Contenu

Le village brûlé: derniers récits

Mots-clés: Roman CLASSIQUE
Durée: 3h. 21min.
Édition: Lausanne, La Guilde du livre, 1951
Numéro du livre: 15144
Collection(s): La Guilde du livre

Documents similaires

Lu par:Yette Perrin
Durée:10h. 13min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:5468
Résumé:
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14690
Résumé:
Lu par:Claude Fissé
Durée:30min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:14092
Résumé: Pierre vit là haut tout seul avec ses bêtes. Là où il n'y a plus qu'un pauvre gazon dans les interstices du roc et où les moutons seuls viennent donner leur coup de langue, ayant de petits sabots adroits à s'agripper aux pentes les plus abruptes. Il couche sur un peu d'herbe sèche, dans une cabane faite de pierres sèches empilées sous un surplomb de rocher ; il n'a pour boire que l'eau d'une source qui filtre d'une crevasse, pour vivre une miche de pain noir plate comme une roue de char, souvent vieille de six mois, et un quartier de fromage tout aussi dur, mangé des vers. A côté de la cabane, le parc où il rentre ses bêtes pour la nuit. Autrement, tout n'est que silence et solitude, à côté et au-dessous de lui.
Lu par:Marie Lourizi
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14410
Résumé: Juliette, jeune orpheline de dix-huit ans, débarque un jour dans un village vaudois, venant de son Cuba natal. Elle cherche refuge chez son oncle, aubergiste de son état, qui reste sa seule famille. Ce roman de Ramuz, paru en 1927, ne laisse pas d'étonner par son thème lui-même. Comment Ramuz a-t-il pu introduire cette fleur exotique dans une oeuvre aussi fermée sur les paysages vaudois et valaisans qu'est la sienne ? Qu'Aimé Pache pousse jusqu'à Paris, certes ! Mais qu'une jeune fille des Caraïbes vienne irradier une auberge campagnarde de sa beauté absolue, voilà qui peut faire penser à un tournant dans l'oeuvre de Ramuz. N'importe quel écrivain aurait traité pareil thème sur le mode sociologique. L'irruption d'un élément étranger dans le vase clos d'habitudes locales : quelles en seront les perturbations au niveau des comportements, jusqu'où iront ces bouleversements ? Mais Ramuz n'est ni sociologue ni psychologue. Ce qui l'intéresse, c'est cette trame souterraine aux choses, invisible et pourtant présente, qui les élève jusqu'à des hauteurs inconnues. La Beauté sur la Terre pourrait s'appeler " La Beauté sous la Terre ", tant elle soulève et transcende tout ce qu'elle touche et fait vibrer. Mais si on rêve de la Beauté, si on peut l'entrevoir ou la frôler, on ne l'aborde pas de face. La Beauté, comme le soleil ou la mort, rend fou ceux qui la regardent en face. Ainsi de Joseph qui, faute de pouvoir s'approprier l'image de son rêve, se met à tout détruire autour de lui. Ainsi de ces hommes qui, après de timides avances, en viennent à exprimer leurs convoitises les plus brutales ou les plus sordides. Juliette finira par fuir le village, l'auberge et son oncle. La vision de Ramuz est pessimiste. Mais en même temps se dessine une morale nouvelle, à mi-chemin du christianisme et du panthéisme, qui fait de certaines forces obscures le levain de ce qui peut constituer, en dépit de tout, la Beauté sur la Terre.
Durée:7h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17132
Résumé: « Aimé Pache, peintre vaudois, est le récit de la vocation d'un artiste. [...]. Comme dans tout roman de formation, le héros doit passer par un certain nombre d'épreuves avant de parvenir à la sagesse. » Roger Francillon
Durée:4h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18739
Résumé: Derborence est un roman de l'écrivain vaudois Charles-Ferdinand Ramuz, publié en 1934. Il raconte l'histoire d'un berger enseveli lors d'un effondrement d'une falaise sur le versant valaisan du massif des Diablerets, près de Derborence (Valais), le 23 septembre 1714. Cet éboulement, gigantesque, a recouvert des alpages et des mayens de la vallée de la Lizerne, causant des dégâts considérables : 15 morts, plus de 170 têtes de bétail et un grand nombre de chalets. Ce roman est basé sur le récit que fit le pasteur vaudois Philippe Bridel en 1786. Résumé :Antoine Pont et son oncle par alliance Séraphin se trouvent à la montagne. Antoine commence cependant à s'ennuyer rapidement car sa femme Thérèse - avec laquelle il n'est marié que depuis deux mois - lui manque beaucoup. Un soir, un énorme éboulement survient et, dans cet éboulement, Antoine et Séraphin trouvent apparemment la mort. Lorsque les gens du village apprennent la nouvelle, tous sont attristés par la mort non seulement d'Antoine et de Séraphin mais également de tous les hommes et de toutes les bêtes qui étaient montés à l'alpage. En plus de cela, Thérèse, la femme d'Antoine, découvre qu'elle est enceinte. Elle déprime à la seule idée que son fils naîtra orphelin. (wikipédia)
