Contenu

Existe-t-il une identité romande en littérature ? le 27 avril 1998 à Lausanne

Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 1h. 23min.
Édition: Lausanne, Rencontres de la Rotonde, 1998
Numéro du livre: 17407
Collection(s): Les rencontres de la Rotonde
CDU: 840(494)

Documents similaires

Durée:1h. 14min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17348
Résumé:
Lu par:Alain Decaux
Durée:1h. 7min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17317
Résumé: Alain Decaux donne une conférence sur Alexandre Dumas et le rapport qu'il entretenait avec la région méditérannéenne...
Lu par:Jehan Despert
Durée:1h. 20min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17311
Résumé:
Durée:1h. 37min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17386
Résumé:
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17347
Résumé:
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17318
Résumé:
Durée:1h. 14min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17380
Résumé: Jean Starobinski, né à Genève (Suisse) le 17 novembre 1920, est un historien des idées et théoricien de la littérature. Il est en outre médecin, ayant étudié les lettres classiques et la médecine, à l'université de Genève (Suisse), où il a obtenu un doctorat ès lettres et un doctorat en médecine. (wikipedia)
Durée:6h. 3min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:32381
Résumé: Réflexion sur la place des poèmes dans un monde où l'avenir est menacé de destruction, et positionnement de la poésie face au rationalisme.
Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67646
Résumé: Une angoisse nous hante : être en retard. Nous vivons notre vie quotidienne, notre travail, l’éducation de nos enfants, et même nos vacances dans une telle crainte du retard que nous finissons par être en avance sur tout, par tout anticiper. Nous avons perdu le sentiment du temps, et avec celui-ci le sentiment de notre existence. Être en retard, c’est faire l’école buissonnière, prendre des chemins de traverse, ne pas aller droit au but, c’est introduire d’infimes variations qui peuvent faire dérailler les rouages bien huilés de nos vies trop machinales. C’est finalement vivre. Face aux valeurs dominantes de nos sociétés modernes – fluidité, flexibilité, urgence et vitesse – et aux pathologies qui en découlent, le retard, un « laps » de temps qui nous permet de ressaisir notre condition temporelle, devient une véritable stratégie de résistance.
Lu par:Carole Beuron
Durée:1h. 54min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67652
Résumé: Essai sur la vision du monde actuel dans l'esprit humain. Auparavent, l'histoire guidait la pensée, les espérances et les peurs. Aujourd'hui, l'angoisse écologique amène un nouvel oeil sur notre civilisation. L'auteur analyse alors la lutte de l'esprit dans ce nouveau jour, ce siècle vert.
Lu par:
Durée:1h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:28861
Résumé: Scholastique Mukasonga est venue le 19 juin 2014 dans nos locaux afin de nous parler de son livre intitulé Notre-Dame du Nil. Cet ouvrage a reçu le prix Renaudot en 2012.
Durée:15h. 7min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:13680
Résumé: Sans le savoir, nous sommes déjà entrés dans un nouveau monde. Nous avons du mal à penser véritablement la prodigieuse mutation anthropologique et historique dont nous sommes les témoins inquiets. Nous nous sentons de moins en moins capables d'agir sur le cours des choses. C'est contre ce nouveau fatalisme que ce livre entend réagir. Pour retrouver le goût de l'avenir, refonder la démocratie, reprendre possession de notre destin, il faut tenter de penser autrement les grandes contradictions contemporaines : la transgression opposée à la limite, l'individualisme brisant le lien, l'innocence préférée à la responsabilité ou encore la croyance affaiblie qui ne donne plus sens au savoir. Contre les pugilats dépassés et les manichéismes exterminateurs, ce sont autant de chemins nouveaux qu'il s'agit de tracer. Ou d'ouvrir.