Contenu

Quand le caractère devient difficile avec l'âge: aider nos parents sans se laisser dévorer

Résumé
Le passage à la retraite, la vieillesse de nos parents entraînent parfois du laisser-aller, du repli, de l'agressivité... Comment les accompagner sereinement durant cette période où le rôle de chacun, dans la famille, est à reconsidérer ? Comment trouver sa juste place, sans sacrifices inutiles ni culpabilité excessive ? Ce livre donne des pistes pour comprendre leurs réactions, les nôtres, et réagir à différentes situations : Il ne parle que de lui, Elle nous fait du chantage, Il refuse de partir en maison de retraite, Elle nous critique sans arrêt, Il nous " bouffe " complètement, Elle nous harcèle au téléphone, Il nous accuse de l'abandonner, Elle ne sort plus de chez elle, Il dit qu'il veut mourir...
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 2h. 37min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2005
Numéro du livre: 14310
ISBN: 9782226168733
Collection(s): C'est la vie aussi
CDU: 307

Documents similaires

Lu par:André Jol
Durée:6h. 5min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:74455
Résumé: Bien vieillir ? Dans la logique de certains diktats souvent moralisateurs, c'est un credo : il faut travailler, être actif. La paresse ? Un abominable défaut. Même très âgé, il ne faut pas "se laisser vivre" . En réalité, selon Philippe Abastado, il n'est nulle recommandation uniforme ni mode d'emploi unique. A travers l'Histoire, la littérature, la philosophie, ce livre nous aide à percevoir ce qu'être âgé signifie, pour se libérer des préjugés et des clichés si nombreux en la matière. Il esquisse à l'occasion le portrait de certains de ses patients, parfois célèbres, que l'on croit reconnaître. Un témoignage sensible doublé d'une érudition aussi réjouissante que pertinente. Philippe Abastado est cardiologue clinicien et directeur de recherche à Paris-Université en épistémologie appliquée à la médecine.
Durée:6h. 26min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:15467
Résumé:
Durée:4h. 49min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:17136
Résumé: Vivre c'est se mettre au monde plusieurs fois : la première naissance est évidente, physique ; les autres passent parfois inaperçues. Une vie, avec ce qu'elle nous donne et nous inflige, suppose de chercher profondément en soi les ressources pour s'adapter, faire naître en nous, à chaque étape, un être renouvelé, amélioré, plus mûr, plus dense...
Durée:6h. 17min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:13139
Résumé: Quatrième de couverture : Quand la vieillesse ne prend pas des allures de sagesse, mais dévaste les capacités mentales, psychiques ou corporelles de l'individu, doit-on lire ce déclin comme une simple destruction des facultés et des acquisitions de toute une existence ? Ce dépouillement n'est-il pas au contraire l'occasion d'une lente et dernière transformation ? C'est le pari que fait Aude Zeller, en relatant les six dernières années de vie de sa mère et l'accompagnement dont elle a bénéficié jusqu'à sa mort. Ce fut en effet grâce à un soutien psychologique étayé par certaines techniques de communication, mais aussi grâce à un cheminement spirituel, que cette femme atteinte de démence sénile a pu accepter de " lâcher prise " et aborder consciemment sa fin. Ce récit vient ainsi combler un vide dans la connaissance que nous pouvions avoir de la vieillesse : le savoir psychanalytique et la spiritualité chrétienne s'y épaulent de façon très féconde et permettent de comprendre en quoi la régression peut devenir l'un des pivots de la guérison. L'auteur montre en effet qu'en retrouvant ou en revisitant la conception de la mort qu'elles s'étaient forgées dans leur petite enfance, les personnes âgées peuvent faire face à la révolte et à l'angoisse.
Durée:4h. 49min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:39141
Résumé: La vieillesse n'est pas ce que je croyais. A 75 ans, j'aime mon âge. Ai-je jamais tant aimé ma vie ? Si on m'avait prédit ça à 20 ans, j'aurai ri. La longévité a tout changé. Malgré cela, le jeunisme règne. Trop de femmes ont peur de vieillir, entrent en guerre contre leur âge et en souffrent. Accepter sa vieillesse en étant au mieux de soi, et seulement cela invite, chacune, à rechercher la bonne attitude. Non seulement pour vieillir avec élégance, celle du corps et de l'âme, mais pour vivre enfin libre, la plus belle des promesses de l'âge. Connaissez-vous plus séduisant qu'un être libre ? Vieillir devient alors une aventure : se donner comme projet de rester vivant et non de rester jeune. C'est possible, j'en témoigne, entre renoncements et découvertes.
Durée:2h. 40min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:66622
Résumé: Médecin en soins palliatifs, Constance Yver-Elleaume parle sans tabou de son expérience auprès de personnes confrontées à leur fin de vie, et auprès de leurs proches. Elle nous offre, dans un style d'une grande délicatesse, le témoignage de son regard sur le processus à l'oeuvre dans la fin de vie, comme dans le vieillissement. Elle nous livre différents témoignages, tant professionnels, que vécus lors de l'accompagnement de sa mère jusqu'à la mort de celle-ci, et au-delà ; elle prend aussi le temps de l'écriture pour répondre longuement à des questions qui lui sont fréquemment posées. Son regard apaisé sur la maladie grave, sur les personnes très âgées devenues dépendantes, et sur la mort, est un soutien dans nos expériences de vie difficiles.Aussi douloureuses soient-elles. Constance Yver-Elleaume nous aide par son partage, à vivre nous-mêmes ces expériences comme autant d'opportunités d'enrichissement intérieur et d'apaisement.
