Contenu

Rentrée des classes

Résumé
Les morts sont problématiques pour les vivants. Le vide qu'ils laissent derrière eux peut prendre une place énorme. C'est ainsi encombrée que Mathilde fait sa rentrée des classes, que sa mère se perd dans le grand lit conjugal et que son frère se retrouve dans le costume trop grand du chef de famille. L'insignifiance de chacune de nos destinées particulières est indéniable. La bise noire qui déferle sur Genève et les flots qui la traversent quotidiennement nous le rappellent sans subtilité. Heureusement, des liens se tissent entre les êtres vivants et le monde que nous appelons inanimé. Le père n'est pas seulement mort, il s'est transformé. Le vide qu'il a laissé se révèle finalement bien rempli. Découpé en courtes scènes, le récit progresse de la petite école des Pâquis à l'appartement de la rue du Mont-Blanc en passant par la rade et un improbable musée. Les protagonistes de ce petit univers organisent du mieux qu'ils le peuvent leur présence en ces volumes... [Source : site de l'éditeur]
Durée: 4h. 46min.
Édition: Lausanne, Art&fiction, 2017
Numéro du livre: 35328
ISBN: 9782940570294

Documents similaires

Durée:4h. 3min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:67102
Résumé: Dans un safari typique on peut s’attendre à voir un lion manger une antilope ou un éléphant prendre une douche. Celui que nous propose Laurence Boissier est d’une tout autre nature. On y observe Homo sapiens en proie aux affres du couple, confronté aux complexités du genre et habité par le sens de sa propre importance. L’auteure quitte la sphère domestique, explore les fonds marins, les dernières grandes forêts, et bientôt la lune à la recherche d’un ailleurs moins solitaire. Revient-on plus riche d’un safari? Oui, sans doute, répondront les lectrices et les lecteurs de ces courts textes, pour qui les observations précises, vivifiantes et décalées de Laurence Boissier seront peut-être plus efficaces que des images d’antilopes. Écrits pour être lus sur scène, ces textes sont aussi une exploration des langues et sont proposés ici avec une traduction par Daniel Rothenbühler en Berndeutsch, un dialecte helvétique qui ajoutera une touche délicieusement exotique pour le lecteur francophone; ils retrouvent ainsi le terrain de jeu qu’ils fréquentent depuis 2011 avec le collectif d’auteurs suisses bilingue «Bern ist überall», pour lequel ils ont été créés. Leur publication a été réalisée en collaboration avec la collection «edition spoken script» de l’éditeur lucernois Der Gesunde Menschenversand.
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:35349
Résumé: Premier succès de Laurence Boissier paru en 2011 et complètement renouvelé par l’auteure, Prix suisse de littérature 2017. Quinze textes truculents dont quatre inédits.
Durée:2h. 3min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:36381
Résumé: Attendre dans un couloir, s’arranger pour occuper une baignoire à deux, faire un plein d’essence, faire bonne figure sur une piste de danse?: tous les lieux de cet inventaire aléatoire et subjectif ont leur mode d’emploi, leurs rituels, leur usage conventionnel auxquels l’usager doit se plier. Lorsque pour une raison ou une autre, cet usage nous échappe, il naît une situation que le langage courant appelle «?un moment de solitude?», qui est souvent une occasion de rire ou de pleurer, et surtout celle d’une histoire à raconter.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:68070
Résumé: Tout a été consigné dans un cahier où l’on trouve l’empreinte de plusieurs histoires, la grande, celle du soulèvement des Alpes, racontée par un guide excentrique, la petite, celle de la vie quotidienne d’un groupe de randonneurs. Neuf jours de marche ponctués par les paysages traversés, l’effort, le poids du sac, la promiscuité dans les cabanes. La petite troupe s’est à la fois bien et mal entendue. Partie sans entraînement, une citadine se disant autrice mélange ses propres souvenirs, les premiers cours de ski, les appartements de vacances loués en famille, à ceux, immémoriaux, d’un attachant fossile. Le guide réussira-t-il à mettre en évidence le lien entre les convections du noyau terrestre et la présence sur l’alpe de ces marcheurs?
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73337
Résumé: Annabelle Kervanec, la quarantaine, récemment séparée de son mari et sans enfant, scénariste, quitte la capitale afin de rendre visite à ses parents pour la période de fin d'année. Elle redoute ce séjour dans le Morbihan de son enfance où toute la famille vit dans le souvenir et la culpabilité de la noyade du fils aîné. La disparition de Yann, son frère adoré, est pour Annabelle et ses parents un triste ressac qui ne cesse de les hanter. Après plusieurs années d'absence au village, le retour inattendu de Loïc Kerdréan, meilleur ami de Yann, devenu skipper expérimenté et marin confirmé sur tous les océans, va bouleverser ce Noël. Pour Annabelle et les siens, un nouveau chapitre de leur vie respective va-t-il commencer ?
