Contenu

Du phonographe au MP3: une histoire de la musique enregistrée, XIX-XXIe siècle

Résumé
À l'heure où l'industrie de la musique est engagée depuis le début des années 2000 dans une mutation historique, à l'heure où l'âge du disque est en train de se clore, cet ouvrage fournit un éclairage indispensable pour en comprendre les enjeux à la fois techniques, économiques et culturels. Mondialisation du marché, formation de grands groupes multimédias, rapports entre majors et indépendants, évolution des techniques d'enregistrement, métissages des musiques du monde entier, mutation des formes de l'écoute, autant de problèmes qui gagnent à être analysés ensemble et replacés dans une perspective de long terme qui permet de mettre en évidence les changements profonds provoqués par l'apparition du disque dans le rapport qu'entretiennent les sociétés contemporaines avec la musique. C'est pourquoi il sera question ici à la fois de l'histoire des techniques, depuis le cylindre jusqu'au MP3 en passant par le 78 tours, le microsillon et le disque compact ; de l'histoire de l'industrie du disque, avec ses studios, ses ingénieurs du son, ses directeurs artistiques, ses producteurs ; de l'histoire des musiciens, qui ont vu les conditions d'exercice de leur art bouleversées par l'apparition de l'enregistrement sonore ; de l'histoire des publics enfin, dont on oublie trop souvent à quel point leur manière d'écouter la musique a, elle aussi, beaucoup évolué depuis le phonographe à pavillon jusqu'au baladeur numérique. Cette histoire foisonnante sera évidemment l'occasion de croiser chemin faisant les nombreux artistes, qui, tous styles confondus, ont contribué à faire de l'enregistrement musical un moyen majeur de diffusion de la musique : Enrico Caruso, Michael Jackson, Glenn Gould, les Beatles, Miles Davis, Charles Trenet, Elvis Presley, et bien d'autres.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Arts
Durée: 5h. 20min.
Édition: Paris, Autrement, 2008
Numéro du livre: 22904
ISBN: 9782746711211
Collection(s): Mémoires/culture

