Contenu

La Tannerie

Résumé
Jeanne, ses études terminées, a quitté sa Bretagne natale pour vivre à Paris. Elle a trouvé un emploi temporaire d'"accueillante" à la Tannerie, une nouvelle institution culturelle, installée dans une usine désaffectée de Pantin. D'abord déboussolée par le gigantisme et l'activité trépidante du lieu, timide et ignorante des codes de la jeunesse parisienne, elle prend peu à peu de l'assurance et se lie à quelques-uns de ses collègues, comme la délurée Marianne ou le charismatique Julien, responsable du service accueil. Elle les accompagne dans leurs déambulations nocturnes, participe à des fêtes. Leur groupe se mêle au mouvement Nuit debout. Ils se retrouvent dans des manifestations, parfois violentes - mais sans véritablement s'impliquer, en spectateurs. Bientôt, deux ans ont passé. Dans l'effervescence de la Tannerie, en pleine expansion, chacun tente de se placer pour obtenir enfin un vrai contrat ou décrocher une promotion. Jeanne va devoir saisir sa chance. La Tannerie - tel un microcosme de notre société - forme une monde à part entière, avec ses techniciens, ses employés de bureau, ses artistes. Mais derrière la bienveillance affichée et le progressisme des intentions, la précarité et la violence dominent. Avec ce roman, qui frappe autant par la finesse de ses descriptions que par sa force critique, Celia Levi fait le portrait d'une époque et d'une génération en proie aux ambitions factices et à l'imposture des discours.
Durée: 12h. 43min.
Édition: Auch, Tristram, 2020
Numéro du livre: 69749
ISBN: 9782367190785

Documents similaires

Durée:8h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75094
Résumé: En quelques trimestres j'avais tourné casaque. Les Français m'évitaient, avertis par leurs parents des risques de mauvaise influence qu'ils couraient à me fréquenter. Pire, mes bulletins scolaires, ombre bien obscure, me qualifiaient de décadent et d'insolent. Devenu inapte à représenter ma classe, je laissai les professeurs m'achever lors du dernier conseil de l'année. On comparait mon apogée scolaire à la Renaissance ; un bon souvenir qui ne reviendrait jamais."Placé à l'Aide sociale à l'enfance dès son plus jeune âge, Skander est un garçon curieux de tout, passionné par la lecture. Mais son destin bascule lorsqu'il atterrit à Courseine, en banlieue parisienne, chez la redoutable Madame Khadija. Au collège, il est entraîné malgré lui par les jeunes du Grand Quartier, qui abolissent sa boussole morale. La rue devient son royaume, et l'éloigne chaque jour davantage de ses rêves d'enfant...Avec Les conditions idéales, Mokhtar Amoudi signe un roman d'apprentissage au charme irrésistible.
Durée:6h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70754
Résumé: En 1937, alors que le nazisme se fait de plus en plus menaçant en Europe et que le Japon se militarise, un jeune éditeur s’improvise écrivain pour défendre ce qui fait de nous des êtres profondément humains : la liberté de pensée, l’ouverture du cœur, l’entraide, le désir de justice… Son livre va connaître un destin exceptionnel. Interdit pendant la guerre, son auteur taxé d’antipatriote et plusieurs fois incarcéré, il a été réédité plus de 80 fois : c’est un best-seller depuis près d’un siècle. C’est ce manuel à l’usage des êtres humains que vous allez lire. On y voit un adolescent qui, au fil des découvertes et des questions qu’il se pose au jour le jour, fait l’apprentissage de la vie et de la pensée. Avec le soutien de son oncle, jeune étudiant, qui l’aide à comprendre ce qu’il voit et décrypter ce qu’il pense. Car « il ne suffit pas d’avoir des yeux et des oreilles en état de fonctionnement, il faut que les yeux du cœur, les oreilles du cœur soient aussi ouverts ».
