Contenu

La jeune Vera: une Manon Lescaut russe

Résumé
À bord d’un train militaire qui traverse la campagne soviétique enneigée pour recueillir des blessés, un jeune officier de l’Armée rouge s’éprend d’une infirmière, la charmante Vera. Dès lors, la passion vient troubler le rythme quotidien de son existence, dans ce jeu de l’amour dicté par les humeurs de sa belle et son inconstance. Cet étonnant huis clos ferroviaire sur fond de Seconde Guerre mondiale s’amuse à récrire Manon Lescaut, pour nous proposer à la fois l’éclatante histoire d’une déconvenue amoureuse et une subtile réflexion sur ce que Stendhal appelait la cristallisation.
Genre littéraire: Roman d'amour
Durée: 3h. 1min.
Édition: Paris, Gallimard, 2019
Numéro du livre: 67593
ISBN: 9782072763731
Collection(s): Du monde entier

Documents similaires

Lu par:Nicole Roche
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:26885
Résumé: Les sept nouvelles ici rassemblées explorent toutes le sentiment amoureux, sous ses formes les plus diverses. Ludmila Oulitskaïa décrit le monde de l'enfance et de l'adolescence, ces moments de passage où la sensualité s'éveille et où le sentiment amoureux se construit, selon des lois mystérieuses qui échappent à la raison. La cruauté n'est pas absente de ces nouvelles, comme pour confirmer l'adage selon lequel les histoires d'amour finissent toujours mal.
Lu par:Annie Lamoise
Durée:3h. 7min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:22796
Résumé: Pauline Sachs est une jeune femme de 19 ans qui en a à peine 12 dans la tête. Mariée à Constantin Sachs de treize ans son aîné, elle s'efforce d'obéir à celui qui est son maître, son père et son professeur. Elle obéit à Constantin, comme elle obéira plus tard au prince qui lui fait la cour et auquel elle se livre bientôt. Magnanime, Constantin, qui découvre son infortune, la donne au prince. Dès lors il suit le couple car pour l'époux, le bonheur de Pauline est essentiel. Il a prévenu le prince : à la première larme de Pauline, il le châtiera... Dostoïevski avait admiré ce court roman. Et l'on comprend comment le charme un rien pervers de ce portrait de femme-enfant ­ nabokovien avant la lettre ! ­ merveilleusement mis en scène dans un montage romanesque d'une belle modernité (mélange de récit, de correspondance, intervention de l'auteur, etc.) ait pu séduire cet auteur tourmenté.
Durée:19h. 10min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:34391
Résumé: Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur. Cherchez la femme raconte "l'histoire totale" de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s'établit, procrée, s'épanouit, subit l'épreuve du temps et la déchirure de l'infidélité... Nos destinées affectives sont-elles libres ? De quel poids pèsent les rêves et les échecs de la génération précédente ? Quelles forces obscures (le passé, l'enfance, l'origine sociale, l'argent, la carrière professionnelle, les convictions, les valeurs) sont à l'oeuvre dans la vie conjugale et menacent cet entrelacs fragile de deux solitudes engagées l'une envers l'autre ?
Durée:5h. 19min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:36951
Résumé: Sasha Jansen retourne à Paris où elle a vécu vingt ans plus tôt un grand amour et l'échec de cet amour. Elle s'efforce d'éviter les rues et les cafés d'autrefois, mais le passé l'envahit. Avec un humour désabusé, elle accueille les rencontres que lui propose le Montparnasse d'avant-guerre. Elle accueille même, avec un mélange d'agressivité et de désespoir, ce jeune homme rencontré au Dôme - et qu'elle appelle "le gigolo" - qui la prend pour une riche Anglaise à cause de son manteau de fourrure. Elle sent revivre son coeur d'autrefois mais, incapable de vivre comme de mourir, elle ne trouvera d'issue que dans une dernière parodie d'amour."Pleurer à cause d'un chagrin d'amour, et puis, juste après, pleurer parce que ce serait bien d'avoir une robe neuve. Les microscopiques mouvements de nos âmes puériles, elle n'en cache rien, tant pis pour ceux que ça dérange, c'est ainsi que nous sommes, je ne crois pas en l'humanité, dit souvent Jean Rhys, je ne crois qu'à l'amour, et en plus je déteste les sermons."Geneviève Brisac.
