Contenu

Les 33 questions auxquelles ils n'ont toujours pas répondu: crise sanitaire

Résumé
Spécialiste des virus, le médecin répond à une série de questions sur la Covid-19, la vitesse de propagation du virus dans le monde, les variations de mortalité d'un pays à l'autre, l'efficacité des vaccins ou encore le lobbying des laboratoires pharmaceutiques.
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 3h. 35min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2022
Numéro du livre: 74900
ISBN: 9782226474438
Collection(s): Documents
CDU: 610

Documents similaires

Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73316
Résumé: Respectivement philosophe et praticien de santé publique, les auteurs de cet essai montrent que la période entamée avec le confinement en 2020 a provoqué une suspension de la vie démocratique contraire à l'esprit de la charte d'Ottawa de 1986. Ils exposent les effets délétères de ce nouveau libéralisme autoritaire instauré avec la pandémie et proposent une lecture critique des années Covid.
Durée:40min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:67816
Résumé: Un livre ludique mais sérieux pour expliquer le Covid-19 aux enfants.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:69332
Résumé: «J’essaie de tourner mes chroniques vers le “dehors”. Ce n’est pas un “moi” qui s’exprime, c’est un “moi” dans ce monde où nous rebondissons tous désormais, de jour en jour, comme des boules de flipper. Où je n’entends plus crier les enfants de l’école voisine, mais piailler les oiseaux. […] Mon but était d’y partager des choses à la fois intimes et universelles». Dans cet entretien donné au Nouvel Observateur, Éric Fottorino présente son journal du Covid-19, publié quotidiennement sur le site de l'hebdomadaire Le 1 pendant toute la durée du confinement. Durant ces 70 jours de chroniques, il aborde tous les sujets qui ont été au cœur de l’actualité française et mondiale : débats sanitaires, questionnements sur la liberté individuelle ou encore impact de la «distanciation sociale» sur les individus. Avec sa plume enlevée, Éric Fottorino livre une analyse pleine de finesse et de légèreté sur cette période irréelle, illustrée par l’humour noir des dessins de Nicolas Vial créés chaque jour autour des thématiques traitées.
Lu par:Manon
Durée:1h. 13min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:32491
Résumé: Lu par Manon Les microbes se trouvent partout sur le corps humain. Ce documentaire permet de les découvrir et de voir se dérouler une guerre à l'échelle de l'infiniment petit. ©Electre 2016
Durée:8h. 38min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72582
Résumé: Los Angeles. Dans un centre médical, huit personnes meurent : le directeur et sept patients, emportés par un virus inconnu. Le C.D.S., organisme ultra " sophistiqué", spécialisé dans le combat contre les maladies contagieuses, confie l'enquête à l'un de ses médecins, Marissa, qui, très vite, va se retrouver en plein cauchemar. Le virus s'avère extrêmement dangereux et hors du commun, une véritable peste noire venue d'Afrique, plus terrible que celle du Moyen Age. Inexplicablement, il ne sévit que dans les centres médicaux, mais, en plus, et au fur et à mesure que Marissa progresse dans son enquête, une hypothèse finit par s'imposer à son esprit... et elle est effrayante ! Marissa, en première ligne, affrontera tous les dangers et devra user de toutes ses armes pour faire connaître la vérité.
Durée:13h. 3min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:70108
Résumé: « C’est le bruit, qui tue. Le dernier chant. Il apporte la mort. » Telle est la prédiction de la vieille Innu devant l’immense cimetière qu’est devenu le fleuve Saint-Laurent en ce matin d’août 2021. A perte de vue, des marsouins, des bélugas, quelques orques, flottent le ventre en l’air. Une hécatombe sans précédent. Deux mois après, dans une réserve du Congo, les gorilles succombent eux aussi à un mal inexpliqué. Et, chose stupéfiante, les survivants, prostrés semblent pleurer… Quel lien entre ces phénomènes qui se multiplient dans le monde ? A qui profite la disparition de ces êtres vivants ? C’est ce que se demande Shan, chercheuse à l’Institut de virologie de Grenoble, en découvrant le dossier déposé sur son bureau par un stagiaire. Entre peurs ancestrales et angoisses de fin du monde, une plongée vertigineuse aux confins de l’humanité. Un thriller intense et bouleversant.
Lu par:Carole Beuron
Durée:11h. 7min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72608
