Contenu

(Très) cher cinéma français

Résumé
Lauréat de nombreux prix littéraires, journaliste au Figaro et au Masque et la Plume, l'auteur livre un portrait sans concession du cinéma français actuel. Réalisateurs, acteurs, interprofession, nombreux sont ceux soumis à sa critique acérée. Nostalgique du cinéma français des années 1960 et 1970, il déplore que celui d'aujourd'hui ne fasse plus rêver. « HS. Kaputt. Finito. Arrêtons les frais. Le cinéma français agonise sous nos yeux. Il est à peine l’ombre de lui-même. Bientôt, on punira les enfants qui n’ont pas fini leurs devoirs en les obligeant à regarder les nouveautés. C’est ainsi, le plaisir est devenu une corvée. Si tu n’es pas sage, tu iras voir le dernier Ozon. »
Genre littéraire: Arts
Durée: 2h. 12min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2019
Numéro du livre: 66554
ISBN: 9782226445520

Documents similaires

Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70229
Résumé: Ils étaient tous amoureux d'elle : Patrick, Xavier, Antoine, et ne s'intéressaient pas tellement à leurs études. Ils pensaient à autre chose. Ils pensaient aux hanches de Laetitia. Une chronique douce-amère de la province dans la France de Giscard d'Estaing. Prix Roger Nimier 1990.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20833
Résumé: Frédéric Valentré va mourir. A l'aube on le fusillera. « Intelligence avec l'ennemi. » Nous sommes en 1945. Toute la nuit, il va revoir sa vie, sans se renier, avec sérénité. Son père a été tué durant la guerre de 14. Un héros. Lui est un traître. Pourtant, ce provincial doué avait tout pour lui. Louis-le-Grand, Normale Sup : le parcours classique de l'élite française. Il va rater le Goncourt, diriger l'hebdomadaire le plus pro-allemand de Paris, se tromper sur toute la ligne. Il sera un des seuls écrivains à être exécutés à la Libération. Dans sa cellule de Fresnes, il se souvient de ses vacances, de deux femmes, de son ami Constant, de ses articles innombrables, de Paris aussi qu'il n'a cessé d'aimer. L'amitié, la France, la jeunesse, telles sont les choses qui ont compté pour lui. On peut dire qu'il a été nazi. Derrière lui, il laisse ses livres - et une légende, puisque les morts violentes ont toujours réussi aux écrivains. Voici le portrait d'un coupable.
Durée:1h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18443
Résumé: Le narrateur découvre la jalousie et la trahison en lisant un sms sur le portable de la femme de sa vie. A plus de cinquante ans, deux divorces et de grands enfants, il se retrouve en pleine confusion sentimentale, animé de sentiments violents et contraires, alternant passion, colère, souffrance, doute, tristesse, regret, panique. L'insomnie redouble sa fixation sur Charlotte, jolie blonde fantasque dont il n'a jamais su capter le mystère et qui le renvoie à ses ruptures précédentes. Anatomie d'une déliaison, portrait d'un homme qui rêve d'une idole qui se comporterait en femme fidèle, ce sont tous les sentiments, jérémiades, déni, impuissance, complaisance, avec lesquels il faut bien vivre.
Durée:2h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15137
Résumé: Le narrateur est un éditeur de romans étrangers dans une grande maison, qui connaît bien ce petit monde germanopratin à l'ego démesuré dont la vie tourne autour des ragots de bistrots bien célèbres. Il divorce de sa deuxième épouse, Camille, à peu près au même moment qu'il perd son père. Mais ce qui est insupportable pour lui, plus encore que le manque de ses deux fils Oscar et Hector, c'est d'apprendre, deux ans plus tard, que leur mère vit avec son ex ami Pierre Maurin, un individu aussi vulgaire que peu fréquentable. L'essentiel du livre consiste d'ailleurs à dresser un portrait de ce quinqua qui travaille dans la pub, « Monsieur Vingt Briques Par Mois », un type imbu de lui-même, qui se moque de tout et de tous, et qui ne vit que par et pour l'alcool et la baise tarifée. Les vomissures et les boîtes à partouze, ça va on a compris, dommage que l'auteur soit aussi répétitif là-dessus...
Lu par:Sylvie
Durée:4h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73046
Résumé: Tandis que Pierre et Claire ont décidé de vendre leur maison d'édition, les Epées, à un riche industriel, leur ami Mathieu publie un roman sélectionné pour le prix Goncourt. Entre cocktails et tractations avec les jurés, ce texte, ode nostalgique au livre, explore un microcosme à la fois glamour et impitoyable.
Lu par:Jean de Rham