Durée:13h. 46min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34564
Résumé: L'auteur de La Gana renoue ici avec son personnage au point où il l'avait laissé à la fin de son premier roman. Il sort de l'enfance, on l'envoie à l'usine, il nous raconte sa fuite effarante devant les Allemands, ces «coupeurs de paluches», sur les routes de juin 40. Nous retrouvons dans La perruque la cave des gardiens d'immeuble misérables et sa plaque d'égout, les rats, l'escalier malodorant, le terrain vague voisin, le quartier sordide avec ses putes, ses cloches, ses gamins fiévreux, ses ivrognes. Et toujours la même constellation familiale autour de l'enfant qui monte en graine, maigre, tendre et méchant, fou du besoin d'autre chose, et le cherchant avec acharnement dans le sexe, dans le vin et le vol, dans l'ordure et l'imprécation, dans d'impossibles rêves de fuite... Comme tous les «hommes de la famille», dont il se sent secrètement solidaire, l'adolescent se trouve coincé jusqu'à l'asphyxie dans l'univers des pauvres. Dans cet effrayant récit d'un apprentissage au coeur d'un univers clos sans espoir, l'auteur avance avec sa musique à lui, boiteuse, sauvage, aride. Il va au-devant de l'horreur comme pour l'exorciser par son excès même, comme si écrire restait encore le seul moyen peut-être de «changer la vie».
Lu par:Anne Fruchon
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69752
Résumé: Quand il intègre les classes préparatoires littéraires, le narrateur de ce roman d’initiation ne soupçonne pas ce qui l’attend. Au programme : discriminations, intimidations et humiliations permanentes, jusqu’à briser corps et esprit. Bientôt, il découvre les rouages d’un système élitiste et violent qui encourage la compétition de chacun contre tous. Une institution qui fait de la culture classique un enjeu de pouvoir. Fort de son expérience, il se forge une conscience politique et s’éduque à la liberté. Une satire sociale féroce et salutaire.
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70535
Résumé: Un adolescent quittant prématurément l'école trouve un premier emploi dans un abattoir. Il y rencontre ceux qui deviennent ses collègues, qui acceptent des conditions de travail très difficiles pour répondre à leurs besoins vitaux. Ces forçats l'accueillent avec gentillesse et humilité. Chaque jour, la direction offre aux ouvriers un café-cognac au bistrot du coin.
Durée:15h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69258
Résumé: À chaque époque son destin, à chacun sa route, à chacun son chemin. Or, le destin d'Edgar Mint, aussi singulier soit-il, colle parfaitement aux années 2000. Imaginez un gamin de sept ans, élevé par une mère apache alcoolique et une grand-mère qui n'ouvre la bouche que pour pousser des cris à l'attention des dieux. Imaginez que ce même gamin se fait rouler sur la tête par la jeep du facteur un brûlant après-midi d'été tandis que sa mère cuve ses bières sous un arbre à canettes. On le croit mort, il est sauvé in extremis par un docteur Mabuse sans scrupule. Heureusement sorti du coma, Edgar commence ainsi sa seconde vie dans un hôpital, côtoyant les autres gueules cassés de la vie et découvrant ses nouvelles facultés émotives et sensorielles. Car si l'accident a laissé des séquelles indélébiles, il a en même temps développé chez l'enfant une formidable acuité à décrypter la frénésie et l'incohérence du monde qui l'entoure.
Durée:14h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38887
Résumé: Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l'Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour mer l'ennui, il décide de voler un canoë et d'aller voir ce qui se passe de l'autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sen le drame de la vie qui commence. Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d'une vallée, d'une époque, de l'adolescence, le récit politique d'une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l'entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d'Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage. [Prix Goncourt 2018]
Durée:10h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38897
Résumé: Nina, une jeune Lausannoise, décide de partir à la recherche de l’histoire de sa grand-mère mythique qu’elle n’a pas connue, Olga, peintre de talent, mystérieusement disparue. Elle plonge alors dans le quotidien d’une famille de cheminots communistes dans le Renens des années 1930-1940, traverse la guerre froide dans les rangs du POP vaudois, découvre les courants picturaux de l’époque. La trajectoire hors normes de cette grand-mère raconte à sa petite-fille la difficulté de s’accomplir pour une artiste femme, le conflit possible entre le militantisme, les loyautés familiales et la création. Nina, qui vit dans un milieu alternatif lausannois contemporain végane, se confronte à une autre génération, d’autres engagements, tout en déchiffrant une filiation surprenante. Les passions politiques, créatives et sentimentales des deux femmes, parfois en rupture avec les loyautés familiales, les entraînent dans des aventures inattendues… Chacune à sa manière, elles conquièrent la liberté d’être elles-mêmes en dépit des revers, des doutes et surtout des modèles.
