Contenu

1922-1929: les années folles ?

Résumé
Un panorama des Années folles, associées dans l'imaginaire collectif à une période de réjouissances et de prospérité culturelle. L'auteur montre néanmoins qu'avant même la Grande Dépression de 1929, la décennie 1920 s'avère désolante et encore marquée par les conséquences de la Première Guerre mondiale.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 14h. 30min.
Édition: Paris, Perrin, 2022
Numéro du livre: 73902
ISBN: 9782262087685
CDU: 944

Documents similaires

Durée:18h. 8min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74996
Résumé: Depuis 1939, la bombe atomique se trouve au coeur des secrets d'Etat et de l'histoire de la France. Cette enquête apporte sur cette histoire un éclairage nouveau grâce à une exploration systématique et inédite des archives françaises et américaines.
Lu par:Marc Levy
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74586
Résumé: Cent questions sur l'architecture, les jardins du célèbre palais et sur le quotidien de ses habitants, souverains et courtisans, depuis le premier château de Louis XIII en 1624 jusqu'au départ de la cour en 1789.
Durée:6h. 52min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:72447
Résumé: Rappelant le contexte dans lequel a été élu E. Macron, celui de la prise de conscience d'une situation politique sans issue, les auteurs analysent le bilan de son quinquennat, passant en revue ce qu'ils diagnostiquent comme un échec, des chantiers des réformes à la crise liée à la pandémie de Covid-19 en passant par les gilets jaunes.
Lu par:Manon
Durée:16h. 5min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:34297
Résumé: Lu par Manon 1918 est une année chaotique. Après la paix signée avec la Russie bolchevique, un million de soldats allemands rejoignent le front de l'ouest et les Alliés redoutent la défaite. L'auteur dévoile les coulisses politiques : les rivalités entre P. Pétain, F. Foch et D. Haig qui manquent de paralyser la défense nationale, les aspirations de G. Clemenceau, l'entente avec D. Lloyd George. ©Electre 2017
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65549
Résumé: Le récit de l'attentat manqué contre Georges Clemenceau le 19 février 1919, tenté par l'anarchiste Emile Cottin. L'historien remet cette tentative d'assassinat dans le contexte tendu au sortir de la Première Guerre mondiale
Lu par:Anne Tardy
Durée:11h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:35223
Résumé: Une histoire de l'Europe du XXe siècle à travers le portrait de personnes méconnues ou oubliées : Manolete, Gala, ou Grisélidis Réal, qui ont participé aux grands événements politiques et sociaux tels que la résistance allemande au nazisme, le combat pour le suffrage féminin ou la prise de conscience écologique. En parallèle avec la série télévisée d'Arte diffusée à partir de mars 2017. ©Electre 2017
Lu par:Martine Leroy
Durée:24h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68977
Résumé: La paix introuvable. Le 11 novembre 1918, au matin, Georges Clemenceau déclare à son chef de cabinet : " Nous avons gagné la guerre, il nous faut maintenant gagner la paix, et ce sera plus dur encore. " En effet, outre la mauvaise volonté allemande, il faudra non seulement compter avec la diplomatie d'équilibre des Britanniques qui ne veulent pas trop affaiblir l'Allemagne au profit de la France, mais aussi avec les ambitions du président américain Wilson dont les principes démocratiques pour la reconstruction du monde - le droit des peuples, l'Etat-nation, la SDN... - privent les Européens de toute politique d'annexion. Loin d'être à l'apaisement, les années d'après-guerre sont marquées par le trouble et l'incertitude. La guerre continue à l'Est, dans les pays baltes en 1919, entre la Pologne et la Russie de 1920 à 1921, entre les Turcs et les Grecs de 1919 à 1922, tandis que la guerre civile en Russie cause la mort de 5 à 7 millions de personnes. Surtout, le spectre de la révolution bolchevique, victorieuse en Russie, s'insinue de l'Allemagne à la Hongrie en passant par l'Italie. L'ennemi n'est plus tout à fait le germanisme, mais le bolchevisme, infiltré sous la forme des nouveaux partis communistes d'Europe. Un monde radicalement nouveau est né, une nouvelle ère idéologique coincée entre Wilson et Lénine, deux messianismes à côté desquels la France et la Grande-Bretagne ne tiennent plus le premier rôle. En ces années où prévaut l'illusion d'une paix durable, les instabilités, les aigreurs et les déceptions attisent déjà le feu de la revanche. Clemenceau avait raison : il était plus difficile de gagner la paix que la guerre. Et la France, qui a gagné la guerre, a perdu la paix. Jean-Yves Le Naour livre une étude brillante et rénovée - parfois iconoclaste - de cette tragique sortie de guerre, étudiant notamment le traité de Versailles, dont le grand perdant ne fut peut-être pas l'Allemagne, mais la France.
Lu par:Nicole Roche
Durée:5h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21858
