Contenu

L'exécrable

Résumé
Que représente la photographie de couverture ? Est-ce une madone ? Une Ma­rianne ? Non. C'est la France nouvelle se dégageant de l'emprise juive, sculpture exposée au palais Berlitz, à Paris, en septembre 1941. Cette statue géante ouvrait l'exposition Le Juif et la France, dont le maître d'oeuvre fut l'explorateur et anthropologue d'origine suisse George Montandon. Trois ans plus tard, un commando de la Résistance viendra tuer Montandon dans sa villa de Clamart. Mais est-il vraiment mort ? Qui est aujourd'hui l'Exécrable ? Qui est-il en nous, de l'enfance adorable à l'âge d'homme ? Qui est-il dans la mosaïque du temps ? Qui est-il devant une mère, un père, un ami disparus ? Peut-être l'un des fantômes qui s'invitent dans notre présent. Ce récit très personnel, livre des visages, des lieux et des noms, forme une enquête biographique et littéraire.
Lu par: Jean Frey
Durée: 8h. 41min.
Édition: Paris, Fayard, 2020
Numéro du livre: 67167
ISBN: 9782213705200

Documents similaires

Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 55min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:20961
Résumé: « Crois-tu qu'on ne soit pas tout à fait égarés dans la durée, pas tout à fait séparés de nos morts ni tout à fait perdus pour eux ? me demande Grégoire. Toutes les Lili. Toutes les Olga. Toutes les Alvina. Tous les Alexandre, tous les Sacha, tous les Nicolas. Casimir, Paul et Georges. Tous sont mes héros. Tous sont tombés sur la plaine des héros ; sur ma plaine. Un seul est absolument tombé du côté des bourreaux : Georges Oltramare, mon oncle. Un seul est absolument tombé du côté des victimes : Casimir Oberfeld, mon père. Mais tous ont penché des deux côtés. »
Lu par:Pierre Biner
Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:15321
Résumé: En pleine forêt du Risoud jurassien, la plus sombre de France, un mur de pierres libres et sèches marque la frontière avec la Suisse. Il s'étend sur cent cinquante kilomètres. Les soldats défaits par les Prussiens le franchirent par milliers en 1871, les villageois menacés par le front lorgnaient vers lui en 1914... Mais personne ou presque n'en connaît aujourd'hui l'existence.Durant la Seconde Guerre mondiale, trois jeunes égarés parmi les résistants, les traîtres, les Allemands, les passeurs, les espions, les réfractaires et les fugitifs s'y brisent les os - tandis que douaniers et contrebandiers poursuivent leur immuable partie de cache-cache. René se joue de tout et de tous entre son village natal et Dachau. Gloria passe les Juifs en vénérant le général de Gaulle et le maréchal Pétain. Soldat vaudois, champion de lutte et agent de renseignements, Greg les aide dans leur entreprise comme ils l'aident dans la sienne.
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30926
Résumé: L'auteur explique les idées fausses, les pièges et les théories du complot qui sous-tendent la problématique de l'antisémitisme.
Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39520
Résumé: Sartre avait montré dans Réflexions sur la question juive comment le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives. Dans tout ce corpus dont elle fait l’exégèse, elle analyse la conscience particulière qu’ont les juifs de ce qui habite la psyché antisémite à travers le temps, et de ce dont elle « charge » le juif, l’accusant tour à tour d’empêcher le monde de faire « tout » ; de confisquer quelque chose au groupe, à la nation ou à l’individu (procès de l’« élection ») ; d’incarner la faille identitaire ; de manquer de virilité et d’incarner le féminin, le manque, le « trou », la béance qui menace l’intégrité de la communauté. Cette littérature rabbinique que l’auteur décortique ici est d’autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l’antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l’extrême droite et de l’extrême gauche (notamment l’argument de l’« exception juive » et l’obsession du complot juif). Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue…) que de donner des armes pour s’en prémunir. Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.
