Contenu

Fannie et Freddie ; Suivi de Ceux qui construisent les bateaux ne les prennent pas

Résumé
New York. L'escroquerie des subprimes a conduit à la ruine des millions de ménages modestes, dont les parents de Fannie, vieux couple d'ouvriers rêvant d'accéder à la propriété. Fannie, surnommée Minerve par ses collègues parce que son buste pivote tout entier quand on l'interpelle, est en réalité borgne. Elle décide de se rendre à Wall Street, pour tenter de réaliser ses rêves. ©Electre 2017
Durée: 3h. 50min.
Édition: Honfleur (Calvados), Zulma, 2014
Numéro du livre: 35397
ISBN: 9782843047268
Collection(s): Littérature française

Documents similaires

Lu par:André Rocher
Durée:6h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26290
Résumé: Sous l'égide d'une nouvelle civilisation-monde, dominée par un capitalisme exubérant, la société devient beaucoup plus compétitive. L'obsession des chiffres se diffuse et la manie du classement (écoles, hôpitaux, chercheurs, cadres, employés...) s'est installée partout. Sur Facebook, les enfants mettent leur vie privée en scène sous le regard et le jugement des autres, chacun cherchant à avoir le plus d'amis possibles. Les firmes organisent une concurrence nouvelle entre leurs salariés, sous-traitant les tâches inutiles, licenciant ceux qui ne peuvent pas suivre. Un monde néo-darwinien, où les plus faibles sont éliminés et soumis au mépris des vainqueurs, est en train de s'imposer. Adossé aux promesses ambigües de la révolution numérique en cours, un scénario crépusculaire se lit entre les lignes de ce monde en devenir. En y ajoutant les bouleversements rendus possibles par la génétique le défi est immense. Rien n'est pourtant inéluctable dans ces évolutions. Les métaphores tirées du monde naturel n'ont de pertinence que pour ceux qui en profitent. A l'heure où des milliards d'humains se pressent aux portes du modèle occidental, l'urgence est de repenser de fond en comble le rapport entre la quête d'un bonheur individuel - pas forcément inaccessible ! - et la marche efficace de nos sociétés modernes.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:5h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31777
Résumé: A travers les portraits de personnages réels ou fictifs, une coupe transversale dans le milieu des décideurs financiers et politiques, au moment où la crise ébranle l'idéologie d'un capitalisme invulnérable.
Durée:12h. 51min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:69255
Résumé: Le même jour, sept femmes et hommes, figures de proue du capitalisme, sont enlevés simultanément par des commandos. L'action est revendiquée par un groupuscule anarcho-écolo qui souhaite les faire juger publiquement sur Internet par sept milliards d'humains. Ils sont accusés de crime économique et écologique contre l'humanité. Le commissaire El Gordete mène l'enquête.
Durée:4h. 29min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:29888
Résumé: Comme les mammouths la classe ouvrière s'est éteinte, tel est le constat de Benassa, ouvrier de l'usine Supercavi et homme rustre au syndicalisme chevillé au corps. Partant de ce constat, une décision radicale sera prise. Cette dernière est prétexte pour Antonio Pennacchi à l'évocation de ses années de lutte syndicale, de grèves, de manifestations et d'occupation d'usine...
Durée:1h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:35392
Résumé: Un récit où les utopies, les révoltes de l'écrivaine (entre autres, contre la violence de la guerre d'Algérie) et son engagement à l'extrême gauche font écho aux combats de Marion du Faouët, brigande célèbre et redresseuse de torts dans la Bretagne des années 1740-1750. Le portrait croisé de femmes insoumises et dressées contre le désespoir du monde. ©Electre 2017
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69520