Durée:28h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34089
Résumé: "L'auteur nous a subjugués, envoûtés, et, au vrai, je le dis sans goût pour les paradoxes faciles, c'est peu de huit cents pages pour parvenir à un tel résultat. D'autres n'y seraient pas parvenus en trois mille, et beaucoup par leur oeuvre entier. Fred Deux a découvert une planète que nous pensions connaître : le monde du sexe et de l'organique, ou le monde réduit à ses soubassements sexuels et organiques, alors que nous en ignorions la mystérieuse topographie. Pour dresser celle-ci il fallait sans doute un géographe, il fallait surtout un poète pour conduire le géographe. L'auteur s'est laissé mener par l'enfant qu'il a sans doute été et c'est pourquoi La Gana baigne tout entière dans cette poésie cruelle et violente qui est celle de l'enfance aux prises avec des mystères trop grands pour elle. Cette poésie transforme le sordide en objet d'art. Elle permet de substituer au dégoût ou à l'apitoiement facile la révolte. Elle entraîne un ouvrage qui aurait pu n'être que remarquable, et en marge, dans les grandes eaux d'une littérature qui aide à vivre" - Maurice Nadeau (extrait de la préface).
Durée:7h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36221
Résumé: Après Une enfance de Jésus, premier volet d’une suite romanesque, nous retrouvons, réfugiés anonymes dans la nouvelle ville d’Estrella, David et ses protecteurs, Simon et Inés. David est un petit garçon de six ans précoce et indépendant, qui pose sans cesse des questions. Il apprend la langue, il se fait des amis. Le grand chien Bolívar veille sur lui. Mais il faut scolariser l’enfant de plus en plus rétif à l’enseignement de Simon. Il entre alors à l’Académie de danse, où les élèves s’ébattent en chaussons dorés ; où la belle Ana Magdalena, ballerine, et son mari compositeur mêlent les nombres à la chorégraphie et à la musique pour créer une métaphysique inédite, qui séduit David et déconcerte Simon, les éloignant l’un de l’autre. Mais un événement violent met un terme abrupt à la scolarité du garçon et suscite en lui des questionnements sur ce que les adultes font aux adultes. Cette fable allégorique envoûtante nous entraîne dans un univers étrange, dépouillé, parfois absurde et évocateur de celui d’un Samuel Beckett, où J. M. Coetzee explore ce que signifient grandir, apprendre, être parent, et le duel incessant entre esprit et émotion. Ici s’imposent une fois encore l’habileté étourdissante du styliste et la vision novatrice de l’intellectuel.
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66481
Résumé: Et si ce que Paris a de plus désirable pour une jeune fille de province, sa culture, était en même temps l’outil de la violence sociale la plus dure ? Et jusqu’où cette jeune fille sera-t-elle prête à aller pour se faire accepter dans cette ville où elle n’est pas sûre d’avoir sa place ? Tu avais l’âge de quitter ton enfance, l’âge où on se sent libre et où, dans le train pour Paris, on s’assoit dans le sens de la marche. Dès ton arrivée, tu t’es sentie obligée de devenir quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui n’oserait plus dire « je ne sais pas ». C’était la ville qui t’imposait ça, dans ce qu’elle avait à tes yeux de violent et de désirable : sa culture. Puis tu as rencontré Elsa. Elle avait le goût des métamorphoses.
Durée:2h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73442
Résumé: Cherchant un refuge, Joseph Farny, un Français matérialiste en cavale, pousse la porte d'un monastère du Ladakh, sans rien en attendre. Il y découvre le bouddhisme tibétain qui change radicalement sa vision du monde et de la vie en seulement sept jours.