Contenu

Partiellement nuageux

Résumé
Ernesto, astronome dans le modeste observatoire de Quidico, au Chili, vit seul dans ce territoire mapuche avec son chat. En visite à Santiago dans l'espoir de financer une pièce de son télescope défectueux, il découvre au musée de la Mémoire une photo de Paulina, sa fiancée disparue sous la dictature de Pinochet. C'est en ce lieu qu'il rencontre Ema, qui porte aussi le poids d'un passé douloureux.
Durée: 2h. 45min.
Édition: Lyon, la Fosse aux ours, 2019
Numéro du livre: 67211
ISBN: 9782357071391

Documents similaires

Durée:25h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66769
Résumé: Une biographie politique du dictateur russe. L'auteur décrypte les mécanismes de son ascension, les ressorts de sa gouvernance et les grandes périodes de son pouvoir. « Cela fait plus de vingt ans que je me consacre à l'étude de Staline et des mécanismes qui ont sous-tendu son action. Une action qui aboutit à la destruction de millions de vies humaines. Malgré le caractère éprouvant, sur le plan émotionnel, de ce travail, je m'y suis tenu avec constance »
Lu par:Maryline Kaim
Durée:9h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66142
Résumé: Dénonce dans un langage violent les abus du pouvoir et les problèmes du contre-pouvoir à travers le personnage de tonton Hannibal-Ideloy Bwakamabé Na Sakadé qui, suite à un coup d'état militaire, est devenu Président de la République et exerce un pouvoir sans limite.
Durée:12h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75367
Résumé: Une biographie d'Idi Amin Dada, président de l'Ouganda entre 1971 et 1979. Le mandat du dictateur est marqué par la destruction de l'économie du pays, par l'expulsion des Indiens et par divers événements sanglants. Son accession au pouvoir, ses déclarations choquantes, ses caprices ainsi que les relations extérieures de l'Ouganda à cette époque font partie des sujets abordés.
Lu par:Pierre Biner
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72005
Résumé: Ismail Kadaré évoque ici un épisode mythique de l’ère stalinienne et pourtant infime par sa durée. Il s’agit de l’appel téléphonique de Staline à Boris Pasternak en juin 1934, qui ne dura guère que trois minutes et qui, dans le maelström de l’Union soviétique d’alors et des pays du bloc de l’Est, donna lieu à toutes les rumeurs, à toutes les interprétations, contribuant en grande partie à affaiblir encore l’image du grand écrivain russe. Cette conversation hante Ismail Kadaré depuis ses années de jeunesse, alors qu’il étudie à Moscou et qu’il en entend parler pour la première fois. Dénonciations, intrigues, incertitudes, témoignages, hypothèses, poèmes-fantômes, multiples interrogations ont essaimé de par le monde et se retrouvent ici dans un labyrinthe de versions de plus en plus inextricables, que l’écrivain propose comme une exploration sans fin de la relation énigmatique poète-tyran.
Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:39193
Résumé: A Guernica, en avril 1937, le jeune Basilio peint des hérons cendrés dans les marais, alors que la population fuit dans la crainte de l'arrivée des nationalistes. A Paris, il découvre le tableau Guernica de Picasso, qui décrit la tragédie de la ville en feu alors que le célèbre peintre n'en a pas été le témoin.
Lu par:Anne Maquaire
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71367
Résumé: Du végétarisme fantasque d'Hitler aux pièges dînatoires de Staline, de la nourriture "révolutionnaire" de Mao à l'hygiénisme de Ceausescu, des banquets impériaux de Bokassa aux dîners arrosés de Saddam, ce livre raconte les manies alimentaires des tyrans. Miroir du totalitarisme, l'assiette des dictateurs reflète leur soif de pouvoir absolu mais aussi leurs angoisses souvent enracinées dans l'enfance. Cet ouvrage très documenté nous plonge dans l'atmosphère menaçante, et parfois tragicomique, de la table des tyrans. Les plats et les décors changent mais la peur figure toujours au menu...
Durée:23h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67826
Résumé: Si la dictature est aussi ancienne que l'histoire, le phénomène prend un tournant majeur au sortir de la Première Guerre mondiale avec l'avènement des totalitarismes soviétique et fasciste, avant que la crise de 1929 ne favorise le triomphe du nazisme. Quatre générations durant, sur tous les continents, des régimes hantés par l'idéologie vont faire régner un ordre de fer, présidant aux guerres et exterminations d'un siècle barbare qui a retourné le progrès contre l'humanité. Cette forme absolue de l'absolutisme est orchestrée par des chefs impitoyables et cruels, tous jouant par essence un rôle prépondérant au sein d'un régime qu'ils marquent au fer rouge de leur empreinte. Leurs profils et leurs caractères sont différents, souvent opposés, mais ils communient dans une même soif de pouvoir fondée sur la banalisation de la terreur, une même défiance envers leurs semblables et le mépris le plus profond de la vie humaine et, plus largement, de toute forme de liberté. Pour la première fois est ici brossé le portrait des plus édifiants d'entre eux, qu'ils soient célèbres, méconnus ou oubliés ; vingt-deux portraits d'envergure où l'exhaustivité de l'enquête se conjugue avec l'art narratif des meilleurs journalistes et historiens actuels réunis à dessein par Olivier Guez qui signe une préface magistrale.
