Contenu

Tout ça n'a pas d'importance

Résumé
"Le sentier est étroit. Se rétrécit. Le brouillard s'épaissit et s'accroît mon sentiment d'urgence. Alors que ne l'éprouve plus mon compagnon qui avance en somnambule, sûr de son pas, au bord de l'abîme. Compagnon de route depuis soixante-deux ans. Cheminant ensemble, l'un soutenant l'autre, lorsque l'élan venait à faiblir sur le redoutable, l'éblouissant, le ténébreux, le luxuriant, le désertique chemin que fut le nôtre. Côte à côte ou l'un derrière l'autre qui le guidait. Pas à pas. À tâtons parfois, chacun poursuivant et découvrant au fur et à mesure de ce long cheminement son rêve intérieur en perpétuelle formation". Cécile Reims poursuit ici la méditation débutée avec Peut-être, interroge obstinément le sens d'une existence exceptionnelle, rude et belle, vouée à l'art en total partage avec l'écrivain et dessinateur Fred Deux, dans l'ombre comme dans la lumière. Quand lui a quitté les états ordinaires de la conscience, elle voudrait retenir quelques repères, un semblant de maîtrise sur l'ultime écoulement de la vie - dans la conscience, pourtant, la plus aiguë qui soit, du nécessaire et salutaire détachement.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 4h. 52min.
Édition: Bazas (Gironde), Le Temps qu'il fait, 2014
Numéro du livre: 34595
ISBN: 9782868536020
CDU: 8

Documents similaires

Durée:5h. 34min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34613
Résumé: Il n'y a pas d'équivalent actuel d'une telle célébrité. L'Europe entière connaissait son nom. Ses livres étaient tous des succès. Ses amis écrivaient l'Histoire. Elle fréquente Voltaire, Diderot, le tsar de Russie et le roi de Suède, Jefferson et Lord Byron. Elle dîne avec Juliette Récamier, Talleyrand, Lafayette ou Chateaubriand. Elle a comme amant Benjamin Constant. Intellectuelle visionnaire, elle met son immense fortune héritée de son père Jacques Necker, ministre des Finances de Louis XVI, au service de ses idées libérales. En littérature, elle est la première à décrire les sentiments, les émotions, à pratiquer l'introspection. Avec Goethe, elle ouvre la voie du romantisme. Mère fusionnelle, elle fit tout pour garder auprès d'elle ses enfants, elle en a cinq de quatre pères différents, dans ses nombreux voyages et exils. Amoureuse transie, elle a de nombreux amants, osant toujours suivre les élans de son coeur, quitte à se perdre. C'est le portrait d'une femme en avance sur son temps, une femme puissante et attachante que dressent ces vingt-quatre journées dans la vie de Madame de Staël.
Durée:3h. 43min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32534
Résumé: Katherine Mansfield née en 1888 en Nouvelle-Zélande, morte en France en 1923, a écrit quelques-uns des plus beaux et des plus célèbres récits de ce siècle. Plus qu'un simple écrivain, elle est vite devenue comme Virginia Woolf ou Franz Kafka, un personnage fabuleux, une sorte de mythe moderne représentant exemplairement un destin de l'époque. Changeante, adorable, inquiète, fragile, têtue : voici une jeune fille soucieuse d'être belle, à la mode, amoureuse, qui s'enfuit, revient, tombe malade, meurt jeune ; mais aussi un écrivain de premier ordre, jamais dupe d'elle même, toujours en quête - dans la vie comme dans l'écriture - de quelque chose qui fuit éternellement regards et désirs humains.
