Contenu

Désordre

Résumé
Une fiction inspirée de l'actualité sociale française, notamment le mouvement des gilets jaunes, qui dénonce la violence du réel dans un style à la fois drôle, inquiétant et cruel.
Mots-clés: Roman SOCIAL
Durée: 36min.
Édition: Paris, POL, 2019
Numéro du livre: 67324
ISBN: 9782818048313
Collection(s): Fiction

Documents similaires

Durée:6h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73505
Résumé: Agés et en fin de parcours, Bob, Leïla, Suzanne et le narrateur choisissent de se retrouver à Paris, près de Reuilly-Diderot, pour vivre ensemble dans une sorte de phalanstère. Ils cherchent ainsi à éviter l'Ehpad et à tenir la mort à distance le plus longtemps possible.
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:35767
Résumé: La violence est en nous. On la subit ou on l'ignore. Mais on peut aussi danser avec elle. Alors on reste debout. Après mon premier crime, j'avais commencé à voir notre société différemment. Où que je regarde, le miroir se déformait. Des esclaves fabriquaient nos ordinateurs, des enfants cousaient nos vêtements, les profits des guerres assuraient la rentabilité de notre livret A. Nos bagues de fiançailles brillaient de diamants sanglants, mon voisin perdait son travail, sa vie, pour un actionnaire anonyme. Un vieillard était mort, seul dans une chambre, juste au-dessus de chez moi... On s'offusquait un peu, mais pas tant que ça, parfois pas du tout. On vaquait à nos petites affaires, nos vies allant tranquillement sur ces champs de cadavres. Et on ne la cachait pas, cette violence. Elle était notre environnement naturel. On l'enseignait à nos enfants. Dont acte. Je pouvais tuer une deuxième fois.
Durée:10h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74540
Résumé: Dans un quartier riche et ensoleillé de Los Angeles, tout semble parfait. Mais la perfection n’existe pas, et là où il y a soleil, il y a ombre. Secrets et tragédies se cachent à chaque coin de rue. Dans une veine qui rappelle « La Couleur des sentiments » ou « Desperate Housewives », « Un long, si long après-midi » est un premier roman époustouflant au cœur d’une Amérique asphyxiée par son sexisme et son racisme ordinaires. « Hier, j’ai embrassé mon mari pour la dernière fois. Il ne le sait pas, bien-sûr. Pas encore. En réalité, j’ai du mal à y croire moi-même. Pourtant, quand je me suis réveillée ce matin, j’ai su que c’était vrai. » C’est l’été 1959, les pelouses bien taillées de Sunnylakes, en Californie, cuisent sous le soleil. Dans la chaleur étouffante d’une trop longue après-midi, Joyce, une mère de famille comme on en rencontre dans les belles histoires du rêve américain, s’ennuie. Ses enfants crient, son mari va bientôt rentrer, les minutes rampent comme des limaces. C’est l’été 1959 et Ruby, la femme de ménage de Joyce, rejoint la maison où elle doit effectuer ses dernières heures de travail de la journée. Mais Joyce a disparu et ne subsiste plus dans la cuisine qu’une mince tâche de sang sur le sol. C’est l’été 1959 et quand on suspecte un crime, la femme de ménage noire et célibataire est toujours la meilleure des suspectes. Le fusible à faire sauter pour éviter que n’explose le grand miroir des faux semblants. Si ce n’est que Ruby a décidé de se saisir de son propre sort.
Lu par:Sabine Marais
Durée:3h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75625
Résumé: 1995. Il n'existe aucun traitement contre le sida. Les malades tombent les uns après les autres dans l'indifférence générale. Parmi ceux qui sont touchés, donc condamnés, certains n'ont plus la force d'attendre le remède qui pourrait les sauver. Plutôt que de crever comme des chiens dans un lit d'hôpital, ils optent pour une solution radicale : ils préfèrent partir en beauté. Le cocktail est toujours le même, encore plus de fête, plus de drogue et plus de sexe. L'apothéose, et puis la chute finale. Un dimanche midi, après une nouvelle nuit infernale, Alex et Lucien rentrent et s'endorment sur le canapé. Cette fois, Alex ne se réveille pas, il fait un arrêt cardiaque dans son sommeil. La semaine qui suit, Philippe, Willy, Léon, Hervé, Adam et Denis, les copains défilent auprès de Lucien. Le temps est suspendu par la mort d'Alex, et pourtant la vie suit son cours, imperturbable, Philippe fête son anniversaire, il prend un nouvel appartement... Le samedi, toute la bande part enterrer Alex en Normandie. Ils se chauffent avant le départ pour se donner du courage, et débarquent à l'église fins saouls. Quand ils découvrent ce que la famille a fait des obsèques de leur fils, le choc est brutal. La cérémonie vire au supplice. Cinq ans plus tard, Philippe s'adresse à ses amis. Willy, Léon, Hervé, Adam, Denis... à chacun, il pose deux questions : Comment as-tu connu Alex ? Quels souvenirs as-tu gardés de cette semaine ? Entremêlé de leurs paroles, Quatre-vingt-quinze est le récit de ces folles journées, mélange d'euphorie et de désespoir. C'est l'histoire d'une fin de partie qui fut aussi une fête permanente, une célébration de l'amitié, une philosophie de l'urgence vitale. Un tombeau poignant et sublime pour tous les disparus, pour un quartier, une culture, une époque révolue.
Durée:6h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75970
