Contenu

Marée haute

Résumé
Manu, jeune homme d'une vingtaine d'années, vit seul dans la banlieue de Dunkerque et travaille sur un chalutier. Il se laisse embarquer dans un trafic en acheminant des migrants vers l'Angleterre sur une petite embarcation. Alors que sa vie lui échappe, son chef Stéphane l'accueille dans sa famille. Dans ce foyer chaleureux, Manu comprend qu'il est temps de se reprendre.
Durée: 3h. 58min.
Édition: Paris, A. Carrière, 2019
Numéro du livre: 66646
ISBN: 9782843379376
Collection(s): Roman

Documents similaires

Durée:6h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:37538
Résumé: Quand pour la première fois, elle a franchi les portes du centre d’hébergement d’urgence du 19eme arrondissement, près de chez elle, Marie France Etchegoin savait seulement qu’elle voulait « aider » pour ne pas avoir « à regretter de n’avoir rien fait ». Elle n’imaginait pas que Sharokan, Ibrahim ou Salomon lui en apprendraient autant sur elle- même et qu’à travers eux, elle allait redécouvrir la complexité et la richesse de la langue française et aussi ce qui, au fond, nous constitue et qui fait trait d’union au-delà des frontières : la force de la parole. [Source: Lattès, 2018]
Durée:13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74369
Résumé: Des explications pour comprendre la différence entre réfugiés et migrants, les raisons qui obligent certains à quitter leur maison ou leur pays, les conditions de leur voyage et les conséquences sur leur vie quotidienne.
Durée:6h. 50min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39493
Résumé: Le lycée Jean-Quarré, dans le dix-neuvième arrondissement de Paris, est squatté depuis l'été par sept cents réfugiés tout juste arrivés en France. Mathilde Weibel entre un matin un peu par hasard, et y rencontre Saïd, Naïm et Ahmad, traducteurs pour l’armée américaine en Afghanistan, qui ont fui les menaces des taliban?; Isaak, emprisonné et torturé à Khartoum pour avoir participé à une manifestation?; Jamal, dont la famille a été décimée au Darfour?; Mimi, Palestinien qui a passé huit ans en Grèce avant d’échouer là, on ne sait pas trop pourquoi. Et les autres, les dizaines d’autres qui se mettent à partager avec elle leur passé et leurs souvenirs. Très vite, pour faire face aux bouleversements qui l’habitent, elle se met à écrire.
Durée:7h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33968
Résumé: A 16 ans, elle a fui la Syrie ravagée par la guerre en fauteuil roulant. Le témoignage exceptionnel et poignant d'une jeune fille qui a choisi la voie de l'espoir. En 2015, Fergal Keane, journaliste à la BBC, repère dans la foule des migrants une adolescente en fauteuil roulant. Emu et admiratif devant tant de cran, il recueille son témoignage. Aussitôt, les médias et les réseaux sociaux s'enflamment... Avec la collaboration de Christian Lamb, Nujeen raconte comment elle a trouvé le courage de s'engager dans ce dangereux périple de 6 000 kilomètres, depuis la Syrie jusqu'à l'Allemagne en passant par la Grèce et la Hongrie... Un récit porté par l'incroyable détermination de Nujeen et le principe auquel elle n'a pas dérogé : ne jamais être une victime.
Durée:2h. 23min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:39150
Résumé: Le 4 octobre 2014, la plaque commémorative « Mary Widmer-Curtat » était inaugurée à Lausanne au pied de la statue « La Belgique reconnaissante » en présence de M. Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, de l’ambassadeur de Belgique à Berne Frank Recker et de la Consule générale de Belgique Danielle Haven. Il fallait toutefois un livre pour rappeler un pan d’histoire qui, il y a quelques mois encore, était inconnu de la plupart des historiens suisses et belges. L’histoire de la Vaudoise Mary Widmer-Curtat qui avec l’aide de son époux, le docteur Auguste Widmer, allait à titre privé créer, organiser et gérer, dès le début de la Grande Guerre, une action humanitaire sur le territoire helvétique
Lu par:Ava Voxia
Durée:2h.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74195
Résumé: L'année 2015 a donné naissance à une crise migratoire d'une ampleur que l'Europe n'avait pas vécue depuis la Seconde Guerre mondiale. Originaires majoritairement de Syrie, d'Afghanistan, du Pakistan, d'Irak, mais aussi du continent africain, des milliers d'êtres humains, victimes de guerres civiles d'une rare violence, ont été contraints de s'exiler dans l'espoir de pouvoir reconstruire en Europe leur vie dans un environnement respectueux des droits humains. Ils sont des dizaines de milliers à être bloqués dans les camps surpeuplés des îles de la mer Egée, à survivre dans des conditions indicibles. Cette crise a mobilisé ponctuellement la presse internationale. Elle a surtout alimenté les peurs et amplifié une tendance au repli communautaire dans l'Europe tout entière. Mais la parole n'a que trop rarement été accordée aux principaux intéressés que sont les réfugiés. Qui sont-ils ? Que vivent-ils ? Ce recueil se veut être leur porte-parole. Autant d'histoires partagées dans des émotions souvent fortes, autant de clés pour découvrir l'humain que l'on terre sous l'étiquette "réfugiés".
Lu par:Jacques Moret
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:67418
