Contenu

La Terreur: vérités et légendes

Résumé
La Terreur, période de la Révolution française prend fin le 10 Thermidor (28 juillet) 1794 avec l'exécution de Robespierre. Les historiens continuent de se poser des questions à ce sujet : Quand a-t-elle réellement débuté ? A-t-elle été inventée pour disqualifier Robespierre ? A-t-elle été plus meurtrière que les crises contemporaines en Europe et en Amérique ?
Lu par: Denis Ruel
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 6h. 10min.
Édition: Paris, Perrin, 2017
Numéro du livre: 36515
ISBN: 9782262067731
Collection(s): Vérités et légendes,
CDU: 944

Documents similaires

Durée:31h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36437
Résumé: Cet ouvrage fait la synthèse des événements les plus importants de l'histoire de France, illustré d'anecdotes, de portraits, etc. Vous allez, entre autres, fréquenter Cro-Magnon, Clovis, Louis XIV, Napoléon, de Gaulle ; perdre ou gagner Alésia, Azincourt, Austerlitz, Verdun ; tomber sous le charme d'Aliénor d'Aquitaine...
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36106
Résumé: Le récit de la Révolution russe, de l'élimination des tsars aux harangues de Lénine en passant par l'effervescence des foules et la souffrance née de la guerre civile. ©Electre 2017
Lu par:Marc Levy
Durée:9h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:35893
Résumé: L'Espagne fut longtemps une terre d'accueil pour les chrétiens, les juifs ou les musulmans. Aussi, l'époque médiévale est-elle marquée par une culture s'inscrivant dans la tradition méditerranéenne. ©Electre 2017
Durée:13h. 15min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36719
Résumé: Dans cet essai, Georges Corm entreprend, à la suite de ses précédents ouvrages, une nouvelle plongée historique dans le destin tragique des sociétés de l'Est de la Méditerranée et du monde arabe, carrefour stratégique et géopolitique convoité par les grandes puissances coloniales depuis le XIXe siècle. Une vaste littérature avait été produite à cette époque sur la "question d'Orient", alors qu'il s'agissait en fait des rivalités implacables entre puissances européennes avides de se partager les vastes territoires de l'Empire ottoman. Cet ouvrage rétablit les continuités et les ruptures entre cette ancienne question d'Orient et la "nouvelle question d'Orient", débutant après la Seconde Guerre mondiale et donnant naissance à son tour à des violences ininterrompues, aujourd'hui à leur paroxysme. Georges Corm dénonce aussi bien les tendances hégémoniques de l'Alliance atlantique que le "chaos mental" qui s'est souvent installé à ses yeux auprès des grands décideurs et dans les analyses des médias dominants pour légitimer à nouveau les interventions des puissances occidentales en Orient. Celles-ci ne sont qu'un rebondissement amplifié de l'ancienne question d'Orient, leur cadre intellectuel étant aujourd'hui actualisé par la théorie du "choc des civilisations", héritage de l'ancien racisme de nature coloniale. Le développement exponentiel du terrorisme en provenance de cette partie du monde est le résultat de ce dérèglement de la raison. II peut se comparer aux effets que produit le dérèglement climatique en termes de catastrophes naturelles, elles-mêmes dues à une déraison économique et consumériste que rien ne semble pouvoir arrêter.
Durée:5h. 41min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:31105
Résumé: C'est presque passé inaperçu. Janvier 2014, en Russie, les hauts fonctionnaires, les gouverneurs des régions, les cadres du parti Russie unie reçoivent un singulier cadeau de Nouvel An de la part de l'administration présidentielle : des ouvrages de philosophie ! Des oeuvres de penseurs russes du XIXe et du XXe siècle. Si Gogol revenait, il décrirait ces imposants personnages, habitués aux restaurants chics et aux belles voitures, en train de peiner sur la lecture de pages emplies de spéculations sibyllines. Car il faut s'y mettre, et passer des soirées à s'arracher les cheveux. Le président lui-même a récemment cité ces auteurs dans des discours décisifs, et il faut essayer de comprendre ce qu'il a voulu dire. Les plus persévérants trouvent d'ailleurs dans ces livres des formules qui résonnent étrangement, et sentent comme une concordance des temps : le rôle du guide de la nation dans une démocratie authentique, l'importance d'être conservateur, le souci d'ancrer la morale dans la religion, la mission historique du peuple russe face à l'hostilité millénaire de l'Occident. Dans cet essai, Michel Eltchaninoff tente de répondre à la question que chacun se pose depuis l'annexion de la Crimée, magnifiée en Russie comme un acte fondateur : qu'est-ce que Poutine a dans la tête en ce début de siècle imprévisible ?
