Contenu

Xavier Dupont de Ligonnès: l'enquête

Résumé
Au début du mois d’avril 2011, un homme de 50 ans disparaissait sans laisser de traces, avant qu’on ne retrouve les corps de sa femme, de leurs quatre enfants et de leurs deux chiens enterrés sous la terrasse de leur maison nantaise. Presque dix ans plus tard, les innombrables mystères qui entourent “l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès” font de celle-ci le fait divers français le plus indéchiffrable et discuté de ce début de millénaire. Ce récit, paru à l’été 2020 en deux volets dans le magazine Society après quatre ans d’enquête, est le plus détaillé jamais publié sur l’affaire. Pierre Boisson, Maxime Chamoux, Sylvain Gouverneur et Thibault Raisse sont journalistes pour le magazine Society.
Durée: 4h. 49min.
Édition: Paris, So Lonely :, 2020
Numéro du livre: 70654
ISBN: 9782501158602
CDU: 340

Documents similaires

Durée:2h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14916
Résumé: Quatrième de couv. : Le phénomène criminel n'est pas facile à comprendre. André Kuhn (Professeur de criminologie et de droit pénal à l'Université de Lausanne) vulgarise ici la thématique, de manière à la rendre compréhensible à chacun. Qu'est-ce que la criminalité? Est-elle toujours un mal? Peut-on la mesurer? Existe-t-il des sociétés sans crime? Peut-on définir un profil type du criminel et de la victime? Les facteurs généralement avancés (comme la nationalité, la pauvreté, le divorce, la télévision, etc.) sont-ils réellement des facteurs explicatifs du crime? Quelles sont les différentes manières de prévenir la commission d'infractions et de sanctionner le crime? Ne sommes-nous finalement pas tous des criminels?
Lu par:Marion Martin
Durée:5h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75215
Résumé: A partir des photographies prises par Spencer Ostrander sur les lieux des tueries de masse des vingt dernières années aux Etats-Unis, l'écrivain retrace l'histoire de la violence par arme à feu et fait l'état des lieux d'une problématique qui divise le pays.
Durée:15h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20805
Résumé: «Se plonger dans les histoires de drogue est l'unique point de vue qui m'ait permis de comprendre vraiment les choses. Observer les faiblesses humaines, la physiologie du pouvoir, la fragilité des relations, l'inconsistance des liens, la force colossale de l'argent et de la férocité. L'impuissance absolue de tous les enseignements mettant en valeur la beauté et la justice, ceux dont je me suis nourri. Je me suis aperçu que la coke était l'axe autour duquel tout tournait. La blessure avait un seul nom. Cocaïne. La carte du monde était certes dessinée par le pétrole, le noir, celui dont nous sommes habitués à parler, mais aussi par le pétrole blanc, comme l'appellent les parains nigérians. La carte du monde est tracée par le carburant, celui des moeurs et des corps. Le pétrole est le carburant des moteurs, la coke celui des corps.» Après Gomorra, Roberto Saviano poursuit son travail d'enquête et de réflexion sur le crime organisé. Mais, cette fois, il sort du cadre italien pour penser à l'échelle mondiale. D'où le crime tire-t-il sa force ? Comment l'économie mondiale a-t-elle surmonté la crise financière de 2008 ? Une seule et même réponse : grâce à l'argent de la cocaïne, le pétrole blanc. Pour le comprendre, Extra pure nous convie à un voyage du Mexique à la Russie, de la Colombie au Nigeria, en passant par les Etats-Unis, l'Espagne, la France et, bien sûr, l'Italie de la ndrangheta calabraise. Au fil de cette exploration, l'auteur raconte avec une puissance épique inégalée ce que sont les clans criminels partout dans le monde. Et il va plus loin encore, car c'est tout le fonctionnement de l'économie qu'il démonte impitoyablement. Extra pure n'est ni une enquête ni un essai, ni un roman ni un récit autobiographique, mais tout cela à la fois et bien plus encore. Pour Roberto Saviano, c'est aussi l'occasion de s'ouvrir, de se confier, d'évoquer avec gravité et sincérité le danger et la solitude, le désir de mener une vie comme celle des autres et la détermination à poursuivre son combat.
Durée:6h. 1min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26877
Résumé: Les crimes célèbres laissent une trace indélébile aux endroits où ils ont été commis. On ne peut pas traverser la place de la porte de Clignancourt sans penser à l'exécution de Mesrine, passer dans la rue Montmartre sans revivre l'émotion des Parisiens apprenant l'assassinat de Jaurès, arpenter le quartier de l'Étoile sans imaginer la petite entreprise de mort du Dr Petiot cachée dans la rue Le-Sueur, se balader entre le quartier des Grandes Carrières et de la Goutte d'Or sans avoir envie de replonger dans l'ambiance anarchiste de la bande à Bonnot. Ce livre n'est pas que le récit impressionnant des faits : il révèle les correspondances secrètes entre la vie d'un quartier, l'esprit d'une époque et la personnalité des criminels. Bonnot ne serait pas Bonnot sans le progrès de l'industrie automobile naissante, Petiot ne serait pas Petiot sans l'occupation allemande. Le gang des Postiches nous replonge dans la génération Mitterrand, le clan des Zemmour, dans le Pigalle des années 1970. Il n'y a pas de quartiers plus criminels que d'autres. Il y a simplement des crimes qui hantent à jamais certains lieux, et finissent par dessiner dans la mémoire populaire la carte imaginaire de nos peurs.
Durée:12h. 31min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26740
Résumé: [Préface de Xavier Raufer] 13000 vols, 2000 agressions, 200 viols. En France. Toutes les 24 heures. Voici l'enquête la plus aboutie à ce jour sur un sujet tabou : l'ensauvagement d'une nation. Faits divers monstrueux passés sous silence, témoignages accablants de victimes, de policiers et de magistrats déchirent enfin la loi du silence.
