Contenu

Présent et avenir: [de quoi l'avenir sera-t-il fait ?]

Résumé
Malgré leurs divergences, Jung et Freud s'accordent pour penser que l'épanouissement de l'individu est menacé par le développement de la civilisation. La pression des masses organisées plonge l'individu dans un état de "somnambulisme infantile" où il perd sa dignité. La science qui l'ignore au profit des abstractions de la statistique légitime cette évolution. De surcroît, les grandes idéologies de masse - politiques ou religieuses - portent jusqu'à la dépossession de soi cette réduction de l'individu réel à la moyenne abstraite de l'homme commun entreprise par le rationalisme scientifique. Mais le pire, c'est que l'on fuit alors la raison pour le mythe, qu'il s'agisse des religions ou des dictatures, de la Cité de Dieu ou de l'État déifié. Toutefois, cette perspective réductionniste n'est pas inéluctable. La voie indiquée par Jung pour y échapper consiste à porter le regard vers les "profondeurs" du Soi, pour intégrer les énergies archétypiques qu'il révèle. Ce "processus d'individuation" est la condition préalable qui ouvrira à terme les voies d'un "compromis entre l'individu et la société".
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 3h. 35min.
Édition: Paris, Denoël, 1970
Numéro du livre: 19057
Collection(s): Bibliothèque Médiations
CDU: 159.9

Documents similaires

Durée:12h. 5min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:17500
Résumé: Présentation de l'éditeur : Guy Corneau démontre que, de la naissance à la formation de notre personnalité, nous nous éloignons trop souvent de nous-mêmes, pour des raisons familiales, sociales ou amoureuses. Pourtant, de nombreuses situations nous permettent d'accéder au " meilleur de soi ". Alors, laissez-vous guider sur le chemin de votre jardin intérieur ! Imaginez et nourrissez le meilleur de vous paf la méditation, la respiration et la contemplation. Découvrez votre individualité créatrice. Libérez votre parole pour atteindre l'autonomie et la maîtrise de votre moi profond.
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69620
Résumé: Connaître les règles du jeu, voici l'objet de ce livre. Je suis né dans une famille banale d'une ville banale, dans un pays banal. Ni pauvre, ni riche. Ni analphabète ni très cultivé. Plutôt comme tout le monde. Je dois avouer qu'au début, être un être humain ne m'a pas beaucoup plu. Je ne sais pas comment je me suis mis à croire ça, mais faire partie des hommes signifiait pour moi faire partie de ceux qui sont capables du pire. Du viol, de la guerre, de la haine. Et très tôt, je me suis demandé si je ne pourrais pas arrêter l'expérience et rentrer chez moi. Dans mes jeunes années, je vivais ma présence sur terre comme un mauvais rêve dont j'allais forcément me réveiller, dans un ailleurs plus doux, où je ne ferais pas partie des oppresseurs. Avec le recul, je crois avoir « suivi le mouvement », agi ou réagi au fur et à mesure aux événements qui se présentaient. Au point qu'à un moment j'ai eu le sentiment d'une vie trop petite, jusqu'à me demander si elle était bien la mienne. Aujourd'hui, je suis sorti de ce mauvais rêve, je pense ma vie autrement, mon monde a changé. Cheminant avec moi, bien qu'à mon insu, mon autre vie était à portée de main, proposition silencieuse mais bien réelle.