Résumé: Sept années se sont écoulées depuis que le virus Kruger a transformé des Homo sapiens en Homo erectus. La population craint une reprise de l'épidémie, même si les sujets atteints sont parqués dans une réserve africaine. Des terroristes répandent une variété plus puissante du virus. Anne Meunier, aidée de l'Organisation mondiale de la santé, tente de les arrêter.
Durée:5h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70523
Résumé: Des passants se croisent dans un square, s'observent, se jaugent furtivement. Quelques jours plus tard, forcés à la réclusion, ils se trouvent confrontés à eux-mêmes, à leur vie intérieure et à la part d'inconnu, de vide ou de chaos qu'elle recèle. Un soir de pleine lune qui transforme le ciel au-dessus de la ville confinée en un miroir étrange, l'ordinaire des êtres se renverse en extraordinaire et chacun sent sa vie vaciller.
Durée:47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:77165
Résumé: Plus d'un an qu'une guerre supposée être éphémère a été déclarée. Une guerre mondiale, la troisième du nom, que personne n'avait prévue, que rien ne pouvait laisser imaginer. On connaissait le monde d'avant et ses imperfections, on se prend à rêver du monde d'après, rempli de promesses. En attendant des jours meilleurs, notre présent rime tristement avec confinement. Ce journal a pour point de départ un certain 17 mars 2020, date officielle de notre entrée en guerre. Sur un ton tour à tour grinçant, amusé, décalé et humoristique, ce récit nous fait revivre cette période si particulière qui révèle le meilleur, et parfois le pire, de nos comportements, qui renvoie à nos fragilités dans lesquelles chacun se reconnaîtra.
Durée:10h. 24min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72573
Résumé: Tout commence par un mystérieux disque noir, fait d'une matière inconnue, avec lequel un étudiant californien, Beau, se blesse au doigt en l'examinant. Pris d'une violente fièvre, Beau se rétablit très vite... mais son comportement n'est plus le même. À la fois euphorique et incohérent, il commence à inquiéter sérieusement Cassy, son amie. Et l'épidémie se répand. Ceux qu'elle ne tue pas, à leur tour, changent de personnalité, pour s'agréger bientôt à une sorte de secte prosélyte, qui se répand dans le monde entier, cherchant à contaminer les autres. D'où provient ce virus redoutable ? Quelle puissance invisible s'exerce à travers lui, cherchant à sélectionner les humains et à les transformer en les mettant à son service ? Sheila, médecin hospitalier, Jonathan, informaticien, et quelques autres vont prendre conscience du danger et mettre en commun leurs forces pour contrer ce virus dont ils ne savent qu'une chose : il n'est pas d'origine terrestre. Maître du thriller médical, Robin Cook rejoint ici l'anticipation. Une anticipation qui, à l'heure des épidémies nouvelles et des manipulations bio-technologiques, pourrait bien n'être pas invraisemblable.
Durée:6h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74698
Résumé: Ministre des Solidarités et de la Santé pendant la pandémie de Covid de 2020, O. Véran témoigne de son quotidien au coeur de la gestion de cette crise et de toutes ces conséquences, comme les débats parlementaires, les rencontres avec les familles des malades, la gestion des antivax, entre autres. Ses actions ont été empreintes de doutes, de remises en question mais aussi de fierté pour la France.
Durée:6h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74223
Résumé: On habite un très vieil appartement, on y a passé la moitié de sa vie, entassé un prodigieux bric-à-brac, journaux, lettres, photos, livres surtout, des livres partout - et puis un jour on est viré, il faut prendre ses cliques et ses claques. Un déménagement, écrit Michel Leiris, c'est une "fin du monde au petit pied", et c'est aussi un jugement dernier : chaque objet, pour être sauvé, est sommé de dire son histoire - un vieux chapeau parle d'un lointain voyage au Texas et d'un auteur de best-sellers internationaux, un fossile d'une plage de sable noir, au bout de la Sibérie, où Tchekhov imprima ses pas, les livres évoquent les lieux et les temps où on les a lus, la bibliothèque devient lanterne magique. Les histoires se bousculent, des paysages se déploient, sortis de l'oubli. Quand en plus la rue d'où on est chassé est celle où fut publié puis traduit l'Ulysse de Joyce, où deux librairies célèbres voyaient passer les plus grands écrivains des langues française et anglaise ; quand l'injonction de vider les lieux vous tombe dessus au moment où une pandémie assigne tout le monde à résidence... alors on se dit que ce chambardement mérite peut-être d'être raconté. On écrit ce livre. O. R.