Contenu

Une machine comme moi

Résumé
Londres, 1982. Dans un monde qui ressemble à s’y méprendre au nôtre, quelques détails dissonent : les Beatles sont toujours au complet, les Anglais ont perdu la guerre des Malouines et le chercheur Alan Turing est encore en vie. Grâce à lui, les prouesses technologiques sont inouïes et les avancées scientifiques en matière d’intelligence artificielle fulgurantes. C’est ainsi que Charlie fait l’acquisition d’un «Adam», un androïde doté de l’intelligence artificielle la plus perfectionnée qui soit. Adam ressemble beaucoup à un humain, sait faire la conversation, écrit des poèmes et proclame son amour pour Miranda, la compagne de Charlie. Dans ce roman subtil et subversif, à l’humour noir et à la pertinence redoutable, Ian McEwan explore le danger de créer ce que l’on ne peut contrôler, et pose une question mélancolique : Si nous construisions une machine qui puisse lire dans nos cœurs, pourrions-nous vraiment espérer qu’elle aime ce qu’elle y trouve?
Genre littéraire: Science-fiction
Durée: 11h. 30min.
Édition: Paris, Gallimard, 2020
Numéro du livre: 67158
ISBN: 9782072849978

Documents similaires

Durée:13h. 8min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:68633
Résumé: L'humanité a disparu depuis quinze ans, exterminée suite au soulèvement des robots. Alors que les Intelligence-Mondes se battent pour le contrôle de la planète, Fragile, une machine indépendante, parcourt l'océan de rouille en toute liberté. Une liberté qu'elle compte défendre coûte que coûte.
Durée:8h. 56min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:68041
Résumé: Une résidence pour artistes flambant neuve. Un appartement ultramoderne, au 8e étage, avec vue sur tout Paris. Un rêve pour une romancière en quête de tranquillité. Rêve, ou cauchemar ? Depuis qu'elle a emménagé, Clarissa Katsef éprouve un malaise diffus, le sentiment d'être observée. Et le doute s'immisce. Qui se cache derrière CASA ? Clarissa a-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d'une imagination trop fertile ? Fidèle à ses thèmes de prédilection - l'empreinte des lieux, le poids des secrets -, Tatiana de Rosnay tisse une intrigue au suspense diabolique pour explorer les menaces qui pèsent sur ce bien si précieux, notre intimité.
Durée:5h. 9min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:31211
Résumé: Les objets connectés nous entourent, détectent nos réactions, orientent parfois nos choix. Ils auront bientôt une apparence humaine et nous parleront. Ils pourront même nous manifester de l'affection. Comment réagirons-nous devant ce bonheur-là ? Pourrons-nous ressentir de l'empathie pour ces créatures artificielles qui anticiperont nos désirs ? Le psychiatre et psychanalyste s'interroge. ©Electre 2015
Durée:11h. 19min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:70312
Résumé: Le XXIe siècle comme si vous y étiez. Ses villes où les gens dorment - légalement - dans les rues, où le terrorisme est un sport et les émeutes urbaines un spectacle. Surpeuplé, démentiel, tout proche. Un monde où l'ont s'interroge sur la conscience de Shalmeneser, l'oracle électronique, et où un sociologue brillant, Chad Mulligan, prêche dans le désert. Avec ce livre-univers, John Brunner a battu sur leur propre terrain les meilleurs spécialistes de la futurologie.
Durée:11h. 15min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:70340
Résumé: Le XXIe siècle comme si vous y étiez. Ses villes où les gens dorment - légalement - dans les rues, où le terrorisme est un sport et les émeutes urbaines un spectacle. Surpeuplé, démentiel, tout proche. Un monde où l'ont s'interroge sur la conscience de Shalmeneser, l'oracle électronique, et où un sociologue brillant, Chad Mulligan, prêche dans le désert. Avec ce livre-univers, John Brunner a battu sur leur propre terrain les meilleurs spécialistes de la futurologie.