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13996
Résumé: Farinet, ayant hérité de Sage le secret d'un filon d'or sur la montagne, possède son or et frappe sa propre monnaie. Il est seul : il fait ce qu'il veut, il est différent des autres, au-dessus d'eux. Il est la "liberté". Il ne peut plus vivre que dans les profondeurs de la terre où les gendarmes ne pourront le découvrir. Mais le moment vient où il se sent oppressé par cette caverne, et aussi par l'amour jaloux et exclusif de Joséphine. (Bibliothèque Braille, Genève)
Durée:4h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13441
Résumé: Joseph est un jeune homme taciturne. Il mène une vie paisible jusqu'au jour où il découvre la promesse de l'amour avec Annabella, la belle acrobate d'un cirque itinérant. Envoûté, fou d'amour, Joseph ira jusqu'au meurtre pour atteindre son idéal...
Lu par:Claire Dufour
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:2860
Résumé: "Au village, on ne voit pas le soleil du 25 octobre au 13 avril : ses rayons ne passent pas la crête, il est trop bas. Cet hiver-là, le vieil Ansermez, herboriste et guérisseur respecté, annonce la mort du soleil au printemps. Certains y croient, d'autres pas. Les uns accumulent des provisions, se réfugient au fond de leur chalet et d'eux-mêmes. Les autres se préparent au printemps et partent à la rencontre du soleil..."
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:2001
Résumé: Trompé et méprisé par sa femme, un jeune paysan se met à boire. Un nouveau malheur lui vole son fils. Persécuté par le destin, la folie lui ouvre ses bras, lui souffle un crime atroce... Pour Jean-Luc, ce sera le précipice. Ce roman oppressant compte parmi les premières réussites d'un Ramuz hanté par les complots diaboliques de la montagne.
Lu par:Claude Fissé
Durée:4h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16534
Résumé: « Il faudrait d'abord savoir ce que c'est qu'un Vaudois, car très peu de gens le savent, en dehors des Vaudois eux-mêmes. » En automne 1900, Ramuz s'installe à Paris. Il a 22 ans. Il faudra attendre 1938 pour que l'auteur, sexagénaire, fasse paraître ce livre, aussi important que "Découverte du monde". Les années n'ont atténué ni la fraîcheur ni la précision des première impressions. Le tableau de Paris 1900 est riche de couleurs et de personnages. Mais ce qui importe davantage, c'est la réflexion conduite par Ramuz sur la nature de la grande ville, son rôle de capitale historique et culturelle. Paris l'amène à traiter des sujets les plus divers: les arts, les modes et le snobisme, la langue, bien sûr, et l'écriture, mais aussi le monde du travail, la société, l'identité des provinces. On sera frappé par la modernité du propos, par l'actualité des questions soulevées. Paris, Notes d'un Vaudois reste l'ouvrage essentiel pour aborder des thèmes sur lesquels le temps n'a pas de prise. C'est aussi une oeuvre dans laquelle l'écrivain situe le mieux sa personnalité de créateur. Charles-Ferdinand Ramuz est né à Lausanne le 24 septembre 1878. Il a fait des études de Lettres à l'université de Lausanne et y a obtenu sa licence en 1901. Il a exercé la profession de maître d'études au Collège d'Aubonne avant de comprendre rapidement qu'il n'était pas fait pour l'enseignement. Il s'est alors rendu à Paris et a étudié à la Sorbonne où il a préparé une thèse sur Maurice de Guérin. Dès 1914, il s'est installé parmi les vignes du Lavaux et n'en a plus bougé. Il a vécu dès lors une existence retirée mais s'est tout de même impliqué dans la vie littéraire. Dès 1924, après une « traversée du désert » l'éditeur Grasset publie ses livres et en négocie les traductions dans le monde entier, lui assurant ainsi le succès et la postérité. Charles-Ferdinand Ramuz est mort à Pully en 1947. (Babelio)
Durée:56min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:13088
Résumé: Les trois nouvelles rassemblées ici ont été écrites par Ramuz durant les dernières années de sa vie (1878-1947). Elles dépassent largement le cadre régionaliste pour s'ouvrir aux grandes forces qui régissent la vie humaine. Qu'il s'agisse de la folle, une douce dérangée, qui attend le retour de son fiancé depuis des années, des adolescents encore inconscients de leur désir mutuel ou du garçon de ferme amoureux de la fille de son patron, ces histoires simples nous donnent à sentir le non-dit et la violence des sentiments.