Documents similaires

Durée:1h. 12min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:65624
Résumé: Imaginez, elle n’a lieu qu’une seule fois par génération. Ainsi, 222 ans séparent la première Fête des Vignerons de sa 12e édition en 2019. Toujours plus belles, ambitieuses et grandioses, elles sont à chaque fois en phase avec leur temps, respectueuses de leurs origines traditionnelles et profondément contemporaines. Toutes se sont déroulées sur la place du Marché de Vevey, au cœur même de la petite cité de la Riviera vaudoise, face au Léman et aux Alpes.
Durée:4h. 41min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:24064
Résumé: Qu'est-ce qu'un bel édifice ? Quelle influence peut avoir l'architecture sur notre humeur ? Une maison peut-elle apporter le bien-être ou la sérénité ? Dans la plupart de ses livres, Alain de Botton s'intéresse à notre bonheur et cherche les moyens de nous rendre la vie plus harmonieuse. Il se penche ici sur notre cadre de vie et sur l'architecture des lieux où nous vivons et travaillons. En quoi l'un et l'autre influent sur notre mode de pensée, nos comportements, notre existence au quotidien, tel est le sujet de L'Architecture du bonheur. Avec une éblouissante érudition (et beaucoup d'humour), Alain de Botton nous entraîne à travers le monde, de Paris à Tokyo, de Londres à Brasilia, à la recherche de la maison idéale.
Durée:24min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:19617
Résumé: Ces 33 propositions en forme de définition ouverte ont valeur de "manifeste". En une suite d'aphori
Durée:14h. 10min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:34539
Résumé: André Charlet est un conteur. Celles et ceux qui ont eu la chance de l'entendre parler des musiciens, de leurs oeuvres, gardent dans l'oreille l'enthousiasme, la passion qu'il mettait à faire revivre des figures disparues. Qu'il s'agisse de l'Art choral, sur Espace 2, ou dans le cadre des voyages qu'il conduira plus tard dans les villes où ont vécu Schubert et d'autres romantiques, André excellait à capter l'intérêt de ses auditeurs. Le don de l'oralité, de l'image qui percute, du propos qui bannit l'ennui ! [...] Il faut lire ces textes à petite dose, comme on déguste un bon vin... (Extrait de la préface de Roger Guignard)
Lu par:
Durée:10h. 8min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:73771
Résumé: La vie de celui dont la peinture restitue très bien l'esprit du XVIIIe siècle
Durée:3h. 2min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:18101
Résumé: La chanson, c'est le PPPC, le Plus Petit Produit Culturel ! En trois minutes, en quelques couplets, quelques refrains, vous avez une histoire, un roman, un film entier ! Que l'on pense à « La Mère à Titi » de Renaud : tout est là, le décor, la vie quotidienne, la banlieue, les rapports entre les personnages ! Que Jacques Brel chante son « Plat pays », vous voyez défiler devant vous mieux que tous les documentaires sur la Belgique ! Avec la poésie et les frissons en plus. Écoutez « La Pinte vaudoise » ou « La Partie de Cave » de Jean Villard-Gilles, c'est tout le canton de Vaud, c'est toute l'âme vaudoise qui est là, ce sont les vignes pentues du Lavaux, et la lune qui « se reflète au profond de l'eau qui dort »... Contrairement à tous les autres produits culturels, la chanson peut vivre sans support. Vous pouvez la mettre au fond de votre mémoire, l'emmener partout, et la faire renaître au moment que vous choisirez !
Durée:2h. 31min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:74812
Résumé: Des années Palace à la naissance de Bonnie 'Prince' Billy en 1998, Will Oldham aura changé autant de fois d'identité d'artiste qu'il aura signé d'albums. Difficile à pister dans ces conditions, il ne verra le suivre qu'un quarteron de fans, motivé par cette country dégagée de son folklore, et une écriture souvent hissée parmi les plus grands noms de la chanson américaine. Avec I See A Darkness, l'alias se fixe enfin, à l'occasion d'un album ténébreux et lumineux à la fois.
Lu par:Annie Belet
Durée:3h. 52min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:73344
Résumé: Le Chant du possible regroupe huit textes sur le jazz à travers lesquels Jacques Réda continue d'explorer, en le précisant, le rapport qu'il entretient au jazz depuis sa jeunesse : elle en fut éclairée. Le jazz est immédiateté. Si bien que concevoir l'intensité de sa déflagration dans sa spontanéité, dansante la plupart du temps, c'est accéder à la révélation du Temps à un moment donné. Et ce n'est pas rien quand on se sait mortel. Si le jazz est l'aventure d'une "aptitude rythmique, associée à des dons d'expression harmonico-mélodiques et d'expressivité sonore" , bref, l'aventure d'une personnalité qu'elle soit individuelle ou collective, il ne se conçoit pas sans le Swing. Ce swing est la "qualité particulière qui se dégage et ne peut se dégager que d'un rythme à deux ou quatre temps où l'accent se porte sur le temps faible" , dont le jazz est inséparable. Il ne l'est pas non plus du Blues dont souvent il découle, empreint alors de tristesse ou de joie, c'est selon, mais jamais "sans sa charge affective et ontologique d'humanité" . C'est dire qu'on s'y retrouve quand on s'est ou qu'on se sait perdu. Dans Le Chant du possible, Jacques Réda écrit : "Je me suis constitué, après plus de trois quarts de siècle, un petit trésor de méconnus et d'oubliés où je puise et que j'augmente avec le même intact ravissement". A côté des grands noms du jazz, c'est ce petit trésor que nous proposons à nos lecteurs de découvrir avec le même ravissement. Les huit textes portent les titres suivants : 1. Au moment donné, 2. Le Chant du possible, 3. Jabbo Smith, 4. Ecrire le jazz, 5. Lester Young ou L'Ironie du saut, 6. Round about Monk, 7. Une actualité permanente, 8. Now's The Time ou Le Temps selon Charlie Parker.
Durée:7h. 7min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:30978
Résumé: Histoire de ce groupe mythique du rock anglais, de sa création en 1963 à sa reformation lors de sa tournée de 2007. Retrace aussi la carrière solo de certains de ses membres comme Peter Gabriel ou Phil Collins.
Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:37928
Résumé: Une enquête auprès d'une quarantaine de personnalités du monde des arts qui permet d'approcher la réalité de la condition de l'artiste d'aujourd'hui.
Durée:2h. 12min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:66554
Résumé: Lauréat de nombreux prix littéraires, journaliste au Figaro et au Masque et la Plume, l'auteur livre un portrait sans concession du cinéma français actuel. Réalisateurs, acteurs, interprofession, nombreux sont ceux soumis à sa critique acérée. Nostalgique du cinéma français des années 1960 et 1970, il déplore que celui d'aujourd'hui ne fasse plus rêver. « HS. Kaputt. Finito. Arrêtons les frais. Le cinéma français agonise sous nos yeux. Il est à peine l’ombre de lui-même. Bientôt, on punira les enfants qui n’ont pas fini leurs devoirs en les obligeant à regarder les nouveautés. C’est ainsi, le plaisir est devenu une corvée. Si tu n’es pas sage, tu iras voir le dernier Ozon. »
Lu par:Eric Lebret
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71366
Résumé: Yoda avait tort. Il n’y a que des essais. Encore plus quand on rachète la plus grande des sagas de l’histoire du cinéma, pour la modique somme de quatre milliards de dollars. Le 30 octobre 2012, Disney s’offrait l’intégralité de Lucasfilm. Mais de toutes les lignes d’un contrat que l’on imagine massif, Star Wars était évidemment la plus importante. Dès janvier 2013, l’ambition de Bob Iger, l’ancien président de The Walt Disney Company, se fait palpable. À n’en pas douter, l’entreprise inaugure ainsi l’un des plus gros chantiers de son histoire et des nouveaux longs-métrages qui resteront entourés de mystère malgré leur ampleur. Qu’ils soient issus de la nouvelle trilogie, composée du Réveil de la Force, des Derniers Jedi et de L’Ascension de Skywalker, ou de cette fameuse collection de spin-off, aujourd’hui faite de Rogue One : A Star Wars Story et Solo : A Star Wars Story, ces films entretiennent une relation complexe avec les trois premières aventures signées par George Lucas, qui semblent former le mètre étalon de Disney pour sa propre interprétation de la saga. Alors, comment Disney réinterprète-t-il la trilogie originale dans ses nouveaux films, séries et autres produits dérivés ? En cinq films et des centaines d’oeuvres en tout genre, l’entreprise s’est souvent limitée à la simple imitation. Mais elle a fini par trouver le courage de prolonger avec plus ou moins d’audace l’oeuvre originale, quitte à la réinventer, parfois radicalement. Et c’est ensemble que nous allons explorer les nouvelles histoires, les hybridations, voire les contradictions que Disney a pu créer en se frottant à l’oeuvre de George Lucas.