Contenu

Le siècle des égarés: de l'errance identitaire au sentiment de soi

Résumé
La philosophe dessine dix rôles ultracontemporains dans lesquels nombre de personnes se trouvent enfermées pour montrer que la notion d'identité a pris au XXIe siècle une ampleur qui risque de faire sombrer la société. Elle propose alors comme alternative l'authenticité.
Durée: 3h. 26min.
Édition: Paris, Editions de l'Observatoire, 2022
Numéro du livre: 75005
ISBN: 9791032914557
CDU: 100

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32727
Résumé: Six textes initialement prononcés par D. Eribon au cours des quinze dernières années. Ce recueil constitue une introduction à l'oeuvre du philosophe et sociologue dont elle reflète les thèmes majeurs : le sujet, l'identité et la production des subjectivités, la politique et la démocratie, ainsi que l'auto-analyse en littérature et en sciences sociales.
Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 5min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:71217
Résumé: " La démocratie, c'est le contraire de la tyrannie. " " Quand on veut, on peut. " " Il ne faut pas se fier aux apparences. " Tout cela est évident ! Qui pourrait le nier ? Eh bien... les philosophes ! Julia de Funès propose un coup de philo comme on donnerait un bon coup de balai, pour rétablir la vérité sur certaines expressions toutes faites qui feraient sûrement blêmir Kant, Descartes, Aristote ou Spinoza. 40 idées reçues passées au crible de la pensée philosophique.
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:68779
Résumé: Comment se "développer" quand on est sans cesse "enveloppé" par des coachs ? Comment le développement serait-il "personnel" quand guides et manuels s'adressent à chacun comme à tout autre ? La philosophe Julia de Funès fustige avec délectation les impostures d'une certaine psychologie positive. "L'authenticité en 5 leçons", "La confiance en soi : mode d'emploi", "Les 10 recettes du bonheur"... Les librairies sont envahies d'ouvrages qui n'en finissent pas d'exalter l'empire de l'épanouissement personnel. Les coachs, nouveaux vigiles du bien-être, promettent eux aussi sérénité, réussite et joie. A les écouter, il n'y aurait plus de "malaise dans la civilisation", mais une osmose radieuse. Nous voici propulsés dans la "pensée positive" qui positive plus qu'elle ne pense ! C'est le non-esprit du temps. Pourquoi le développement personnel, nouvel opium du peuple, rencontre-t-il un tel engouement ? Sur quels ressorts psychologiques et philosophiques prend-il appui ? L'accomplissement de soi ne serait-il pas à rechercher ailleurs que dans ces (im)postures intellectuelles et comportementales ?? Pour lutter contre la niaiserie facile et démagogique des charlatans du "moi", Julia de Funès propose quelques pépites de grands penseurs. Si la philosophie, âgée de 3000 ans, est toujours là, c'est qu'en cultivant le point d'interrogation, elle développe l'intelligence de l'homme, fait voler en éclats les clichés et les lourdeurs du balisé, et permet à chacun de mieux affirmer sa pensée et vivre sa liberté. L'esprit n'est jamais mort, la réflexion ne rend pas les armes, une libération est toujours possible !
Durée:4h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65999
Résumé: Sabine pensait que ce week-end dans un hôtel perdu au milieu des montagnes marquerait le début de sa nouvelle vie. Son mari allait recevoir un trophée pour sa dernière invention miraculeuse. Elle serait associée à son triomphe comme elle l’avait été à son travail, et pourrait enfin prendre sa revanche sur un destin contrarié. Mais le rêve se fissure dès les premiers instants. Sa mère tant redoutée ne s’est pas seulement invitée sans raison à la fête, elle figure en bonne place au programme du congrès. Une femme inconnue semble si familière à Sabine qu’elle a l’impression de se regarder dans un miroir moqueur. Bientôt son malaise gagne les autres invités, alors que les portes se referment et qu’ils se retrouvent tous prisonniers d’une nuit où les dimensions se mêlent et où le temps perd sa logique. S’agira-t-il pour Sabine de fuir, ou de se retrouver ? Tout est possible dans ce roman qui invente à chaque page une manière neuve de dire la fragile beauté de l’existence.
Durée:5h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37325
Résumé: A 28 ans, Pierre a quitté Paris pour s'installer dans la Sarthe. Il vit de quelques brocantes, travaille une biographie de Rosa Bonheur, une peintre du XIXe siècle spécialiste des vaches. Un temps mannequin, ancien étudiant en philosophie et homosexuel, il se demande pourquoi il s'est mis ainsi en retrait du monde et commence une quête intérieure. Premier roman.
Durée:11h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:16450
