Contenu

Le lion

Résumé
Un journaliste est en voyage dans une réserve naturelle au Kenya. Il y fait la rencontre de Patricia, fillette de 10 ans qui l'entraîne dans son univers, où elle connaît la vie et les humeurs des animaux sauvages. Patricia a un don: elle vit en symbiose avec les animaux du parc et particulièrement avec un lion nommé King.
Durée: 6h. 52min.
Édition: Paris, Gallimard, 1974
Numéro du livre: 14509
Collection(s): Folio

Documents similaires

Lu par:Jean Frisch
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:9191
Résumé: L'ombre d'un avion sur le sol vint détourner le cours de sa rêverie. Virense rentrait avec Michel. La douceur de l'atterrissage montra la science du pilote. Jean se dirigea vers l'appareil pour interroger les camarades. Mais aucun d'eux ne sortait des carlingues. Herbillon appela sans obtenir de réponse. Sourdement inquiet, il se hissa sur le marchepied du pilote et poussa un cri. Le gouvernail, les parois, le coussin de cuir étaient couverts de sang et Virense affaissé sut le siège avait les yeux clos.
Lu par:S. Perrot
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34551
Résumé: Antoine Roubier dès sa démobilisation en 1945 allait à Londres rejoindre sa femme. Il la retrouve dans les bras d'un autre, la tue, est jugé et acquitté. Mais il faut vivre avec ses souvenirs. Il décide de partir pour le Venezuela. Sa première étape est Lisbonne où il devient chauffeur de taxi afin de payer son passage. Il rencontre le petit José et sa mère Maria chez qui il prend pension. Puis Kathleen Dinver qui débarque peu après à Lisbonne. Ils ne tardent pas à se plaire et à s'aimer
Lu par:Guy Chavanis
Durée:4h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21816
Résumé: A deux heures de l'après midi, comme un couvercle ouaté, sur le Pelvoux le silence tombe. La cure commence qui porte son nom. Aux balcons, les grands stores sont baissés. Ils protègent contre le vent, la neige, le soleil et les sons. Sur leurs lits, les malades s'allongent immobiles. Ni livres, ni jeux. Il faut que le corps et l'esprit, livrés à eux- mêmes connaissent l'absolu repos. Ils sont tous là, parallèlement alignés, comme pour une étrange revue que passe un chef invisible et sévère. Pas un bruit dans les corridors. Il est interdit de passer sur le terre-plein qui borde le bâtiment. Dans le village même les gens évitent de sortir. Alors, tandis que s'endorment les agitations, un regard intérieur s'ouvre sur les malades. Les plus frivoles ne peuvent y échapper. Du recueillement auquel chaque jour les oblige la cure, naissent des pensées vagues et sourdes. Le corps englouti communique à l'esprit une torpeur féconde. Tout ce qui l'encombrait dans les heures passagères, les vanités, les fièvres mesquines, - tout se décante, s'apaise. Des nuages flottent. De lourds choucas s'abattent sur la neige. Comment ne pas saisir l'essentiel des choses ?
Lu par:Fernande Guex
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:5958
Résumé: Montmartre au petit jour. Chaque matin, l'auteur, attablé au Sans-Souci, voit passer une femme dans la rue. Elsa Wiener, il l'apprendra bientôt, a fui l'Allemagne. Son mari Michel y est resté, enfermé dans un camp. Elle chante dans les boîtes de nuit. Elle vit seule avec un enfant juif, Max, que les nazis ont rendu infirme. On suit avec fascination la lente chute d'Elsa, sa déchéance, au nom d'un amour qui n'existe peut-être pas. Avec le portrait de cette passante des aubes transies de Pigalle, Kessel semble dire adieu au Paris des années folles. Ce livre, publié en 1936, parlait pour la première fois sans doute des camps de concentration hitlériens.
Lu par:Pierre Biner
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15832
Résumé: En octobre 1918, on demande des aviateurs volontaires pour la Sibérie. Joseph Kessel, sous-lieutenant de vingt ans, s'embarque à Brest. Vladivostok est une ville soumise à la loi de la jungle. Une ancienne caserne enferme six mille prostituées. A bord de leur train de luxe, l'ataman Semenef et ses cosaques font régner la terreur.
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12659
Résumé: «Rien n'est plus déplaisant qu'un récit de bonnes fortunes. Pourtant, au cours de ces pages, il ne sera, en apparence, question que de celles qui me sont échues dans le mois de décembre 1918 au bord du Pacifique américain. Si, parmi tant de souvenirs qui alourdissent déjà de leur charge mélancolique une vie dont la capacité fut élargie au-delà du normal par le jeu, les circonstances et une ardeur désordonnée, je choisis celui-là, ce n'est pas que je sois tenté de paraître ici en séducteur. On verra que je fus simplement servi par une atmosphère unique et aussi - il faut le dire - par une absence ingénue de règles amoureuses ou sensuelles. La combinaison de ces deux éléments fit d'un mois californien une sorte d'éblouissement dionysiaque. J'entreprends de le raconter ici avec une entière bonne foi.»
Durée:11h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17509
