Contenu

La Rose blanche

Résumé
Durant le printemps et l'été 1943, cinq jeunes étudiants allemands et un professeur à l'Université de Munich franchirent le seuil de la tolérance pour se retrouver dans les sphères de la résistance, du danger et de la mort. Protestant au nom des principes qu'Hitler pensait avoir détruits à jamais, Sophie Scholl et d'autres membres de la Rose Blanche se sont aperçus que le Germanisation qu'Hitler a cherché à instaurer était cruelle et inhumaine, et qu'ils ne pouvaient pas se contenter d'y demeurer muets. Du début jusqu'à la fin, l'histoire captivante de Sophie Scholl et la Rose Blanche est un récit exaltant et révélateur de la résistance allemande au Troisième Reich. A travers une chronique détaillée de l'arrestation de Scholl et de sa comparution devant Roland Freisler, le Juge Sanguinaire d'Hitler, aussi bien qu'au fil des annexes rassemblant tous les tracts distribués par la Rose Blanche, exhortant les allemands à se soulever et à se défendre, ce volume est un apport inestimable à l'histoire de la Guerre Mondiale.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 3h. 2min.
Édition: Paris, Éd. de Minuit, 2006
Numéro du livre: 15582
ISBN: 9782707302601
CDU: 943

Documents similaires

Durée:9h. 54min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21709
Résumé: Née de la révolution de novembre 1918, victime de la prise de pouvoir nationale-socialiste en 1933, la république de Weimar a laissé un souvenir ambigu : d'un côté, un régime fragile, ébranlé de 1919 à 1923 par les insurrections, les tentatives de coup d'Etat, la crise économique et l'occupation alliée, incapable d'enrayer la montée en puissance d'Hitler et de ses partisans ; de l'autre, la première tentative de démocratie allemande, ère sans précédent de liberté politique, de foisonnement intellectuel et de créativité artistique. Dans ce livre, devenu un classique en langue allemande, l'historien Horst Möller nous met en garde contre tout déterminisme. Si ses chances de réussite étaient faibles, la république de Weimar, n'était pas irrémédiablement vouée à l'échec. Héritiers de la défaite et de la révolution, chargés du lourd fardeau du traité de Versailles, ses fondateurs parvinrent à construire un nouvel ordre constitutionnel et offrirent à l'Allemagne quelques brèves années de stabilité. Son échec final ne se comprend que dans le moyen terme de la période 1918-1945, marquée par la contestation et le renversement de la légalité; l'idéologisation et la polarisation de tous les secteurs de la société. Son histoire est une leçon de culture politique, d'une actualité inentamée, sur la possibilité de la démocratie et les dangers qui la guettent. Une leçon qu'ont retenue les bâtisseurs de l'Allemagne moderne et que doivent méditer tous ceux, qui, en Europe, considèrent la démocratie non comme un acquis, mais comme un combat.
Lu par:Claude Rozier
Durée:5h. 27min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:22535
Résumé: " Hitler dans le bunker, c'est le vrai Hitler. " Joachim Fest étudie ici un Hitler inconnu, " homme du souterrain ", qui fait construire son premier bunker en 1933 et qui multiplie les abris jusqu'en 1945. Il montre comment l'enfermement ultime dans le centre de Berlin assiégé est la manifestation suprême de la situation " dos au mur " que le dictateur a toujours recherchée. On comprend mieux pourquoi Hitler a voulu, à tout prix et jusqu'à sa fin, entrer dans l'histoire comme un homme unique. Et, dans cette histoire de ruines, de destruction et d'espoirs chimériques, apparaît l'une des clefs du pouvoir de Hitler : maintenir, même contre l'évidence, l'illusion d'un IIIe Reich victorieux. Joachim Fest décrit au jour le jour la déchéance physique de Hitler et en analyse les conséquences historiques sur l'ultime bataille du Reich ; il raconte l'extraordinaire atmosphère de prostration, entrecoupée de brefs moments frénétiques, qui règne dans le bunker tandis que la Gestapo continue ses meurtres. Il fait aussi le point sur les six versions contradictoires du suicide de Hitler.