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:1483
Résumé: Le 24 novembre 1970, Mishima prépare avec un soin minutieux sa mort. Il est âgé de quarante-cinq ans. Son oeuvre est ample. Il connaît la gloire mondiale. Il veut que son suicide obéisse en tous points aux rigueurs du rite exigé depuis des siècles par la tradition de son pays, le milieu dans lequel il a choisi de vivre religieusement, socialement, littérairement, politiquement : il s'ouvre le ventre avant de se faire décapiter par la main d'un ami. Mort à la fois terrible et exemplaire parce qu'elle est en quelque sorte le moyen de rejoindre en profondeur le vide métaphysique dont le romancier poète japonais subit la fascination depuis sa jeunesse.
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71572
Résumé: Depuis les travaux de Freud, l’intérêt de la psychanalyse pour la création artistique est constant : c’est dans ce contexte que la rencontre entre psychanalyse et Art Brut est envisagée dans cet ouvrage. Le projet est de concevoir une psychanalyse avec l’art, dans une démarche qui se propose de cheminer au plus près de l’œuvre et de son auteur pour une exploration du processus qui conduit à la création. Il s’agit de se saisir de la richesse que représentent les apports mutuels et croisés de la psychanalyse et de l’Art Brut. En effet, l’Art Brut constitue un observatoire privilégié des processus de création dans la mesure où il s’inscrit dans une démarche suffisamment à l’écart des codes culturels.
Durée:3h. 14min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:75669
Résumé: Pour qui apprécie l'art chorégraphique, la danse contemporaine peut souvent dérouter : scènes sans corps, présence accrue d'autres arts ou technologies qui perturbent l'identité de la représentation. Pourquoi en arrive-t-on à parler de spectacles hybrides ? On expliquera dans ce livre que la danse cultive l'art de déjouer toute tentative de substantialisation et que le projet d'être contemporain ne se confond pas avec celui de faire rupture avec l'histoire de la danse ou de l'art. Il est vrai qu'il devient toujours plus difficile de s'en remettre à une ontologie classique de l'oeuvre pour saisir ce qui se passe sur les scènes depuis dix ans. Pour autant, ce court essai tente, en usant du paradigme de l'hybride, d'aider à comprendre ce qui se manifeste désormais dans le projet d'être contemporain pour un danseur-chorégraphe. On y trouvera de nombreuses descriptions d'oeuvres récentes et quatre portraits de figures importantes de la scène actuelle, exemplaires de l'intention d'être contemporain comme forme d'engagement.
Durée:43min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:20093
Résumé: J'ai été frappée par la peinture de Vallotton au sortir de l'adolescence. Une peinture bien plus violente que froide, parfois même cruelle. Elle m'accompagne depuis. Elle m'est contemporaine. Elle est contemporaine de ma propre solitude. La peinture de Vallotton ne me raconte pas d'histoires, ne me berce pas d'illusions, ne me jette pas des paillettes aux yeux. Mais je me sens épaulée par elle.
Lu par:Janick Quenet
Durée:53min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:75462
Résumé: La naissance ne constitue pas tant un commencement qu'un changement abrupt, un bouleversement des conditions jusque-là offertes dans l'utérus, et il y a la gravité.
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71112
Résumé: Un panorama historique de l'activité artistique de la France. Ce texte, constitué des annotations de l'auteur, représente l'introduction à l'ouvrage L'art français. "La France filtre. Elle reçoit et elle tamise. De tous les côtés, elle est pénétrable. Ses ouvriers, sûrs d'eux-mêmes, se servent à droite et à gauche, comme si tout leur appartenait de droit. En art, il n'y a jamais lieu d'établir des factures et de s'inquiéter de ses dus. On va de l'avant, outil en main. Cette démarche est constante dans le pays composite et riche de contraires qu'est la France. Si on la néglige, si on cherche une définition de l'art français en dehors de ces mouvements d'acquisitions et de filtrage, on n'arrive qu'à une notion pauvre et plutôt décevante, qui s'épuise vite dans la célébration de la finesse et de la clarté."
Lu par:Nicole Roche
Durée:3h. 35min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:24647
Résumé: Guy Debord analyse sans concessions ce qu’il appelle La Société du Spectacle, un monde dans lequel chaque événement est jugé par son potentiel spectaculaire.