Contenu

Les trois vies de Lucie: roman

Résumé
Ce roman propose non pas une mais trois versions différentes de la vie d'un couple moyen qui, après quinze ans de mariage, cherche à sortir du train-train quotidien et de l'enlisement d'une vie médiocre. La contrainte consiste à faire de la troisième version (« Ensemble ») la somme des deux précédentes, les pages de gauche reprenant intégralement celles de la première (« Gauche ») et les pages de droite recopiant in extenso celles de la deuxième (« Droite »). La troisième Vie de Lucie résulte ainsi d'un « couper-coller » des deux premières, qui alternent suivant la répartition matérielle des pages du livre : une page de « Gauche » à gauche, une page de « Droite » à droite et ainsi de suite. Le défi d'une telle contrainte consiste littéralement à faire tenir « ensemble » cette troisième Vie, à produire une histoire cohérente sans perdre, d'une page à l'autre, le fil des repères spatio-temporels et des renvois aux personnages, bref, sans perdre le fil du récit. Si ce montage comporte quelques passages délicats, il se tient bien et invite à faire une lecture joueuse, attentive aux déplacements de sens provoqués par la reprise d'une même page dans une nouvelle trame narrative. (Marie-Pascale Huglo)

Pas disponible en CD.

Durée: 5h. 38min.
Édition: Paris, P.O.L., 2006
Numéro du livre: 21976
ISBN: 9782846821308

