Contenu

La nuit, j'écrirai des soleils

Résumé
« Je sais maintenant, grâce aux récits intimes de mon for intérieur, et aux histoires des enfances fracassées, qu’il est toujours possible d’écrire des soleils. Combien, parmi les écrivains, d’enfants orphelins, d’enfants négligés, rejetés, qui, tous, ont combattu la perte avec des mots écrits ? Pour eux, le simple fait d’écrire changea le goût du monde. Le manque invite à la créativité. La perte invite à l’art, l’orphelinage invite au roman. Une vie sans actions, sans rencontres et sans chagrins ne serait qu’une existence sans plaisirs et sans rêves, un gouffre de glace.
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 8h. 10min.
Édition: Paris, Odile Jacob, 2019
Numéro du livre: 65602
ISBN: 9782738148285
CDU: 159.93

Documents similaires

Durée:1h. 23min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:68705
Résumé: "La résilience par le sport, c'est la métamorphose du handicap auquel on ne se soumet pas, et qui nous conduit ainsi à la réparation narcissique. Au concept de "morale sportive", je préfère celui d'empathie, dans lequel je me représente le monde de l'autre. Même sans loi, quelque chose m'empêche. Dans le sport, c'est le règlement qui freine, et non le sujet lui-même. L'empathie est plus morale que le sport. J'aime le sport de "petit niveau" parce qu'il socialise, il moralise, il produit une relation humaine, et fait naître une épopée". Par le prisme du sport, qu'il a pratiqué jeune adulte, Boris Cyrulnik nous entretient de la "condition humaine", avec la bienveillance qui le caractérise. Phénomène social majeur du XXe siècle, le sport constitue à ses yeux un magnifique terrain de reconstruction. Le concept de résilience, qu'il a fait connaitre, trouve dans le sport une application exemplaire. Son approche anthropologique le conduit aussi a former l'hypothèse de la naissance des conventions de jeux dès l'avènement de la conscience de l'autre chez l'enfant, et du plaisir qui jaillira de se mesurer à lui. Ainsi, ce "protosport" de l'homo ludens s'enracinerait dans l'être en devenir dès les premiers temps de l'humanité.
Durée:7h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:13494
Résumé: Ceux qui surmontent un traumatisme éprouvent souvent une impression de sursis qui démultiplie le goût du bonheur et le plaisir de vivre ce qui reste encore possible. Olga a subi une blessure physique et psychique grave à l'âge de 18 ans. Elle a tout juste commencé de vivre que déjà il lui faut apprendre une autre manière d'être au monde. En puisant dans ses ressources intellectuelles et physiques, elle a utilisé ce que son entourage lui proposait afin de devenir une autre. L'homme qu'elle a épousé a conjugué sa manière d'aimer avec cette femme particulière. Et l'enfant qui naîtra de cette union devra s'attacher à ces parents singuliers dont il recevra un héritage psychique hors du commun.
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:10991
Résumé: Le thème abordé ici est celui de la Résilience : cette capacité que l'on a à vivre ou survivre en dépit des obstacles. Borys Cyrulnik nous démontre ici, à partir de l'étude de plusieurs cas cliniques, que c'est dans cette difficulté que l'être humain progresse et se construit. Un livre écrit dans un langage simple, avec tendresse et parfois même avec humour.
Lu par:Henri Duboule
Durée:8h. 7min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:12272
Résumé: Comment les traumatismes de l'enfance influencent l'adulte qui tisse de nouveaux liens affectifs et sociaux. Et comment l'appétence sexuelle à l'adolescence constitue un moment sensible dans l'évolution de la réparation de soi.
Durée:10h. 40min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:21254
Résumé: Maria Callas, " la divine ", la voix du siècle s'il ne devait en rester qu'une, fut une petite fille dépérissant de carences affectives dans un dépôt d'enfants immigrés de New York... Barbara, meurtrie par un viol paternel et persécutée pendant la guerre, a su chanter sa vie et chacun la fredonne... Georges Brassens, mauvais garçon, dut à son professeur de troisième la découverte de la poésie qui donna une autre issue à sa révolte... Ces cas de résilience sont célèbres. Mais Boris Cyrulnik décrit ici ce que pourrait être chacun d'entre nous. Il nous montre comment ce processus se met en place dès la petite enfance, avec le tricotage des liens affectifs puis l'expression des émotions.
Durée:9h. 33min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:69617
Résumé: "L'impact du milieu n'a pas le même effet sur un bébé, sur un adulte, selon la construction physique et mentale de chacun. Ce que nous sommes aujourd'hui n'est pas ce que nous serons demain, marqués, expérimentés et souvent blessés par l'existence. Notre corps et notre esprit modifiés par la vie devront s'adapter à un monde toujours nouveau. Les hommes et les femmes, les pères et les mères, voient leurs places respectives bouleversées par une nouvelle donne qui chamboule les schémas traditionnels du masculin et du féminin et qui redistribue l'identité et le rôle de chacun dans le couple et dans la famille. Notre culture a perdu la boussole, nous naviguons à vue, bousculés par les événements, errant là où le vent nous porte. Il nous faut reprendre un cap, car nous venons de comprendre que l'homme n'est pas au-dessus de la nature, n'est pas supérieur aux animaux, il est dans la nature. La domination, qui a été une adaptation pour survivre, aujourd'hui ne produit que du malheur. Une étoile du berger nous indique cependant la nouvelle direction, vers l'unité de la Terre et du monde vivant", B. C.
