Contenu

Le lac: roman

Résumé
Le bonheur, pour le jeune, Gimpei, c'était de suivre le chemin qui longe la rive, leurs deux silhouettes confondues reflétées dans le lac. Il marchait, regardait l'eau, et songeait que les deux reflets iraient jusqu'au bout du monde, embrassés pour l'éternité. Mais il fut bref, ce bonheur-là.
Durée: 4h. 19min.
Édition: Paris, A. Michel, 1978
Numéro du livre: 9259
ISBN: 9782226006189

Documents similaires

Durée:2h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20756
Résumé: Première neige sur le mont Fuji rassemble six nouvelles inédites du Prix Nobel de littérature, Yasunari Kawabata. On y retrouve l'inspiration poétique et sensuelle qui caractérise les chefs-d'œuvre de l'auteur des Belles endormies. Qu'il évoque un couple séparé par la guerre, réuni des années plus tard au pied du mont Fuji, l'amitié entre deux écrivains dont l'un est condamné au silence, ou la mélancolie d'une fin d'automne à Tokyo, c'est par touches subtiles et avec un art consommé de l'image que Kawabata esquisse, tel un peintre, portraits et sentiments, rêves et rêveries. Écrites entre 1952 et 1960, réunies et traduites par Cécile Sakai, spécialiste de l'œuvre de Kawabata, ces nouvelles expriment, chacune dans sa singularité, la palette littéraire d'un des plus grands écrivains du XXe siècle.
Durée:3h. 29min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:12435
Résumé: Un vieillard s'enlise dans la compagnie d'oiseaux, un invalide contemple le monde dans un miroir, et ce miroir lui renvoie d'abord son propre visage dans une sorte de tête à tête avec la mort... Rechercher le bonheur est aussi vain et aussi désespéré qu'apprivoiser une jeune danseuse, un couple de roitelets ou le reflet de la lune dans l'eau. Voici cinq textes limpides et mélancoliques, aussi pudiques sans doute dans l'expression que troublants dans les thèmes.
Durée:5h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16513
Résumé: Une suite de petits récits, un tableau saisissant du quartier populaire d'Asakusa, à l'est de Tokyo, avec ses maisons de thé, ses prostituées, ses petits truand s, scènes de la vie au quotidien.
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18809
Résumé: Ineko souffre d'une étrange maladie : des moments de cécité partielle qui l'empêche de voir tel objet, telle partie de son corps ou de celui de son amant Hisano. Sur le chemin du retour de l'hôpital psychiatrique où ils viennent de la faire enfermer, dans un paysage étincelant de pissenlits en fleur, la mère de la jeune fille et Hisano poursuivent une conversation étrange : une ronde parolière semée de réminiscences, de questionnements saugrenus, de réflexions surréalistes. Inédit en France, ce roman inachevé dévoile une nouvelle facette de la virtuosité littéraire de Kawabata. On y retrouve le goût de l'ellipse et de l'ambiguïté inhérents à son univers, sur lequel plane ici encore le thème obsédant du désir et de la mort.
Durée:4h. 39min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72605
Résumé: Le récit d'une partie de go qui durera six mois durant lesquels s'affronteront deux générations, deux conceptions du monde, une raison de vivre et l'analyse rationnelle.
Durée:3h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39140
Résumé: Dans quel monde entrait le vieil Eguchi lorsqu’il franchit le seuil des Belles Endormies ? Ce roman, publié en 1961, décrit la quête des vieillards en mal de plaisirs. Dans une mystérieuse demeure, ils viennent passer une nuit aux côtés d’adolescentes endormies sous l’effet de puissants narcotiques.Pour Eguchi, ces nuits passées dans la chambre des voluptés lui permettront de se ressouvenir des femmes de sa jeunesse, et de se plonger dans de longues méditations. Pour atteindre, qui sait ? au seuil de la mort, à la douceur de l’enfance et au pardon de ses fautes.
Lu par:Sofie Goddard
Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:3812
Résumé: Oeuvre la plus connue de Kawabata, "Pays de neige" a pour thème l'amour, à l'état pur, d'une femme vivant dans un pays de neige pour un homme qui vient de la ville. Livre de la maturité, ce roman à la structure complexe décrit avec finesse les sentiments humains. Dans "Pays de neige", la narration faite d'ellipses se mêle à tout un réseau d'images, sur fond de paysage glacé.