Durée:3h. 6min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:74820
Résumé: Ça commence par la mort d’un chien, par des bruits de pas étouffés, par la confiscation de livres. Par le sac de la National Gallery, purgée de ses œuvres. Puis viennent les miradors, érigés pour surveiller les côtes, et des hommes armés, qui parcourent les campagnes en détruisant chaque œuvre d’art qu’ils dénichent… et ceux qui cherchent à les protéger. Ils capturent les dissidents – les écrivains, les peintres, les musiciens et même les célibataires et les couples sans enfants – lors de vastes rafles. Ils veulent soigner la société des personnalités subversives. Mais quelques survivants ont réussi à fonder en secret un havre de paix pour les réfugiés culturels, leur permettant de préserver leur art, de créer, d’aimer et de se souvenir. Du moins, jusqu’à ce qu'on les découvre, ou qu’on les dénonce.
Lu par:Hervé Detrey
Durée:8h. 38min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:16324
Résumé: Dans ce livre visionnaire écrit dès 1932, Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus. Dans cette société future, tous les enfants sont conçus dans des éprouvettes. Ils sont génétiquement conditionnés pour appartenir à l'une des 5 catégories de population. De la plus intelligente à la plus stupide: les Alpha (l'élite), les Bétas (les exécutants), les Gammas (les employés subalternes), les Deltas et les Epsilons (destinés aux travaux pénibles). Le "meilleur des mondes" décrit aussi ce que serait la dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude"... Il fait écho dans une certaine mesure à l'excellent "1984" de George Orwell.
Durée:13h. 16min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:2685
Résumé: L'origine de 1984 est connue : militant de gauche violemment opposé à la dictature soviétique, George Orwell s'est inspiré de Staline pour en faire son "Big Brother", figure du dictateur absolu et du fonctionnement de l'URSS des années trente pour dépeindre la société totalitaire ultime. Mais Orwell n'oublie pas de souligner que les super-puissances adverses sont elles aussi des dictatures... Ce qui fait la force du roman, outre son thème, c'est la richesse des personnages, qu'il s'agisse du couple qui se forme, malgré la morale étroite du Parti, ou même du policier en chef qui traque les déviants, ex-opposant lui-même, passé dans les rangs du pouvoir... C'est aussi cette "novlangue", affadie et trompeuse, destinée aux "proles", et ces formules de propagande ("L'ignorance, c'est la force") scandées par des foules fanatisées et manipulées. 1984 est un livre-phare, apologie de la liberté d'expression contre toutes les dérives, y compris celles des sociétés démocratiques.
Lu par:Monique Gay
Durée:5h. 45min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:34768
Résumé: Les machines sont-elles en passe de devenir plus intelligentes que l'homme ? Qu'adviendra-t-il le jour où elles s'affranchiront de son contrôle ? Pendant longtemps ces questions ont enflammé l'imagination des auteurs de science-fiction et des scénaristes d'Hollywood. L'irruption dans nos vies des "machines pensantes" tenait alors davantage du fantasme que d'une menace réelle. Mais depuis quelques années, l'intelligence artificielle a fait de tels progrès que nous sommes environnés aujourd'hui de systèmes assez intelligentes pour comprendre le langage humain, le restituer, analyser en quelques secondes des milliards d'information, produire des rapports, écrire des livres, prendre des décisions, gérer des installations industrielles les plus complexes. Autrefois, le robot était un travailleur manuel. Ses performances dans un futur très proche seront celles d'un travailleur intellectuel, d'un avocat, d'un expert-comptable, d'un cadre supérieur d'entreprise. Deux faits majeurs expliquent ces avancées fulgurantes : la puissance de calcul des super-ordinateurs qui augmente de façon exponentielle ; et l'apparition de logiciels qui reproduisent le fonctionnement des neurones du cerveau humain et confèrent aux machines la faculté d'apprendre par elles-mêmes. Dans la décennie qui vient, chacun pourra disposer de son intelligence artificielle personnelle, au bureau et à la maison. Les "assistants virtuels" vont se généraliser, devenant presque nos alter ego et exécutant toutes sortes de tâches, des plus simples aux plus complexes. Ces systèmes pensants peupleront bientôt les usines, les entreprises, les domiciles, les armées, les administrations, les hôpitaux, les villes. Jusqu'où iront-elles dans leur degré d'autonomie et leur liberté de décision ? Quelle place les hommes pourront-il préserver dans un monde où l'essentiel serait sous le contrôle des machines ? Après la bombe atomique, l'intelligence artificielle est-elle la seconde arme létale inventée par l'homme et capable de le détruire ? La chute de l'Empire humain retrace l'histoire méconnue de l'intelligence artificielle, depuis ses origines, dans les années 50, jusqu'à aujourd'hui, et explore les pistes de la recherche future pour anticiper ce qu'elle sera dans dix, vingt ou trente ans. Pour la première fois, c'est une machine qui raconte son aventure et dévoile les mystères de son long cheminement avec l'homme, jusqu'au combat final.