Résumé: Huit destins racontés sous formes de nouvelles. Chaque personnage est lié de près ou de loin aux réfugiés vietnamiens qui ont fui le communisme à la fin des années 1970. Certains ont traversé l'océan au péril de leurs vies, d'autres sont leurs descendants ou de simples relations. Un panorama de cette communauté aux mille facettes, partagée entre la nostalgie et le désir de tourner la page.
Lu par:Manon
Durée:1h. 31min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:34724
Résumé: En 1996, la cour d'assises du Jura condamne deux réfugiés kurdes, Ahmet A. et Unwer K., à trente ans de prison pour l'un, à la réclusion à perpétuité pour l'autre, pour faits de viol aggravé, assassinat en concomitance, tortures et actes de barbarie sur la personne d'Annie B., une jeune aide-soignante. Seize ans plus tard, le narrateur, jeune avocat souffreteux, se voit chargé par une vieille amie de porter assistance à " ce pauvre Ahmet " qui purge toujours sa peine à la prison de Clairvaux. Celui-ci craint d'être expulsé vers la Turquie après sa libération, ce qui selon lui le condamnerait à une mort certaine. Pas tout à fait sûr de ce qu'on exige de lui, notre narrateur prend connaissance du dossier, sans savoir qu'il met ainsi le pied dans une affaire qui va très vite le dépasser. Si Récit d'un avocat débute à la manière d'un rapport juridique, le roman glisse rapidement vers une enquête sous le signe de l'inquiétante étrangeté, pour ne pas dire de l'angoisse pure. Bien au-delà du fait divers, ce sont des questions politiques qui émergent : les zones de guerre au Proche-Orient, Daech, l'éternel conflit entre l'Etat turc et les rebelles du PKK, la migration des populations qui en découle. " "Les sociétés ont les criminels qu'elles méritent", observait en son temps Lacassagne. Se doutait-il que la corporation des criminels peut être assez large pour englober ceux qui les jugent ? " Toujours sur le fil entre fiction et réalité, Antoine Brea signe ici un thriller juridique implacable.
Lu par:Marie Tabard
Durée:4h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67239
Résumé: Une nuit d'octobre, c'est sur la rive turque du Mériç, le fleuve-frontière qui sépare l'Orient de l'Europe, qu'une mystérieuse narratrice arrête son regard. Et plus précisément sur l'homme épuisé qui, dans les buissons de ronces, se cache des soldats chargés d'empêcher les clandestins de passer du coté grec. Car celui qui s'apprête à franchir le Meriç est nafar : un sans droit, un migrant. Retraçant pas à pas sa périlleuse traversée, la narratrice émaille son récit d'échappées sur cette région meurtrie par l'Histoire et sur le quotidien de tous les Syriens qui, comme l'homme à la veste bleue se préparant à plonger, cherchent coûte que coûte un avenir meilleur loin de la dictature de Bachar Al-Assad. Elle est celle qui téoigne des combines et des faux départs, imagine ce qu'on lui tait, partage les doutes et les espoirs.
Durée:1h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37575
Résumé: RAGE... C'est le surnom que son amie lui a donné. C'est désormais ainsi qu'elle se nomme, pour oublier son nom d'avant, celui de son enfance, d'avant l'exil, la déchirure. Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et la voilà réfugiée en France, seule, sans aucun repère. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Une nuit, sa route croise celle d'un chien, apparemment dangereux, blessé, maltraité. Le sauver devient une nécessité... [Source: Gallimard Jeunesse, 2017]
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36915
Résumé: Réalisant une enquête sur les réfugiés bloqués à la frontière des Alpes maritimes, entre Vintimille et Menton, un journaliste ressent l'impérieuse nécessité, par un acte de désobéissance civile, d'aider un Iranien et deux Soudanais à franchir la frontière, par une ascension en altitude dans le parc du Mercantour. Et où à cette occasion, il va écouter les « éléments de langage » d'un sous-préfet, croiser une militante engagée, et accompagner brièvement une avocate spécialisée dans les droits de l'homme. Avec la rencontre haute en couleurs d'Enzo et d'Hubert,de part et d'autre de la frontière.
Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35139
Résumé: Persécuté pour des raisons politiques, Emmanuel Mbolela (né en 1973) a fui la République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre) en 2002. Il a voyagé six ans durant lesquels il a affronté les mêmes difficultés que des milliers d’autres migrant-e-s : racket des douaniers, business des passeurs, embuscade dans le désert du Sahara, travail au noir à Tamanrasset pour financer la suite du voyage et enfin la nasse marocaine, où il est resté bloqué pendant quatre ans. Là, et c’est l’un des deux apports principaux de son récit, il a fondé avec des compatriotes la première association de réfugié-e-s : l’Arcom, Association des réfugiés congolais au Maroc, refusant ainsi le statut de victime muette et impuissante dans lequel on le tenait. L’autre intérêt de ce livre est de montrer combien les femmes subissent encore plus de violence et d’exploitation que les hommes tout au long du parcours, mais aussi comment ce sont elles qui sont à l’initiative des actions de résistance et de protestation contre les conditions indignes imposées aux réfugié-e-s. Emmanuel Mbolela a fini par obtenir l’asile politique en Hollande en 2008.