Contenu

Mort d'un cheval dans les bras de sa mère

Résumé
Variations sur un rapprochement inattendu entre l'animal et l'humain. En dix chapitres fragmentaires, le récit offre des portraits d'animaux sauvages, domestiques, réels ou imaginaires, mais aussi celui de la mère de la narratrice, hantée par la mort de deux nourrissons. Une réflexion sur l'humanité, la maternité, l'adoption et le deuil.
Durée: 4h. 29min.
Édition: Paris, Verticales, 2018
Numéro du livre: 37752
ISBN: 9782072766381

Documents similaires

Lu par:Lucien Weiss
Durée:9h. 43min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:65016
Résumé: Etes-vous spéciste ? Autrement dit, refusez-vous de prendre en compte les intérêts de certains animaux, uniquement parce qu'ils sont d'une autre espèce que la nôtre ? Si c'est le cas, vous commettez une discrimination arbitraire, similaire à celle que les racistes opèrent à partir de la race ou l'ethnie. C'est en tout cas la thèse de ce livre, qui entreprend une déconstruction en règle de ce spécisme. Constitué de textes fondamentaux du mouvement anti-spéciste français et d'articles inédits, il montre l'inanité aussi bien de l'idéologie qui oppose la nature à la culture que des éthiques fondées sur une hiérarchie des êtres. A la place, il promeut une éthique plus juste, qui prend en compte les intérêts de l'ensemble des êtres capables d'être affectés en bien ou en mal par ce qui leur arrive, c'est-à-dire de tous les êtres éprouvant des sensations, des émotions et des sentiments. L'antispécisme nous invite ainsi à opérer une révolution dans nos rapports aux animaux humains et non humains - y compris les animaux sauvages.
Lu par:Agnès Baron
Durée:5h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:66109
Résumé: Un ouvrage sur les relations affectives entre les humains et les animaux de compagnie, sur leur histoire commune, les raisons pour lesquelles les animaux familiers sont presque considérés comme des personnes, etc.
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:74745
Résumé: Dans l'objectif de déconstruire un certain nombre d'idées reçues, le journaliste met en évidence la perception déformée que les hommes ont des animaux : les moutons seraient des suiveurs, les porcs seraient sales, les loups seraient méchants, etc. Selon lui, cette perception faussée pourrait expliquer que l'homme néglige et exploite la nature.
Durée:8h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68630
Résumé: Anna Marchal est condamnée à deux mois de prison pour dégradation de voiture et menaces verbales contre son voisin qu’elle accuse d’avoir empoisonné son chat. Comme elle n’a toutefois jamais eu affaire à la justice, sa peine est aménagée en travaux d’intérêt général, qu’elle accomplira dans un centre de sauvegarde pour les oiseaux blessés. Après tout, pourquoi pas ? Tant que cela l’emmène loin de ses parents et de cette minable vie qui est la sienne… Une page est-elle en train de se tourner ? La jeune femme l’espère secrètement. Quand elle arrive sur son nouveau lieu de vie, elle est à l’image des oiseaux qui y sont accueillis : perdus et apeurés, ils refusent qu’on les approche. Et elle, se laissera-t-elle apprivoiser ? Au contact des oiseaux et du personnel du refuge, elle retrouve la confiance, ses blessures se cicatrisent peu à peu et bientôt elle pourra reprendre son envol. Mais la vie va se charger une fois encore de bouleverser son existence.
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67838
Résumé: Lorsque Harry se trouva pour la première fois nez à nez avec Madison, il fit la grimace ! Pourquoi diable son oncle d'Amérique, l'oncle Georges, lui avait-il légué un perroquet africain au plumage gris, âgé de quarante ans, et, de surcroît, muet ? Une question qui trouva sa réponse quand Madison commença à l'aider dans son travail scolaire, confia à sa mère le secret de succulents gâteaux de son pays et sauva les mots croisés de son père de bien des désastres... Car Madison n'était pas aussi muet que cela !
Durée:3h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66192
Résumé: Baptiste, écrivain, passe ses journées en survêtement à déprimer dans son studio. Son dernier roman est un flop, sa compagne l'a quitté et, à bientôt 40 ans, sa mère est sa plus proche confidente. Jusqu'à ce que sa voisine de palier lui demande de garder son chien quelques jours. Baptiste accepte à contrecoeur mais doit vite se rendre à l'évidence que la présence de Croquette bouleverse sa vie.
Durée:2h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65682
