Contenu

Le voyage: roman

Résumé
'Le voyage, c'est LE Voyage, le seul, le vrai, celui qui porta un certain Christophe Colomb - lequel croyait aller en Chine - aux rivages d'un monde nouveau. Un jeune Irlandais, Konogan, soldat de fortune hors d'emploi, se trouve embarqué par traîtrise pour la grande aventure. C'est lui qui raconte. Son récit naïf constitue la chronique au jour le jour du fabuleux voyage. Il déborde d'une verve volontiers caustique qui se fait exaltée lorsque l'anime la passion amoureuse. Car il y a une femme ! Il y a toujours une femme. Et l'on voit apparaître un Christophe Colomb inattendu, plutôt surprenant mais plus vrai que ce qu'en a fait la légende. De surprise en surprise, on arrive à la dernière, qui n'est certes pas la moindre : Konogan est l'origine de la lignée des Cavanna !'
Mots-clés: Roman
Durée: 7h. 59min.
Édition: Paris, Librairie générale française, 2008
Numéro du livre: 16261
ISBN: 9782253123941
Collection(s): Le livre de poche

Documents similaires

Durée:12h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16134
Résumé: Cavanna a seize ans en 1939. Ses années de jeunesse se sont égrenées au coeur de la seconde guerre mondiale. Dans ce roman, il nous raconte sa vision de ces années de guerre : le quotidien, les petits riens, l'importance d'un vélo, la beauté des filles, ses premiers morts lors des attaques aériennes, le STO (Service-du-travail-obligatoire) en Allemagne, la faim encore et encore et l'amour.
Durée:9h. 9min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:22879
Résumé: Le voyage, c'est le voyage, le seul, le vrai, celui qui porta un certain Christophe Colomb - lequel croyait aller en Chine - aux rivages d'un monde nouveau. Un jeune irlandais, Konogan, soldat de fortune hors d'emploi, se trouve embarqué par traîtrise pour la grande aventure. C'est lui qui raconte. Son récit naïf constitue la chronique au jour le jour du fabuleux voyage. Il déborde d'une verve volontiers caustique qui se fait exaltée lorsque l'anime la passion amoureuse. Car il y a une femme. Il y a toujours une femme. Et l'on voit apparaître un Christophe Colomb inattendu, plutôt surprenant mais plus vrai que ce qu'en a fait la légende. De surprise en surprise, on arrive à la dernière, qui n'est certes pas la moindre : Konogan est l'origine de la lignée des Cavanna.
Lu par:Marianne Heer
Durée:5h. 57min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:7344
Résumé: Je voulais écrire un livre pour dire mon bonheur d'écrire, et d'écrire en français. Ça aurait été un livre très construit, qui aurait commencé à la page 1 et aurait fini à la dernière page, ayant dit ce qu'il avait à dire et démontré ce qu'il s'était proposé de démontrer. Et puis... Comment cela s'est-il fait ? Ça n'a pas voulu s'arranger comme ça. Rien à faire. Peut-être parce que j'ai été journaliste trop longtemps et qu'au fond je le suis resté ? Ce que je vous propose se présente comme une série d'articles, de réflexions, de cris du coeur qui, tous, ont pour sujet la langue française et cet amour que nous avons l'un pour l'autre, elle et moi. Viens, mignonne. Allons voir si la rose...
Durée:2h. 36min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:8068
Résumé: Cet album présente des témoignages et des photographies sur le monde de la mine (travail et loisirs), au nord de la France, dans les années 1950, un peu moins de cent ans après Germinal (1860). En appendice, trois poèmes de Jules Mousseron (1868-1947) poète de la mine, mineur silicosé. Un document dont l'intérêt humain et artistique est loin d'être négligeable.
Durée:9h. 45min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:22539
Résumé: Même que sa boîte noire - pour ce qui est de ses souvenirs de gosse entre six et seize ans - est pleine de choses drôles, émouvantes, débordantes d'affection et de joie. Y a-t-il un livre sur l'enfance qui sonne plus vrai que celui-ci? - (Bernard Pivot, Lire) Enfin, il y a, tout au long de ces pages, le ton Cavanna. Les lecteurs de Charlie Hebdo le reconnaîtront, bien sûr, mais ils seront peut-être surpris d'y découvrir tant de tendresse. Avec le contrepoint d'une musique mélancolique aux histoires les plus hilarantes, et des échos burlesques aux histoires les plus poignantes. - (Rosa Laisné, L'Express) Cavanna, avec son ton familier de baratineur, nous dépeint ses jeunes années d'une façon décousue, se rappelant en vrac les meilleurs moments de son existence d'avant seize ans, à une époque plutôt joyeuse malgré la guerre qui pointe à l'horizon. - (Jean-Claude Lamy, France-Soir) Drôle, souvent émouvant, souvent terrible comme le meilleur des Céline (celui de Mort à crédit) Les Ritals de Cavanna est un très beau livre. - (Remo Forlani, R.T.L.)
