Contenu

Dr Edouard Jéquier-Doge, Professeur de policlinique médicale: le 6 mai 1986 à Lausanne

Résumé
Ce film présente un médecin qui a été l'un des plus grands pédagogues de l'Université de Lausanne. Son intelligence supérieure et le goût du défi lui ont inspiré une approche du malade radicalement opposée aux modes, et fondée sur l'attention portée à la personne. Son intérêt pour la psychanalyse l'ouvre à la médecine psychosomatique. En 1954, il crée des remous parmi ses confrères en analysant ses propres erreurs de diagnostic. Cette grande heure de cinéma, où le professeur-comédien ne craint pas d'étonner, est une leçon exemplaire d'art médical.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 49min.
Édition: Lausanne, Plans-fixes, 2011
Numéro du livre: 19536
Produit par: Plans Fixes
Collection(s): Plans-fixes
CDU: 610.92

Documents similaires

Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16691
Résumé: Né en 1939 à Montreux, Bernard Blatter enfant est fasciné par les jeux de lumière entre lac et montagne. Il grandit dans une famille amoureuse des arts et c'est tout naturellement qu'il suit l'Ecole Cantonale des Beaux-Arts de Lausanne. Après quelques années de perfectionnement à l'étranger, il s'installe comme architecte d'intérieur dans sa ville natale. Déjà passeur, il organise des expositions dont « Les peintres du silence » au Musée Jenisch, bâtiment alors fort poussiéreux. En 1982, les autorités de la ville de Vevey lui proposent de reprendre ce Musée qui, sous sa direction, retrouve sa vocation première de musée des Beaux-Arts auquel est adjoint, en 1985, le Cabinet cantonal des Estampes. Bernard Blatter poursuit un chemin de vie avec les artistes qu'il invite au Musée et développe l'effacement de soi pour devenir l'écoutant de l'artiste. Dans cette perspective, il évoque avec émotion sa relation à Zoran Music.
Lu par:Pierre Arnold
Durée:51min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19513
Résumé: Il s'affirme comme l'une des personnalités les plus dynamiques de l'économie suisse. En quelques années, il met en mouvement toutes les organisations agricoles dont il assume la responsabilité, artisan de "la paix du vin", promoteur du vacherin Mont d'Or, partisan résolu des communautés d'études paysannes connues sous le nom de "vulgarisation agricole". En 1958, Gottlieb Duttweiler, le fondateur de la Migros, en fait son bras droit et le prépare à devenir son successeur. Sous son impulsion, une immense communauté commerciale, industrielle et sociale atteint un sommet de prospérité.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19518
Résumé: Etre sculpteur, c'est être patient, très patient même. L'oeuvre se conquiert de haute lutte, dans le temps. Réflexion, absence de précipitation dans le propos, équilibre de la parole, simplicité et rigueur marquent le discours d'André Ramseyer. Elève de Zadkine, de Moore et de Jean Arp, c'est grâce à ces maîtres que le jeune sculpteur trouvera sa propre voie. Se laisser guider par la matière, lui faire confiance dans sa capacité de conduire notre main, "être humble en face d'elle", telles sont quelques-unes des attitudes qui fondent la démarche de l'artiste dans la lente conquête des formes, des vides et des lignes.
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19538
Résumé: Sans l'amour de la musique et l'enthousiasme qui l'animent, André Charlet n'exercerait pas son exceptionnel rayonnement. Il dirige la Chorale du Brassus depuis bientôt quarante ans, le Choeur Pro Arte, le Choeur de la Radio romande, le Choeur Liedertafel à Bâle, et il enseigne au Conservatoire de Zurich. Il donne des concerts, organise les Schubertiades. Sous l'habit de ville, toujours classique et correct, on ne soupçonnerait jamais tant de passion, une vie si impétueuse. Il passera sa vie "à assembler des voix", pour créer cette musique qui a le pouvoir de nous faire devenir autres que ce que nous sommes, par la vertu de l'instrument le plus simple, la voix humaine.
