Contenu

L'interdit de l'inceste à travers les sociétés

Résumé
En quoi consiste l'inceste ? Est-il l'objet d'une prohibition universelle ? Cette interdiction concerne-t-elle les seules parentés "? biologiques ? " ou s'étend-elle aux diverses parentés "? sociales ? ", comme celles qui se tissent aujourd'hui dans les familles dites recomposées mais qui existent aussi dans beaucoup d'autres sociétés ? Cette prohibition joue un rôle fondamental dans le fonctionnement des multiples systèmes de parenté étudiés de par le monde. Mais d'où vient-elle ? Peut-on penser, avec Claude Lévi-Strauss, que l'interdit de l'inceste marque à lui seul le passage de la nature à la culture ? Et comment comprendre, alors, la tension persistante entre l'interdit proclamé, institutionnalisé, et la pratique incestueuse qui, partout, demeure ? Voyage dans l'espace et dans le temps, cette réflexion met en évidence un fait essentiel, le caractère spontanément asocial et indifférencié de la sexualité humaine et la nécessité d'une régulation sociale de cette spontanéité. Il met ainsi en lumière les principaux enseignements de l'anthropologie sur la question de l'inceste, fait social majeur et aujourd'hui d'une actualité brûlante.
Durée: 2h. 57min.
Édition: Paris, CNRS Editions, 2021
Numéro du livre: 71228
ISBN: 9782271138798
CDU: 301