Durée:7h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18113
Résumé: Affaibli physiquement par l'âge et la maladie, François Cavanna n'a rien perdu de sa verve ni de son insolence. Il propose avec Lune de miel un tableau habilement composé de souvenirs, de réflexions et d'anecdotes. Trois axes essentiels alternent au fil des chapitres : l'évocation du STO en Allemagne ; l'aventure Hara-Kiri/Charlie Hebdo ; les atteintes de l'âge (les médecins utilisent l'expression « lune de miel » pour désigner une période de rémission de la maladie de Parkinson). Le va-et-vient entre ces trois périodes procure sa légèreté au récit, qui ne cède jamais au gémissement malgré la tristesse de certains passages. La jeunesse en Allemagne est décrite avec une gouaille formidable. La période présente, marquée par les progrès de la maladie et des divers malheurs liés à l'âge, est égayée par la présence de Virginie, une lectrice fidèle qui est devenue la « gouvernante » du vieil homme. Beaucoup de tendresse, des coups de gueule bienvenus (notamment contre Philippe Val et quelques autres), d'innombrables anecdotes racontées avec la truculence et l'efficacité du grand amateur de Rabelais qu'est Cavanna : c'est le dernier baroud d'un vieux sanglier, chaleureux, virulent, amoureux de la vie et des plaisirs, mais aussi de la littérature et de ses puissances. En refermant le livre, on a le sentiment d'avoir fait quelques pas avec un type bien : ce n'est pas si fréquent.
Durée:5h. 38min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67587
Résumé: Ce volume, conçu comme une suite à Lune de miel, est le dernier livre sur lequel Cavanna a travaillé avant de mourir. Sans doute y aurait-il apporté quelques ajouts ou modifications de détail, mais on peut le considérer comme une œuvre aboutie. Composé, comme l’était Lune de miel, de chapitres assez brefs, le livre regroupe souvenirs et anecdotes qui évoquent à la fois la fin de vie de l’auteur et son passé (Charlie Hebdo, le S.T.O…). On y retrouve avec bonheur la gouaille réjouissante de Cavanna, sa grande gueule, ses coups de colère, ses élans d’affection, sa passion de la langue et de la littérature : un écrivain, un vrai. Le titre reprend les derniers mots du texte, pleins de rage et d’amour de la vie au moment de lâcher la rampe.
Durée:6h. 20min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:14202
Résumé: Présentation de l'éditeur : Lorsque la célèbre passerelle qui relie Cuzco à Lima se rompt sous ses yeux en l'an de grâce 1714, précipitant à l'eau cinq personnes, le bon frère Juniper, prêcheur franciscain, voit en cette catastrophe l'occasion rêvée de prouver avec une rigueur scientifique l'existence de Dieu, car il ne doute pas que tout arrive par la volonté divine pour le plus grand bien des gens d'ici-bas et que l'étude de la vie des victimes le démontrera en mettant au jour la raison de leur anéantissement. L'entreprise est de taille, car divers sont les personnages en cause et compliquée leur existence. Il y avait sur le pont à l'instant fatal la vieille marquise de Montemayor, moquée de ses contemporains mais que la postérité portera aux nues grâce à sa correspondance, sa jeune suivante Pepita, puis l'oncle Pio, homme d'intrigues et ami de la célèbre artiste Périchole dont il accompagne le fils Jaime, et enfin, bon cinquième, Esteban qui pleure son jumeau Manuel mort depuis peu. Quel hasard ou quel dessein les rassemble et les jette au gouffre ? Est-ce châtiment ou récompense ? A ces questions répond un récit qui, n'étant pas écrit par le bon moine Juniper, se teinte de scepticisme et d'humour et brode avec finesse sur une trame empruntée à l'histoire, autour d'une marquise qui ressemble fort à notre Sévigné.
