Contenu

La robe: une odyssée

Résumé
Un roman tissé autour d'une robe qui traverse l'Histoire et les histoires de femmes et d'hommes. En traversant les époques, ce vêtement devient personnage principal et essentiel, bouleversant les vies et les destins. Un livre captivant fait d'intrigues et d'émotions. Qu'est ce qu'une robe ? Un objet, un vêtement, mais pas seulement. Dans La robe, elle devient le témoin d'événements qui ont marqué l'Histoire et d'aventures pour des femmes et des hommes pour qui elle a compté. En traversant ainsi plus d'un siècle, passant de main en main, cette robe devient le personnage central du nouveau roman de Catherine Le Goff, existant au-delà de la vie de l'homme et déclenchant tour à tour des vocations, des rencontres amoureuses ou des tournants dans leur destin. Vêtement qui sublime, mais également qui permet de cacher et qui relie intimement des personnages n'ayant rien d'autre en commun que cette robe. De Jeanne, la petite chevrière aux talents insoupçonnés, à Paul le couturier parisien accompli, puis à Sarah l'intellectuelle juive déportée, Jana et Dienster, aux existences contrariées par la guerre froide, ou encore Oprah, la chanteuse de jazz dans le New York contemporain... autant de personnages hauts en couleurs dont les destins s'entrelacent autour d'une robe. " Elle avança timidement face au miroir en pied. Ce qu'elle vit la bouleversa. Cette frontière entre la fermière et la bourgeoise qui lui parut jusqu'ici infranchissable venait de disparaître grâce à quelques morceaux de tissus. Dans le reflet de la glace, la petite Auvergnate qui gardait les troupeaux avait fait place à une femme du monde. "
Durée: 11h. 15min.
Édition: Lausanne, Favre, 2021
Numéro du livre: 70198
ISBN: 9782828918989

Documents similaires

Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75477
Résumé: Depuis l'adolescence Mara est habitée par un tableau suspendu dans le salon de son H.L.M. Willibald, qui a acheté cette toile dans les années 1920, la hante toute autant. Lorsqu'il fuit Vienne en 1938, il n'emporte que ce Sacrifice d'Abraham, soigneusement plié dans sa valise. Entrepreneur et collectionneur juif, il refait sa vie au Brésil, loin des siens. Lors d'un séjour en Toscane chez sa mère Antonia, Mara déchiffre les lettres de Willibald qu'elle retrouve dans un hangar. Elle observe les photos, assaille de questions Antonia, "qui sait mais ne sait pas".
Durée:8h. 54min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:68055
Résumé: Genève 1939 : l’Europe va s’enflammer bientôt et pourtant la joyeuse bande d’étudiants ne s’en soucie pas trop. Faire la fête jusqu’à l’aube, draguer des filles et, accessoirement, réussir les examens, voilà ce qui les occupe. Mais Michel a un souci supplémentaire : il est pauvre et ses copains sont riches. Pour se hisser au-dessus de sa condition, l’étudiant désargenté commet l’impardonnable : il vole et précipite en enfer Daniel, Judith et la petite Sarah, une famille de fugitifs juifs allemands. Tenaillé par le remords, Michel va tout tenter pour réparer sa faute et sauver cette famille. Le jeune étudiant choisit de quitter le confort et la sécurité suisses pour se plonger volontairement au coeur du gigantesque massacre qui ensanglante l’Europe et le monde, dans une épopée qui le conduira en Allemagne, en Russie et en Biélorussie. Ce roman historique très documenté confronte le héros avec des faits et des personnages historiques bien réels qui ont laissé leur trace dans l’histoire de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale.
Durée:2h. 48min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69039
Résumé: Nous sommes en 1873. Le jeune Besse vit dans un village montagnard. Il est pauvre, sans avenir, rêve de mener une «vie suprême» et espère un événement qui va la lui offrir. Un jour, un faux-monnayeur apparaît dans la vallée. Il s’appelle Joseph-Samuel Farinet. Appâté par le changement que ce nouveau venu promet, Besse fait tout pour devenir un de ses associés. La bande se constitue, les rêves se concrétisent, des intrigues bouleversent la petite société montagnarde… La Vie suprême est autant la reconstitution d’une époque que l’analyse d’un mythe et l’histoire d’une libération. Le roman a été inspiré à l’auteur par un de ses arrière-arrière grands-pères. Celui-ci est apparu dans la région après que des événements historiques (la fabrication de fausse monnaie) ont rendu célèbre sa vallée d’origine. Alain Bagnoud imagine une histoire expliquant sa venue.