Durée:6h. 4min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:70762
Résumé: Laure, prof d'université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d'un pavillon. A 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l'effort et du compromis. Clément, célibataire, 50 ans, s'ennuie dans la finance, au sommet d'une tour vitrée, lassé de la vue qu'elle offre autant que de YouPorn. Laure envie, quand elle devrait s'en inquiéter, l'incandescence et la rage militante qui habitent sa fille aînée, Véra. Clément n'envie personne, sinon son chien. De la vie, elle attend la surprise. Il attend qu'elle finisse. Ils vont être l'un pour l'autre un choc nécessaire. Saisis par la passion et ses menaces, ils tentent de se débarrasser l'un de l'autre en assouvissant le désir... Convaincus qu'il se dompte.
Lu par:Madiana Roy
Durée:12h. 27min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:70376
Résumé: Après le très culte Lys de Brooklyn, le retour de Betty Smith avec une chronique à la fois lumineuse et délicate de la première année d'un jeune couple dans une petite ville du Midwest des années 1920. Attendrissante, drôle, une oeuvre tout en finesse qui illustre brillamment les joies de l'amour mais aussi les premiers chagrins face à une réalité parfois sans pitié ; la vie à deux, pour le pire comme pour le meilleur. Carl et Annie étaient assis tout près l'un de l'autre, sur la banquette, la main dans la main ; ils attendaient d'être mariés. De temps à autre se faisait entendre un léger sifflement, quand Carl jetait dans le crachoir une cigarette à moitié consumée. Chaque fois, Annie serrait la main de Carl et disait : " Nerveux ? ". Chaque fois il lui rendait la pression de sa main et répondait : " Non. Et toi ? ". Invariablement elle répliquait : " Un peu ". Et de nouveau leurs mains resserraient leur étreinte.
Lu par:Janick Quenet
Durée:11h. 52min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:68852
Résumé: C’est un roman dans lequel on plonge pour ne plus le lâcher, pour en ressortir lavés de nos trivialités, prêt à aimer à nouveau et vivant comme jamais. Et pourtant, il ne raconte que la vie d’aujourd’hui et l’amour de deux personnages, Tom, artiste naissant, habité par la musique, et Marie, apicultrice, la très libre « fille du chasse-neige », entourés des leurs. Dans ce roman aux tonalités rock, les êtres sont de chair et de sons. Mais ces vies, par la magie conjuguée d’un style virtuose, d’une empathie humaine débordante et d’un réalisme qui joue dans tous les sens, compose une fresque sociale et chronique familiale d’une grande sensibilité. Portraits inoubliables de femmes (Marie ; les mère et sœur de Tom) et d’hommes (Tom ; son père ; frère ; l’extraordinaire producteur Franck), La Fille du chasse-neige est avant tout un roman d’amour solaire, comme il en existe peu.
Lu par:Yves Cuendet
Durée:9h. 37min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:66321
Résumé: Evan Gordonston et Emily Stuart se connaissent depuis l'enfance. Après avoir vécu aux Etats-Unis plusieurs décennies, Evan, financier à succès, revient s'installer en Angleterre. Il a un véritable coup de foudre pour Caroline, dont il devient le lacataire à Richmond, une banlieue huppée de Londres. L'esprit chevaleresque, il demande à Emily d'écrire leur histoire d'amour, sans que Caroline ne soit au courant des sentiments d'Evan à son égard. S'ensuivent alors de multiples conversations entre Emily et Evan, le plus souvent dans des pubs et agrémentés de nombreux gin tonic. Véritable ode à l'amour courtois, Le Bikini de Caroline est aussi une formidable réflexion sur l'écriture et le pouvoir de la fiction, dans la langue savoureuse de Kirsty Gunn.