Durée:10h. 43min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:19198
Résumé: C'est par " l'interprétation des rêves " que Jung se rallia à Freud. Le psychiatre suisse y trouvait en effet une " voie royale " vers l'inconscient qui lui permettait une nouvelle approche de certains de ses malades schizophrènes. L'accord n'était cependant pas total et, après sa rupture avec Freud, Jung développa une autre méthode d'interprétation des rêves qui, sans renier les apports du fondateur de la psychanalyse, essayait de dépasser ce qu'il considérait comme une fixation unilatérale sur la théorie de la libido. Pour Jung, le rêve ne peut s'expliquer, dans la plupart des cas, qu'à partir de lui-même, sans être réduit à des présupposés théoriques, qui lui feraient dire autre chose que ce qu'il dit réellement. Dans cette optique, le rêve, produit de l'inconscient le plus profond qui cherche à se dévoiler, ne se comprend qu'à travers l'effort de l'âme à être reconnue. Ce livre, issu d'un séminaire d'études tenu par Jung avec certains de ses élèves les plus importants, passe aussi en revue les grands systèmes d'interprétation des rêves depuis l'Antiquité, tente d'en expliquer les ressorts et, à travers un foisonnement d'exemples commentés, montre de manière vivante comment écouter et comprendre les images oniriques qui sont le pendant de notre aventure intérieure. (GIAA/Paris)
Lu par:Simone Bosko
Durée:7h. 37min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:8268
Résumé: En entreprenant l'étude psychologique des soucoupes volantes, Carl Gustav Jung refuse de se prononcer sur le problème de la matérialité physique des faits et il étudie pour l'essentiel les soucoupes volantes, que l'on prétend avoir "vues", comme si on les avait "rêvées". Il ne s'attache que secondairement au problème de leur réalité externe. Même si elles revêtaient une réalité physique, support du phénomène psychologique, Jung montre que, dans le sens le plus large, ce dernier est le fruit de la fonction imaginaire inconsciente. Le lecteur découvrira comment le phénomène et l'imagerie des soucoupes volantes expriment, de façon totalement inattendue, l'inadéquation de l'homme moderne à lui-même et au monde, la détresse qui en résulte, une mise en forme balbutiante - grâce à un langage puisé dans l'actualité - de ce qui l'agite, et aussi une tentative de conciliation de ses forces contraires. Jung inscrit - au-delà de son enquête - la somme de son savoir, de sa réflexion, de son intuition sur le monde et son avenir. Il y dégage pour nous, à l'occasion d'un phénomène contemporain insolite, en une manière d'étude de psychologie appliquée, les leçons de sa science et aussi de sa vie. Le Mythe moderne de Carl Gustav Jung montre un point de jonction entre deux infinis, l'infini du monde extérieur et l'infini qui sommeille en tout homme.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:14567
Résumé: Quelques mois avant de mourir, Jung fit un rêve : installé à son bureau, il parlait, lui dont l'oeuvre ne s'était jamais adressée qu'aux spécialistes, à un vaste public qui le comprenait parfaitement. Ce rêve le décida à écrire le présent "Essai d'exploration de l'inconscient" qui allait lui permettre de dégager l'importance primordiale de la vie inconsciente dans l'accomplissement de l'individu moderne et de la société. Dernier ouvrage du grand psychanalyste, "Essai d'exploration de l'inconscient", dans lequel Jung résume une dernière fois sa doctrine, est aussi son testament.
Durée:6h. 50min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:67680
Résumé: Nietzsche conçoit le philosophe comme un médecin chargé de nous guérir d'une culture - le nihilisme -, qui, valorisant le néant jusqu'à déprécier la vie, nous a rendus malades de ressentiment et de mauvaise conscience. Mais, il ne s'agit pas de maquiller le tragique de l'existence avec le vernis d'un optimisme béat... Comment affirmer sa singularité en sortant du formatage du "troupeau" ? Comment retrouver ses forces et donner un sens à ses faiblesses ? Comment faire face à la souffrance sans se réfugier dans le rêve stérile d'un bonheur lisse ? Le philosophe propose des méthodes précises pour nous transformer de fond en comble. Dire oui à la vie, c'est saisir ce qu'elle a de douloureux comme un stimulant pour vivre de manière plus intense, plus créative.
