Contenu

Laissez-moi: commentaire

Résumé
Une jeune femme qui se bat contre la maladie, de retour au sanatorium dont elle ne reviendra peut-être pas, ouvre une lettre que vient de lui remettre son amant. Lettre de rupture, ou plutôt de congé. A quoi elle répond ici au nom de cette vie qu'elle risque de n'avoir plus longtemps à vivre, mais qu'elle persiste à vouloir exempte de toute tiédeur, de tout compromis. Un cri pur, sur le mode intraitable : et la revendication blessée mais sûre de soi d'un amour de haute exigence qui revendique à la fois le partage total et la lucidité. Le livre de Marcelle Sauvageot (1900-1934), publié peu de mois avant sa mort (d'abord sous le titre de Commentaire), longtemps introuvable malgré quelques brèves reprises en librairie, fut salué en son temps par les plus grands.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Mots-clés: Amour / Rupture
Durée: 2h. 12min.
Édition: Paris, Libretto, 2018
Numéro du livre: 66155
ISBN: 9782369145097
Collection(s): Libretto
CDU: 8

Documents similaires

Durée:7h. 19min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:18653
Résumé: Les trois quarts des séparations et des divorces sont demandés par les femmes. Pour la première fois, un sociologue s'empare de ce fait de société, en analysant le récit des femmes qui ont rompu. Il découvre que la séparation n'est pas seulement une expérience de désenchantement et d'épreuves à franchir. Aussi douloureuse soit-elle, elle apparaît aussi comme une étape par laquelle la femme moderne s'affranchit. Cette émancipation revêt plusieurs formes. Certaines femmes se détachent pour survivre (mieux vaut divorcer que périr dans le couple), d'autres veulent passer à autre chose dans une logique de progression individuelle. Et puis il y a celles qui ne veulent plus porter le couple, jugeant que leur conjoint ne l'a pas assez investi. À chacune sa formule de séparation pourrait-on penser. Mais par un habile jeu de miroir, François de Singly nous présente l'expérience de la rupture comme le reflet de la vie conjugale : on se sépare comme on a vécu ensemble. Et on se sépare, aussi, pour vivre différemment, pour se trouver et s'accomplir.
Durée:7h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:66791
Résumé: De plus en plus souvent, ce sont les femmes qui choisissent de partir, quel que soit leur âge. A 30 ans, le temps facile des rencontres amoureuses, à 40 ans, lorsque leur corps change, mais aussi à 50 ou 60 ans, elles sont prêtes à changer de vie. Qu'est-ce qui les pousse à s'en aller ? Pourquoi certaines vivent-elles plus douloureusement les séparations ? Pendant un an, Isabelle Yhuel a tenu le journal d'une rupture, en y mêlant les histoires d'autres femmes. Elle nous parle de la rupture " non tragique ". Cette rupture qui ne reste pas campée sur les pleurs et les regrets, devient un moment de vie aussi riche qu'un autre. Un récit sensible et intense qui nous raconte les errances, les souffrances et les découvertes pour nous conduire à la renaissance.
Durée:3h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70841
Résumé: A Paris, dans le quartier de Château-Rouge, Raphaëlle et Antoine s'aiment, se séparent et se retrouvent avant de se quitter une nouvelle fois. L'auteure décrit les ruptures qui font basculer dans le monde des adultes avec l'entrée dans la vie professionnelle et la fin des illusions de la jeunesse. Premier roman.
Durée:4h. 41min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:65980
Résumé: Qu’elles soient joyeuses ou tragiques, visibles ou non, les ruptures rythment notre existence, nous transforment, nous remettent profondément en question. Comment conjuguer ces « bifurcations » de nos vies que sont les ruptures avec l’idée de notre identité, une et constante ? Nous révèlent-elles la multiplicité de nos identités possibles, ou le fait que nous nous affirmions progressivement, au fur et à mesure de ces « accidents » de la vie ? Nous épurent-elles ou nous démolissent-elles ? Pour la philosophe Claire Marin, la définition de notre être est tout autant dans nos sorties de route que dans nos lignes droites, dans les accrocs au contrat que dans le contrat lui-même. Naissances ou deuils, séparation ou nouvel amour, besoins d’ailleurs : nos oscillations, nos vacillements fragilisent nos représentations, ébranlent nos certitudes, certes. Mais ils soulignent aussi fondamentalement la place de l’imprévisible, et questionnent notre capacité à supporter l’incertitude, à composer avec la catastrophe et, en les surmontant, à parfois démarrer une nouvelle vie.
Durée:4h. 12min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:39581
Résumé: Déportée au camp d'Auschwitz-Birkenau à l'âge de 15 ans, M. Loridan-Ivens relate comment son expérience de condamnée a pu la transformer en un être aimant et aimé, une fois libérée dans le Paris d'après-guerre. Devenue actrice et scénariste, elle livre un témoignage sensible.
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:65123