Durée:8h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74394
Résumé: Rien ne prédisposait Noor Inayat Khan (1914-1944), délicate fille d’un soufi poète et musicien, et d’ascendance princière, à devenir opératrice radio clandestine à Paris, en 1943, pour le service secret britannique mis sur pied par Churchill afin de combattre les nazis en pays occupé. Accepter une telle tâche signifiait, presque toujours, courir à la mort. Pourquoi Noor l’a-t-elle acceptée, comment s’en est-elle acquittée ? Beaucoup redoutaient qu’elle ne soit trop fragile, trop peu fiable. Elle n’a pas confirmé ces craintes, pas même quand le démantèlement de son réseau la priva de ses camarades et décupla ses responsabilités. Elle fut cependant capturée, à la suite d’une trahison. Prisonnière, elle fit preuve d’un grand courage, notamment lors de deux audacieuses tentatives d’évasion. Ce récit serre au plus près la réalité historique, se fondant même parfois sur des documents que les biographes de Noor Inayat Kahn ont ignorés.
Durée:6h. 41min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66307
Résumé: 1886 : José Rizal, futur héros de l’indépendance des Philippines, alors colonies espagnoles, est en Allemagne pour parfaire sa formation d’ophtalmologue. Surtout, il se met à traduire dans sa langue maternelle, le tagalog, le drame de Friedrich Schiller sur la liberté des peuples : Guillaume Tell. Mais comment rendre dans cette langue des confins du Pacifique les « glaciers », le « bailli » ou les « avalanches » ? Alors que les volcans de l’archipel philippin se superposent aux Alpes de Suisse centrale et que s’installe un jeu jouissif entre les langues, les époques et les cultures se mêlent sans jamais se confondre : à l’histoire réelle de Rizal et de l’affranchissement du joug espagnol répond le drame de Schiller qui puise son inspiration dans la Révolution française. Dans cette histoire politique et poétique du monde, Annette Hug suggère sur un rythme très contemporain comment les livres, quand ils circulent, peuvent nourrir des mouvements révolutionnaires. - Traduit par Camille Luscher
Durée:8h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66249
Résumé: 1816 : Marguerite Gremon, jeune paysanne savoyarde, rejoint Genève rêvant d’ascension sociale pour entrer au service de la déconcertante Anna Roux, elle-même en quête d’un développement intellectuel qui ne sied guère aux femmes de son époque. Leurs desseins se voient bouleversés par la catastrophe météorologique qui frappe la ville et toute l’Europe du nord, emmenant Marguerite, Anna et leurs familles sur des chemins inattendus. Le soleil était éteint s’inscrit dans la fameuse « année sans été » durant laquelle le climat a été déréglé par l’explosion du volcan Tambora en Indonésie en 1815. Les températures en dessous des normales saisonnières, les pluies torrentielles, les orages fulgurants, mais aussi les couchers de soleil aux cieux rougeoyants ont inspiré le Frankenstein de Mary Shelley et les tableaux de William Turner.
Durée:9h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71992
Résumé: Que faire quand on est enfermé dans sa chambre, à l’hôpital, en prison et qu’on redoute de n’en sortir que pour mourir ? La glorieuse imposture raconte le séjour d’André Chénier à Saint-Lazare. Il y croise le peintre Suvée, le poète Roucher, la mère abbesse de Montmartre, devenu «Mont-Marat», la belle Aimée de Coigny, mais aussi le ci-devant marquis de Sade, dorénavant «Louis Sade, homme de lettres, chef de la section des Piques». Chénier est exécuté le 7 thermidor de l’an II (25 juillet 1794), deux jours avant la chute de Robespierre et la fin de la Terreur. Ainsi hymnes, pamphlets et satires devenaient des crimes. Ecrire pouvait coûter la vie.
