439
ISBN: 9782330109042

Documents similaires

Lu par:Madiana Roy
Durée:6h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75671
Résumé: Hishâm est marchand de livres anciens au Caire. Jeune homme solitaire et fragile, il est habité par des manuscrits et des personnages d'autres temps. A la poursuite de l'interprétation de l'un de ses rêves récurrents, dans lequel il voit des anges venus du ciel cueillir le jasmin de la ville irakienne de Basra, il finit par se convaincre qu'il y a vécu dans une vie antérieure, au VIIIe siècle, et qu'il y a fréquenté d'illustres théologiens. Ce roman d'une beauté lumineuse révèle le douloureux contraste entre la splendeur de la Basra d'hier et le destin funeste de la Basra contemporaine - où les bombes ont remplacé les anges.
Durée:12h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69418
Résumé: Troisième et dernier volet de la grande fresque romanesque qui relate les transformations de l'Egypte basculant dans la modernité, après Impasse des deux palais et Le Palais du désir, Le Jardin du passé amplifie l'histoire de la famille d'Abd el-Gawwad. Une nouvelle génération, désormais, incarne les contradictions et les blessures du pays : ce sont les petits- enfants d'Abd el-Gawwad, Ahmed, le communiste, et Abd el-Monem, le frère musulman. Conflits entre les idéologies, opposition entre les valeurs trditionnelles et celles de la société nouvelle... Un immense roman pour approcher l'Egypte d'aujourd'hui. Naguib Mahfouz est le premier écrivain de langue arabe à avoir reçu, en 1988, le prix Nobel de Littérature.
Durée:19h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67596
Résumé: Etait-il en train de lui arriver ce qui arrivait aux autres pères en cette drôle d'époque ? Il entendait des choses abracadabrantes sur la " jeunesse d'aujourd'hui " : des élèves de collège prenaient l'habitude de fumer, d'autres bafouaient la dignité de leurs maîtres, d'autres encore se rebellaient contre leurs pères ! Oh ! bien sûr, son prestige à lui restait intact, mais...quel bilan tirer de cette longue vie de rigueur et de fermeté ? D'un côté Yasine qui sombrait dans la déchéance et de l'autre Kamal qui discutait, contestait et essayait de lui filer entre les mains !... C'est ici, dans les rues du Caire, que Naguib Mahfouz, le " Zola du Nil ", a promené son miroir et capté toutes les facettes d'une société égyptienne en pleine évolution. Naguib Mahfouz est le premier écrivain de langue arabe à avoir reçu, en 1988, le prix Nobel de Littérature.
Durée:23h. 3min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67140
Résumé: La rue d'Al-Nahhasin n'était pas une rue calme... La harangue des camelots, le marchandage des clients, les invocations des illuminés de passage, les plaisanteries des chalands s'y fondaient en un concert de voix pointues... Les questions les plus privées en pénétraient les moindres recoins, s'élevaient jusqu'à ses minarets... Pourtant, une clameur soudaine s'éleva, d'abord lointaine, comme le mugissement des vagues, elle commença à s'enfler, s'amplifier, jusqu'à ressembler à la plainte sibilante du vent... Elle semblait étrange, insolite, même dans cette rue criante... C'est ici, dans les rues du Caire, que Naguib Mahfouz, le " Zola du Nil ", a promené son miroir et capté toutes les facettes d'une société égyptienne en pleine évolution. Naguib Mahfouz est le premier écrivain de langue arabe à avoir reçu, en 1988, le prix Nobel de Littérature.
Durée:14h. 49min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66427
Résumé: Les Chapellières : un domaine au nord de la Loire entre Ancenis et Châteaubriand. Deux hommes que la Révolution va opposer : le seigneur Jacques Defermon et son métayer Jean Terrien qui devient le redoutable chef chouan, Coeur de Lion. Une chronique historique qui court sur un siècle (1754-1855).
Lu par:Serge Cantero
Durée:1h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32869
Résumé: Un trentenaire désabusé traîne son spleen à La Havane, entre son bureau et le Malecón... L'espoir se fait rare, la vie est un disque rayé. Rhum, salsa, tabac, et parfois un détour chez la Russe du neuvième étage. Il fait une chaleur criminelle et la révolution semble s'être oubliée au milieu du gué. Seule la mer, au loin, promet encore quelque chose... Canek Sánchez Guevara, petit-fils du Che, fait vibrer Cuba comme jamais : le désenchantement s'écrit dans une langue intense, hypnotique, et la crise des balsas est prétexte à un formidable hymne à la liberté. [Source : Site de l'éditeur]
Durée:5h. 46min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69339
Résumé: Après le retour à un pouvoir autoritaire en Égypte et l’écriture du roman J’ai couru vers le Nil, consacré aux acteurs de la révolution égyptienne, Alaa El Aswany s’est livré à une réflexion fouillée sur la dictature, qu’il nous expose ici. Inlassable chroniqueur et militant de la cause démocratique, fervent pédagogue, il conduit une analyse clinique de la dictature, tant comme système idéologique que comme réalité persistante et insoutenable pour de nombreux peuples. Il ne s’agit pas d’une autopsie de la démocratie, mais bel et bien de la radiographie d’un mal récurrent à la fois dans notre histoire et dans notre monde contemporain. En neuf chapitres, étayés par de nombreux faits et anecdotes historiques, il étudie le syndrome, ses causes, ses symptômes, sa propagation, la prévention possible. Concret, précis, volontiers provocateur, toujours libre, l’auteur, qui s’attaque aux racines du mal, et rappelle ce faisant que la dictature est loin d’être l’apanage des pays arabes, délivre également un message d’espoir, professant sa confiance en l’humanité. Et fait, en filigrane, une nouvelle déclaration d’amour à son pays, l’Égypte, et à ses compatriotes.
