Contenu

Pauline Sachs

Résumé
Pauline Sachs est une jeune femme de 19 ans qui en a à peine 12 dans la tête. Mariée à Constantin Sachs de treize ans son aîné, elle s'efforce d'obéir à celui qui est son maître, son père et son professeur. Elle obéit à Constantin, comme elle obéira plus tard au prince qui lui fait la cour et auquel elle se livre bientôt. Magnanime, Constantin, qui découvre son infortune, la donne au prince. Dès lors il suit le couple car pour l'époux, le bonheur de Pauline est essentiel. Il a prévenu le prince : à la première larme de Pauline, il le châtiera... Dostoïevski avait admiré ce court roman. Et l'on comprend comment le charme un rien pervers de ce portrait de femme-enfant ­ nabokovien avant la lettre ! ­ merveilleusement mis en scène dans un montage romanesque d'une belle modernité (mélange de récit, de correspondance, intervention de l'auteur, etc.) ait pu séduire cet auteur tourmenté.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Roman d'amour
Mots-clés: Roman AMOUR
Durée: 3h. 7min.
Édition: Paris, Phébus, 2002
Numéro du livre: 22796
ISBN: 9782859408046
Collection(s): Domaine romanesque

Documents similaires

Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:67593
Résumé: À bord d’un train militaire qui traverse la campagne soviétique enneigée pour recueillir des blessés, un jeune officier de l’Armée rouge s’éprend d’une infirmière, la charmante Vera. Dès lors, la passion vient troubler le rythme quotidien de son existence, dans ce jeu de l’amour dicté par les humeurs de sa belle et son inconstance. Cet étonnant huis clos ferroviaire sur fond de Seconde Guerre mondiale s’amuse à récrire Manon Lescaut, pour nous proposer à la fois l’éclatante histoire d’une déconvenue amoureuse et une subtile réflexion sur ce que Stendhal appelait la cristallisation.
Lu par:Nicole Roche
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:26885
Résumé: Les sept nouvelles ici rassemblées explorent toutes le sentiment amoureux, sous ses formes les plus diverses. Ludmila Oulitskaïa décrit le monde de l'enfance et de l'adolescence, ces moments de passage où la sensualité s'éveille et où le sentiment amoureux se construit, selon des lois mystérieuses qui échappent à la raison. La cruauté n'est pas absente de ces nouvelles, comme pour confirmer l'adage selon lequel les histoires d'amour finissent toujours mal.
Durée:19h. 41min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68009
Résumé: À Saint-Pétersbourg, les bolcheviks ont déjà gagné la guerre civile. Mais en Sibérie, à l’extrême est de la Russie, les Iakoutes résistent et tentent un dernier assaut contre l’Armée rouge. En 1922, le général Anatoli Pepeliaïev, poète à ses heures, défenseur de la justice et de la liberté, rassemble les soldats dispersés de l’Armée blanche et met sur pied un détachement de volontaires pour soutenir l’insurrection iakoute. Face à lui se dresse un commandant de l’Armée rouge, Ivan Strod, anarchiste et futur écrivain à succès. Lui aussi est une figure énigmatique de la révolution de 1917. Les deux hommes, guidés par des idéaux très proches, sont devenus ennemis par la force du destin. Dans cet épisode méconnu de la guerre civile russe, Youzefovitch dépeint les passions humaines : l’amour et la souffrance individuelle qui se cachent derrière les idéologies, la soif de justice, mais aussi l’ambivalence des personnages, tout à la fois oppresseurs et victimes. Au cœur du récit, la rivalité tragique des deux héros, dans les neiges de Sibérie, se révèle comme une captivante histoire de vie, d’amour et de mor
Durée:14h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36332
Résumé: Maxime T. Ermakov, publicitaire talentueux, est aussi détenteur d'une tête très particulière. Un jour, les agents d'obscurs services secrets sonnent à la porte de son appartement : son anomalie physique perturbant l'harmonie du monde, il doit se suicider au plus tôt, ce qui sauvera des millions de gens. On lui remet donc une arme en le priant de se conduire en patriote. Mais le suicide n'entre pas dans les projets de Maxime, et les agents doivent insister : ils hantent son immeuble, investissent son bureau... Bientôt Moscou le voit en ennemi social, et un nouveau jeu vidéo fait fureur : il s'agit de tuer Maxime T. Ermakov. Olga Slavnikova entrelace des thèmes comme la responsabilité, l'innocence ou l'arbitraire de la justice dans une prose magnifique mêlant cruauté, absurde et poésie.
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36328
Résumé: A l'orée de ses 90 ans, Galia jette un regard rétrospectif sur les périodes heureuses de sa vie, ainsi que sur les derniers drames ayant marqué son existence.
Durée:5h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12048
Résumé: Cela commence comme un conte de Perrault: dans un village près d'Helsinki, une gentille vieille dame arrosait le jardin de sa maisonnette rouge. On enchaîne sans prévenir sur Orange mécanique: son neveu est en route pour rafler sa pension. A sa gauche, à sa droite, deux baraques sanguinaires. Nous voilà ensuite chez Selma Lagerlöf: propre et maligne, la dame se sauve à la ville, chez son amant d'antan. Le temps de concocter une vengeance bien tassée dont la recette n'est désormais un secret pour personne. Cela finit comme un conte moral puisque la morale est sauve. Pendant ce temps-là on s'est bien amusé. Cela pourrait s'appeler "La vieille dame et les délinquants". Une situation sinistrement répandue de nos jours, que l'auteur parvient à rendre irrésistiblement loufoque.