Durée:10h. 19min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:75028
Résumé: Roman d’aventures ou dystopie, voici LE western du Grand Nord. Un roman déjà culte. Steppes et taïga en lieu et place des plaines du Far West. Une ville fantôme balayée par les vents, dernier vestige de la vie de ces pionniers de Sibérie avant qu’un cataclysme emporte tout. Ou presque. Le temps s’est arrêté pour Makepeace. En cavalier solitaire, sans âme qui vive sur qui veiller, elle débarrasse les armes et sauve les livres des décombres. Jusqu’à ce que Ping émerge de la taïga, trahissant une peur sans nom dans une langue inconnue, et qu’un avion les survole, en direction du nord. L’espoir chevillé au corps, Makepeace prend la route. Car on n’est jamais vraiment sûr d’être le dernier.
Durée:11h. 12min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:75700
Résumé: Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ! Du jour au lendemain, des adolescentes aux quatre coins du monde découvrent un nouveau pouvoir : à la manière des anguilles, elles parviennent à générer de leurs doigts une puissante décharge électrique qui leur permet de se défendre, ou d'agresser. En un tour de main, elles peuvent infliger une douleur agonisante... et même la mort. Plus besoin d'avoir peur, de se laisser contrôler, rabaisser, soumettre. Et surtout plus besoin d'être le "sexe faible" et de se laisser dominer par les hommes. Bientôt, plus rien n'empêche les femmes de prendre le pouvoir - avec ou sans violence. Trois femmes et un homme vont vivre de l'intérieur ce renversement de la société : Roxy, descendante d'une famille de mafieux anglais qui voit sa mère se faire assassiner sous ses yeux, découvrant son nouveau pouvoir trop tard pour la sauver, dédie sa vie à la vengeance en devenant une femme d'affaires particulièrement crainte. Allie, abusée dans son enfance, fonde un culte et devient une gourou mondialement reconnue qui bientôt orchestrera de grands soulèvements féminins. Margaret, maire aux Etats-Unis, qui fait tout pour maîtriser son "pouvoir", devient la première politique à oser repenser la société en séparant les filles des garçons. Et enfin le journaliste nigérian Tunde, seul homme qui observe et chronique ce nouveau monde depuis la première heure, à ses risques et périls... Mais rabaisser les hommes, est-ce la bonne manière de s'émanciper ? Et surtout, se laisseront-ils dominer ? Dans la droite lignée de La Servante écarlate, un roman engagé, époustouflant de créativité, et aussi visionnaire que profondément perturbant.
Durée:16h. 15min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75968
Résumé: Alors que la menace de Tchernobyl plane sur l'Europe, la vie londonienne de l'aspirant poète Roland Baines se fissure soudainement. Peu après la naissance de leur fils, son épouse l'abandonne pour se consacrer à l'écriture de son roman, plutôt qu'à son rôle de mère. Commence alors pour Roland une trépidante exploration de son passé afin de remonter aux prémices d'un tel échec. Par bribes se dévoilent ses premières années vécues en Libye auprès d'un père tyrannique. Puis son arrivée forcée en Angleterre en 1962 où il rejoint un pensionnat austère à l'âge de douze ans. Là débutent de curieuses leçons de piano, avec sa très sévère et follement lubrique professeure, Miriam Cornell. Roland prend ensuite le large vers l'Allemagne, puis il tombe amoureux d'Alissa qui partage son goût pour la littérature. Les années passent, le monde dysfonctionne toujours davantage, et Roland ne parvient jamais à reprendre sa vie en main ni à en tirer de leçons. Et si retrouver son ancienne professeure de piano pouvait le libérer ? Roman ambitieux au souffle impressionnant, Leçons raconte la grande épopée d'une vie faite de rêves abîmés. L'intime se mêle ici magistralement à la grande Histoire, dépeinte brillamment par Ian McEwan qui nous offre un antihéros au charme irrésistible et une réflexion passionnante sur la vocation artistique.