Durée:5h. 46min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:31179
Résumé: Le 17 octobre 1793, les vendéens s'apprêtent à massacrer cinq mille soldats républicains enfermés dans l'église de Saint-Florentle-Vieil quand le général Bonchamps, blessé à mort, donne cet ordre : «Grâce aux prisonniers !» Le père de David d'Angers était parmi ces soldats bleus miraculeusement épargnés. Trente ans après, devenu un immense sculpteur, David, le franc-maçon d'Angers, en reconnaissance à Bonchamps, réalise son chef-d'oeuvre, cette statue de chouan saluée par tous les grands romantiques. Dans un récit croisé, Yves Viollier — ressuscitant l'épopée de ces hommes et de ces femmes emportés dans la guerre et la Révolution et racontant les sept ans de la création d'une sculpture qui a marqué son temps — nous livre le grand roman de la grâce et du pardon.
Lu par:Daniel Martin
Durée:25h. 55min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67778
Résumé: Après la révolution de Février et le coup d’État bolchevique d’octobre 1917, l’ancien Empire russe continue à se déchirer. Les rouges et les blancs, certes, mais aussi les verts, les paysans, les Alliés et les Allemands sont alors autant d’acteurs de cette tragique guerre civile, de ce chaos indicible dont Alexandre Jevakhoff cerne les implications profondes et les raconte, fort de sa connaissance intime de l’âme russe. Le résultat de ce travail redonne à ce moment méconnu mais essentiel de l’histoire du XXe siècle la place qui lui revient : assurément l’une des toutes premières.
Durée:9h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67520
Résumé: L'historienne raconte la révolution portugaise en mettant l'accent sur le rôle essentiel des luttes anticoloniales antérieures et sur l'importance de la mobilisation des ouvriers et des habitants pendant dix-neuf mois face au pouvoir en place. Elle montre que ce processus révolutionnaire reste vivace jusqu'au coup d'arrêt du 25 novembre 1975, où se met en place un régime libéral
Durée:3h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70918
Résumé: Janvier 2011. Les journaux sont censurés, les informations se diffusent sur Internet et un murmure parcourt la Tunisie : la rue gronde. Mehdi, un jeune journaliste, tourne en rond dans sa cellule, sans savoir ce qu’il va devenir. La Cellule, elle, sait tout, elle a vu ce que les geôliers ont fait aux autres prisonniers. Dehors, Essia s’inquiète de la disparition de Mehdi, son nouvel amour. Elle part à Sfax, sa ville d’origine, pour tenter de le retrouver. À Tunis, Yacine, le père d’Essia, se rappelle l’indépendance. D’ailleurs, il a mal sous le pied gauche, comme au départ des Francais en 1956. Mehdi est encore le seul à le comprendre : c’est une révolution. Hella Feki décrit la révolution de jasmin de l’intérieur, avec une écriture puissante, évocatrice, sensuelle. Ses personnages racontent leurs espoirs, leurs blessures, leurs peurs, leurs défaites, leurs envies de tout changer. De tout casser. Pour mieux reconstruire.
Durée:9h. 6min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:25996
Résumé: De quoi ces révoltes et leurs conséquences inattendues sont-elles annonciatrices ? S'agit-il d'un désordre, d'une régression ou d'un changement profond ? Combien de temps faudra-t-il aux nouvelles élites pour créer, dans le monde arabe, une gouvernance démocratique viable ? En attendant, quels sont les vrais risques de guerre civile ou d'instauration d'un "émirat islamique" ? Et comment vont réagir les "trois voisins" : l'Iran, la Turquie et Israël ? Comme un tsunami, les révolutions arabes ont des causes lointaines, structurelles, qu'il faut identifier et hiérarchiser. Elles ont aussi une telle part d'impondérable, aujourd'hui comme demain, qu'il faut ausculter en permanence ces pays, comme Antoine Basbous, pour les comprendre et les faire comprendre.