Lu par:Jean Frey
Durée:2h. 3min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:18731
Résumé: Ce recueil de trois textes est consacré aux débuts de l'histoire humaine et à la naissance de la création artistique. Jean Rouaud tente d'imaginer la vie quotidienne durant l'ère préhistorique, avec cette question à la clé: après la chasse, qui est chargé de dessiner l'exploit? Il évoque Lascaux, Rouffignac, etc. Pour l'auteur des Champs d'honneur, c'est le porteur de flèches, le ramasse-miettes, le petit estropié... celui qui ne pourrait pas faire de l'ombre au «grand caïd» apporteur de viandes. Pourquoi? Ne cherchez pas à comprendre, c'est la préhistoire revisitée par l'écrivain, qui a visiblement une sympathie pour les perdants de la vie. Les perdants? Pas si sûr, car des siècles après, c'est le ramasse-miettes, «dompteur de formes» qui a laissé sa trace dans l'Histoire. (Le Figaro Livres)
Lu par:Marion Martin
Durée:25h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69303
Résumé: Relecture de ce conflit considéré lors de son déroulement comme une guerre civile mais qui est en réalité une guerre connecté à l'espace-monde et qui a des implications politiques, économiques, sociales et culturelles majeures, expliquant la crise actuelle du pays. Par ces violences extrêmes (massacres, crimes de guerre, déplacements de population), elle préfigure certains conflits du XXIe siècle.
Durée:19h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66850
Résumé: Soixante-dix ans après le pronunciamento de Franco, ce livre reconstitue le climat politique de l'époque, éclairant les causes culturelles, sociales, politiques et géopolitiques de ce qui fut une tragédie nationale ainsi qu'une répétition générale de la Seconde Guerre mondiale. Il dresse le récit des opérations militaires et met à profit les nouveaux témoignages et les archives soviétiques.
Durée:23h. 29min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66428
Résumé: Ce second volet de la grande fresque napoléonienne de D. de Villepin, se situant entre les deux précédents volumes Les Cent-Jours et Le soleil noir de la puissance, est centré sur la formation et la chute de l'Empire.
Lu par:Daniel Martin
Durée:14h. 19min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38740
Résumé: Analyse historique et politique de l'IRA, de sa fondation jusqu'à la fin des hostilités avec le gouvernement britannique. L'auteure étudie notamment les aspects de la guerre asymétrique ainsi que les mécanismes et les conditions nécessaires au processus de paix. Elle apporte également un éclairage sur la position de l'Irlande du Nord, depuis le conflit jusqu'au Brexit.
Lu par:Manon
Durée:7h. 23min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:35912
Résumé: Une histoire méconnue de la Bretagne revenant sur le rêve impérial d'Anne de Bretagne, le désir de fondation d'un duché breton en Espagne par Du Guesclin, la guerre de succession de Bretagne de 1341 à 1381. ©Electre 2017
Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73345
Résumé: Avril 1861-avril 1865. Quatre années pendant lesquelles un peuple encore mal soudé d'un peu plus de 30 millions d'âmes, dont 4 millions d'esclaves noirs, s'est affronté en continu, divisé en deux camps inégaux, chacun invoquant sa propre définition de la liberté. Une guerre mobilisant 3 millions de combattants sur un territoire plus vaste que l'Europe, voyant plus de 10 000 engagements militaires distincts, dont certains sont devenus les pierres angulaires de la mémoire américaine, tels Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg... À de nombreux égards, il s'agit du premier grand conflit contemporain, puisant dans toutes les ressources d'une modernité industrielle naissante, impliquant toutes les forces vives de la jeune société américaine passée en quelques décennies d'un conglomérat de colonies émancipées à une nation démocratique minée par ses contradictions internes. Avec 750 000, peut-être 850 000 morts, c'est la guerre de très loin la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, ayant provoqué 160 ans de débats et de polémiques, comme un écho lointain mais toujours bien présent. Pour comprendre ce cataclysme fondateur, Vincent Bernard offre enfin le grand récit attendu sur la guerre civile américaine, nourri de sources primaires et fondé sur une impressionnante bibliographie internationale.