Résumé: Des Esseintes : Le héros fin de siècle par excellence ! Cynique, misogyne et romantique à l'extrême. Aristocrate oisif, isolé, il se livre à une méditation sur l'existence, l'art, la religion, les femmes... Il fouille l'expérience de l'ennui jusqu'à l'écoeurement. Son acuité intellectuelle de même que le raffinement de ses sens lui font mépriser le vulgaire tout en éprouvant l'inévitable souffrance d'une sensibilité trop aiguisée.
Lu par:Agnès Baron
Durée:2h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73426
Résumé: Joseph Kessel pose un éclairage cru et impitoyable sur Hollywood. En 1936, Joseph Kessel débarque aux Etats-Unis. Hollywood ville mirage, publié en 1937, est le récit de son voyage au sein de l'industrie florissante du cinéma. Malgré les trois quarts de siècle écoulés depuis, nombre d'aspects dépeints par le reporter-romancier n'ont en rien changé. Dans une langue limpide et précise, Joseph Kessel dépeint le lieu comme une cité ouvrière, semblable, malgré son luxe, aux villes minières. Les habitants d'Hollywood, producteurs, techniciens ou stars, sont tous, selon Kessel, des ouvriers ficelés à leur travail par une drogue puissante : le cinéma. Ils en sont tous arrivés " au dernier stade : celui où l'on considère l'intoxication comme un état naturel ". Hollywood fascine et rebute l'auteur qui a pourtant déjà arpenté la moitié de la planète ; il l'appelle le " lieu le plus artificiel de la terre, qui convertit en industrie colossale les visages et les sentiments, qui les débite pour le monde entier comme des conserves ". Tentant de comprendre la société américaine, il croit saisir comment Hollywood parvient à tenir l'Amérique entière sous hypnose : " Le peuple des Etats-Unis est un peuple qui s'ennuie. " Hollywood s'adresse selon lui aux " déshérités du plaisir, aux damnés de l'ennui ". Kessel ne fait donc pas de quartier. Il pose sur Hollywood un éclairage cru et impitoyable. Il affirme néanmoins : " Ce n'est ni mépris, ni haine. Mais plutôt, en vérité, de l'amour déçu ". Qui aime bien...
Lu par:Louis Belon
Durée:6h. 13min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:29367
Résumé: C'est à Londres, en 1943, que Joseph Kessel a écrit L'armée des ombres, qui n'est pas seulement l'un de ses chefs-d'œuvre mais le roman symbole de la Résistance que l'auteur présente ainsi : "La France n'a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n'a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la patrie. (...) Jamais la France n'a fait guerre plus haute et plus belle que celles des caves où s'impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d'où partent ses enfants libres, des cellules de torture où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres. Tout ce qu'on va lire ici a été vécu par des gens de France. "
Durée:11h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:3126
Résumé: La vie de Mermoz est ici retracée par l'écrivain qui pouvait le mieux en connaître le sens et les secrets. Joseph Kessel, qui fut l'ami du grand aviateur. Vie de pionnier, tout entière vouée à une grande oeuvre, dans le mépris total des difficultés et du risque. Mermoz fut le premier à ouvrir une grande ligne aérienne : il est le créateur de la ligne France-Amérique du Sud. Guynemer du temps de paix, Jean Mermoz est une des plus nobles figures de l'aviation française.
Durée:17h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31493
Résumé: Kessel a situé en Afghanistan une des aventures les plus belles et les plus féroces qu'il nous ait contées. Les personnages atteignent une dimension épique : Ouroz et sa longue marche au bout de l'enfer... Le grand Toursène fidèle à sa légende de tchopendoz toujours victorieux... Mokkhi, le bon sais, au destin inversé par la haine et la découverte de la femme... Zéré qui dans l'humiliation efface les souillures d'une misère qui date de l'origine des temps... Et puis l'inoubliable Guardi Guedj, le conteur centenaire à qui son peuple a donné le plus beau des noms : «Aïeul de tout le monde»... Enfin, Jehol «le Cheval Fou», dont la présence tutélaire et «humaine» plane sur cette chanson de geste... Ils sont de chair les héros des Cavaliers, avec leurs sentiments abrupts et du mythe les anime et nourrit le roman
Durée:9h. 20min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:2306
Résumé: Les mains du miracle raconte l'histoire du Dr Kersten, médecin original (il soigne en massant les gens selon une méthode tibétaine) pendant la deuxième guerre mondiale. Ses prestigieux clients en Allemagne le font rencontrer celui qui fera trembler l'Europe : Heinrich Himmler, ReichsFürhrer SS et responsable de la Gestapo dans les pays occupés. Le dignitaire nazi souffrait de crises terribles que seul Kersten peut soulager. Au fil du roman Kersten prend l'ascendant sur un Himmler de plus en plus pathétique et parvient à sauver de nombreux innocents des griffes de Himmler. Les yeux du docteur Kersten nous permettent d'approcher le plus haut du régime nazi, comme une dans folle autour d'un malade mental.