Résumé: C’est un lieu et une histoire : La Cingle. Un territoire modeste en surface mais qui charrie toutes les failles et contradictions de nos sociétés. Ancienne zone protégée, La Cingle est promise à une transformation radicale. L’État veut tout détruire afin d’installer des panneaux photovoltaïques. Depuis deux ans, des militants ont investi l’endroit dans un geste de résistance ultime.
Durée:9h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75033
Résumé: Architecte millionnaire partie de rien, Céline Wachowski a sa série sur Netflix et des contrats dans le monde entier. Egérie de la modernité, elle est convaincue d'apporter de la beauté au monde. Mais voilà, son projet le plus ambitieux est stoppé net par une polémique : accusée de favoriser la gentrification, elle voit condamnées sa stratégie et ses méthodes de travail. En quelques jours, elle est renvoyée de sa propre entreprise, et amorce une traversée du désert qui l'amène à une méditation sur la culpabilité. Quand l'élite perd pied, quel récit conçoit-elle pour justifier ses privilèges et asseoir sa place dans un monde dont elle a elle-même établi les règles ? "Il faut rester attentifs aux rayons noirs qui parviennent du fond des âges et continuent d'obscurcir notre monde trop blanc, trop clair, Céline sait défendre la nécessité de l'opacité, c'est un réflexe naturel, presque vital chez elle". [Prix Médicis et Décembre 2023]
Durée:10h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75045
Résumé: C'est sans entrain que Suzanne, avec mari et enfants, pose ses valises pour quelques semaines de vacances dans la maison de sa belle-famille, en Sardaigne. En tombant amoureuse de l'héritier Signorelli, Suzanne a voulu laisser derrière elle une enfance ordinaire passée dans le sud de la France. Mais la plage privatisée de la côte sarde ne lui fait désormais guère plus envie que celle de Palavas-les-Flots où elle s'est tant ennuyée. Et le vague sentiment de dégoût que lui inspirent ces derniers temps les Signorelli prend une ampleur nouvelle quand, d'un secret à l'autre révélé, elle mesure combien ils contribuent à faire tourner ce monde à l'envers - tout en dépliant joyeusement leur serviette sur cette plage plus inégalitaire que jamais et menacée par la catastrophe écologique. Ne serait-ce pas eux, plutôt que les dizaines de vendeurs ambulants, les véritables marchands de cette plage ?En mettant en scène une famille d'industriels italiens dont l'histoire embrasse si bien le XXe siècle qu'elle finit par se confondre avec celle du capitalisme, Agnès Mathieu-Daudé livre un roman aussi précis que féroce sur la façon dont les intérêts personnels non seulement ne participent plus à l'intérêt général, mais finissent par se retourner contre ceux-là mêmes qui croient les suivre...
Durée:4h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71672
Résumé: Quand il n'est pas sur un ring en train de boxer, Max Le Corre travaille comme chauffeur pour le maire de la ville. Lorsque sa fille Laura, âgée de 20 ans, revient vivre avec lui, Max se dit que le maire pourrait l'aider à trouver un logement.
Durée:28h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74463
Résumé: Les vainqueurs suit la vie d'une famille emblématique de la Norvège, de la côte du Helgeland jusqu'à Oslo, de l'été 1927 au printemps 1990. La première partie raconte la vie de Marta et de son père Johan, petit paysan-pêcheur sur l'île de Herøy, contraint de placer sa fille comme domestique chez une riche famille d'Oslo qui choisira la collaboration à l'heure de la Seconde Guerre mondiale. Dans la seconde partie du roman, le narrateur est Rogern, un des fils de Marta. Le gamin, qui grandit dans la cité nouvelle d'Årvoll, pose un regard aussi vif que truculent sur le bond monumental fait par le pays au cours d'un demi-siècle.Parue en 1991, cette fresque romanesque a connu un immense succès; elle est unanimement considérée comme un classique de la littérature norvégienne, un livre qui définit une génération. On retrouve dans Les vainqueurs tout le talent de l'auteur, qui sait si bien mêler la vision d'ensemble et le détail pour faire vivre avec émotion la grande Histoire et les destins de gens modestes.
Lu par:Myriam Dibot
Durée:9h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37638
Résumé: Anne Lee est une infirmière qui a un sens inné du devoir. Lucy, sa sœur cadette, infirmière comme elle, l’a moins. Par négligence, elle est responsable d’une mort. Mais c’est Anne, qui par amour pour sa sœur, prendra la faute à sa charge et sera renvoyée.
Lu par:Noelle Gahon
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70003
Résumé: Tout un peuple se prépare à fuir, s’inventant un ailleurs à défaut d’un avenir. Partir est un mythe auquel personne n’échappe. Au Ayizan, chic restaurant de Pétion-Ville, se font et se défont les voyages. Lucie sert les clients le jour et vend son corps la nuit. Maritou fuit la haine de Jeannette et la pitié de Clémence ses demi-sœurs. Elle vomit son angoisse et sa solitude jusqu’à sa rencontre avec Lucie. Elles s’apprivoisent jusqu’à s’aimer. Un ailleurs à soi, miroir où se tissent illusions et vœux de départ.
Lu par:Paula Viala
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65598
Résumé: Une étudiante en journalisme issue de la grande bourgeoisie blanche de Port-au-Prince se penche sur la mémoire d'un homme surnommé Capitaine. Dans son quartier, jadis théâtre de luttes politiques et désormais tombé en désuétude, elle trouve à travers lui et d'autres parias le chemin pour faire de la vie une cause commune.