Contenu

Maurice Bavaud a voulu tuer Hitler

Documents similaires

Durée:9h. 42min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:31103
Résumé: Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ca tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon client alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s'emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise... Hitler est ravi, qui n'en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste à porter l'estocade qui lui permettra d'achever enfin ce qu'il avait commencé...
Durée:12h. 23min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:13057
Résumé: Présentation de l'éditeur : Hitler a toujours proclamé que sa seule épouse était l'Allemagne. Pourtant, avant sa prise du pouvoir, plusieurs jeunes femmes se sont suicidé par amour pour lui. L'une d'elle est sa nièce Geli Raubal, sans doute la seule dont il ait été vraiment amoureux et qu'il a sans doute pleuré jusqu'à sa propre mort. De manière générale, dès la première heure, Hitler eut des soutiens féminins. Les feux croisés de l'étude historique se sont surtout portés sur des hommes, laissant en général aux femmes le rôle de simples suiveuses. Or elles ont soutenu et aidé le Führer autant que les hommes. Voici six portraits de femmes, y compris celui de Marlene Dietrich, l'adversaire par excellence, longtemps courtisée par le régime et fort appréciée comme artiste par Hitler, mais qui sut d'emblée et toujours résister à l'ensorcellement du dictateur.
Lu par:Jean Frey
Durée:12h. 9min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:31508
Résumé: C'est un des livres politiques les plus vendus de tous les temps. Un des plus terrifiants aussi. Diffusé à 12 millions d'exemplaires en Allemagne, à des centaines de milliers dans une vingtaine de pays avant 1945, Mein Kampf se vend, aujourd'hui encore, dans le monde entier, y compris en France. Pourtant, l'histoire de ce bréviaire nazi devenu un best-seller planétaire est peu connue. Sait-on vraiment comment Mein Kampf a été écrit et pour quelles raisons ce livre a joué un rôle clef dans l'accession de son auteur au pouvoir ? Pourquoi, alors qu'Adolf Hitler y annonçait la plupart de ses crimes à venir, cette "conspiration en plein jour" n'a-t-elle pas constitué un avertissement ? Pourquoi le Führer a-t-il tenté de dissimuler son ouvrage au regard du monde, au point de faire publier un faux en France ? Cette enquête passionnante, rigoureuse et inédite mène le lecteur de la cellule de prison où Hitler rédigea son livre aux couloirs du gouvernement de Bavière aujourd'hui, du Paris d'avant-guerre aux librairies turques modernes, en passant par les milieux néonazis. Alors que Mein Kampf entre dans le domaine public - ce qui soulève de nombreuses questions pratiques et éthiques -, il est important de connaître les origines de ce manifeste de l'extrémisme et de comprendre pourquoi il demeure d'une actualité brûlante. Cette nouvelle édition de l'enquête à succès publiée en 2009 apporte de nouveaux développements et éclairages sur la genèse, les répercussions et l'écho du livre du IIIe Reich.
Durée:13h. 52min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:1897
Résumé: Voyageur infatigable, Jacques Lacarrière a choisi cette fois de mettre ses pas dans ceux d'un voyageur célèbre du Ve siècle av. J.C., l'historien et géographe Hérodote, dont il présente ici les fameuses "enquêtes" en Perse et dans les pays du Proche-Orient. Grâce au génie du conteur, le monde "barbare" revit sous nos yeux. Qu'il raconte les suicides de chats en Egypte, la capture des crocodiles sacrés ou les mésaventures du roi Rhampsinite, Hérodote nous tient sous le charme. Et l'émotion gagne peu à peu lorsque apparaissent en filigrane "le mouvement du visage, la silhouette de la tendresse" des peuples visités par Hérodote, premier conteur de l'Humanité.
Durée:2h. 52min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:6839
Résumé: Attesté depuis 1405, le guet de la cathédrale de Lausanne a longtemps surveillé les départs d'incendie, sonné et crié les heures. Mais les progrès techniques du XXe siècle lui ont enlevé toute utilité : le service du feu n'a plus besoin de son aide et les sonneries de cloches sont automatisées. Pourtant, quand en 1960 les autorités lausannoises ont parlé de supprimer cette fonction, les lettres des lecteurs ont rempli les journaux durant plus d'un mois, demandant son maintien et soulignant l'attachement des Lausannois à leur guet. Depuis, le guet crie les heures de 22h à 2h du matin, 365 jours par an.
Durée:4h. 15min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:35322
Résumé: Que ce soit de Lausanne à Paris, de Vienne à Genève ou de Glasgow à Londres, chacun des treize auteurs de ce recueil situe son histoire à bord d’un train qui parcourt l’Europe. À l’occasion d’un long trajet en chemin de fer, l’une se souvient de son voyage dix ans plus tôt, elle traque la différence entre son être d’hier et d’aujourd’hui. Un autre se remémore la géniale arnaque dont il a été l’auteur, un troisième retrace l’incroyable hold-up ferroviaire du South West Gang dans l’Angleterre de 1963. Ces nouvelles donnent une vue d’ensemble inédite sur la manière de concevoir l’Europe comme espace physique et symbolique. Les auteurs étant de générations très diverses, le lecteur appréciera les différentes manières d’appréhender notre monde proche et de s’y situer. Nouvelles de Aude Seigne, Blaise Hofmann, Anne-Sophie Subilia, Gemma Salem, Bruno Pellegrino, Arthur Brügger, Daniel Vuataz, Marie Gaulis, Fanny Wobmann, Catherine Lovey, Julie Guinand, Guy Poitry, Yves Rosset.