Durée:2h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20527
Résumé: Cela fait maintenant cinquante-six ans que Aïko Toda a connu le coup de foudre pour celui qu'elle acceptait d'épouser dès leur premier rendez-vous. Aux côtés de cet homme, un cadre dévoué de l'importante compagnie Goshima, elle a été aux premières lignes de la reconstruction économique de son pays dévasté par la guerre. Toujours aussi amoureux, tous deux profitent aujourd'hui de leur retraite. Au fil des jours de pluie et des promenades, Aïko songe à ce demi-siècle passé auprès de Tsuyoshi Toda, son samurai ; un bonheur dont elle prend la mesure alors que remontent aussi à sa mémoire les années qui ont précédé leur rencontre, celles d'un premier mariage raté. Au plus près de l'intimité de ses personnages, Aki Shimazaki clôt avec cette histoire le cycle romanesque Au coeur du Yamato.
Durée:8h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15490
Résumé: Après le décès de son père, alors que sa mère doit s'éloigner pour parfaire sa formation professionnelle, la petite Tomoko est revue pour un an chez son oncle et sa tante. Tomoko a douze ans ; à Kobe, son oncle l'attend sur le quai de la gare. Il la serre dans ses bras et la conduit jusqu'à la très belle demeure familiale. Pour Tomoko, tout est ici singulièrement différent. Sa cousine Mina passe ses journées dans les livres, collectionne les boîtes d'allumettes illustrées sur lesquelles elle écrit des histoires minuscules ; un hippopotame nain vit dans le jardin, son oncle a des cheveux châtains, il dirige une usine d'eau minérale et la grand-mère se prénomme Rosa. Au coeur des années soixante-dix, Tomoko va découvrir dans cette maison l'au-delà de son archipel...
Durée:2h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20451
Résumé: La narratrice de ce roman se prénomme Natchan. Célibataire, elle vit à Tokyo. Au début du livre, sa sœur aînée Makiko, bientôt quarante ans et sa nièce Midoriko à peine treize ans, débarquent chez elle, lui imposent leur présence et plus précisément leurs problèmes. Car Makiko semble avoir profondément changé depuis que son mari l'a quittée. A Osaka, seule avec sa fille, une obsession s'est peu à peu emparée de tout son être : le projet de modifier son apparence en ayant recours à la chirurgie plastique est devenu pour elle le seul moyen d'aspirer à un bonheur nouveau, d'échapper à la haine de soi. Effarée par cet état d'esprit, Natchan espère apaiser sa sœur car l'idée même d'envier la poitrine opulente de certaines occidentales lui semble une hérésie.
Durée:2h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20124
Résumé: « Un jour, tandis que j'étais dans mon bureau, occupé comme d'habitude à confier au papier des choses mélancoliques, un bruit étrange est parvenu à mon oreille. La véranda bruissait. On aurait d'abord pu croire qu'une femme avançait en retenant le bas de son kimono de soie, mais le froissement de l'étoffe sur le plancher était par trop vif pour un simple bas de robe. J'ai alors comparé ce bruit au crissement des plis de l'ample pantalon que porte le chambellan, lors de la fête des poupées, évoquant le glissement de la soie sur les marches du palais fictif. Laissant mon roman, je sortis sur la véranda, le stylo entre les doigts : le moineau de Chine prenait son bain. »
Durée:6h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21014
Résumé: Reiko "n'entend plus la musique", autrement dit, elle est incapable d'éprouver du plaisir sexuel. Mishima, en empruntant la docte apparence de son narrateur-psychanalyste le docteur Shiomi, nous conte son histoire et nous entraîne, avec une joie non dissimulée, dans les chausse-trapes de l'univers mental de la jeune mythomane. De mensonges en coups de théâtre, dans une perspective en trompe l'œil où les situations les plus tragiques sont passées au filtre d'une subtile ironie, l'écrivain nous mène par le bout du nez, comme le fait Reiko avec son trop crédule analyste. Au dénouement, à l'instant où, la vérité s'étant dévoilée, l'on va refermer le livre, on aura aussi découvert un autre masque de Mishima : celui de l'écrivain capable de rire - surtout de ses propres obsessions - et de divertir son lecteur avec des sujets graves, et qui pour ce faire n'hésite pas à recourir à un suspense de roman policier et à un ton parodique jusque-là absent de son oeuvre.