Lu par:Marie Lourizi
Durée:15h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15196
Résumé: Le 24 décembre 1534, place Maubert, pendant que chacun s'apprête à fêter Noël, un imprimeur, suspect d'hérésie, est pendu, son corps et ses livres brûlés. Homme de lettres, érudit, Antoine Augereau a connu les intellectuels les plus brillants des débuts de la Renaissance, à Fontenay-le-Comte où il passa son enfance à l'ombre du couvent qui accueillait François Rabelais, à Poitiers durant son apprentissage, et enfin, rue Saint-Jacques où il s'installa en ces temps où elle abritait plusieurs imprimeurs par maison. C'est là qu'il a publié François Villon ou Clément Marot, là qu'il a inventé l'usage des accents et de la cédille, là qu'il a gravé et transmis les caractères typographiques qui ont modelé ceux dont nous nous servons encore de nos jours. Comment cet humaniste est-il parvenu à s'attirer les foudres des théologiens de la Sorbonne ? La publication du Miroir de l'âme pécheresse de Marguerite de Navarre, sueur du roi François Ier, fut-elle la vraie cause de sa perte ? Parce qu'il s'indigne autant qu'il cherche à comprendre, Claude Garamond, le plus célèbre de ses disciples, entreprend de raconter son histoire. L'histoire passionnante et bouleversante d'un être généreux, ennemi de tout fanatisme, mais prêt à mourir pour défendre ses idées. Comme pour Le trajet dune rivière (prix des libraires 1995), Anne Cuneo, dans une éblouissante mise en scène romanesque, dévoile et rend justice à un personnage hors du commun.
Durée:7h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:14619
Résumé: En quelques lignes, dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem, Chateaubriand raconte comment il essuie une salve de coups de feu alors qu'il descend le Nil en felouque. A-t-on cherché à le tuer, et pourquoi ? À partir de cette mention fugace, Dominique Baudis échafaude un extraordinaire roman d'aventures qui a pour héros des soldats perdus de l'Expédition d'Égypte. L'histoire est celle de Déodat Durau, officier d'ordonnance du citoyen colonel Dupuy, héros de la Révolution. Elle nous mène d'abord à Toulon où a lieu l'embarquement du général Bonaparte pour une destination qu'il est seul à connaître ; puis à Alexandrie où débarquent 35 000 hommes ; nous assistons ensuite au triomphe de Bonaparte aux Pyramides, à la révolte du Caire, à la mort de Dupuy, aux ravages de la peste à Jaffa. Bonaparte abandonne son armée sur place en 1799. Déodat est réduit en esclavage. On le traîne, enchaîné, à travers le Caucase... jusqu'à ce que le pacha Méhémet-Ali, qui vient de monter sur le trône d'Égypte, l'achète. Il le charge alors de trouver d'autres Français perdus pour les réunir sous son commandement. Ce sont les aventures, les amours et les intrigues des " Français du Pacha " qui pèseront, cinq ans plus tard, sur le destin de François-René de Chateaubriand...
Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:14944
Résumé: « Je dédie cette vie aventureuse de Jean Galmot aux jeunes gens d'aujourd'hui, fatigués de la littérature, pour leur prouver qu'un roman peut aussi être un acte. » C'est par cette dédicace que Blaise Cendrars ouvre Rhum, l'aventure de Jean Galmot. Son destin ne pouvait qu'inspirer l'écrivain généreux et l'éternel reporter qu'était Cendrars. Chercheur d'or, trappeur, député de Guyane, vendeur de rhum, Galmot était en même temps l'infatigable défenseur de la vérité et de la justice, le pourfendeur du bagne et des riches créoles de Guyane. Ce normalien, journaliste, et peut-être agent secret, débarqua à Cayenne en 1906 pour s'associer avec d'anciens bagnards dans le commerce de l'or. Devenu riche, Galmot s'opposera aux familles créoles et prendra parti, avec les Noirs et les Indiens, contre le bagne. La société ne lui a pas pardonné. Le 6 août 1928, Jean Galmot mourrait à Cayenne, empoisonné à l'arsenic. Deux ans plus tard, en écrivant Rhum, Cendrars en aura fait un héros inoubliable.
Durée:10h. 20min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:15044
Résumé: Arthur a treize ans. Le jour de son anniversaire, son père le convoque dans la salle des gardes du château familial, le Clos Lucé, où jadis François les accueillit Vinci au soir de sa vie. Il lui dit : " A partir d'aujourd'hui, tu as le droit d'aller dormir dans le lit de Léonard, cela te donnera des idées. " Ainsi commence la vie rêvée, la vraie, dans cette demeure hantée par le génie. Léonard mène la pavane des secrets d'une Renaissance éternellement vivante. L'enfant entre en contact avec l'esprit du maître toscan ; il souhaite que ce dernier rédige ses devoirs de vacances. Une intrigue captivante se met peu à peu en place, mêlant aux silhouettes surgies du passé des personnages singuliers qui sont à la recherche des deux secrets du Clos Lucé le Codex disparu et un chef-d'oeuvre égaré. Au cours de cette chasse aux trésors des vraies richesses, Arthur renoue les fils du temps en découvrant que les habitants du manoir sont aussi des blessés de la vie. Roman initiatique où Léonard de Vinci nous est dévoilé dans sa troublante vérité et sa déchirante grandeur, le livre de Gonzague Saint Bris unit la poésie de la connaissance à la précision d'une enquête.