Résumé: L'obligation d'"être soi-même" est le mot d'ordre de la nôtre. Mais, passé l'évidence du droit à l'autonomie personnelle, rien n'est clair. "Soi-même" existe-t-il vraiment ? Jean-Claude Kaufmann, pour avoir perçu le sens de nos comportements les plus anodins, nous connaît mieux que personne. Il inflige ici, mine de rien mais preuves à l'appui, une sévère et utile correction à quelques-unes de nos croyances les mieux ancrées.
Durée:12h. 23min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70055
Résumé: Cet ouvrage traite de la nécessité et de la difficulté, pour chacun, de donner un sens à sa vie dans une société quelquefois en mal de repères. Il dresse un tableau critique de l'histoire du concept d'identité et propose une théorie de la quête identitaire individuelle en phase avec l'actualité de la société moderne. Être sujet de son existence, dessiner le cours de sa vie, implique un travail complexe, éprouvant et risqué. En nous ouvrant les portes de la fabrique à s’inventer, ce livre donne à voir ce processus de construction où alternent passion créative et désarroi, implosions individuelles et explosions collectives. Jean-Claude Kaufmann examine cette nécessité pour l’individu moderne d’avoir une histoire propre et éclaire ce faisant une notion omniprésente et cependant extrêmement vague dans notre société : celle de l’identité. Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes désormais entrés dans l’âge des identités. La théorie de la quête identitaire individuelle, en phase avec l’actualité de la société moderne, est posée ici.
Durée:7h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67897
Résumé: Nadia n’a jamais connu son père, mort avant sa naissance. À dix-sept ans, elle apprend que Nâzim, né en Turquie, immigré en France, avait été abattu lors d’une attaque de banque. Comme une frange de la jeunesse révoltée des années 1980, il s’était fourvoyé dans un groupuscule violent, au nom d’une lutte radicale contre l’injustice. Bouleversée, Nadia va chercher à renouer les fils de son histoire, entre Strasbourg où elle a grandi, et Istanbul où s’est réfugiée une ancienne complice de son père. Perdue, elle trouve un peu d’apaisement dans le hang, un instrument de musique dont elle joue bientôt dans les rues, en Alsace et dans la métropole turque. Y trouvera-t-elle de quoi combler l’absence ? Avec ce roman sur l’engagement, l’exil, la violence et la rédemption, Michel Serfati nous offre aussi le récit sensible d’une quête des origines.
Durée:4h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67222
Résumé: Détélina habite seule avec son fils Léo, un enfant différent qui vit dans son propre monde fait de rituels et de couleurs. Dans leur village de montagne, de mines désaffectées et de tourisme, un jeune ukrainien du Donbass arrive un jour, à la recherche de ses origines. Léo accepte sa compagnie.
Lu par:Julie Janet
Durée:5h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39505
Résumé: Mais qui guette qui ? Lorsque le narrateur découvre dans l’appartement de sa mère le manuscrit d’un polar qu’elle avait entamé, « Le Guetteur », il est intrigué. Des recensements de cigarettes fumées, les pneus des voitures voisines crevés - comment vivait cette femme fantasque et insaisissable ? Elle qui aimait le frisson, pourquoi s’est-elle coupée du monde ? Elle a vécu à Paris avec pour seul compagnon son chien Chips. Maintenant qu’elle est morte, le mystère autour d’elle s’épaissit. Alors il décide de la prendre en filature. Et de remonter le temps. Est-ce dans ses années d’études à la Sorbonne, en pleine guerre d’Algérie, où l’on tracte et l’on se planque, que la jeune femme militante bascule ? Le Guetteur est le roman bouleversant d’une femme qui s’est perdue. La quête d’un fils qui cherche à retrouver sa mère. La confirmation d’un grand écrivain.
Durée:2h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66685
Résumé: Emmanuelle est fille de bonne famille. Elle a des parents aimants. Mais ses cheveux sont noir corbeau et sa peau, mate. Emmanuelle a été adoptée. Le temps passe, et elle ressent le besoin profond de retrouver son autre mère. Alors elle décide de faire le voyage jusqu'en Colombie. Emmanuelle se confronte à des impasses, se heurte aux fantômes, aux silences, aux secrets, aux histoires. Une mère, etc. est le cheminement d'une femme en quête de son identité. Il questionne le déracinement. Mais également la maternité. Quel rapport entretenons-nous avec celle qui nous a donné la vie ? Avec celle qui nous a aimés, élevés ? Et qu'arrive-t-il lorsque les mères sont plurielles ?
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67500
Résumé: L'histoire d'une petite fille, de l'école maternelle à sa dernière année scolaire. Véronique Legrand n'a pas vraiment d'histoire, elle vit comme tous les enfants, entre ses maîtresses et ses camarades, au gré de ses préoccupations et des jeux de récréation.