Contenu

Les fourmis de la gare de Berne

Résumé
Que faire de deux billets de mille francs émis au pays des banques et des fonctionnaires précis et pressés? La réponse a de quoi surprendre quand elle est celle d'un marginal ayant pour tout domicile fixe les couloirs de la gare de Berne. Dans ce «conte réel» Bernard Comment lit le quotidien à travers le filtre de l'ironie et nous fait découvrir la face cachée d'Auguste Forel, le monsieur dont le visage orne le billet le plus cher du monde.
Genre littéraire: Nouvelle
Durée: 1h. 9min.
Édition: Carouge-Genève, Éd. Zoé, 1996
Numéro du livre: 20397
ISBN: 9782881822612
Collection(s): Minizoé

Documents similaires

Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 53min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:68496
Résumé: Altermondialistes embourgeoisés, fonctionnaires-fourmis, voisins persécuteurs et clochards philosophes se croisent dans ces cinq nouvelles aussi clairvoyantes que subversives. Et si la Suisse, petite île protégée où on est toujours l’étranger de quelqu'un, était le miroir grossissant de nos aliénations contemporaines ?
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:18044
Résumé: Une vieille dame qui s'apprête à partir avec ses secrets, dans le calme d'une piscine. Un fils qui s'interroge sur un père qu'il n'a pas connu ou presque. Un veuf qui enterre méthodiquement sa richesse. Les conséquences d'une fausse annonce. Un lecteur dans une bibliothèque numérique, par temps de panne électrique. Dans chacun des neuf récits qui composent ce livre, des bribes de passé se dévoilent, et une interrogation se pose, sur le futur et ce qu'il convient de lui transmettre ou non. Que retient-on d'une vie ? De sa propre vie ? Qu'en restera-t-il ? Quelles traces laisser ? Comment infléchir le destin ? Dans un monde qui change, où la continuité est peut-être une illusion qui fait naufrage, les personnages inventés par l'auteur essaient de faire le point (comme on dit aussi d'une caméra). Pas forcément pour y voir clair. Mais pour garder les yeux ouverts, avant la nuit, et dans la nuit.
Durée:5h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66498
Résumé: C'est l'été, à Neptune Avenue, au bord de l'océan, à l'extrémité de Brooklyn, juste à côté de Coney Island. Le soleil brille derrière une drôle de lumière laiteuse, il fait très chaud. Les ascenseurs sont en panne. Tout est en panne. Le monde entier s'est-il arrêté? Dans son appartement du vingt et unième étage, un homme handicapé par la maladie ne peut plus se déplacer. Il a l'âge d'une retraite prématurée, après avoir fait fortune dans la finance. Peu après la mort de sa mère, en Suisse, il a décidé de partir pour New York, à la recherche de lointains cousins. Mais c'est surtout Bijou qu'il est venu trouver. Qu'est-elle pour lui, qui est-il pour elle ? Elle a la fraîcheur de la jeunesse, vit de petits boulots, prône la décroissance et veut à tout prix préserver sa liberté. L'argent, la richesse ne l'intéressent pas. Et tout pourrait bien partir en fumée...
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13359
Résumé: Résumé : Le narrateur tente d'oublier deux femmes à la fois, Agathe et Paule, mortes depuis plusieurs années. Après l'enterrement d'un ami proche, il rencontre Robert, un cuisinier, qui va le sortir de ses obsessions.
Durée:4h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:7486
Résumé: Un jeune architecte français revient à Florence cinq ans après y avoir participé à un concours pour la restructuration d'anciennes prisons. Il fuit l'éventualité d'une maladie qui demeure incertaine, désireux de plonger dans un pur présent. C'est l'été, une chaleur étouffante pèse sur la ville. Le contraste semble total avec son premier séjour, dans la froidure de l'hiver. Pourtant, les souvenirs remontent, les signes se réveillent. Dessinant la géométrie d'un homme tiraillé entre deux lieux, deux temps, et trois femmes, ce roman est aussi un portrait inattendu de Florence, sur un ton à la fois mélancolique, amoureux et rageur.
Durée:1h. 24min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:11322
Résumé: Mère célibataire, retraitée en colocation épouse condamnée à l'oisiveté, jeune téléphoniste mythomane, les héroïnes des quatre nouvelles rassemblées ici se débrouillent tant bien que mal avec l'existence et tentent un jour de prendre leur vie en main, le temps d'un geste fou.
Durée:56min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:13088