Lu par:Maryse Rudeau
Durée:6h. 31min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:67610
Résumé: Dans un pays d'Afrique aux mains d'un dictateur, les destins croisés de trois hommes qui travaillent ensemble dans un ministère, Omar Hassan, le ministre, Nebsi, un fonctionnaire, et Tobias, le chef. A son échelle, chacun exerce un pouvoir mâtiné de terreur et sous des dehors affables, une menace sourde s'insinue dans les rangs et la vie au bureau cache des horreurs.
Durée:13h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:29789
Résumé: Une nouvelle enquête sur l'entourage féminin de six leaders autoritaires du XXIe siècle : les épouses et les filles de Saddam Hussein, la femme de Khomeiny, celle du Coréen Kim Jong-Il, de Castro ou Milosevic. Leur point commun est une haine de l'Occident libéral et démocratique. ©Electre 2015
Durée:15h. 35min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:25258
Résumé: De Lénine à Bokassa, de Hitler à Salazar, comment neuf grands dictateurs du XXe siècle ont mis des femmes dans leur jeu, et avec quels résultats. Elles s'appellent Nadia, Clara, Magda, Jiang Qing, Elena, Catherine, Mira... Ils s'appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Salazar, Mao, Ceausescu, Bokassa, Milosevic. Epouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d'être à la fois amoureuses et triomphantes, trompées et sacrifiées, parfois jusqu'à la mort. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu'ils sont beaux, charmeurs, tout puissants. Car la sexualité est l'un des ressorts du pouvoir absolu, et les dictateurs ont besoin d'enrôler les femmes dans leurs entreprises de domination. Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l'intervention de la politique, et les destinées diverses, souvent tragiques, des femmes qui ont croisé le chemin et passé par le lit des dictateurs.
Durée:5h. 43min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72126
Résumé: À cinquante ans, j’ai décidé d’écrire une lettre à cet odieux personnage. Pour mieux comprendre et peut-être me libérer de cette dette. Je croyais en avoir pour quelques soirs, mais ça m’a pris des mois. Car ce n’est pas tous les jours qu’on écrit à… Nicolae Ceauçescu, tyran de la Roumanie pendant vingt-deux ans. Dans Lettre à mon dictateur, Eugène raconte avec sincérité et humour son parcours de migrant, puis d’écrivain. Il découvre que chez un dictateur, la « chambre des vérités embarrassantes » est vide, puisque celui-ci ose tout et se donne tous les droits.
Durée:2h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24490
Résumé: Autour d'un double portrait d'un père et de son fils, de ses variations et de ses dissonances, Antoine Choplin compose une mélodie sensible. Au moyen d'une écriture délestée du superflu, il frappe juste et bien. Plus qu'un roman social sur la fin d'un certain monde ouvrier, Cour Nord est un roman plein d'émotion retenue pour le désarroi et les mystères de ses personnages. L'usine du Nord où travaillent Léo et son père va fermer. En grève depuis dix-sept jours, les ouvriers attendent une ultime négociation avec la direction. Père et fils vivent ensemble dans une petite maison, mais partagent-ils autre chose ? Car si le père est un de ces vieux ouvriers attaché à son usine, syndicaliste militant, Léo, trompettiste, passe ses soirées à répéter avec des copains. Ils ont monté un quartet de jazz et préparent leur premier vrai concert, à Lille. Le père incarne les derniers combats, les dernières défaites d'une classe ouvrière, fière d'ellemême, attachée viscéralement à ses usines, quand le fils ne participe même pas aux votes des grévistes. Après l'échec des négociations, le père s'engage en désespoir de cause dans une grève de la faim solitaire et s'installe sur un matelas dans la Cour Nord, tandis que Léo prend la tangente. Il ne tient même pas sa promesse de passer voir son père chaque jour, et s'échappe de l'usine pour suivre dans le ciel les avions s'envolant vers New York, où son copain Gasp est allé récemment assister aux funérailles du pianiste de jazz Thelonious Monk. Il passe du temps au bistro «Chez Fanny» où il retrouve une ouvrière de l'usine, Nadine, qu'il ne drague même pas ou si peu. Chacun rêve d'un ailleurs, Nadine d'ouvrir une oisellerie à la frontière belge, Ahmed, un copain d'atelier, de revoir la mer, Vincent, un membre du quartet, d'installer des pistes de ski sur le grand terril de Noeux-les-Mines... Structuré musicalement en quatre mouvements (exposition du thème, double variation et reprise), Cour Nord explore, avec le minimum d'effets, une communauté humaine confrontée à la fin d'un certain monde et cherchant à s'inventer un avenir. La 'petite musique' de Choplin tourne autour de ses personnages, de leur désarroi et de leurs contradictions, avec lucidité et respect.