Durée:9h. 36min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:68783
Résumé: Se détacher du pouvoir et de la richesse, se méfier des passions, se concentrer sur l'instant présent, pratiquer la méditation, prendre soin de soi, apprivoiser la mort... tels sont les exercices spirituels dont les philosophes de Socrate à Foucault, en passant par Sénèque, Epicure, Montaigne ou encore Descartes, ont fait usage pour rendre leur vie meilleure. Entraînement de l'esprit pour atteindre la sagesse, ces exercices spirituels sont destinés à vivre sa vie du mieux possible, à réguler les émotions trop fortes, les peines trop grandes comme les joies éphémères. La description de ces exercices et la manière dont les philosophes les pratiquaient sont autant de propositions d'existence pour penser et vivre philosophiquement et réaliser, son propre Apprentissage de soi.
Durée:4h. 10min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:67028
Résumé: La philosophie de Schopenhauer est réputée pour en décourager plus d'un. Pourtant elle a le mérite de lever le voile sur notre mal de vivre : pourquoi souffrons-nous ? Comment retrouver de la légèreté ? Comment cesser de nous tourmenter pour des choses qui n'ont qu'illusoirement de l'importance ? Schopenhauer nous propose de mettre fin à nos habitudes sclérosantes, à nos attachements ou attentes fossilisées en crispations. Sa philosophie fait la chasse aux fausses valeurs dont nous sommes, à noire insu, encombrés. Elle est une purgation, un traitement par le vide qui nous permet d'être autrement. Il s'agit d'une aventure philosophique accessible à tous, capable de produire par sa radicalité et son originalité un lâcher-prise rédempteur.
Lu par:Ninette Juri
Durée:16h. 51min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:5430
Résumé: Un des grands fondateurs de la psychanalyse relate ici son histoire : son enfance, la rencontre avec Freud, puis les démêlés avec le maître...
Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:14790
Résumé: C.G. Jung : "Clément de Rome professait que Dieu régentait le monde avec une main droite et une main gauche. La main droite signifiait le Christ et la gauche Satan. La conception de Clément est manifestement monothéiste puisqu'il réunit les principes opposés dans un Dieu. Plus tard, toutefois, le christianisme devint dualiste dans la mesure où la part des éléments opposés, personnifiée par Satan se trouve dissociée et où Satan se trouve banni dans un état d'éternelle malédiction. Le voilà le problème central. Il est d'une signification essentielle et il est à l'origine de la doctrine chrétienne du salut. Si le christianisme a la prétention d'être une religion monothéiste il ne peut se passer de l'hypothèse que les contraires sont unifiés dans un Dieu. Mais ceci pose un grave problème religieux : le problème de Job. Le but de mon livre est d'en montrer le développement historique aux travers les siècles, depuis l'époque de Job, jusqu'aux événements symboliques les plus récents.
Lu par:Manon
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:33744
Résumé: Après le succès de L'art de la simplicité, L'art de la délicatesse, L'art de mettre les choses à leur place et Vivre heureux dans un petit espace, l'auteur nous propose de profiter de tous les petits luxes que nous offre la vie.Elle relève les petits plaisirs pour améliorer son quotidien : prendre son temps le matin, créer un environnement esthétique autour de soi, porter attention aux choses insignifiantes.
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:69365
Résumé: Selon C.G. Jung, le sentiment religieux habite l’homme de manière toute naturelle. Pour énoncer que la religion est « une attitude particulière de l’esprit humain », il se fonde sur sa grande expérience de psychiatre, de psychologue, et sur sa profonde compréhension des rêves et des images archétypiques jaillies de l’inconscient, les mandalas par exemple. C’est en 1937, à l’aube des terribles conflits qui vont ensanglanter le monde, que C.G. Jung encourage ses contemporains à prendre conscience de l’existence du « Dieu intérieur » et, ainsi, à se protéger des « épidémies psychiques », des « forces inconscientes » qui peuvent enténébrer le monde. Interprétant dans cet ouvrage les rêves d’un homme de science, il montre donc l’importance de l’expérience religieuse primordiale, indépendante de ce que les confessions en ont fait. « L’homme peut réaliser des choses étonnantes si elles ont un sens pour lui. Mais la difficulté est de créer ce sens », dit Jung.