Résumé: Les trois nouvelles rassemblées ici ont été écrites par Ramuz durant les dernières années de sa vie (1878-1947). Elles dépassent largement le cadre régionaliste pour s'ouvrir aux grandes forces qui régissent la vie humaine. Qu'il s'agisse de la folle, une douce dérangée, qui attend le retour de son fiancé depuis des années, des adolescents encore inconscients de leur désir mutuel ou du garçon de ferme amoureux de la fille de son patron, ces histoires simples nous donnent à sentir le non-dit et la violence des sentiments.
Lu par:Claude Fissé
Durée:59min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:20366
Résumé: Dans ces deux nouvelles, l'une écrite au début de la carrière d'écrivain (Mon oncle anarchiste) et l'autre toute récente (Le cerisier de Tchékhov), nous avons une galerie de portraits fraternels, de situations souvent effleurées, mais très suggestives des désirs et de la vie des « gens de peu » aux côtés desquels se range l'écrivain. Mais pas de misérabilisme ici, plutôt une perception des choses qui donne à la réalité une couleur et une tonalité affectives, en empruntant à la poésie quelques-uns de ses procédés : images, rythmes et répétitions. Si bien que le lecteur s'identifie sans peine à cet homme "en veine de réflexions" qui rêve de renaître comme une feuille au printemps. Né en 1940 et grandi tout près de la frontière entre le Tessin et l'Italie, Alberto Nessi compte parmi les poètes et romanciers les plus connus de la Suisse italienne: plusieurs de ses livres sont traduits en français (et en allemand), notamment Le Train du soir et les poèmes de La Couleur de la mauve ; quant au recueil Fleurs d'ombre, il s'est vu attribuer le Prix Lipp en 2001.
Lu par:Claude Fissé
Durée:4h. 48min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:12582
Résumé: L'Etang met en scène le suicide simulé par le jeune Fritz pour regagner l'amour de sa mère. L'enregistrement comprend aussi : Félix, Porcelaine, Cigogne et Porc-épic.
Durée:3h. 38min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:75423
Résumé: Noëlle Revaz écrit chaque dimanche un court texte de fiction pour le magazine Femina. 52 de ces récits sont repris dans ce recueil foisonnant. Ces brefs contes du quotidien nous livrent son regard décalé et son grand sens de l’observation intérieure sur nos basculements intimes et sur les percées de l’imaginaire dans nos vies. Avec finesse et ironie, avec poésie et justesse, elle met en scène des femmes d’âge mûr aux prises avec la solitude, des mamans inquiètes en pleine réflexion sur leurs enfants, des enfants rêveurs, des médecins fatigués et des retournements de pensée spectaculaires dus aux changements de saison ou aux rêves.
Durée:7h. 19min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:71427
Résumé: Paris n'est pas peuplé que de Parisiens grognons ou de touristes hagards. A l'abri de la plupart des regards, tout un monde enchanté y fourmille, malicieux et sage. Au détour d'une rue ou d'un couloir de métro, des Buttes-Chaumont aux Tuileries, de la place des Vosges à l'avenue de Choisy, il arrive qu'on y croise un magicien, un elfe ou une naïade... et que cette créature fantasque fasse faire à votre vie des zigzags imprévus. Vingt-six contes, vingt-six rencontres, qui montrent qu'un zeste de magie et une pointe d'humour peuvent adoucir les peines de coeur, alléger le poids des jours, et donner aux mélancoliques le goût du bonheur. Une lecture pour (pas trop) petits et grands.
Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 55min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:73538
Résumé: La chakchouka est un plat préparé au Maghreb. C'est une sorte de ratatouille, de poêlée de poivrons qui sent bon les épices, avec des piments, des oignons, des tomates, les restes d'hier et le surplus de demain, et dans laquelle on rajoute à la fin, des oeufs. C'est aussi (surtout ? ) un terme populaire qui désigne un "joyeux mélange", un "joyeux bordel", un "pêle-mêle" de tout ce qu'on peut trouver. CHAKCHOUKA est un recueil de trente et une nouvelles inspirées par des gens croisés au hasard, par des scènes de vie attrapées au vol, des rencontres improbables et des moments de partage avec des gens précieux. Rédigé sur le coin d'une table dans un café à Hambourg, sous une moustiquaire à la lueur d'une lampe de poche, ou encore sur un muret face au Jura, CHAKCHOUKA est un joyeux mélange d'instants et de phases de vie, un joyeux bordel d'émotions, un pêle-mêle de gens différents, mais si semblables, rassemblés le temps de quelques pages.