Résumé: En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l'encre et l'aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu'il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d'une Chine en ébullition. De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres " une touche d'écarlate ", de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l'établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une oeuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l'échelle de la Chine. À chaque page d'un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu'une magnifique histoire d'amour. Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l'orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d'illustrateur en font un auteur inclassable.
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:66919
Résumé: «Dans ce nouveau livre, j’ai eu envie d’honorer la vie en évoquant le rapport amoureux. Ainsi, j’ai demandé à quatorze femmes et hommes, dont la notoriété n’est plus à faire, de me raconter leur vie amoureuse. Écrivains, comédiens, chanteurs, réalisateur, dessinateur, cuisinier… ils vont vous surprendre, vous émouvoir, vous agacer. De la première fois qu’ils ont ressenti de l’amour de la part d’une mère, d’un père, de grands-parents, d’un enseignant, à la première relation charnelle en passant par les grandes histoires d’amour, celles qui font grandir ou celles qui détruisent, amours toxiques, amours pansements, amours toujours, amours fugaces, amours salvatrices. Laissez-vous emporter par ce sentiment qui sculpte nos vies et sans lequel nous ne serions rien.
Durée:6h. 32min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75184
Résumé: Essai paru à l'origine en 1977 où l'auteur, mêlant sa réflexion et ses expériences à sa réception d'oeuvres artistiques, construit des notices rassemblées dans de courts chapitres pour donner vie et consistance au discours amoureux en relation avec le langage. Tirage limité.
Lu par:Manon
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:28743
Résumé: Le témoignage d'une fille de prêtre qui évoque sa vie et ses relations avec son père afin de contribuer à la réflexion de la société et de l'Eglise sur le mariage des hommes d'Eglise.
Durée:5h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:37723
Résumé: « Je vous ai souvent parlé de mes libertés et de mes prisons. De mes soleils et de mes ombres. De mes fiertés et de mes doutes. De ce qui anime et de ce qui entrave la vie d'une femme de ma génération.Après toutes ces années, un éblouissement me saisit : la découverte de l'amour. Il porte un nom : Michel Legrand. J'ai soixante-dix-sept ans, il en a quatre-vingt-cinq.Nous nous étions rencontrés en 1964, et étions tombés amoureux. Mais il était marié, moi sur le point de l'être. Le hasard nous a réunis, cinquante ans plus tard. Et l'amour a explosé, plus fort encore. Comme s'il nous attendait, tapi au fond de nous. Comme si tout ce que j'avais vécu jusqu'ici n'était qu'un apprentissage me permettant de mieux accueillir un si grand événement.Non, l'amour n'a pas d'âge. Ou peut-être se construit-il encore mieux quand on n'a plus vingt ans. »
Durée:5h. 33min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33104
Résumé: Sonia était l'une de ces petites filles promises à la bulle. Sa bulle, ou plutôt son bureau au sein de la plus prestigieuse des universités américaines, est devenu un univers, meublé de chiffres, de graphes et savants calculs. De l'autre côté de la mer, Emmanuel attend son repas, debout dans la file d'attente de la soupe populaire, sac de couchage sur le dos en prévision de la nuit glaciale qu'il passera sur un trottoir. Il réfléchit lui aussi aux formules entamées alors qu'il enseignait à Polytechnique. Et surtout aux échanges qu'il a eus avec Sonia. Les démonstrations de Sonia étaient belles. Comme le jeu d'échecs des grands maîtres. Et plus il y réfléchit, moins il trouve le repos dans l'hôtel mille étoiles qui l'héberge. Guillaume, lui, n'est pas affligé de ces maux. Ou plutôt, il ne l'est plus. Il était lui aussi un de ces enfants de la Lune, adolescent écrivant des dictionnaires de vieux chinois-chinois. Il a vendu sa part d'étoile contre une belle maison et un bon train de vie. Avec toutes les apparences de la normalité, plus ou moins forcée. Celle qu'il rencontrera ne sera pas autiste. Mais elle l'entraînera plus loin que la Chine. D'ordinaire, les histoires d'amour, sujet inépuisable, sont nécessairement autobiographiques. Elles rapportent, sous des angles divers, le passé de l'auteur. Et se ressemblent étrangement. Ici, pour une fois, l'auteur parle d'amour comme cet aveugle de naissance qui décrivit mieux que nul autre la couleur rouge. Il rapporte et tisse cent faits réels, surprenants, déroutants, qui tracent un autre monde. Et nous incitent au voyage sur les routes lointaines d'Autistan.
Lu par:Gilbert Bohn
Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73256
Résumé: Pendant une période de troubles personnels et professionnels, S. Liberrati tente de s'extraire de cette situation en rédigeant un journal mêlant réalité et fiction. Menacé par un maître-chanteur, abusant des drogues et empêtré dans des relations amoureuses chaotiques, il se réfugie dans sa passion pour la littérature et s'attache à une femme incarnant l'espoir, Alléluia.