Résumé: De 1917 à 1922, une épidémie de lettres anonymes s abat sur la ville de Tulle. Glissés dans les paniers des ménagères, abandonnés sur les trottoirs, les rebords des fenêtres et jusque sur les bancs des églises, ces centaines de courriers qui dénoncent l infidélité des uns, la mauvaise conduite des autres alimentent toutes les conversations et inquiètent les habitants. Peu à peu, une atmosphère de suspicion recouvre la ville : quel est donc ce mystérieux anonyme et que recherche-t-il ? Quand un greffier de la préfecture, troublé par la réception d une lettre anonyme, perd la raison et meurt au cours d une crise de démence, l enquête policière s accélère et la presse nationale se précipite à Tulle à la recherche d un fait divers qui puisse passionner autant les Français que le procès de Landru qui vient de s achever. Les feuilles à scandale ne se trompent pas : l affaire des lettres anonymes de Tulle se révèle machiavélique et l instruction riche en rebondissements, du suicide ou de l assassinat d une présumée coupable à la grande dictée des suspects organisée par un expert graphologue en passant par le dessaisissement du juge qui a eu la mauvaise idée de faire appel à un voyant pour y voir plus clair. Une fois le coupable identifié, ce fait-divers qui a défrayé la chronique aurait pu être oublié s il n avait servi de source d inspiration à Henri-Georges Clouzot pour réaliser Le Corbeau en 1943, un film noir et maudit, peut-être le chef-d uvre du cinéma des années noires que les censeurs de la Libération ont stigmatisé pour avoir donné une image peu reluisante de la France occupée. Si le Corbeau a durablement éclipsé l histoire dont il est issu, l affaire des lettres anonymes de Tulle mérite mieux que l oubli car la réalité, noire, surprenante, diabolique, dépasse sans doute la fiction de Clouzot.
Durée:5h. 29min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:25735
Résumé: Placés dans des conditions effroyables, confrontés au spectacle quotidien de la mort, bien des poilus ne se sont jamais remis de ce baptême de l'épouvante. Certains sont restés hagards à vie, hurlant, criant sans raison apparente; d'autres sourds, pliés en deux, incapables de se relever. En Angleterre, on appelle ce syndrome: le shell shock. Ces blessés-là furent si nombreux qu'on estime pour la seule France leur chiffre au minimum à 100 000. D'abord on ne sut pas quoi en faire. Puis les médecins se sont penchés sur leurs cas, convaincus qu'ils mentaient. Pour le vérifier, l'un d'eux imagine de les soigner à l'électricité , un choc pour un autre choc... On baptise cette technique le « torpillage » ! Baptiste Deschamps qui ne se sent pas fou refuse ce soin qui est abominable de surcroît et fait horriblement souffrir ! Un député vient à son secours et déclenche une bataille médiatique d'une ampleur immense qui rappelle un temps celle de l'affaire Dreyfus. Le poilu gagnera son procès mais la médecine têtue et ignorante poursuit ses expériences avec le soutien du gouvernement! Et d'ailleurs qui écouterait les divagations d'un certain Freud, cet autrichien pour qui la guerre explique seule ces névroses nouvelles ? Car, pour les aliénistes, nul doute que la folie est bien dans le camp des Allemands! Cette histoire, on va la revivre des années plus tard, nous explique Jean-Yves Le Naour, lors de la guerre du Vietnam dont le film Bird a popularisé le drame des G I plongés dans une guerre qui les prit tout entiers, corps et âmes...
Durée:8h. 4min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72279
Résumé: Suite de la vie romancée d'Emmanuel Philibert, le premier vrai prince de Savoie à avoir joué un rôle très important dans l'histoire européenne. Dans ce volume, c'est la deuxième partie de son règne sur les Etats de Savoie et aussi sa fantastique histoire d'amour avec celle qui fut son page.
Durée:8h. 5min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72718
Résumé: A l'occasion des 20 ans de la loi consacrant les fouilles préventives, cet ouvrage retrace, à travers les 50.000 sites fouillés et valorisés depuis, la manière dont la France s'est construite, des premières occupations préhistoriques jusqu'aux conflits mondiaux : ses paysages, son réseau d'habitats, ses productions matérielles, ses identités ainsi que ses pratiques funéraires et cultuelles.
Durée:9h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73276
Résumé: Les personnages de ce livre sont les femmes, hommes et enfants qui peuplaient l'Europe entre 40000 et 10000 ans avant notre ère. L'archéologie nous permet de connaître nombre de détails sur leur vie quotidienne, comme ce qu'ils mangeaient ou les outils qu'ils façonnaient. Mais ce ne sont pas ces aspects, déjà bien connus, qui ont été retenus ici. L'autrice a choisi d'étudier les usages du corps de ces Homo sapiens : on a aujourd'hui une idée assez précise de leur apparence à partir de l'étude de leurs squelettes et des analyses ADN, de leur habillement, de leur parure, mais aussi de la manière dont ils se soignaient et dont ils traitaient leurs morts. Les vestiges de leurs activités permettent parfois de retrouver leurs gestes, leurs postures et leurs déplacements dans l'espace. C'est tout ce qu'on considère généralement comme invisible et hors de portée que Sophie A. de Beaune a cherché à mettre en avant, sorte de pied de nez aux historiens de l'art et autres non-spécialistes de la préhistoire qui prétendent qu'on ne saura jamais rien ni de la vie quotidienne ni de l'intimité de nos ancêtres européens. Les vestiges, certes fugaces et évanescents, ne sont pas si rares : il suffit de savoir les lire.