Contenu

Comment parler des faits qui ne se sont pas produits ?

Résumé
On ne cesse de critiquer les informations fausses, en mécon­naissant tout ce qu’elles apportent à notre vie privée et collective. Elles ne sont pas seulement, en effet, source de bien-être psychologique, elles stimulent la curiosité et l’imagination, ouvrant ainsi la voie à la création littéraire comme aux découvertes scientifiques. Ce livre prend leur défense.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 4h. 37min.
Édition: Paris, Minuit, 2020
Numéro du livre: 69989
ISBN: 9782707346520
Collection(s): Paradoxe,
CDU: 8

Documents similaires

Durée:16h. 35min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67607
Résumé: Un recueil réunissant les essais que l'auteur américain a consacrés au métier d'écrivain et à son rapport à la littérature. Il présente les coulisses de son travail, évoque les controverses suscitées par ses romans et raconte des anecdotes personnelles.
Durée:1h. 37min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17928
Résumé: A travers la figure d'Erostrate qui, en incendiant le temple d'Ephèse accéda à la célébrité, F. Pessoa propose un essai sur la création littéraire et la reconnaissance de l'écrivain.
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:74515
Résumé: Une réflexion sur le travail d'écrivain dans laquelle le romancier explore le processus matériel et imaginaire de la création littéraire, faite de jaillissements et de persévérance.
Durée:8h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:29622
Résumé: En 1999, alors que Stephen King s'attaque à la rédaction d'un essai autobiographique, il est victime d'un accident de la route qui aurait pu être mortel. Son travail sur les rapports de la vie et de l'écriture prend alors une toute autre dimension...
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72170
Résumé: Qu'est-ce qui fait de nous des êtres capables de créer ? Lorsque Diderot écrit que "les grands artistes ont un petit coup de hache dans la tête", il consacre une idée qui traverse les époques et les cultures, celle d'un lien entre folie et créativité. Qu'il s'agisse de la mélancolie selon Aristote, de la tempête des passions selon les Romantiques ou du manifeste surréaliste, tous célèbrent ce lien, au point de considérer la folie comme l'ordinaire des grands hommes. Pourtant l'idée ne résiste guère à l'expérience quotidienne du psychiatre.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:71711
Résumé: Dans un dialogue introspectif, l'écrivaine se livre à un inventaire de ses livres et des thèmes qui traversent son oeuvre. Elle décrypte le processus de création littéraire et détaille son parcours intellectuel et intime.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:66344
Résumé: Dans cet ouvrage, la grande journaliste, ancienne directrice du Monde des livres, tient la plume pour faire entrer le lecteur dans une longue conversation avec l'écrivain le plus prolixe en matière de femmes et d'amour : Philippe Sollers. Ensemble, ils évoquent leur longue amitié et peu à peu, Josyane Savigneau amène Sollers à se dévoiler, à évoquer ses relations amoureuses, la jalousie, la création littéraire, mais aussi la viellesse, la religion, la mort, le fait d'être catholique. Il se dégade du texte un charme très captivant, Philippe Sollers fait bien sûr preuve de l'esprit qu'on lui connaît, mais il livre aussi des réflexions très profondes, inédites, étonnantes et révèle, à 83 ans, une pensée pleine de jeunesse et d'énergie.
Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67602