Résumé: La maison de Jeanne se trouve au coeur d'un zoo. Le zoo de ses parents ! Quand Jeanne était bébé, ils ont accueilli chez eux une petite gorille, Mona, que sa mère avait rejetée à la naissance. Mona et Jeanne ont grandi ensemble. Mais Mona, qui est maintenant adulte, doit être transférée au zoo de Milan. Alors qu'un groupe de jeunes militants s'insurge et manifeste devant le zoo, Jeanne découvre le discours des défenseurs de la liberté animale. Peut-elle aimer Mona et vouloir la garder auprès d'elle ?
Lu par:Cerle Alain
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72934
Résumé: L'histoire de Gertrude, une jeune femme blessée par la vie qui vient d'arriver à la Réunion, et de Dégage, un chien en quête d'amour. Petit à petit, l'obstination et l'optimisme contagieux de l'animal amènent Gertrude à s'ouvrir de nouveau aux autres.
Durée:5h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72552
Résumé: 1835. Gus, un jeune zoologiste, est envoyé par le musée d’histoire naturelle de Lille pour étudier la faune du nord de l’Europe. Lors d’une traversée, il assiste au massacre d’une colonie de grands pingouins et sauve l’un d’eux. Il le ramène chez lui aux Orcades et le nomme Prosp. Sans le savoir, Gus vient de récupérer le dernier spécimen sur terre de l’oiseau. Une relation bouleversante s’instaure entre l’homme et l’animal. La curiosité du chercheur et la méfiance du pingouin vont bientôt se muer en un attachement profond et réciproque.
Durée:6h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:16546
Résumé: Comme vous le savez, le Labrador vit ses rêves intensément. Mes copains me disent que quand je rêve, je cours, je grogne, mes babines bougent et même j'aboie. Je me demande s'ils n'exagèrent pas un peu. Bref, l'autre jour j'ai fait un drôle de rêve. Nous étions en ville avec mon patron. C'était l'après-midi et il faisait beau. D'habitude nous allons nous promener dans la forêt ou à la rivière, mais ce jour-là, nous étions en train de travailler en ville. Mon patron n'était pas comme d'habitude et je me rendais bien compte qu'il y avait quelque chose d'étrange qui se passait. Mais comme j'ai appris consciencieusement mon métier et que je portais mon harnais, j'obéissais aux ordres et je guidais. Trouver le bouton pour le passage piétons, traverser la route, chercher un banc, descendre l'escalier, trouver le guichet de la poste, longer le quai de la gare, éviter l'obstacle en travers de la route, tout y a passé. Je me suis dit que c'était vraiment étrange.
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24082
Résumé: Actrice ayant connu longtemps une célébrité de bon aloi dans des rôles de soubrette espiègle, Aline Aubier termine sa vie dans un ennui douillet mais pesant, sous la tutelle d'une fille aimante mais autoritaire. Jusqu'au jour où apparaît Cléo, une petite chatte perdue qui, un court moment, saura faire renaître en Aline l'étincelle d'une existence de charme, de joie et de fantaisie. Mais l'instant de bonheur apporté par Cléo sera, pour Aline, le dernier sursaut du destin avant la grande débâcle du corps et de l'esprit... Avec cette histoire au profond réalisme et à la cruelle simplicité, Henri Troyat nous donne, discrètement et sans emphase, l'un de ses livres les plus profondément émouvants.
Lu par:Monique Gay
Durée:10h. 47min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:33377
Résumé: Pourquoi est-il devenu si difficile de consoler ? Longtemps considérée comme une prérogative de la philosophie, la consolation semble désormais réservée à la psychologie ou à la religion. Car contrairement aux Anciens, nous ne croyons plus que la raison possède le pouvoir de réconforter. L'abstraction des savoirs modernes a plutôt quelque chose de désespérant, comme si la vérité elle-même était devenue affligeante. Pour les tristesses ordinaires, on s'adresse donc à un thérapeute ; pour les deuils d'exception, on convoque un dieu. Le besoin de consolation est pourtant à la source de pratiques innombrables : chants, rituels, commémorations... Acte social, la consolation est une manière d'être ensemble malgré la séparation. On console une douleur que l'on ne partage pas, mais sur laquelle on cherche à agir. Il s'agit de convaincre l'autre qu'il est possible de vivre au-delà du point où cela semble impossible. En cela, la consolation intéresse la philosophie au plus haut point. Elle entretient un rapport avec les pertes qui constituent notre temps : la disparition des anciens modèles communautaires suscite des désirs réactionnaires de restauration ou des abandons mélancoliques au ressentiment. Refusant cette alternative, ce livre plaide en faveur d'une politique de la consolation qui permette d'affronter collectivement ce qui nous manque et que l'on a tant de mal à nommer. En pensant la consolation, on fait droit au pouvoir subversif du chagrin que ni les injonctions au deuil ni les impératifs de résilience ne parviennent à étouffer.