Durée:9h. 10min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:35738
Résumé: "Aujourd'hui, sur la planète, 7 milliards d'êtres humains entrent plusieurs fois par jour en relation avec un Dieu qui les aide. Ils sont mus par le désir d'offrir à Dieu et aux autres humains leur temps, leurs biens, leur travail et parfois leur corps pour éprouver le bonheur de donner du bonheur. Méditer, trouver son chemin de vie personnel, éprouver la joie de se sentir vivant parmi ceux qu'on aime - la spiritualité élargit la fraternité à tous les croyants du monde. La psychothérapie de Dieu nous aide à affronter les souffrances de l'existence et à mieux profiter du simple bonheur d'être. Il y a certainement une explication psychologique à cette grâce. Ce livre est le résultat de cette quête". B. C. Un merveilleux texte, lumineux, tendre et original sur le rôle majeur que joue l'attachement dans le sentiment religieux. Un immense sujet, un très grand livre
Lu par:Sarah Boudon
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:73805
Résumé: Etude sur la place de l'émotion en thérapie, de la nécessité ou non pour le thérapeute de neutraliser ses émotions, travailler avec le transfert et le contre-transfert ou au contraire de les utiliser en séance. Rendant compte d'un colloque organisé en octobre 2003 par M. Maestre, les auteurs analysent cette question à travers les concepts de résonance et de résilience.
Durée:10h. 3min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:15798
Résumé: Pourquoi et comment tombons-nous amoureux ? A quoi rêvent les foetus ? La violence est-elle nécessaire ? Ce livre examine, depuis le stade foetal jusqu'à la vieillesse, les pathologies affectives qui sont à l'origine des troubles de la socialisation des individus et donc des maux les plus flagrants de nos sociétés : violence, racisme, déviances juvéniles, transgressions sexuelles, etc. Il montre en particulier comment la promiscuité ou l'absence provoquent la fusion ou la carence affective, empêchent les individus de socialiser leurs émotions dans des rituels et les poussent au passage à l'acte.
Durée:1h. 52min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:14707
Résumé: Passionnant et riche dialogue entre deux penseurs de notre temps dont le trait commun est l'interdisciplinarité : sociologie, psychiatrie et psychanalyse. Morin et Cyrulnik constatent l'un et l'autre l'indissociabilité du cerveau et de l'esprit, l'interdépendance du culturel et du psychologique, du cérébral et du biologique. À la fragmentation du discours compartimenté, techno-scientifique, ils opposent le discours du rassemblement, de la connexion, de la communication et de l'empathie.
Durée:7h. 51min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:39175
Résumé: Nous vivons quotidiennement de nombreuses situations dont certaines s'avèrent difficiles à accepter, ce qui, hélas, génère des conflits, des malaises ou des insatisfactions. Cet ouvrage fait le point sur les fondements de l'amour inconditionnel et de l'acceptation. Grâce à de nombreux outils et à l'aide d'histoires vécues, ce livre vous amènera à mieux vivre ces situations dans votre propre vie et, surtout, à les prévenir. Il porte un accent particulier sur l'acceptation de la maladie (pour soi et les autres), la mort (la sienne et celle des autres), la vieillesse, la perte, les choix faits par les proches, l'apparence physique, les faiblesses et les blessures. En somme, il vous apprendra à accepter ce qui peut paraître inacceptable. En suivant l'évolution des personnages, vous découvrirez les bienfaits extraordinaires qui résultent du grand pouvoir de l'amour véritable et de l'acceptation. Vous pourrez également faire la différence entre ACCEPTER, SE SOUMETTRE et COMPRENDRE et reconnaître les différentes facettes de l'amour à travers l'amour filial, fraternel, parental, intime, amical, possessif, passionnel et inconditionne.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:9h. 6min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:30466
Résumé: La jalousie n'est pas un monstre et, si elle avait les yeux verts, ce seraient ceux, magnifiques, d'Ava Gardner. Ce n'est pas une fantaisie ombrageuse et chagrine, une passion cruelle et petite, le symptôme d'une estime de soi défaillante. Et pourtant, c'est ainsi, par le blâme et le mépris, que tant de moralistes en ont parlé. Tous ceux et celles qui l'ont éprouvée savent très bien que la jalousie n'est pas infime et étriquée, délirante et ridicule. Mais il faudrait en penser tout le mal possible. Il faudrait la soigner, l'éradiquer, la répudier et, surtout, ne jamais l'admettre. La jalousie est une passion inavouable. Que faire alors ? Continuer à taire ce sentiment parce qu'il n'est pas "politiquement correct" ? Ou bien, à l'instar des héroïnes de la tragédie grecque, le revendiquer comme une attente de réciprocité ? Rendue à son histoire, la jalousie révèle la nature intense et inquiète de l'amour, qui est désir de désir. Il ne faut pas avoir honte d'aimer.