Durée:16h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21523
Résumé: De 1791 - l'année de leur émancipation par l'Assemblée nationale - jusqu'aux troubles du nouvel antisémitisme des années 2000, les juifs ont connu en France des relations contrastées avec l'État et la société globale. Cet ouvrage a pour objet l'étude de ces relations, tantôt heureuses, tantôt néfastes ; souvent silencieuses et indifférentes, parfois dramatiques. À cette fin, il revisite des épisodes majeurs de l'histoire nationale (l'affaire Dreyfus, les lois antisémites dans la France de Vichy, les répercussions dans l'Hexagone de la guerre des Six, Jours). Il met en perspective des débats récents et moins récents (le cas Jean-Paul Sartre, l'affaire Faurisson et le négationisme). Il éclaire également d'un jour nouveau des aspects plus méconnus de cette histoire (le statut des juifs d'Algérie, par exemple) et analyse la complexité du " grand malaise des années 2000 ". " La France est-elle antisémite ? " C'est aussi à cette question surgie de l'actualité que ce livre veut répondre.
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73640
Résumé: Ce livre constitue une tentative de compréhension de faits qui, au premier coup d'œil, et même au second, semblaient simplement révoltants. Comprendre, toutefois, ne signifie pas nier ce qui est révoltant et ne consiste pas à déduire à partir de précédents ce qui est sans précédent ; ce n'est pas expliquer des phénomènes par des analogies et des généralités telles que le choc de la réalité s'en trouve supprimé. Cela veut plutôt dire examiner et porter en toute conscience le fardeau que les événements nous ont imposé, sans nier leur existence ni accepter passivement leur poids, comme si tout ce qui est arrivé en fait devait fatalement arriver. Comprendre, en un mot, consiste à regarder la réalité en face avec attention, sans idée préconçue, et à lui résister au besoin, quelle que soit ou qu'ait pu être cette réalité. " (Hannah Arendt) Sur l'antisémitisme est la première partie de l'œuvre magistrale d'Hannah Arendt, Les Origines du totalitarisme.
Durée:7h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65469
Résumé: Paraguay, 1886. Virginio Miramontes, un aventurier solitaire, est recueilli en pleine jungle dans une étrange colonie peuplée d’une poignée de familles allemandes. C’est le projet fou d’Elisabeth Nietzsche, sœur du célèbre philosophe, et de son mari, le lugubre docteur Förster. Tous deux rêvent de créer dans ces terres vierges une nouvelle Allemagne digne de l’utopie aryenne balbutiante. Antisémitisme délirant, plans d’expansion démesurés, cultures et commerces impossibles… Rien ne marche comme prévu, et la Nueva Germania court au désastre. La maladie rôde, la faim guette, la violence s’installe. Perdue dans ce microcosme entouré de barbelés, Elisabeth tient à son frère la chronique fantasmée de leur succès, passant ses jours à attendre les lettres de Nietzsche. Nietzsche au Paraguay révèle une face cachée de l’Histoire, celle d’une illusion folle, présage des massacres nazis un demi-siècle plus tard.
Durée:19h. 46min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70755
Résumé: Henri Gosset, en arrivant à Paris, en 1892, à seize ans et demi, n'a pas rencontré l'auteur du best-seller haineux La France juive, il a en revanche très bien connu son disciple et successeur, Léon Daudet, le fils du célèbre écrivain. Léon initie Henri à l'antisémitisme et lui présente le professeur Bérillon, praticien réputé de l'hypnose, fondateur de l'Ecole de psychologie dont Henri devient un des professeurs et son trésorier. Mais les mauvaises fréquentations d'Henri ne l'empêchent pas de tomber follement amoureux d'une jeune institutrice anarchiste, Marcelle Bernard. De l'union de ces extrêmes naîtra Jean Gosset... Léon Daudet, Edouard Drumont, Charles Maurras, les leaders anarchistes Gustave Hervé et Almeyreda, Clemenceau, Caillaux, le directeur du Figaro Calmette, Dreyfus, Zola, Jules Bonnot, Jean Jaurès et tant d'autres, c'est une humanité grouillante et furieusement vivante qui habite La France goy. La fresque couvre les deux décennies qui précédent la première guerre mondiale.