Lu par:Michel Joyet
Durée:9h. 9min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:13572
Résumé: Dans sa première édition, en 1959, le Comité international d'Auschwitz présentait ainsi ce livre : « Rudolf Hoess a été pendu à Auschwitz en exécution du jugement du 4 avril 1947. C'est au cours de sa détention à la prison de Cracovie, et dans l'attente du procès, que l'ancien commandant du camp d'Auschwitz a rédigé cette autobiographie sur le conseil de ses avocats et des personnalités polonaises chargées de l'enquête sur les crimes de guerre nazis en Pologne. Conçu dans un but de justification personnelle, mais avec le souci d'atténuer la responsabilité de son auteur en colorant le mieux possible son comportement, celui de ses égaux et des grands chefs SS, ce document projette une lumière accablante sur la genèse et l'évolution de la "Solution finale" et du système concentrationnaire. Ce compte rendu sincère représente l'un des actes d'accusation les plus écrasants qu'il nous ait été donné de connaître contre le régime dont se réclame l'accusé, et au nom duquel il a sacrifié, comme ses pairs et supérieurs, des millions d'êtres humains en abdiquant sa propre humanité. » La préface de Geneviève Decrop (auteur de l'ouvrage "Des camps au génocide : la politique de l'impensable", PUG, 1995) replace en perspective ce texte fondamental. Et dans la postface inédite à cette édition de poche, elle montre en quoi les avancées récentes de l'historiographie de la Shoah renouvellent la portée de sa lecture.
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:20897
Résumé: Il reste un officier survivant du bunker : l'aide de camp von Loringhoven a vu Hitler tous les jours pendant les derniers mois du Reich. Il a assisté quotidiennement aux réunions de situation militaire dirigées par Hitler et il fut en liaison avec tous les fronts. Son récit, dépourvu de dramatisation superflue, décrit une paralysie entrecoupée d'espoirs - les " armes secrètes ", l'offensive des Ardennes, l'armée de Wenck dans Berlin déjà occupé - jusqu'à la prise de conscience, fin avril 1945, de la mise échec et mat. Il saisit sur le vif les acteurs - de Göring à Keitel, de Himmler à Bormann, de Goebbels à Ribbentrop - et brosse surtout une fresque saisissante du " dernier " Hitler, obnubilé par sa vengeance, dos au mur à la recherche d'une victoire théâtrale dans un empire en ruine.
Lu par:Jean Frey
Durée:2h. 1min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:13157
Résumé: Quatrième de couverture : L'ensemble de la vie musicale contemporaine est dominé par la forme de la marchandise : les derniers vestiges précapitalistes ont disparu. La musique, à laquelle on accorde avec générosité tous les attributs des choses éthérées et sublimes, sert essentiellement à la publicité des marchandises que l'on doit précisément acquérir pour pouvoir écouter de la musique.
Durée:14h.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70025
Résumé: Le 27 mars 1329, le pape Jean XXII condamnait comme hérétiques dix-sept propositions extraites des œuvres de Maître Eckhart et en réputait onze autres «tout à fait malsonnantes, très téméraires et suspectes d’hérésie». Ainsi s’achevait le premier procès d’inquisition intenté au Moyen Âge contre un dominicain, maître en théologie de l’Université de Paris, né en 1260 et mort en 1328. Ce volume consacré à l’un des plus grands philosophes du Moyen Âge regroupe un ensemble de textes régis par une intention : convertir le chrétien, et, à cette fin, confier à la parole le soin de faire renaître l’âme en Dieu.
Durée:6h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18948
Résumé: Écrivain au faîte de sa gloire, Aschenbach éprouve un besoin impérieux de dépaysement. Après avoir hésité, et le questionnement est au coeur de cette nouvelle, il se décide pour Venise. Le bouleversement qu'il y vit, à l'image du texte, est intériorisé et progressif, exprimé avec l'élégance d'un aristocrate en vacances. Il en émane, comme de Tadzio, le jeune homme dont Aschenbach s'éprend, une grâce subtile. Tout au long de son séjour à Venise, décor par excellence pour un récit qui hésite constamment entre immobilité et mouvement, l'écrivain se dévoile en un va-et-vient incessant du particulier au général, de la pensée à l'impression. Grâce à un habile jeu de couleurs où le gris ambiant fait de Tadzio une figure solaire, Thomas Mann nous signifie que l'écrivain, en poursuivant l'adolescent dans les rues de Venise, ne fait que prolonger sa recherche artistique, qui trouve un terme dans la conscience de la dimension insaisissable et éphémère de son objet...