Résumé: Tout semble opposer Éric et Laura. Si la réussite sociale de celui-ci n’a pas tenu toutes ses promesses, la déchéance de Laura est totale, aussi bien sur le plan amoureux que professionnel. Près de trente ans après leur première rencontre, les deux personnages se retrouvent sur un parking­, buvant du rosé et fumant des joints, au fil d’un dialogue décousu. Cette nuit-là, tout le passé d’Éric lié à la mémoire de Laura resurgit : la fascination obsessionnelle pour sa beauté, un souvenir d’elle adolescente en bikini rouge et la douleur perpétuelle d’une distance jamais surmontée… Qu’il s’agisse de leur milieu d’origine, de leur langage ou de leurs références culturelles : tout prouve qu’ils n’appartiennent plus au même monde. Pourtant Éric est là, et ne ressent que plus de désir à son égard. Pour ne pas passer pour un homme cultivé et méprisant, chaque mot doit être pesé, apprécié selon l’écart social qu’il pourrait signifier et les blessures qu’il pourrait raviver. En dépit de la colère ressentie face à l’impossibilité de communiquer et la douleur de ne pouvoir aimer, Éric tâche pourtant d’interroger ce qui les sépare. À travers le récit d’un amour non advenu, l’anthropologue s’efforce de raconter autrement les fractures qui divisent la France d’aujourd’hui.
Durée:1h. 48min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76329
Résumé: Une analyse sociologique du mépris de classe et des inégalités sociales en France. L'auteure décrypte les comportements de la classe dominante, notamment durant le quinquennat d'Emmanuel Macron, et dénonce la dérive oligarchique du pouvoir.
Durée:7h. 14min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74683
Résumé: Un récit documentaire issu de la rencontre de l'écrivain avec des salariés en lutte occupant le site de leur employeur équipementier automobile. Après avoir recueilli des témoignages durant quatre ans, Arno Bertina reconstitue les étapes du démantèlement industriel et de la tragédie sociale dont ces personnes sont victimes, rendant hommage à leur fierté ouvrière.
Lu par:Nina Macquet
Durée:12h. 19min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73275
Résumé: Un témoignage sur le capitalisme chinois du début du XXIe siècle et sa folie spéculative ainsi que sur l'enrichissement phénoménal de certains dirigeants communistes à travers le récit de l'ascension puis de la chute d'un couple très influent dans la Chine des années 1990 et 2000.
Lu par:Manon
Durée:7h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35437
Résumé: Dans l'entreprise de Jean Jodelle, les conditions de travail sont humanistes : salaires hauts, horaires souples, congé maternité de vingt-huit semaines et crèche d'entreprise. Lorsqu'il retrouve Louis, un ancien camarade de classe, ce dernier voit une opportunité inespérée s'offrir à lui. L'ancien critique littéraire commence à travailler pour Jean mais découvre peu à peu une réalité sordide. ©Electre 2017
Durée:15h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68405
Résumé: Ils sont sur l’autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu’on se raconte – la vie d’aujourd’hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. Frédéric, lanceur d’alerte devenu conducteur de poids lourds, Catherine, qui voudrait gérer sa vie comme une multinationale du CAC 40, l’écrivain sans lecteurs en partance pour « Ailleurs », ou encore Sylvain, débiteur en route pour Disneyland avec son fils… Leurs destins vont immanquablement finir par se croiser. Un roman caustique qui dénonce, dans un style percutant à l’humour ravageur, toutes les dérives de notre société, ses inepties, ses travers, ses banqueroutes. Et qui vise juste – une colère salutaire, comme un direct au cœur. Avec Aires on pense à Dos Passos, on pense aussi à Short Cuts et à 21 grammes. Avec tout le recul d’un romancier visionnaire sur notre monde en roue libre, Marcus Malte vise ses travers, ses dérives, ses banqueroutes. Et il vise juste – avec cette colère salutaire, comme un direct au cœur !
Lu par:Manon
Durée:4h. 13min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35436
Résumé: Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d'autres camarades de galère et d'errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l'humour cinglant, l'insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C'est une héroïne de notre temps.