Lu par:Jean Frey
Durée:9h. 32min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:32528
Résumé: Ce livre regroupe deux essais parus auparavant: L'Âge d'homme en Bosnie, petit guide d'une nausée suisse (éditions d'en bas, 1997) et Considérations salutaires sur le désastre de Srebrenica (éditions du Seuil, 1998, épuisé). Le premier essai interroge « le sens donné par une escouade d'assassins à certains mots (en l'occurrence et parmi d'autres: le sang, la pureté, l'ethnie, le peuple, le patriotisme, la nation, l'origine, la religion) et qui s'impose à certains écrivains et à leur éditeur », notamment une trentaine d'écrivains publiés par Vladimir Dimtrijevic fondateur de L'Âge d'Homme. Le deuxième essai d'après-guerre répond aux déambulations de l'écrivain Peter Handke chez les Serbes et à ses divagations dans la guerre de Bosnie (1992-1995) que rapporte notamment un Voyage hivernal tissé de nuit, de brouillard et de neige, dont la publication suscita une vive polémique en Europe. On y trouvera, en outre, une relation sur les tremblements de terre de Lisbonne (le 1er novembre 1755), d'Annecy (le 15 juillet 1996) et des Balkans... Ainsi que d'autres considérations salutaires sur l'autorité et sa trahison; sur le président Karadzic, le général Mladic et leurs agents littéraires en France...
Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13255
Résumé: Le personnage principal du nouveau roman d'Yves Laplace n'est cette fois pas un représentant de l'ordre, même perverti, tel le vieil attaché culturel infanticide de Mes Chers Enfants, mais un partisan déclaré du désordre, du dérèglement, du bordel dans tous les sens du terme: le "drogué sexuel" qu'est Bernard Seigneur, dit La Bernouille, ne se vante-t-il pas d'avoir eu quatre épouses et mille prostituées? Infirmier en psychiatrie, ce cousin de l'auteur s'est organisé une vie d'intérimaire chronique en Suisse pour assouvir dans le tiers-monde ses deux passions, la montagne et le sexe. Léautaud disait qu'"être original, c'est être soi". Le qualificatif convient donc à cet égocentrique absolu, par ailleurs très ordinaire. L'écrivain, qui renoue ici - sur le mode mineur - avec le roman familial de La Réfutation (1996), présente ce cousin peut-être imaginaire comme un aîné complice. Il en fait un modèle du provocateur qui a mis bas tous les tabous. Bernard se range comme lui parmi ces "renégats du social" qui refusent la norme, qui ne veulent ni faire carrière ni fonder une famille. Reste l'art, ou la névrose. (Isabelle Martin, Le Temps)
Durée:18h. 44min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65049
Résumé: Qu'est-ce qui pousse Viktor Abravanel, vingt-cinq ans après son baccalauréat, à dénoncer en public le passé nazi de ses anciens professeurs, quitte à les accuser tous sans discernement ? N'est-ce pas pour lui une manière de régler ses comptes avec sa jeunesse, avec une famille où figurent à la fois un père juif et un oncle antisémite ? C'est en tout cas parce qu'il a travaillé sur celui qui fut le premier maître de Spinoza, Samuel Manasseh ben Israël, qu'il en est venu à s'interroger sur ses propres éducateurs. Entre Viktor, historien autrichien d'aujourd'hui, et le rabbin d'Amsterdam à qui ses ouvrages de compilation valurent une célébrité sans lendemain, des liens troublants se tissent au fil des pages de ce roman, par d'incessants allers-retours entre le présent et le passé. Mais le destin du jeune juif et de ses parents, " chassés de l'enfer " portugais par l'Inquisition, n'est pourtant pas exactement superposable à celui de Viktor, de son père et de ses grands-parents rescapés de la persécution nazie ; et c'est aussi sur l'illusion d'une histoire qui se répéterait que Robert Menasse invite à s'interroge
Durée:17h. 58min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65736
Résumé: Autriche, 1931. Lors d'une soirée où se réunissent artistes et intellectuels viennois, Wilhelm, jeune journaliste de 25 ans, a le coup de foudre pour Almah. Mais très vite la montée de l'antisémitisme vient assombrir leur histoire d'amour. Malgré un quotidien de plus en plus menaçant, le jeune couple attend 1939 pour se résoudre à l'exil. Un nouvel espoir avant la désillusion : ils seront arrêtés en Suisse. Consignés dans un camp de réfugiés, ils n'ont qu'un seul choix : faire partie des 100 000 Juifs attendus en République dominicaine après l'accord passé par le dictateur local Trujillo avec les autorités américaines. Loin des richesses de l'Autriche, la jungle sauvage et brûlante devient le décor de leur nouvelle vie. L'opportunité de se réinventer ?