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19514
Résumé: Malgré des dispositions littéraires reconnues et encouragées par son professeur de gymnase André Guex, P.-A. Tâche choisit le Droit à l'Université de Lausanne. Avocat, puis juge au Tribunal Cantonal en 1981, il assumera cette charge jusqu'en 2002. Parallèlement, il fructifie l'intériorité propice à la création, attentif à deux mots-clés de sa poésie: l'instant et le lieu. Avec sensibilité et subtilité il parvient à nous faire entrer dans son univers poétique. La chance favorise le jeune poète d'alors: la reprise des "Cahiers de la Renaissance vaudoise" par Bertil Galland qui publie son premier recueil "Greffes", le lancement de la "Petite collection Payot" dirigée par Jean Hutter et sa nomination à la rédaction de la "Revue de Belles-Lettres", qui lui permettra d'entrer en contact avec les poètes français qu'il admire.
Lu par:Jean Ziegler
Durée:50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19547
Résumé: Né à Thoune, Jean Ziegler vit une enfance heureuse dans une famille bourgeoise jusqu'au choc que lui procure la vue des enfants placés. Cette prise de conscience de l'inégalité sociale le révolte. En rupture avec sa famille, à 18 ans, il part pour Paris où il poursuit ses études. Il y rencontre le groupe des jeunesses communistes "Clarté" et Jean-Paul Sartre. Son livre « Une Suisse au-dessus de tout soupçon » écrit suite à son séjour au Congo, dénonce le pouvoir bancaire suisse. S'ensuit une levée de boucliers : Ziegler est désigné comme l'ennemi public, celui qui diffame son pays. Cela lui vaudra une série de procès. Pour lui, être intellectuel n'a pas de sens si la pensée ne s'incarne pas et ne se met pas au service de l'autre. Aujourd'hui, il est rapporteur spécial à l'ONU pour le droit à l'alimentation.
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19532
Résumé: Le rêve de devenir réalisatrice, qui l'habite depuis son enfance, se concrétise suite à ses rencontres avec Jean Rouch au Musée de l'Homme à Paris où elle fait un stage de documentaliste. De retour en Suisse, elle réalise en 1966, en collaboration avec Yves Yersin, « Le panier à viande », son premier court métrage. Les contacts avec Richard Leacock, lors de son séjour aux Etats-Unis dans les années 70, sont déterminants pour la suite de sa carrière. Avec persévérance, l'une des premières femmes cinéastes suisses développera une oeuvre abondante de plus de 60 documentaires sur l'histoire, les modes de vie, les métiers, le savoir-faire, la vie quotidienne avec ses gestes, ses réalités et ses rêves. Une forte inquiétude devant l'oubli, corollaire des fulgurantes mutations de la société, transparaît dans cette démarche. Plus à l'aise dans les documentaires, comme elle l'avoue elle-même, sa créativité se révèle néanmoins dans deux longs métrages de fiction - « Parti sans laisser d'adresse » (1982) et « L'Evanouie » (1993).
Lu par:Rémy Theytaz
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19535
Résumé: La vie d'antan était dure, mais variée et aventureuse pour les enfants du Val d'Anniviers. La population nomadisait au gré des saisons et des travaux. Et comme le lui disait un de ses proches: "Tu te souviens, Rémy, autrefois, le tiers monde, c'était nous !" Alors l'alpinisme, avant le tourisme, pour ceux que n'effrayaient pas l'imprévu, les dangers et la grandeur de la montagne, fut le moyen, pendant la courte saison d'été, de gagner un peu plus que ne le permettait la précaire économie des paysans de montagne. Durant de nombreuses années, à la tête de cordées formées de fidèles clients, Rémy Theytaz exercera ce métier de guide avec talent et autorité.
