Contenu

Le cimetière des plaisirs

Résumé
«Ce livre, qui est sans doute un roman, a été écrit il y a un quart de siècle. Le narrateur se retrouve au tout début des années 90 dans une grande ville en crise du nord de la France. Il a peut-être un peu trop tendance à confondre la fin de sa jeunesse et la fin du monde. Il semblerait néanmoins, avec le temps, que quelques-unes de ses intuitions sur les désastres en cours sous nos yeux se soient révélées justes ou tout au moins assez proches de la réalité. Si le lecteur veut bien trouver ici, tant d’années après, un témoignage d’époque sur une certaine qualité de tristesse et de silence, alors l’auteur sera comblé.» Jérôme Leroy
Durée: 1h. 53min.
Édition: Paris, La Table ronde, 2019
Numéro du livre: 68760
ISBN: 9782710388388
Collection(s): La petite Vermillon

Documents similaires

Durée:4h. 20min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:71843
Résumé: Dans un pays imaginaire de Scandinavie, la jeune Clara Pitiksen est en convalescence depuis huit mois à la clinique de la Reine-Astrid. Dans une longue lettre adressée à sa correspondante française, Emilie, elle raconte avec une infinie pudeur comment l'horreur a pu naître dans son pays de contes de fées. Transposition de la tragédie du 22 juillet 2011 sur l'île d'Utoya en Norvège.
Durée:2h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23274
Résumé: Emilie vient d’arriver dans l’école de Jean-Sébastien. Elle a quinze ans et un terrible secret de famille. A deux, ils remontent l’histoire de sa vie et celle de sa mère, condamnée pour terrorisme.
Durée:3h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22790
Résumé: « - Mais, vois-tu, il y a trente ans, quand j'étais petit garçon, si l'on m'avait dit que j'allais vivre dans un monde où l'on risque sa peau en mangeant, en se baignant, en faisant l'amour, un monde où il faut accepter de porter des masques certains jours, où la fête est devenue une obligation, un monde où l'on bombarde ses propres banlieues, où l'eau manque, où l'on ne peut plus jamais être seul sans avoir l'air suspect de maladie mentale, où vouloir faire un enfant à une femme en entrant en elle est devenu obscène, alors, tu vois, j'aurais dit à ce type que j'aimais bien la science-fiction, mais que, là, il y allait tout de même un peu fort. Qu'il n'était pas crédible... On supporte tout ça parce que ce n'est pas arrivé d'un seul coup, mais à doses homéopathiques, mois après mois, année après année. En fait, la catastrophe est lente, Agnès, terriblement lente. C'est une fin du monde au ralenti. Tu comprends ?
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:30945
Résumé: En vacances à Paros, dans les Cyclades, le narrateur rêve à Noirbourg. C'est là que douze ans plus tôt, il a entamé sa carrière d'enseignant, au collège Barbey d'Aurevilly, «en plein Cotentin, au carrefour de trois routes à quatre voies». Là que débarque un beau matin Joël Jugan, ancien leader du groupe d'extrême gauche Action Rouge. Qui s'attable à la terrasse de la Brasserie de Paris et commande une bière Jupiter, comme autrefois. Après une série de braquages et de crimes, dont l'assassinat du PDG des Forges de Noirbourg, le sulfureux Jugan, qui plaisait tant aux filles, avait été arrêté. Il vient de purger une peine de dix-huit ans. En prison, dans les Quartiers de Haute Sécurité, il est «devenu un monstre, au physique comme au moral». L'une de ses anciennes complices, Clotilde Mauduit, militante de gauche et féministe acharnée, a monté une équipe d'aide aux devoirs pour les élèves de la Zone, enfants des HLM et petits Gitans mêlés. Elle a recruté le narrateur, ainsi qu'Assia Rafa, étudiante en comptabilité, dont le père, Samir, gère une supérette dans la Zone. Assia est envoûtée par l'homme au visage ravagé entrevu à la terrasse de la brasserie. Ensorcelée, aussi, peut-être, par la gitane en robe rouge, surprise à voler dans les rayons de la supérette, qui lui a craché au visage d'étranges imprécations. Lorsque Clotilde enrôle Jugan dans l'équipe d'aide aux devoirs, Assia se livre à lui corps et âme. Très vite, il l'entraîne en enfer. Rigueur du récit, tension de l'intrigue, ampleur de l'écriture, Jérôme Leroy amène ici le roman noir à l'incandescence..
Lu par:Manon
Durée:8h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:28228
Résumé: Alors que des émeutes éclatent en banlieue, le Bloc patriotique, parti d'extrême droite, s'apprête à entrer au gouvernement. Antoine est le mari d'Agnès Dorgelles, la présidente du Bloc, Stanko est le chef d'ordre du parti. Tandis que le premier attend dans un appartement luxueux, le second se terre dans un hôtel sordide. Amis depuis vingt-cinq ans, ils savent pourtant que l'un d'eux va mourir.
Durée:11h. 43min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:70965
Résumé: Paris, 2026. Un typhon que nul n'a vu venir se déchaîne sur la capitale. Alexandre Garnier, éditeur, assiste au spectacle de désolation. Il est saisi d'une crise d'angoisse qui réveille le souvenir d'Adrien Vivonne, poète et ami d'enfance disparu mystérieusement depuis 2012. En 2030, le pays est aux mains de milices tandis qu'Alexandre est à la recherche de son ami dont il retrace le parcours.