Durée:1h. 52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34128
Résumé: La collection «L'Arrière-Cuisine» interroge la vie de personnalités hors du commun, artistes, cinéastes, écrivains, etc... à travers leurs souvenirs gourmands et leurs grandes émotions culinaires qui sont autant d'étapes marquantes de leur parcours à la fois personnel et professionnel. Réalisateur et romancier récompensé par de nombreux prix littéraires, Marc Dugain est aussi un fou de cuisine. Claire Byache, journaliste, nous dévoile dans un portrait insolite et intime, en quoi cette passion le façonne. Dans cette petite autobiographie culinaire, Marc Dugain raconte ses « madeleines », les moments forts de son existence qui sont associés à un repas, un goût, un plat, un aliment, une boisson... On entremêle le propos gastronomique et l'intime, avec des confidences et des anecdotes. « Quelques recettes au fil de l'ouvrage viennent ponctuer ces souvenirs" (Source : Editeur)
Durée:11h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69062
Résumé: Brooklyn : un quartier de New York qu’ont sublimé les plus grands écrivains, de Paul Auster à Truman Capote en passant par Norman Mailer. Dans Appelle-moi Brooklyn, Eduardo Lago donne lui aussi vie à ce microcosme urbain, avec un roman polyphonique où se confondent les personnages les plus extravagants. Tout commence quand Néstor Oliver-Chapman, journaliste, enterre au cimetière danois de Fenners Point son ami, Gal Ackerman, écrivain torturé et alcoolique notoire, qui n’a jamais réussi à terminer son roman, Brooklyn, éparpillé dans des centaines de notes et de carnets. Il va alors décider de le finir à sa place, reconstituant pour lui son histoire éclatée : sa biographie complexe liée à la guerre civile espagnole et son histoire d’amour avec la jeune Nadia Orlov – car ce roman est aussi une déclaration d’amour à Brooklyn, la fille qu’ils n’auront jamais. Eduardo Lago met ici en scène un couple excentrique, celui de l’écrivain et de son biographe. Entremêlant leurs voix à la fois sensuelles et décomposées, il ressuscite la mémoire tant individuelle que collective qui ne peut exister que dans ces chassés-croisés de consciences.
Lu par:Bernard
Durée:10h. 14min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31552
Résumé: L'auteur fut le batteur du groupe de 1965 à 1973. Il livre sa vision des Doors et son combat pour préserver l'héritage de Jim Morrison, questionnant notamment la place de l'argent dans le fonctionnement des groupes et l'intégrité du rock.
Durée:9h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31366
Résumé: Quand en janvier 2014, Henning Mankell apprend qu'il est atteint d'un cancer grave, il entame un "journal de bord" qu'il tiendra durant les 5 mois de traitement jusqu'à l'annonce d'une rémission. Le résultat : un texte hybride foisonnant, constitué de 67 fragments qui fait souvent référence - mais pas seulement - aux moments où sa vie a basculé, ce qu'il appelle "le sable mouvant", et où surmontant la tentation du gouffre, il a organisé sa résistance, suivi de la chimiothérapie, jusqu'à l'annonce du répit salvateur. Il s'agit plutôt d'un déferlement prolifique, libre et ordonné à la fois, dont le fil conducteur est Mankell lui-même - sa perception du monde, de la vie, de la mort, de sa propre histoire et de celle de l'humanité, une perception transformée par l'épreuve, au fil de ces quelques mois.
Lu par:Marie Meylan
Durée:4h. 33min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67592
Résumé: 19 septembre 2018, j'aperçois dans un documentaire sur la police de Vichy mon père sortant menotté entre deux gestapistes de l'immeuble marseillais où j'ai passé toute mon enfance. Ils semblent joyeux alors que le visage de mon père exprime la terreur. D'après le commentaire, ces images ont été tournées en 1943. Non seulement mon père n'a de sa vie parlé de cet incident mais je n'ai jamais entendu dire par personne qu'il avait eu affaire à l'occupant. Moi, le conteur, le raconteur, l'inventeur de destinées, il me semble soudain avoir été conçu par un personnage de roman.
Durée:20h. 45min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70489
Résumé: Dante fut un citoyen aisé de Florence, la plus riche ville italienne, c'est-à-dire, à l'époque, la plus riche d'Europe. Une ville guelfe, protégée par le pape, amie du roi de France, où l'on trouvait en abondance argent, immigrants, commerces, chantiers... Dante, lui, ne s'intéressait pas aux affaires, il vivait de rentes et pouvait s'adonner à ses passions, l'étude et l'écriture. Vers l'âge de trente ans, il se découvrit une autre passion, la politique, et s'y jeta à corps perdu - ce qui lui valut le bannissement de la ville. En associant la rigueur historiographique à la clarté de l'écriture, comblant les lacunes des précédentes biographies, Alessandro Barbero brosse le portrait vivant d'un homme de son temps, éloigné de la sacralisation du Poète à laquelle nous sommes habitués.