Durée:3h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37513
Résumé: La mère de Manon est en état de mort cérébrale. La jeune femme décide alors de laisser son mari et son enfant pour retourner vivre avec ses frères et soeurs. Dans cette fratrie reviennent progressivement à la surface les secrets familiaux autour de leur mère, dont ils n'ont pas tous le même souvenir. Premier roman.
Lu par:Maryse Rudeau
Durée:3h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66121
Résumé: La joie et la douceur règnent dans cette famille composée de parents amoureux et de leurs trois filles, Elisabeth, seize ans, Lou, douze ans, et Laura, un an. Jusqu'au jour où Elisabeth part passer le week-end chez une amie et ne revient pas. Bloquée par le silence des parents, Lou n'ose pas poser de questions. Le corps pressent ce que l'esprit refuse d'entendre, mais la vérité serait plus blessante que le silence. C'est sur cet événement que Lou revient, quatre ans plus tard, à la veille de ses seize ans, âge d'Elisabeth à sa disparition. Elle raconte sept longs mois d'attente obstinée, les cahiers intitulés Pour que tu sois au courant de tout quand tu reviendras, dans lesquels elle note le moindre changement survenu dans la famille, et les défis qu'elle s'impose afin de ne pas se laisser submerger par l'angoisse. Mais les comportements obsessionnels et compulsifs prennent de l'ampleur, les résultats scolaires sont en chute libre et Lou frôle les bords du précipice. Le jour de son treizième anniversaire, un oncle rompt enfin le silence et parle en termes clairs de la mort d'Elisabeth (elle est morte noyée). Lou raconte alors comment la vie est revenue en elle. Les affaires d'Eli rangées dans des cartons, l'installation de Laura, la petite soeur, dans le lit jumeau, et le rattrapage scolaire. Mais, lorsqu'elle atteint l'âge exact qu'avait Eli le jour de sa mort, elle ne voit comment se résoudre à devenir plus vieille que sa soeur. " La seule chose qui me paraît inconcevable, c'est de cesser, physiquement, d'être la petite soeur d'Eli. " Il va bien falloir, pourtant, passer ce cap...
Durée:3h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65543
Résumé: En ce jour de la Toussaint, la famille se recueille sur la tombe du grand-père maternel. A ce récit funèbre se mêlent des images pittoresques et des réflexions sur l'angoisse, la musique de l'enfance et la relation à la terre.
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75521
Résumé: V. regagne brusquement sa maison natale lorsqu'elle apprend que le corps sans vie de sa mère a été retrouvé, rejeté par le fleuve Saint-Laurent sur une plage de la Gaspésie. Dans le salon venteux, elle se confectionne une île où elle se plonge dans la lecture des journaux manuscrits de sa grand-mère afin de retracer l'histoire des femmes de sa famille. Premier roman.
Durée:3h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39110
Résumé: Ton rapport aux autres avait été fait de silence, cette matière invisible mais dense qui te mettrait, espérais-tu peut-être, hors d’atteinte du mal. Que deviennent les images qui restent quand un père, décédé trop tôt, laisse derrière lui une vie de silence ? Dans ce roman d’introspection familiale, l’album de photos ravive les souvenirs pour refaire l’itinéraire des larmes.
Lu par:Marie Meylan
Durée:3h. 55min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35726
Résumé: Nous allons parler de la mort. Pas uniquement de celle des autres, mais de la nôtre. Celle qui va advenir bientôt. Notre audace ne nous inquiète guère, nous ne craignons pas la sanction. De toute manière, elle s’apprête à nous faucher, nous ne voyons pas ce qui pourrait nous arriver de pire. Nous voilà donc deux complices, proches par les origines et la culture, pétris de différences majeures, réunis par la proximité de la mort, par ces pages que nous allons écrire ensemble. Toujours bien vivants, nous ne savons pas vraiment ce que nous allons raconter. Mais, pas d’excuse, notre témérité ne nous effraie pas. En attendant, le défi est de cultiver la bonne humeur pour bien vivre ensemble le temps qui vient.
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73164
Résumé: Odile a disparu, laissant derrière elle son mari Ferment et leurs trois enfants. Privés de la présence maternelle, Béguin, Chiffon et la jeune Zizi Cabane doivent trouver un nouvel équilibre. Mais rien ne se passe comme prévu dans la maison. Une source apparaît dans le sous-sol, et veut absolument rejoindre le ruisseau du jardin. Un drôle de vent rôde. Et tandis que tante Jeanne essaie de ramener un peu de raison là dedans, Marcel Tremble, faux grand-père surgi de nulle part, accompagne avec tendresse la folie de ces êtres abandonnés. Que vont devenir les chagrins ? Sur quelles pentes vont-ils désormais rouler ? Après le voyage arctique de De pierre et d'os, Bérengère Cournut réussit une nouvelle fois l'invraisemblable : mêler la poésie à la prose pour dire en souriant la douleur, associer le quotidien aux rêves pour réinventer avec force un chemin de vie.