Documents similaires

Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19986
Résumé: Pour faire simple, il existe deux formes d'ambition : la Lego et la Playmobil. La Lego représente les gens très ordonnés, prêt à monter des châteaux, alors que la Playmobil s'apparente plus à ceux qui son qualifiés de grands rêveurs, qui aiment se laisser surprendre par la vie et ses aléas. C'est typiquement la vie de Cécile, d'un côté et José de l'autre. José se laisse porter par ses désirs. Sa nouvelle lubie ? Vendre des petites fèves à des collectionneur et ainsi toucher le pactole ! Cécile, elle, ne le comprend pas. Elle souhaite plutôt monter son entreprise et s'imagine très bien dans la peau d'une femme d'affaire. Elle décide de le quitter. On va alors suivre les deux errances, ponctuées de leur dose d'humour, de fatalité, d'émotion et de choix différents. Parallèlement à ces deux personnages, nous avons un homme du temps néolithique qui n'a pour seul but que de retrouver la Pierre percée originelle. Il se battra pour son ambition et mélangera habilement les deux sortes contemporaines que représentent nos deux héros.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:17038
Résumé: Les faits divers sont les soupapes cachées de la civilisation. Voici qu'un certain Norman, professeur d'économie à l'Université de Berkeley, dérobe le portefeuille d'un clochard. Coup de folie ? Envie de jouer au surhomme ?... Ses proches sont perplexes. Et Norman, qui a toujours étalé sa probité de gauche, patauge maintenant dans un fâcheux bourbier moral. L'incident aurait été un simple dérapage vite oublié - qui se soucie d'un clochard ? -, si au même moment, s'emparant de l'affaire, un journaliste à la déontologie moribonde n'avait bidonné un article pour l'Oakland Daily. Le crime se recycle et prend de l'ampleur. Une blonde est étranglée dans un terrain vague. Un vent mauvais se lève à Berkeley, soufflant sur les ruines de la famille, des rapports amoureux et des théories économiques à la mode.
Durée:6h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67855
Résumé: Les Services compétents, ce sont les services du KGB dans les années 1960 en Union Soviétique. Le lieutenant Ivanov traque un certain Abram Tertz, pseudonyme choisi par un drôle d’écrivain qui s’échine à faire passer ses nouvelles fantastiques en Occident. Il sera identifié après six longues années d’une enquête souvent dérisoirement cocasse : de son vrai nom André Siniavski, avec sa femme, Maria Rozanova. Ce sont les parents du narrateur. Pour écrire ce roman, Iegor Gran s’est lancé depuis plusieurs années dans un important travail de documentation. Il raconte ainsi le dégel post-stalinien. Depuis 1958 et l’affaire Pasternak, on s’interroge : quel est le bon dosage de la répression ?
Lu par:Manon
Durée:3h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30047
Résumé: A cause de son prénom, Kevin souffre d'humiliations chroniques depuis son enfance. Les moqueries subsistent alors qu'il travaille dans un milieu intellectuel, à la radio. Il décide de se venger en se faisant passer pour un éditeur, afin de blesser la vanité des écrivains lui confiant leurs manuscrits.
Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21248
Résumé: Julien est bègue depuis l'âge de dix ans, depuis que son père l'a surpris en train de brûler les testicules d'un chat errant. Bègue mais pas manchot quand il s'agit de tenir une plume. À la recherche d'un stage et bien désireux de fuir l'exemple "mini-bourgeois" de ses parents, Julien dégotte une place à la Foulée Verte, ONG quasi mystique défendant les pingouins du pôle et la couche d'ozone. Sous la houlette d'Ulis, le chef charismatique au glorieux passé et de la belle Celsa, Julien s'épanouit et s'enflamme pour la cause, prêt à tout pour faire triompher ses idéaux et ceux de ses supérieurs. À tout dites-vous ? À tout, oui. Car, quand une ONG baptisée "Enfance et vaccin" s'installe dans le même immeuble, bousille affiches et vélos, lance des insultes et pactise avec les pires ennemis de la Foulée Verte, c'est la guerre que l'on déclare. Et Julien, en plus de son rôle de chroniqueur de guerre, est bien décidé à en découdre. Iegor Gran a un talent d'écriture certain, beaucoup d'humour et une dent contre ses personnages. Pas de héros dans cette histoire naviguant sur l'océan de l'absurde mais une tripotée d'individus plus ou moins recommandables qui s'arrachent le monopole de la bonne conscience. Et qui justifient par un soi-disant code d'honneur et un pataquès philosophico-social un peu plus de richesse, un peu plus de pouvoir. Sur ce thème, Iegor Gran offre un très bon roman et donne un grand coup de pied à notre société. Comme quoi le mariage des deux n'est pas impossible.
Lu par:Charton
Durée:2h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21781
Résumé: «On le sait, chaque automne depuis cent ans, le Goncourt est attribué au livre le plus insignifiant de la rentrée. Si l'utilité de ce prix-repoussoir n'est plus à prouver - il montre à nos jeunes écrivains les voies littéraires sans avenir -, il ne faut pas oublier trop vite les goncourables, ces malheureux qui passent deux mois dans une grande détresse morale à attendre le verdict. Ils sont chair et tripes, ces gens-là, et ils ont mal à l'amour-propre. Peu de supplices sont comparables à ceux d'un pauvre bougre en sursis du Goncourt !»
Durée:5h. 59min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:72094
Résumé: Iegor Gran a imaginé pour ce nouveau roman un drôle de journal, irrésistible autant qu’inquiétant, retrouvé dans un petit carnet Moleskine. Alix, une jeune femme, fonctionnaire d’un institut d’études sur les pratiques culturelles, confie ses pensées les plus intimes, et son fantasme secret : celui de « manger un homme ». Pourquoi un homme et pas une femme ? Sa pulsion androphage a-t-elle à voir avec sa lutte contre la domination masculine qu’elle subit dans son travail sous la coupe de son chef de service, le veule, le lâche Vaillancourt ? Chaque jour, elle écrit le récit de sa journée, et dans des phrases à l’emporte-pièce, elle note librement ses réflexions, ses colères. On découvre alors la triste et ridicule « vie de bureau », les petites trahisons comme les « épopées » ordinaires des uns et des autres. Tout le service entre en ébullition avec la proposition acceptée par la hiérarchie de passer au strict menu végétarien à la cantine. Alix parviendra-t-elle, de son côté, à assouvir son obsession de chair mâle ? Elle trouvera alors une alliée précieuse avec la jolie Apolline. Son journal devient un document loufoque et grinçant sur nos mœurs très actuelles.
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:18205
Résumé: Un voisin durable, c'est un voisin qui trie ses déchets et me surveille pour que j'en fasse autant. Une amitié durable, c'est une amitié où l'on ne met pas en danger l'avenir de la planète, même en paroles. On évite d'aborder les sujets qui fâchent. On gobe le discours moralisateur avec le sourire. On accepte l'opportunité marchand en ouvrant son portefeuille. On se garde de penser sans gourou, sans nounou. On se retient. Ce livre raconte comment je ne me suis pas retenu.