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:10414
Résumé: Eugène Onéguine est le chef-d'oeuvre de l'un des plus grands poètes russes. C'est aussi le roman de l'amour à contretemps et de la mort au petit matin, l'histoire d'un jeune homme qui brille dans les salons de Saint-Pétersbourg qui séduit les femmes mais les méprises toutes, et qui s'ennuie, comme savaient s'ennuyer les aristocrates de la Russie des tsars. C'est l'histoire de deux amis qui se retrouvent face à face, pistolet en main. C'est l'histoire de Tatiana, jeune campagnarde qui elle aussi s'ennuie et tout de suite aime Eugène. Lui l'aimera un jour, bien plus tard. Trop tard... Fatalisme, goût du jeu et du tragique, romantisme mais aussi humour, c'est le portrait de l'âme russe et d'un monde fascinant, à jamais disparu.
Durée:9h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17939
Résumé: A partir d'un scénario de vaudeville, Dostoïevski bâtit une fable angoissante sur la fatalité des rapports humains et, d'une sinistre histoire d'adultère et de revenants, il dresse un constat grinçant sur l'absurde reproduction des comportements d'échec.
Durée:1h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24337
Résumé: court roman ramassé dans la haine, travaillé au ventre dans un langage abrupt magnifiquement traduit, relate le calvaire d'une jeune femme sans enfant que son mari trompe dans sa propre maison avec l'adolescente qu'ils ont recueillie. Quand la douleur retenue jusqu'à l'asphyxie rompra les digues du silence, Sofia s'emparera de la hache et détruira l'enfant incestueuse. Métaphore de la haine qui submerge un cœur pur, la Neva débordante s'engouffre dans Petrograd: l'eau détruit et lave comme un sang. " La vitre tintait sous le vent, des nuages gris et bas - des nuages de la ville, des nuages de pierre - passaient dans le ciel - comme s'ils étaient de retour, ces nuages étouffants de l'été que pas un orage n'avait transpercés. Sophia sentit que ces nuages n'étaient pas au-dehors, mais en elle, que depuis des mois ils s'amoncelaient comme des pierres, et qu'à présent, pour ne pas être étouffée par eux, il fallait qu'elle brise quelque chose en mille morceaux, ou bien qu'elle parte d'ici en courant, ou encore qu'elle se mette à hurler... " Evguéni Zamiatine - " ce snob flegmatique ", disait de lui Trotski - n'est pas seulement l'auteur du roman Nous autres qui reste la plus implacable dénonciation du totalitarisme soviétique. Figure centrale de la littérature russe des années vingt, il a écrit de nombreux récits, nouvelles, romans, pièces de théâtre... Exilé à sa demande, après une retentissante lettre à Staline, il devait mourir à Paris en 1937, ignoré de ces intellectuels occidentaux encore pour longtemps fascinés par le modèle soviétique. Il avait juste eu le temps de réaliser pour Jean Renoir l'adaptation des Bas Fonds de Gorki "meilleur film de l'année" en 1936. L'Inondation est un de ses chefs-d'œuvre absolus. Dans un Pétersbourg emblématique, on y voit comment son art de la narration, sa prose savante et rigoureuse, sa modernité s'inscrivent aussi dans la grande tradition russe - celle de Pouchkine, de Gogol, de Dostoïevski...
Durée:10h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30313
Résumé: Les tribulations d'une bande d'irréductibles hippies venus se réunir comme chaque année au cimetière de Lviv pour célébrer la mémoire de Jimi Hendrix : Taras, inventeur de la « vibrothérapie », Darka, une jeune fille qui tient une boutique de change tout en étant allergique à l'argent, Jerzy, un ancien coiffeur au chômage, l'énergique Oksana, Alik et Riabtsev, capitaine du KGB à la retraite.
Durée:7h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20417
Résumé: Le héros ? Nikolaï, qui retrouve un chef-d'oeuvre de la littérature ukrainienne étrangement annoté. L'auteur de ces annotations ? Il gît au fond d'un cercueil, la carte d'un trésor à ses côtés. Le trésor ? Il se trouverait dans un fort du désert kazakh où un caméléon a pris ses quartiers. Le ressort de l'histoire ? Les nationalismes, encore et toujours. La morale de l'histoire, au-delà du plaisir des lecteurs ? Fi des nationalismes : hommes et caméléons de tous les pays, unissez-vous !
Durée:10h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18792
Résumé: Le rouble soviétique, le premier Spoutnik, Nikita Khrouchtchev... Pour Igor, tout ça, c'est de l'histoire ancienne. La trentaine débonnaire, il vit avec sa mère dans la banlieue de Kiev et préfère la perspective d'une soirée entre copains à celle d'un boulot ou d'un mariage. Le passé pourtant vient toquer à sa porte sous les traits d'un vagabond tatoué qui, en échange d'un lit de fortune, propose de s'acquitter des travaux de jardinage. Commence alors pour Igor une folle aventure où un vieil uniforme de milicien, sitôt enfilé, lui permet de franchir l'espace et le temps pour se retrouver dans la petite ville d'Otchakov, au bord de la mer Noire, en l'an 1957. Passé les premiers moments de doute sur sa santé mentale, Igor découvrira, outre les moeurs des bandits des années 50 et les charmes d'une poissonnière rousse, que l'histoire change de taille en fonction de qui cherche à l'endosser. Et qu'il n'est pas besoin d'être jardinier pour cultiver sa vraie nature.