Durée:5h. 44min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:65910
Résumé: La tempête de neige qui s’abat sur la presqu’île de Coney Island, en cet après-midi d’hiver, n’empêchera pas Michael et Caitlin de se retrouver dans un petit hôtel comme ils le font une fois par mois depuis un quart de siècle, mais elle confère à leurs retrouvailles une urgence inhabituelle. Michael et Caitlin sont mariés – chacun de son côté. Depuis tant d’années, leur vie est rythmée par ces rendez-vous clandestins et mensuels, toujours à Coney Island – dans le décor étrange et un peu décati d’une station balnéaire aux allures de parc d’attractions –, puisqu’ils n’ont pas eu le courage de divorcer et de laisser derrière eux un quotidien terne. Mais si cet après-midi-là ils feront l’amour comme à chaque fois, ils devront aussi parler de l’avenir, prendre des décisions peut-être. Car Thomas, le mari de Caitlin, sera sans doute muté dans le Midwest, et la femme de Michael, Barbara, est en train de se mourir d’un cancer. Alors Michael et Caitlin vont-ils enfin oser se projeter dans une vie commune, ou au contraire, vont-ils renoncer ? Pendant que les heures dans cette chambre trop froide s’égrènent, les souvenirs affluent : leur rencontre dans un dancing, le coup de foudre, la mort du bébé de Michael et Barbara, la brève carrière d’écrivain de Caitlin, mais aussi leurs enfances respectives, elle à Brooklyn, lui sur la petite île d’Inishbofin au large du Connemara. Deux êtres qui partagent une intimité radicale dans le secret le plus absolu, deux amants à la croisée des chemins. Et lorsque l’après-midi se finit, tous deux doivent prendre le train du retour… O’Callaghan exprime avec une précision inouïe la force du lien qui unit un homme et une femme, il y parvient à travers l’évocation à la fois sensuelle et hyperréaliste de l’amour physique. Il dit aussi les rêves et les actes manqués, les renoncements et les regrets, mais il chante surtout, et avant tout, le manque et le désir qui vous brûlent, vous coupent le souffle, vous font vivre.
Durée:2h. 34min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:34082
Résumé: Alicia et Miguel se rencontrent au lycée de Montevideo. Peu après, le charismatique et silencieux Lucas fait irruption dans leur vie. Un curieux ménage à trois se forme sur un lit de fantasmes, de faux-semblants, de solitude et frustration, jusqu'au coup de théâtre final. Dans ce premier roman, écrit en 1953, Maria Benedetti réinvente le triangle amoureux : trois personnages, trois points de vue, trois genres littéraires. Qui de nous peut juger où est la vérité ?
Lu par:AVH
Durée:4h. 13min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:76646
Résumé: Alors que Jean-Cédric et Garance coulent des jours heureux, ils sont loin de s'imaginer qu'une relation d'adultère va éprouver leur amour... Au fil des rebondissements, trois personnages principaux vont être amenés à se requestionner sur le sens de la vie, la quête du bonheur et la trahison ainsi que sur leur perception de l'Amour absolu au travers de répliques drôles et parfois théâtrales qui feraient presque oublier le tragique de la situation.
Durée:11h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17864
Résumé: "Quand vous m'avez pris la main, Médée, j'ai senti qu'auprès de vous, la peur n'existait pas. Et pendant toute la soirée, je n'ai rien éprouvé envers vous, je sentais simplement qu'auprès de vous, la peur n'existait pas. " Telle est Médée, calme et lumineuse, un centre mystérieux autour duquel gravite une immense famille, des gens ballottés de-ci de-là, aux destins parfois tragiques. Contrairement à sa célèbre homonyme, Médée Mendès est une porteuse de vie, qui soutient, réconforte et pardonne. A propos de ce livre, Christa Wolf écrit : "Ludmila Oulitskaïa a déployé ses filets pour capturer un enchantement, l'enchantement d'un lieu où s'enchevêtrent des destins, l'enchantement d'un paysage et, surtout, l'enchantement qui entoure son héroïne Médée Mendès...