Durée:45min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19529
Résumé: L'itinéraire de Nicole Niquille est exceptionnel. Il manifeste une volonté, une obstination à réaliser un projet jusqu'à son terme. Il est la marque d'un grand talent. Elle a déjà à son actif, outre ses expériences alpines, plusieurs ascensions himalayennes. Elle entend aussi mener à bien sa vie de femme, parallèlement à ses activités professionnelles et en accord avec elles. C'est ainsi qu'elle vainc les réticences d'un milieu hostile et investit un champ d'activités jusqu'alors exclusivement réservé aux hommes. Ce film est le portrait d'une jeune femme de notre temps, moderne, réfléchie qui, en tant que première détentrice d'un brevet de guide, a suscité l'amorce d'un changement de mentalité.
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19561
Résumé: A l'âge de 5 ans, elle dit avec conviction vouloir faire du théâtre. Le gigantesque rire des adultes qui entendent cette déclaration devient prémonitoire quant à sa vocation. Depuis le 24 février 1970, date de l'ouverture du Théâtre Boulimie, Martine Jeanneret et Lova Golovtchiner, à la tête de leur troupe, font rire le public romand. Leur théâtre, qui s'installe dans les locaux de la «Soupe populaire» en plein centre de Lausanne, occupe une place à part dans l'offre théâtrale de la ville car il est essentiellement dédié à l'humour. L'histoire de cette réussite commence en fait en 1962 avec un spectacle qui s'intitule «Boulimie». Suivra le «Cabaret officiel» de l'Expo 64 puis, au bout de six ans de nomadisme, le théâtre que l'on connaît aujourd'hui. Bilan de ces 40 ans: 22 spectacles «maison», une vingtaine de créations (Woody Allen, Boris Vian, Raymond Queneau, Pierre Dac, etc.) et plus de 150 accueils. Le nombre de spectateurs- plus de quatre cent mille - scelle le succès jamais démenti de cette entreprise théâtrale.
Durée:1h. 3min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19563
Résumé: Après l'obtention en 1940 d'une licence en lettres à Lausanne, Anne-Marie Im Hof-Piguet choisit de travailler en France dès 1942 pour l'Oeuvre de secours aux enfants de la Croix-Rouge suisse. Elle fait partie d'une équipe d'éducateurs qui s'occupe d'une colonie d'enfants juifs au Château de la Hille en Ariège. C'est là qu'elle devient un témoin direct de la mise en place de la«Solution finale». Refusant d'assister impuissante au désarroi des enfants qui lui ont été confiés, elle noue des contacts avec Victoria et Madeleine Cordier, agentes de liaison de la Résistance française, et organise entre 1942 et 1943 une filière qui permet d'assurer plusieurs passages clandestins d'enfants juifs dans la forêt du Risoux à la frontière franco-suisse. Une dizaine de vies sauvées, tel est l'inestimable résultat de son action face à la folie criminelle nazie au cours d'une des périodes les plus sombres de l'histoire. La médaille des Justes, qu'elle refuse une première fois, lui est finalement remise à Berne le 28 novembre 1991. Ce récit émouvant nous restitue la dramatique histoire avec ses enjeux, risques, échecs et espoirs.
Lu par:André Paul
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19564
Résumé: Installé comme graphiste indépendant à Bienne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, André Paul commence sa carrière de dessinateur en illustrant des catalogues de grands magasins. Il s'occupe ensuite des campagnes publicitaires d'Omega. Dès 1948, il vit à Lausanne et remplit des mandats pour l'agence Trio. Viendront bientôt les premiers dessins de presse, d'abord à L'Illustré, puis au Bonjour de Jack Rollan où il se fera remarquer par ses Victimes de la Semaine. En 1958, il commence une longue collaboration avec La Tribune de Lausanne - Le Matin qui publiera ses grands dessins d'humeur chaque dimanche. L'impressionnante justesse d'observation, le sens aigu de la métaphore, le trait rapide et incisif sont autant de qualités inhérentes à l'uvre d'André Paul. Ses dessins révèlent un regard fin, amusé, parfois moqueur, mais toujours empreint d'indulgence et de respect envers les autres.