Contenu

La Ville et les chiens

Résumé
Au collège Leoncio Prado de Lima, au Pérou les cadets ont fondé " le cercle ", groupe secret de quatre garçons décidés à contrer la terrible discipline qui les écrase. Surnommés " les chiens ", ces jeunes gens ont institué leurs propres règles. Brimades, vols, mensonges voilà le monde sur lequel règne le plus fort d'entre eux, le Jaguar.Devenus hommes, les chiens tenteront de situer les frontières entre le bien et le mal, l'honneur et la trahison, le courage et la lâcheté.Le prix Biblioteca Breve et le Prix espagnol de la critique ont couronné ce roman qui peint l'exaspération sexuelle d'un groupe d'adolescents, contraints à la plus sévère éducation.
Durée: 17h. 58min.
Édition: Paris, Gallimard, 2008
Numéro du livre: 67862
ISBN: 9782070372713
Collection(s): Folio

Documents similaires

Durée:7h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35135
Résumé: Le carrefour des Cinq Rues, qui donne son nom à l'un des quartiers les plus fréquentés de Lima, est ici le décor d'une brillante comédie de moeurs aux multiples rebondissements, dont le centre étoilé est occupé par un gigantesque scandale politique, médiatique et sexuel. Quelques photos compromettantes, un maître chanteur, un crime crapuleux : la presse à sensation ne pouvait rêver mieux. Le respectable et riche ingénieur Enrique ("Quique") Cárdenas, mais également des figures de la finance, du show-business et même des plus hautes instances du pouvoir se retrouvent éclaboussés par cette affaire. Une vaillante journaliste surnommée "la Riquiqui" va essayer de démêler le vrai du faux, dans une enquête où l'on croise aussi un poète malheureux, un sulfureux directeur de magazine people et le chef de la police politique du dictateur Fujimori. En coulisses, loin des rumeurs qui parcourent la ville, l'épouse de l'ingénieur Cárdenas et sa meilleure amie ouvrent un rideau indiscret révélant l'autre affaire derrière l'affaire, celle qui peut-être ne sortira jamais sur la place publique et dont nous, lecteurs, les seuls témoins, devrons garder le secret.
Durée:17h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30722
Résumé: Mario Vargas Llosa revient au Pérou et fait de son pays natal le décor du Héros discret. Il nous dépeint la situation actuelle d'une société dopée par une croissance économique sans précédent mais qui voit également se développer la corruption, la cupidité et le crime. A Piura, Felícito Yanaqué, patron d'une entreprise de transports, est l'objet de chantage et d'intimidations mafieuses. Aussi frêle de corps qu'énergique de caractère, il saura cependant y faire face, et son opiniâtreté d'homme du peuple qui s'est élevé à la force des bras, fera de lui un héros national. A Lima, Ismael, patron d'une riche compagnie d'assurances, se voit menacé par ses deux fils, qui convoitent sa fortune en souhaitant sa mort. Là encore, l'homme saura répondre à ces menaces, et sera tout aussitôt doté par le romancier d'une aura héroïque. Mais il ne faut pas prendre leur épopée trop au sérieux. Car entre le mélodrame et le vaudeville, Vargas Llosa s'amuse, et nous amuse, avec ces deux histoires qu'il mène avec brio et dont le résultat final est une oeuvre drôle, corrosive et magistralement écrite.
Durée:13h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70741
Résumé: Conçu comme une redoutable machine narrative, Temps sauvages nous raconte un épisode-clé de la guerre froide : le coup d’État militaire organisé par les États-Unis au Guatemala en 1954, pour écarter du pouvoir le président légitime Jacobo Árbenz. Ce nouveau roman constitue également une sorte de coda à La fête au Bouc (Gallimard, 2002). Car derrière les faits tragiques qui se déroulent dans la petite République centroaméricaine, le lecteur ne manquera pas de découvrir l’influence de la CIA et de l’United Fruit, mais aussi du ténébreux dictateur de la République dominicaine, Trujillo, et de son homme de main : Johnny Abbes García. Mario Vargas Llosa transforme cet événement en une vaste fresque épique où nous verrons se détacher un certain nombre de figures puissantes, comme John Peurifoy, l’ambassadeur de Washington, comme le colonel Carlos Castillo Armas, l’homme qui trahit son pays et son armée, ou comme la ravissante et dangereuse miss Guatemala, l’un des personnages féminins les plus riches, séducteurs et ambigus de l’œuvre du grand romancier péruvien.