Durée:39h. 55min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74403
Résumé: Kafka demeure aux yeux de beaucoup un visage amaigri au regard enflammé, une vague silhouette qui rôde à l'ombre de son oeuvre, ou le nom d'une angoisse. On oublie quelquefois qu'il fut avant tout écrivain, et l'on ignore presque qu'il fut aussi un homme. La monumentale trilogie biographique de Reiner Stach accomplit le prodige de ramener Kafka à la vie, de restituer l'effervescence intellectuelle de la Mitteleuropa à la charnière des xixe et xxe siècles. Avec vigilance et rigueur, elle redonne corps et dimensions à une existence qui a, comme les textes, trop donné lieu à la spéculation. Ce premier tome couvre les années 1910-1915. Des années où Kafka écrit tour à tour Le Verdict, La Métamorphose, Le Disparu (Amérique) et Le Procès, et où sont posés, coup sur coup, des jalons décisifs pour la suite de son parcours : lourdes responsabilités professionnelles, redécouverte du judaïsme, premières publications, catastrophe de la Grande Guerre, et surtout rencontre, correspondance, fiançailles et rupture avec Felice Bauer. Un ouvrage fascinant, à la fois récit d'une vie, livre d'histoire et essai critique, mené avec un rythme et une sensibilité de romancier.
Durée:13h. 57min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:73212
Résumé: Admirée par Henry James qui vit en elle « l’ange de la dévastation », Edith Wharton fut l’une des romancières les plus célèbres de son temps, auteure de chefs-d’oeuvre tels que Le Temps de l’innocence, Chez les heureux du monde, Ethan Frome ou Les New-Yorkaises. Dans cette autobiographie rédigée au soir de sa vie, elle jette « un regard en arrière sur les chemins parcourus ». Après un mariage avec le neurasthénique Teddy Wharton, sacrifice sur l’autel des convenances, la jeune écrivaine aux émotions corsetées hante en automobile la campagne florentine, échappe au choléra, fréquente les sociétés intellectuelles d’Europe. Livre après livre, elle construit une œuvre pionnière qui exalte l’émancipation féminine et souligne les ambivalences des choix amoureux. Confessions du siècle, ces Mémoires savoureux nous révèlent à mots choisis les coutures d’un art féroce habillé de chic. Une fascinante leçon de talent.
Durée:6h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70374
Résumé: " Toutes les beautés contiennent, comme tous les phénomènes possibles, quelque chose d'éternel et quelque chose de transitoire, - d'absolu et de particulier. La beauté absolue et éternelle n'existe pas, ou plutôt elle n'est qu'une abstraction écrémée à la surface générale des beautés diverses. l'élément particulier de chaque beauté vient des passions, et comme nous avons nos passions particulières, nous avons notre beauté. " Charles Baudelaire (1821-1867) reste une des personnalités les plus contradictoires de l'histoire de la littérature. Novateur dans sa poésie et dans son approche de l'art et de la musique, défenseur farouche de la liberté des mœurs, il dénigre le progrès et méprise le peuple. Sa vie, à la fois fastueuse et misérable, dissolue et magnifique, pitoyable et éblouissante, est celle d'un paria de génie.
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38207
Résumé: « Il y a longtemps qu’on m’y incite : vous devriez raconter votre vie, elle est passionnante : vous en avez vu des choses et des gens, que ce soit dans le journalisme, la haute couture, la politique, dans le milieu littéraire, en amour ! … Je croyais l’avoir fait : en une centaine d’ouvrages, j’en ai abattu des sujets, analysé des sentiments ! Que rajouter, comment y revenir ? De Jean-Jacques Servan Schreiber à Françoise Giroud en passant par le Brésil, et Saint-Tropez… D’analyses en psychanalystes, avec Pontalis, Lacan, Dolto, et bien d’autres. De Sagan à Camus et Nimier, de Sartre à Céline, de Liliane Bettencourt à François Mitterrand… Du jury Femina à tous mes éditeurs : Claude Gallimard, René Julliard, Jean-Claude Fasquelle, et bien sûr Claude Durand…, d’autres plus secrètement, que de personnages ont traversé – parfois durablement – ma vie ! C’est la façon dont j’ai forgé mon destin et dont en retour il m’a construite et constituée que j’entreprends de raconter ici. Qu’est-ce qu’écrire, sinon se donner en pâture au public ? »