Durée:9h. 28min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:66065
Résumé: Personnalité connue en Suisse, l’auteur volontairement provocateur met en évidence l’échec de l’Europe et décrit comment la Suisse, avec son indépendance et sa souveraineté, pourrait la sauver. Guy Mettan dessine un véritable programme de gouvernance européenne.
Durée:7h. 22min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:7043
Résumé: En août 1938, cinq mois après l'Anschluss, le gouvernement helvétique introduit le visa obligatoire pour les émigrants en provenance d'Autriche et interdit ainsi de fait l'entrée en Suisse des Juifs fuyant les pogromes nazis. Grâce à la conscience civique de Paul Grüninger, commandant de la police du canton de Saint-Gall, à celle de plusieurs gendarmes, paysans, aubergistes ou douaniers, près de 3 000 réfugiés traverseront pourtant la frontière du Rhin sans être refoulés, avant que le Département fédéral de justice et police ne paralyse ce réseau d'aide dont le seul délit est de faire preuve de clairvoyance et d'humanité. Le capitaine Grüninger est démis de ses fonctions en 1939, accusé d'avoir falsifié des documents et enfreint ses devoirs de fonction.
Lu par:Michel Joyet
Durée:11h. 37min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:12172
Résumé: Événement majeur de notre siècle, le nazisme demeure également une énigme majeure posée aux historiens. Entre l'omnipotence diabolique de Hitler et la description de son pouvoir comme celui d'un « dictateur faible » face à un appareil d'État tout-puissant, Ian Kershaw risque une vision nouvelle. Ce qui devient objet d'histoire, ce n'est plus Hitler, mais sa position exceptionnelle qui excédait la mesure d'un individu sans qualité, tribun de brasserie, déclassé social, artiste raté. Hitler exerçait une autorité charismatique, fondée sur la perception, toujours renouvelée, par la masse de qualités, d'une mission, d'un héroïsme supposés du chef. Le charisme permet enfin de tenir ensemble tous les traits que les interprétations précédentes avaient jusqu'alors séparément soulignés: le pouvoir de Hitler résultait de la collaboration, de la tolérance, des faux espoirs ou de la faiblesse de tous ceux qui, en Allemagne, occupaient une position de pouvoir ou d'influence tous reportèrent leurs attentes ou leurs ressentiments dans la personne du dictateur. Il devint l'emblème de l'activisme, la source de l'autorité légitime, l'instance de confirmation ou de sanction des faits et gestes de quiconque agissait selon les intentions qu'il prêtait au Führer. De cela résultait une combinaison sans précédent d'instabilité institutionnelle et de dynamisme hors du commun, qui, incapable de stabilisation dans des formes légales, finit dans l'autodestruction.
Durée:30h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:19881
Résumé: Albert Speer (1905-1981), adhérent au parti nazi dès 1931, fut l'architecte en chef du parti nazi et à ce titre concepteur de nombreux bâtiments officiels. En 1942, il fut nommé ministre de l'armement et organisa l'effort de guerre allemand. Condamné à 20 ans de prison à Nuremberg, il a été libéré en 1966. Il est mort à Londres en 1981. Les mémoires d'Albert Speer sont un document exceptionnel à plus d'un titre : témoignage d'un des plus hauts dignitaires nazis, il relate en détail le fonctionnement de l'appareil d'Etat vu de l'intérieur, avec le mélange de rationalité bureaucratique et de soumission à l'arbitraire du chef qui le caractérise. Comment les décisions se prennent-elles, à quel niveau, comment sont-elles appliquées ? Mais c'est aussi l'itinéraire d'un homme brillant, architecte de talent, qui est rapidement séduit personnellement par Hitler et qui va progressivement mettre son intelligence et ses compétences au service de la machine de guerre nazie et d'une idéologie totalitaire. Ce n'est que dans les tous derniers mois du régime que ses yeux se dessillent et qu'il manifeste quelques velléités d'indépendance : il aura auparavant, comme ministre de l'armement, organisé la production d'armes et de munitions avec une efficacité redoutable, n'hésitant pas à mettre en œuvre le travail forcé des prisonniers de guerre, de ceux des camps de concentration et des recrues du travail obligatoire. Ce livre lucide ne cherche ni à justifier, ni à amoindrir la responsabilité de l'auteur qui affirme : « je n'ai pas seulement voulu raconter, mais aussi comprendre ». Rapportant le nazisme à une perversion de la logique technicienne de notre époque il nous livre aussi une interrogation sur l'énigme de l'aveuglement et de la servitude volontaire.
Durée:19h. 29min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75519
Résumé: Quatorze millions de civils ont été tués entre 1933 et 1945 par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique stalinienne sur un territoire qui s'étend de la Pologne centrale à la Russie occidentale en passant par l'Ukraine, la Biélorussie et les pays Baltes. La moitié d'entre eux sont morts de faim. Synthèse sur ces événements à partir d'une démarche novatrice, centrée sur le territoire.
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:5120
Résumé: Il fascine depuis des siècles. On l'appelle le "mont Maudit". On en a peur. Et puis un jour, un fou gravit le mont Blanc. Il est en redingote et se sert d'une échelle de corde. Nous sommes le 8 août 1786. Il est 18 heures et 23 minutes... Le mont Blanc est vaincu.