Lu par:Jean Frey
Durée:7h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14576
Résumé: Ce roman, qui est d'abord une admirable analyse de l'adolescence, relate l'éveil d'une conscience à travers les désarrois intellectuels, moraux et charnels de Törless, élève dans un collège très huppé de la vieille Autriche à la fin du siècle dernier. La cruauté et la brutalité qui les suscitent, et dont les " amitiés particulières " ne sont que l'exutoire, prophétisent les aberrations de l'ère nazie. Musil n'avait que 25 ans lorsqu'il écrivit ce premier roman qui préfigure, par la lucidité et la description des " aspects nocturnes " de l'homme, toute l'oeuvre à venir.
Lu par:Marcel Pahud
Durée:1h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:8779
Résumé: La contrebasse est l'instrument le plus gros, le plus puissant et le plus indispensable de l'orchestre, le plus beau aussi, dit d'abord le contrebassiste. Mais bientôt l'éloge pompeux laisse affleurer les frustrations et les rancoeurs du musicien et de l'homme. Et peu à peu la haine d'abord refoulée de cette encombrante compagne s'exprime, se déchaîne et explose jusqu'à la folie... Ce monologue tragique et drôle, par l'auteur du best-seller "Le Parfum", tient l'affiche en Allemagne depuis des années. Interprété à Paris par Jacques Villeret, il a reçu un accueil triomphal.
Durée:6h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15230
Résumé: " Depuis longtemps, la rumeur circulait d'une société secrète appelée " Les Araignées " qui avait des ramifications dans tout le pays et à laquelle on attribuait toute une série de crimes sensationnels perpétrés ces derniers temps. On se racontait les histoires les plus extravagantes : que la société avait partout des agents et des espions, qu'elle était au courant des événements les plus secrets, que nul ne pouvait se protéger de sa puissance mystérieuse, que ses membres avaient à leur disposition les moyens les plus raffinés de la technique la plus moderne, qu'aucune porte ni aucun coffre-fort ne leur restait inaccessible, qu'ils apparaissaient justement là où l'on se croyait le plus en sécurité, et qu'ils laissaient toujours sur le lieu du crime, sous une forme quelconque, leur signe mystérieux : une araignée. " Les Araignées est l'unique roman du réalisateur Fritz Lang (1890-1976). Paru en feuilleton à Berlin à l'automne 1919, ce " roman d'aventures ", dont il a tiré un film en deux époques, fut déterminant pour les débuts de sa carrière. Relevant à la fois du mystère, de l'aventure exotique et de la chasse au trésor, Les Araignées est un récit au rythme trépidant, typique des feuilletons de l'époque, mais dont toute une série de motifs annonce les chefs-d'oeuvre ultérieurs du réalisateur, de Docteur Mabuse au Tombeau hindou en passant par Les Contrebandiers de Moonfleet.
Durée:13h. 35min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:65877
Résumé: De l'autre côté du miroir, Jacob Reckless s'enfonce dans un royaume fabuleux et dangereux. Il doit y sauver son frère Will, avec l'aide de Fox, la fille-renarde. Dans les steppes enneigées et les glaces de Moskva, sous les ors du palais du tsar et jusqu'aux cabanes des puissantes Babas Jagas, Jacob et Fox luttent contre leurs ennemis de toujours, mais aussi contre leurs propres désirs. Le fil d'or qui les relie, celui de l'amour véritable, sera-t-il plus fort que les malédictions qui les frappent?
Durée:3h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15917
Résumé: Félix et Marie forment un jeune couple à qui la vie sourit ... jusqu'à ce qu'ils se retrouvent soudain confrontés à la mort. Félix apprend de la bouche d'un éminent spécialiste que ses jours sont comptés. Il va d'abord s'efforcer de faire bonne figure, se prétendre de taille à affronter en philosophe un destin cruel, tout en souhaitant le bonheur de sa compagne. Bientôt, pourtant, le masque stoïque se fissure. A mesure qu'approche l'issue fatale, Félix ne veut plus admettre que Marie puisse jouir de la vie après sa disparition et lui demande de mourir avec lui. Entre l'amour et la mort, la jeune femme devra choisir...