Durée:13h. 3min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70703
Résumé: Vargas Llosa nous invite à découvrir les sept auteurs qui l'ont marqué, depuis le marxisme le plus orthodoxe vers le libéralisme, et dont il commente et analyse les oeuvres. Il s'agit d'Adam Smith, de José Ortega y Gasset, de Friedrich August von Hayek, de Sir Karl Popper, de Raymond Aron, de Sir Isaiah Berlin et de Jean-François Revel. Comme on pouvait s'y attendre d'une figure de l'envergure de Mario Vargas Llosa, l'approche est passionnée et brillante, et nous révèle de nouveaux aspects de la pensée de ces philosophes, ainsi que la trajectoire vitale et intellectuelle du grand romancier péruvien.
Durée:4h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75742
Résumé: Ici, vous allez trouver un arrière-arrière-grand-père pilleur d’objets incas au XIXe siècle, la mort d’un père aimant qui avait une double vie et leur descendante, une femme curieuse et résolue, aussi provocatrice que jalouse, qui vit une relation polyamoureuse brinquebalante. Cela commence avec un choc : la narratrice visite le Musée du quai Branly et regarde une pièce où elle croit se voir dans un miroir brisé par les siècles. Cette pièce est un portrait huaco, une statuette de céramique préhispanique représentant un visage indigène. Et la salle d’exposition porte le nom de son aïeul, Charles Wiener. Un explorateur connu pour avoir “ failli ” découvrir Machu Picchu et présenté ses trouvailles dans le cadre de l’Exposition universelle de Paris, comptant entre autres attractions un zoo humain. Et il est à l’origine de la lignée des Wiener péruviens. Presque 150 ans plus tard, sans autre bagage que ses doutes, son culot et son humour, la narratrice va essayer de retrouver les traces de la bâtardise de sa famille. Les vestiges d’un héritage colonial hantent ce premier roman remarquable sur l’amour, le désir, le sexe, le deuil, la famille et le racisme. Il y a de la rage, de la résistance et de la tendresse dans ces pages, mais aussi la force révélatrice du souvenir et de l’imagination.
Durée:1h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12506
Résumé: Les chiots, ce sont ces jeunes garçons turbulents de la banlieue de Lima qui tentent de s'affirmer, de devenir adultes. Parmi eux, Cuéllar, cruellement surnommé Petit-Zizi dans un monde où règne le mythe de la virilité. En grandissant, les différences se font plus sensibles, les jeux plus violents et Cuéllar se retrouve en marge. Son innocence est broyée par les rouages implacables de la société péruvienne. (amazon.fr)
Durée:10h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12907
Résumé: Le capitaine Pantaléon Pantoja a le génie de l'organisation, l'amour de l'obéissance et une seule mystique : l'efficacité de l'institution militaire. Il met toutes ses vertus au service d'une mission dont le chargent ses supérieurs, et qui consiste à "pacifier" sexuellement les troupes isolées de l'Amazonie péruvienne. Son travail acharné et ses talents lui permettent de monter rapidement le S.V.G.P.F.A. (Service de Visiteuses pour Garnisons, Postes Frontières et Assimilés), qui a son hymne, ses couleurs, et devient une florissante affaire. Quant à Pantaleón qui n'a jamais regardé d'autres femmes que sa mère, Mme Leonor, et son épouse, Pochita, il est promu au rang de plus puissant proxénète du Pérou. En marge de son drame, dans la même double tonalité burlesque et grave, Vargas Llosa tisse le destin tragique du frère Francisco, autre fanatique, qui pousse ses fidèles à crucifier des animaux, puis des hommes, pour conjurer le "Mal".