Lu par:Alice Houbin
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:72854
Résumé: Commandant à la tête du premier groupe de lutte contre la cybercriminalité de la police nationale, l'auteur présente de nombreux dossiers sur lesquels il a travaillé dans la région de Nice : hackers s'emparant de fichiers, vidéos intimes provoquant des chantages sexuels, faux documents administratifs, usurpations d'identité, entre autres.
Durée:8h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73706
Résumé: Récit de faits divers ayant défrayé la chronique depuis le début du XIXe siècle, à partir d'archives, de journaux et de chroniques judiciaires.
Durée:7h. 15min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:73673
Résumé: Partir explorer le darknet, quelle drôle d'idée ! Un voyage sidérant, effrayant parfois, dans une sorte de zone libre enfouie dans les profondeurs de la Toile... où le meilleur côtoie trop souvent le pire. Une plongée riche en surprises au coeur du darknet, avec un flic 2. 0.
Durée:16h. 5min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:24547
Résumé: Un siècle d'histoire et d'histoires. C'est à un voyage palpitant dans les archives du mythique Quai des Orfèvres auquel nous invite Claude Cancès, l'une des figures les plus emblématiques et originales du 36. En 35 ans de carrière dans la PJ parisienne, Claude Cancès a tout connu ; de la Mondaine à l'Antigang en passant par la Crim avant de devenir le patron du 36, quai des Orfèvres. Dans ce livre, il ne se contente pas de raconter les affaires - nombreuses et retentissantes - qu'il a eu à traiter (Empain, de Broglie, les Irlandais de Vincennes, les attentats de 1995, etc.), mais aussi celles qui ont marqué l'histoire de la police parisienne : la bande à Bonnot (qui a propulsé la PJ dans l'ère du vingtième siècle), les affaires Stavisky, Petiot, Ben Barka, Markovic. Mais il n'y a pas que les affaires. En effet, Claude Cancès propose de remonter aux sources du 36, quai des Orfèvres (la police d'avant la PJ) où le lecteur croisera les premières brigades, les premières affaires criminelles, vivra la naissance de la police scientifique et fera la connaissance du premier patron de la PJ parisienne qui fut... un magistrat ! Un livre d'histoire qui se lit comme un polar.
Durée:6h. 31min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73239
Résumé: Le 7 janvier 1980, Gay Tales reçoit à son domicile new-yorkais une lettre anonyme en provenance du Colorado. Le courrier débute ainsi : "je crois être en possession d'informations importantes qui pourraient vous être utiles." ; homme, Gerald Foos, confesse dans cette missive un secret glaçant : voyeur, il a acquis un motel à Denver dans 'unique but de le transformer en "laboratoire d'observation". Avec l'aide de son épouse, il a découpé dans le plafond l'une douzaine de chambres des orifices rectangulaires le 15 centimètres sur 35, puis les a masqués avec de fausses cilles d'aération lui permettant de voir sans être vu. Il a ainsi épié sa clientèle pendant plusieurs décennies, annotant ans le moindre détail ce qu'il observait et entendait - sans jamais être découvert. A la lecture d'un tel aveu, Gay Talese e décide à rencontrer l'homme. Au travers des notes et des carnets du voyeur, matériau incroyable découpé, commenté et reproduit en partie dans l'ouvrage, l'écrivain va percer peu à peu les mystères du Manor House Motel. Le plus troublant 'entre eux : un meurtre non résolu, digne d'une scène de psychose, auquel le voyeur assisterait, impuissant. Le voyeur exige l'anonymat ; l'écrivain, soucieux de toujours livrer les véritables identités de ses personnages, s'en tient aux prémices de son enquête. Trente-cinq ans plus tard, Gerald Foos se décide à rendre publique sa machination et Gay Talese peut enfin publier ce livre dérangeant et fascinant. Le Motel du Voyeur interroge aussi, à travers la figure de Gerald Foos, étrange double pervers de l'auteur, la position du journaliste qui scrute le réel en observateur - en voyeur. Au-delà du fait divers, cette plongée hallucinante dans la psyché américaine, parcourt une sociologie criminelle des moeurs, et s'avère être le plus parfait des romans noirs, à mi-chemin du chef d'oeuvre de Truman Capote, De sang-froid et du journaliste et 1'Assassin de Janet Malcolm. Gênant, passionnant, troublant, autant le dire, roman ou enquête, vous n'avez jamais lu un tel livre.
Lu par:Pascale Naux
Durée:6h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70603
Résumé: Le village, c’est Montréal-la-Cluse. La victime, c’est Catherine Burgod, tuée de vingt-huit coups de couteau dans le bureau de poste où elle travaillait. Ce livre est donc l’histoire d’un crime. Il a fallu sept ans à Florence Aubenas pour en reconstituer tous les épisodes – tous, sauf un. Le résultat est saisissant. Au-delà du fait divers et de l’enquête policière, L’Inconnu de la poste est le portrait d’une France que l’on aurait tort de dire ordinaire. Car si le hasard semble gouverner la vie des protagonistes de ce récit, Florence Aubenas offre à chacun d’entre eux la dignité d’un destin.
Lu par:Martine Dubos
Durée:4h. 10min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73475
Résumé: Une enquête consacrée aux établissements de services d’aide chargés de réinsérer les handicapés dans le monde du travail. Employés en vertu d'un statut dérogatoire vis-à-vis du droit du travail, ces derniers sont exposés aux abus. T. Petit est notamment allé à la rencontre de responsables d'ESAT pour rendre compte de cette situation.