Lu par:Sarah Boudon
Durée:11h. 4min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:73325
Résumé: Nathalie Séchard, celle qui incarna l'espoir de renouveau à la tête de l'Etat, a décidé de jeter l'éponge et de ne pas briguer un second mandat. La succession présidentielle est ouverte. Au sein du gouvernement commence alors un jeu sans pitié. Dans une France épuisée par deux ans de combats contre la pandémie, les antivaxs manifestent, les forces de police font appliquer un confinement drastique, les émeutes se multiplient. Le chaos s'installe. Et Clio, vingt ans, normalienne d'ultragauche, fille d'un prétendant à la présidence, devient une cible...
Durée:5h. 8min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:35425
Résumé: En 2015, des milliers de personnes sont touchées par un phénomène inexpliqué, appelé l'Eclipse, et décident du jour au lendemain de tout abandonner. Agnès Delvaux, capitaine des services secrets, enquête sur Guillaume Trimbert, écrivain, qui pourrait bientôt être touché par ce mal mystérieux. ©Electre 2017
Durée:4h. 13min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:33478
Résumé: Mers et cieux pollués, voies rapides entrelacées à l'infini, publicité omniprésente, argent roi... la société du futur - qui ressemble tant à la nôtre - est désormais sous le contrôle d'un super-ordinateur à la voix de pin-up : grâce à ses brigades qui veillent, rien n'échappe à Big Sister. Dans ce monde en sursis digne de celui de George Orwell, seuls quelques hommes et femmes cherchent à échapper aux règles édictées par la machine : la jolie gauchiste Céline Loup et son ancien amant, le lieutenant François Kieffer, sont dans Son colimateur... Dans une course effrénée contre l'arbitraire, ils cherchent désespérément une issue.
Lu par:Monique Gay
Durée:10h. 11min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:20649
Résumé: Trente ans passés à exécuter les basses oeuvres de l'Unité (un service occulte chargé de " maintenir l'ordre ") n'ont pas vraiment entamé l'humanité de Berthet, tueur implacable, certes, mais grand lecteur de poésie et encore capable d'amour. Depuis vingt ans, il s'est donné pour mission de protéger (à distance et sans qu'elle ait connaissance de son existence) une jeune fille d'origine sénégalaise, croisée par hasard à Roubaix et dont la rébellion et l'insouciance l'ont touché : Kardiatou Diop. L'intelligence et la détermination de cette dernière, couplées à l'efficacité de son " ange gardien ", portent leurs fruits : elle poursuit des études brillantes, entre en politique, et gravit les échelons jusqu'à devenir secrétaire d'Etat dans un gouvernement de gauche. Lorsque son parti décide de la parachuter dans une petite ville de province pour qu'elle se présente aux élections municipales face à Agnès Dorgelles, la virago du Bloc Patriotique (qui a réussi à " dédiaboliser " son parti d'extrême droite), l'instrumentalisation semble évidente. Et lorsque l'Unité (qui connaît l'obsession de Berthet pour Diop) cherche à éliminer le vieux soldat, il ne fait aucun doute pour lui qu'une machination vise sa protégée. Avant de se lancer dans ce qui sera peut-être son ultime bataille, Berthet décide de confier son histoire. Il choisit pour cela Martin Joubert, auteur de romans noirs dépressifs, écrivain à gages pour un site Internet flirtant avec l'extrême droite - il y joue le rôle de " caution de gauche ". En attendant les élections fatidiques, ils entrent tous deux en clandestinité, de manière à déjouer les plans de l'Unité... Au-delà d'un roman noir politique et actuel, L'ange gardien développe un style profond et puissant. Au sentiment d'urgence du propos se superpose une prose atmosphérique et poétique, aux antipodes du polar " militant " ou du pamphlet romancé. La structure en trois parties distinctes permet à Jérôme Leroy de varier les points de vue et les modes de narration, d'alterner scènes d'action et scènes sensuelles, considérations " cliniques " sur le fonctionnement de la société et approche lyrique des mystères des sentiments humains.
Lu par:Manon
Durée:2h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:27538
Résumé: Une sémiologie des lunettes noires qu'inventèrent des juges chinois de l'Antiquité pour qu'il soit impossible de discerner leurs sentiments.
Durée:4h. 30min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:34905
Résumé: "La philosophie des sciences ne fixe pas de règles à la science, elle ne tente pas de déterminer ce que devraient être les méthodes des sciences ; elle étudie ce qu'en fait elles sont. Elle les décrit, dégage les procédés essentiels que la pensée met en oeuvre dans leur constitution. Elle détermine leurs points de départ, leurs résultats. La philosophie apparaît ici comme la science des sciences. Mais, par là même, la philosophie des sciences apporte la plus utile des contributions à l'étude critique de la connaissance : elle nous renseigne sur la valeur de la science, sur son rapport avec le réel", Ferdinand Alquié.