Résumé: Douze essais autobiographiques dans lesquels l'écrivain japonais dévoile les ficelles de ses créations, s'interroge sur l'avenir du livre ou prodigue des conseils aux auteurs en herbe. "Ecrire un roman n'est pas très difficile. Ecrire un roman magnifique n'est pas non plus si difficile. Je ne prétends pas que c'est simple, mais ce n'est pas non plus impossible. Ce qui est particulièrement ardu, en revanche, c'est d'écrire des romans encore et encore, sur une longue durée. Tout le monde n'en est pas capable. Comme je l'ai déjà dit, il faut disposer d'une capacité particulière, qui est certainement un peu différente du simple " talent ". Bon, mais comment savoir si l'on possède cette aptitude ? Voici la réponse : sautez dans l'eau et voyez si vous nagez ou si vous coulez. Une façon de parler rude, certes, mais au fond, la vie, c'est comme ça. Par ailleurs, rien n'empêche ceux qui n'ont pas besoin d'écrire de roman, (ou qui préfèrent ne pas en écrire) de mener une vie sage et parfaitement valable. Et ceux qui veulent écrire, qui ne peuvent supporter de ne pas écrire, ceux-là écriront des romans. Et continueront à écrire. En tant que romancier, je les accueille bien volontiers. Bienvenue sur le ring !"
Lu par:Aurore Jecker
Durée:1h. 27min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:19779
Résumé: Au printemps 2012, une classe d'un gymnase de Lausanne a rencontré un groupe de personnes âgées résidant en EMS. Ces personnes ont raconté certains de leurs souvenirs aux jeunes qui en ont pris note. Puis, les adolescent-e-s ont chacun-e créé un récit à partir des souvenirs entendus. Suite à deux ateliers en classe (écriture et lecture à voix haute), les jeunes sont retournés à l'EMS pour partager leurs textes avec les personnes âgées. Ce projet de médiation culturelle a permis une rencontre entre générations, pour réfléchir ensemble à l'écriture du souvenir et à la valeur d'une mémoire collective et vivante. Les souvenirs ont été transmis par la voix, puis ont été retranscrits par l'écriture, pour revenir portés par la voix.
Durée:2h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67095
Résumé: L'artiste tire de lui-même sa matière, jusqu'au jour où il se peut qu'il n'y ait plus rien, et il le sait et il le craint tous les jours... Un jeune lecteur accompagne une romancière parvenue au crépuscule de sa carrière. Il se met à son service pour l'aider à recouvrer ce qu'on appelle l'inspiration. Jour après jour, de conseils pratiques en coups de pouce, il la seconde efficacement. Mais plus que les soins de cette muse masculine, c'est le génie d'un lieu qui saura rendre à Pilar l'enthousiasme perdu. « Dans le noir (...) le papier entre en effervescence. Durant la nuit, le papier fermente, le texte se fait, il faut l'imaginer levant comme une pâte à brioche, et les bulles et les cratères, et la force de l'éruption et son effondrement tout à la fois dans cette levure. »
Durée:2h. 54min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70291
Résumé: En 1972, un jeune éditeur de 28 ans prend contact avec un écrivain un peu oublié qui en a 63. L'un est un passionné, à la recherche d'incunables publiés sous pseudonyme, l'autre un sauvage qui, cependant, se pique au jeu, et voit renaître une part oubliée de son oeuvre. Au "Cher Monsieur" des premiers échanges succède vite un "Mon vieux Guérif" , qui devient une tradition. François Guérif sera l'éditeur de Malet, et leur amitié se poursuivra jusqu'à la mort de l'écrivain. Dans ses lettres, Léo Malet ressemble étrangement à son héros Nestor Burma : ironique, caractériel, tendre et filou, avec un goût prononcé pour l'érotisme. Quant aux savoureuses dédicaces-collages néo-surréalistes de Léo Malet à François Guérif, elles témoignent de la complicité qui unit les deux hommes. Accompagnant le témoignage de la vie quotidienne de l'écrivain Léo Malet, cette correspondance embrasse les thèmes de la création littéraire, du métier de l'édition et de la cinéphilie.
Durée:2h. 33min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:65550
Résumé: Pour écrire, une femme veut devenir chaste. Armée de ce projet étrange, elle rencontre un prêtre. Lecteur passionné, il lui porte une attention sans faille. Son regard pénétrant réveille en elle le souvenir d'une autre figure, liée à son enfance : celle du guide Blas, inséparable de sa fille qu'il épuisait d'un amour ambigu.