Durée:21h. 10min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:30746
Résumé: Kurt Gerson, dit Gerron, né de parents juifs à Berlin en 1897, voudrait devenir médecin, mais il est envoyé au Front à plusieurs reprises comme soldat, pendant la Première Guerre mondiale. En 1920, il abandonne ses études pour être comédien puis metteur en scène et réalisateur. Il participera en 1928 à la création mondiale de l' Opéra de quat'sous sous la direction de Bertolt Brecht, puis il tourne aux côtés de Marlene Dietrich, dans « l'Ange bleu ». Acteur et metteur en scène reconnu, l'un des mieux payés, il côtoie à ce titre les plus grands noms du milieu artistique de l'époque. Il déclinera des offres de travail qui auraient pu le conduire à Hollywood, préférant travailler en Allemagne. Mais en 1933, il doit quitter Berlin avec sa famille ; il se réfugie à Paris, puis il travaille aux Pays-Bas jusqu'en 1940. Mais quand l'Allemagne envahit le pays, Gerron tombe entre les mains de la Gestapo, qui l'interne dans le camp de Westenbork, avant de le déporter avec les siens à Theresienstadt.
Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 55min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:20961
Résumé: « Crois-tu qu'on ne soit pas tout à fait égarés dans la durée, pas tout à fait séparés de nos morts ni tout à fait perdus pour eux ? me demande Grégoire. Toutes les Lili. Toutes les Olga. Toutes les Alvina. Tous les Alexandre, tous les Sacha, tous les Nicolas. Casimir, Paul et Georges. Tous sont mes héros. Tous sont tombés sur la plaine des héros ; sur ma plaine. Un seul est absolument tombé du côté des bourreaux : Georges Oltramare, mon oncle. Un seul est absolument tombé du côté des victimes : Casimir Oberfeld, mon père. Mais tous ont penché des deux côtés. »
Durée:7h. 51min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:20170
Résumé: Sur fond de guerre mondiale et de révolution russe, ce roman s'inscrit dans un moment très précis de l'Histoire et de l'histoire de l'art, auxquelles il se veut fidèle. Ce n'en est pas moins une fiction, qui prend la forme du journal de John William Godward, peintre anglais néo-classique qui ne jure que par la beauté grecque. Apprenant la présence de Picasso à Rome, il l'épie, rêve d'arrêter sa main sacrilège, et qui sait, de le convertir à ce qu'il considère comme la beauté éternelle. Horrifié par une modernité qu'il ressent comme inhumaine et destructrice, Godward aurait dit : « Dans ce monde, il n'y a pas place à la fois pour Picasso et pour moi ». L'idée d'une rencontre le fascine et l'effraie. Histoire d'un duel.
Durée:5h. 26min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:19335
Résumé: José Fontana est né le 28 octobre 1840 au Tessin, il est mort à Lisbonne le 2 septembre 1876. Une vie relativement brève, remplie à ras bords : après avoir quitté le Tessin pour le Jura où il a appris le métier d'horloger, il est allé vivre à Lisbonne, la ville de sa mère où il est vraisemblablement arrivé après 1855. Typographe et libraire, il est un des premiers organisateurs du mouvement ouvrier portugais : membre de la section locale de l'Internationale, il fonde plusieurs coopératives, est le cofondateur, puis le secrétaire, de l'Associação Fraternidade Operária ; il est le rédacteur de l'organe O Pensamento Social ; il est également un des fondateurs, en 1875, du parti socialiste, et il collabore avec la revue O Protesto. Il meurt tuberculeux à trente-six ans.
Durée:3h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:19288
Résumé: Suisse, XVIIIe siècle. Johann Kaspar Lavater, pasteur de renom, ami de Goethe et auteur d'un célèbre traité de physiognomonie, prend sous sa protection un jeune garçon qui possède un don pour dessiner les ombres des gens. Lavater renomme son apprenti Giotto, en hommage au génie italien. Le jeune homme fait preuve d'un talent incomparable pour révéler, à l'aide de quelques traits, la personnalité du visage dont il réalise le portrait. Sa dextérité devient l'obsession du pasteur, qui se sent investi de la mission divine de détourner l'artiste des tentations maléfiques. Car, pour le théologien, l'art doit rester un chemin vers Dieu, et il sait que la beauté peut facilement conduire à la perdition. Conte esthétique et moral, Le Dessinateur d'ombres relate l'histoire de Giotto de Winterthur, génie du clair-obscur, trop artiste pour tout céder à Dieu, trop humain pour ne rien céder à l'amour.