Documents similaires

Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:34737
Résumé: En 2050, il est fort probable que l'Inde aura pris la première place économique mondiale, devant la Chine et les Etats-Unis. Pourtant, nous comprenons mal cet immense pays. Aussi le projet de ce livre nourri de travail de terrain est-il de nous y initier. L'auteure saisit cette société vivante, diversifiée, tolérante et violente. Elle évoque les croyances, la morale, les habitudes, les normes mais aussi ce qui est caché. Une lecture aussi instructive que passionnante
Durée:6h. 44min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33363
Résumé: Pourquoi lire encore de nos jours cet essai, que Mauss lui-même reconnaissait comme imparfait, et surtout comment le comprendre ? Dans une introduction essentielle, Florence Weber analyse le travail de Mauss, la synthèse des travaux ethnographiques antérieurs, les réinterprétations théoriques qui en ont été faites, les multiples recherches empiriques qui s'en sont inspirées. « Le lire aujourd'hui, c'est prendre la mesure des perspectives qu'il a ouvertes et retrouver à leur racine les principes de l'approche ethnographique des prestations sans marché, un continent mieux exploré aujourd'hui. C'est aussi [...] apprendre à en finir avec le don. »
Lu par:Serge Cantero
Durée:51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33370
Résumé: Noël 1951. Nous sommes le dimanche 23 décembre à Dijon. Sur le parvis de la cathédrale on brûle un Père Noël. De cette scène, qui cristallise la résistance des autorités catholiques de l'après-guerre à un rituel païen venu d'outre-Atlantique, on peut voir aujourd'hui les photographies sur internet. Claude Lévi-Strauss découvre ce fait divers dans la presse et s'en empare pour écrire un texte devenu depuis un classique. Plus de soixante ans après sa parution en 1952 dans la revue Les Temps Modernes, les lecteurs pourront découvrir le regard singulier du célèbre anthropologue sur un rituel récent en Occident dont l'ampleur n'a cessé de croître, tandis qu'Halloween aussi évoqué ici a traversé l'Atlantique à son tour.
Durée:3h. 22min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33676
Résumé: La diversité des cultures, la place de la civilisation occidentale dans le déroulement historique et le rôle du hasard, la relativité de l'idée de progrès, tels sont les thèmes majeurs de Race et histoire. Dans ce texte écrit dans une langue toujours claire et précise, et sans technicité exagérée, apparaissent quelques-uns des principes sur lesquels se fonde le structuralisme.
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15913
Résumé: Qu'est-ce que l'inceste ? Pourquoi toutes les sociétés humaines l'interdisent-elles, alors que, paradoxalement, ce que l'une définit comme incestueux ne l'est pas forcément chez l'autre ? Que vise donc la prohibition de l'inceste : interdire la relation sexuelle ou le mariage avec un proche, ou bien favoriser un besoin vital aux groupes humains et, en particulier, aux familles - celui de se relier, pour survivre, à d'autres groupes ? Publié en 1897, seize ans avant le Totem et Tabou de Freud, La Prohibition de l'inceste et ses origines est un texte profondément novateur qui met à mal les explications communes de l'interdit de l'inceste.
Durée:26h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:72102
Résumé: À l’origine de l’anthropologie moderne se trouve un homme, Franz Boas, juif allemand né en 1858 qui émigra aux États-Unis et révolutionna les sciences humaines en apportant une base scientifique à ce qu’on appelle aujourd’hui le « relativisme culturel ». Il consacra une grande partie de sa vie à l'étude des Inuits et des tribus indiennes de la côte Nord-Ouest des États-Unis, s’attacha à prouver que quelles que soient les différences de couleur de peau, de genreou de coutumes, l’humanité est une et indivisible, et eut une influence considérable sur Claude Lévi-Strauss. La Réinvention de l’humanité retrace le parcours de cet intellectuel en avance sur son temps et celui de ses élèves, tout aussi anticonformistes et visionnairesque lui.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:6h. 26min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33254
Résumé: La plus grande énigme de cette île aux confins du Pacifique Sud demeure la disparition d'une civilisation complexe selon un scénario qui pourrait être celui de la disparition de l'espèce humaine à l'échelle de la planète. Les témoignages des voyageurs, archéologues et anthropologues livrent des éléments factuels qui leur permettent d'envisager le problème posé et ses prolongements écologiques.
Lu par:Renaud Clert
Durée:2h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75610
Résumé: Mia a grandi dans une famille riche et respectable. Elle aurait dû connaître une enfance protégée et choyée. Mais la jeune femme prend conscience avec le recul que ce que lui a fait subir son frère est un crime et qu'elle n'en est aucunement responsable. Premier roman.
Durée:5h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70981
Résumé: « Ce livre est un manuel d’action. Il veut donner à chacune et chacun des outils pour que les violences sexistes et sexuelles s’arrêtent. Pour de bon. Tout simplement. Est-ce une utopie ? Je ne pense pas. Les violences que subissent en France les femmes et les enfants ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser. Comment ? Le plus efficace serait de mettre en place des politiques publiques ambitieuses de prévention, d’éducation, de formation et de prise en charge des victimes. Pour cela, il faudrait être présidente ou président de la République. Il ne vous aura pas échappé que les présidents successifs comme l’actuel n’ont pas fait de cette thématique leur priorité. Alors, quand les politiques publiques ne sont pas au rendez-vous ou à la hauteur, il reste nous. Chaque personne qui tient ce manuel entre ses mains a un immense pouvoir : celui de parler, de convaincre et d’intervenir pour faire cesser les violences. Et si nous sommes des milliers, voire des centaines de milliers, à devenir des super-héroïnes et super-héros de la lutte contre les violences, celles-ci peuvent reculer. Ce superpouvoir, pour être activé, nécessite de connaître la réalité des violences, de comprendre les mécanismes et de disposer de quelques techniques pour agir. C’est l’objet de ce livre. La première partie donne des informations sur la réalité des violences sexistes et sexuelles en France : chiffres clés, définitions. La deuxième partie s’intéresse aux mécanismes des violences pour les comprendre et réussir à les déconstruire. La troisième partie vous propose des outils pour agir dans votre entourage, au travail ou dans la rue. Identifier, comprendre, agir : ce sont les trois étapes pour changer le monde. »
Durée:6h. 17min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:18903
Résumé: Cet ouvrage est une critique des regards portés sur l'homme noir, à la fois par l'autre et par lui-même. Se situant dans des temporalités différentes, l'auteur nous invite à interroger les imaginaires qui ont consciemment ou inconsciemment construit l'image du Noir. Aujourd'hui, évoquer l'égalité des variantes raciales semble anodin. Cependant, au-delà de tout relent de victimisation, ne devrait-on pas relever l'existence de nouvelles formes d'une certaine "vérité première" qui a fait des Noirs des hommes de second plan ? L'essai se veut une synthèse et une contribution à la réflexion du devenir noir, indissociable de celui de l'humanité entière. A coup sûr, la postmodernité est la période idoine pour ouvrir le débat. Seront convoquées dans cette réflexion de nombreuses sources telles l'histoire, l'anthropologie et la philosophie.
Lu par:Jean Frey
Durée:22h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65203
Résumé: Pierre ou les Ambiguïtés' fit sombrer la baleine de Moby Dick dans l'oubli tant il déchaîna de violence et de haine. Il dépeint les relations 'ambiguës' que Pierre, apprenti écrivain, entretient avec Lucy, sa fiancée, et avec Isabel, sa demi-soeur. Tenu dès lors pour un auteur dangereux, irrévérencieux et dépravé, Melville fut notamment accusé d'avoir violé la sainteté des liens familiaux.
Durée:7h. 42min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:68316
Résumé: "Je montrerai tout. Mon coeur, mes émotions. Vert - rouge - jaune - bleu - violet. Haine -amour - rire - peur - tendresse". Niki hait l'arête, la ligne droite, la symétrie. A l'inverse, l'ondulation, la courbe, le rond ont le pouvoir de déliter la moindre de ses tensions. Délayer les amertumes, délier les pliures : un langage architectural qui parlerait la langue des berceuses. Aussi vit-elle sa visite au parc Güell comme une véritable épiphanie. Tout ici la transporte, des vagues pierrées à leur miroitement singulier. Trencadis est le mot qu'elle retient : une mosaïque d'éclats de céramique et de verre. De la vieille vaisselle cassée recyclée pour faire simple. Si je comprends bien, se dit-elle, le trencadis est un cheminement bref de la dislocation vers la reconstruction. Concasser l'unique pour épanouir le composite. Broyer le figé pour enfanter le mouvement. Briser le quotidien pour inventer le féérique. Elle rit : ce devrait être presque un art de vie, non ? "J'aime l'imaginaire comme un moine peut aimer Dieu".