Durée:17h. 36min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26473
Résumé: Ce livre est un témoignage de l'engagement envers l'Amérique latine que j'ai pris à Paris, il y aura bientôt un demi-siècle, et auquel je reste fidèle. Certes, quiconque feuilletant ses pages s'apercevra qu'au fil du temps mes opinions littéraires, mes jugements politiques, mes enthousiasmes et mes critiques ont changé plusieurs fois de cible et de contenu, chaque fois que la mouvante réalité l'exigeait de moi. Mais mon intérêt, ma curiosité et aussi ma passion pour ce monde complexe, tragique et formidable, d'intense créativité, aux souffrances et aux peines indicibles, où les formes les plus raffinées de la civilisation se mêlent à celles de la pire barbarie, sont restés intacts jusqu'à aujourd'hui... A sa façon, ce dictionnaire est un mélange pluriel qui aborde tous les sujets imaginables : la révolution, la photographie, certains travers du langage populaire, le cinéma, les dictatures, le paysage, les écrivains, l'histoire, l'humour, le football, les voyages, la peinture, et ils comprennent une grande variété de genres, du reportage journalistique à l'article de fond, de l'évocation au compte rendu, de la note nécrologique à la chronique, voire à la fiction... Enfin, ce livre est aussi comme l'envers d'une autobiographie.
Durée:12h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18031
Résumé: Dans un Pérou où se côtoient misère et terrorisme, un journaliste devenu écrivain enquête sur Mayta, un de ses anciens condisciples. Il cherche à savoir ce qu'est devenu l'adolescent exalté, illuminé, l'intellectuel trotskiste arrêté et jeté en prison. Il cherche aussi à comprendre la plongée de son pays dans le chaos. Mais lorsqu'il retrouve Mayta, au terme de nombreuses rencontres, l'homme ne correspond en rien avec l'image patiemment reconstruite... Leçon d'humilité ? Sagesse de l'écrivain qui connaît la défiance vis-à-vis des médias ? Distorsion habituelle entre vérité et fiction ?
Durée:14h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15330
Résumé: Deux histoires dans ce roman. D'abord les amours compliquées du jeune Mario avec sa jolie tante dans le Lima des années 50. Mais surtout on assiste à la création de l'univers romanesque délirant que crée "le scribouillard", un auteur de feuilletons radiophoniques qui sombre dans la folie paranoiaque. Les personnages des diverses séries qu'il doit pondre chaque jour se rejoignent finalement en une folle sarabande où ses obsessions s'expriment sans contrainte...
Durée:2h. 1min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16712
Résumé: Certains naïfs croient que la peur de la mort motive ou explique la peur de l'avion. C'est inexact: la peur de l'avion est la peur de l'avion, non de la mort, une peur aussi particulière et aussi spécifique que la peur des araignées, du vide, des chats, trois cas fréquents parmi les exemples qui composent la vaste panoplie des phobies humaines.
Durée:16h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:12547
Résumé: C'est le récit de deux voyages... Voyage intérieur de Flora Tristan, qui se souvient de ses aventures à Londres, au Pérou, jusqu'à Arequipa, cette lointaine ville de volcans qui était le berceau de son père. Voyage aussi dans la France des ateliers, des faubourgs et des cabarets. Paris, Dijon, Mâcon, Marseille, Toulon, Roanne, Saint-Etienne, Lyon, etc., sont les étapes d'une enquête prophétique. Florita la rebelle assiste à la naissance de la classe ouvrière. Elle découvre des yeux fiévreux, poseurs d'inquiétudes, des corps exténués, enfermés, malades. Des hommes parfois traités en esclaves, arrachés à leurs villages, et que protègent de moins en moins les liens des ancestrales corporations. Bientôt il n'y aura plus de compagnon, ni de dignitaire, plus d'Agricol Perdiguier pour rappeler chacun, maître ou ouvrier, à son devoir. «Quatre-vingts malheureux s'entassaient, devant trois rangées de métiers à tisser, dans une cave asphyxiante où il était impossible de se tenir debout, tant le plafond était bas, ou de changer de position en raison de l'entassement.» (Daniel Rondeau, L' Express Livres)