Durée:4h. 13min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16356
Résumé: Accéder au troisième âge est un privilège qui ne se limite pas aux années supplémentaires qui nous sont offertes. [...] Les textes présentés ici revalorisent l'âge, relativisent certaines de ses misères et rappellent des côtés gratifiants de la vie qui restent vivaces. Ils nous parlent des principaux moyens dont nous disposons pour exercer un certain pouvoir sur le cours des choses. Ils nous invitent à rééquilibrer toute vision exagérément critique de notre condition. En dernière partie, l'auteur propose de multiples manières concrètes de penser et d'agir pour vieillir sans devenir vieux, pour faire de la retraite un temps fort - le temps fort ? - de notre vie.
Durée:12h. 42min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67236
Résumé: Quand Louis retrouve un soir sa voisine Denise, 97 ans, inanimée sur le palier, il ne se doute pas que c’est l’ensemble de la vie de cet immeuble cossu qu’il va chambouler ! Car attendris par la petite dame habitant au 6e étage sous les combles, qui ne veut en aucun cas aller en maison de retraite, tous les voisins se mobilisent pour l’aider. Mais un mystère plane : qui est vraiment Denise ? Quelle est l’histoire de cette vieille dame, née avec la révolution bolchevique et qui rejoint la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale ? Peu à peu, celle-ci dévoile à son entourage des pans de son passé, une vie tout aussi insoupçonnable que sa véritable identité… Voici le destin hors du commun d’une femme emportée par les tourments de l’Histoire.
Durée:7h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67011
Résumé: Après sa sortie de l'hôpital, Jacqueline, une octogénaire, réalise que le temps passe vite. Elle décide donc de réunir auprès d'elle en Bretagne les deux personnes qui lui sont les plus chères : Alexandre, son jeune voisin qu'elle a élevé, et sa petite-fille Margaux, qui travaille à l'étranger dans le chocolat. Pour mener à bien sa mission, cette grand-mère atypique se rend au bout du monde.
Durée:11h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75668
Résumé: Vous n’avez jamais lu un texte comme celui-là ! Une vieille dame enregistre ses derniers jours en maison de retraite et le résultat est un condensé incroyable de force vitale, de dérision, de révolte, d’attention aux autres et de foi dans la vie. Misericordia est l’un des livres les plus audacieux de la littérature portugaise actuelle. Comment l’auteure arrive-t-elle à faire qu’il soit à la fois brutal et plein d’espoir, ironique et aimable, à faire qu’il soit à la fois brutal et plein d’espoir, ironique et aimable, un mélange de larmes et de rire, est une véritable prouesse : le journal de la dernière année de vie d’une femme qui intègre dans son récit la fulgurance des existences croisées et le transforme en un témoignage admirable sur la condition humaine. Ce qui ne peut se faire que grâce au miracle de la présence de la littérature.
Durée:54min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:70417
Résumé: Imprévisible, vulnérable, dépendante, la vieille dame imaginée par Edith Cortessis a oublié qu’elle n’est plus chez elle mais dans une maison de retraite, mais elle a toujours le souci des autres, de ceux qui la soignent et l’aident dans ses gestes quotidiens, comme de ceux qui se battent dans la vie active. Dans sa relecture du passé, elle est confrontée aux trois rôles qu’elle a endossés: celui de fille, de mère et de grand-mère. Il lui faut s’accepter dans chacun de ces rôles, ce qui n’est pas toujours évident. Elle cherche à comprendre ce qu’elle a fait de sa vie, affronte des peurs anciennes et cherche le pardon, celui qu’il lui faut accorder et celui qu’elle demande pour elle. Enfin Suzanne renoue avec Dieu. « Tu es là, comment tu m’as retrouvée ? », s’étonne-t-elle. Elle retrouve du temps pour prier pour ceux qui se démènent au quotidien.
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67150
Résumé: On sait peu de choses de l'homme qui écrit ces lignes, qui évoque son histoire, ses rencontres, ses joies et la satisfaction qu'il ressent à voir sa vie se terminer. Ou plutôt, on sait ceci, annoncé d’emblée : « Ce texte a été découvert dans les affaires personnelles d’un résident de la maison de retraite. Il l’aurait rédigé entre son entrée et le 22 janvier 2019, date de son décès ». Depuis le lieu qu'il habite désormais, il voue ses heures à une puissante contemplation des beautés et des douceurs qui l'entourent. Il débusque les instants de bonheur dans les détails le plus futiles, se réjouit de dessiner comme un enfant, de ne plus avoir à changer d'avis, de recevoir du courrier, de faire le sourd, d’être au bout de ses peines ou de garder des secrets… Chaque court chapitre est l'occasion d'un effarement, d'une allégresse ou d'une douce mélancolie. Un roman délicat et tendre, qui est aussi une méditation sur la vie, le temps, la nature.