Contenu

Les gens polis ne font pas la guerre à autrui

Résumé
Au pays des militaires, tant qu'on joue avec les mots, on ne joue pas avec les morts. Sabre de bois, sabre de fer, il est des vérités qu'il faut dire et redire, des vérités graves qui se font légères dans les vers de Jacques Thomassaint. Des vérités toutes simples, des évidences que les grands de ce monde n'ont toujours pas comprises, dont la toute première : Les gens polis ne font pas la guerre à autrui.
Genre littéraire: Poésie
Durée: 19min.
Édition: La Meilleraie-Tillay (Vendée), Soc et foc, 2014
Numéro du livre: 65357
ISBN: 9782912360915

Documents similaires

Lu par:Pierre Tricot
Durée:1h. 56min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:65776
Résumé: La célébration en décembre 2018 du centenaire de la création de l'Union des Aveugles de Guerre, donne l'occasion de mettre ses témoins dans la lumière. C'est l'objectif de ce recueil qui rassemble des poèmes composés par des aveugles de guerre représentant les différentes générations du feu.
Lu par:Manon
Durée:5h. 56min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38862
Résumé: Bien souvent, les nations se souviennent des victoires militaires qui ont fait la grandeur de leur pays, et occultent les défaites. En France, on connaît tous la date de la bataille de Marignan (1515) qui a vu François Ier terrasser les mercenaires suisses en Italie, mais bien moins celle d'Azincourt (1415) qui a infligé à l'armée française une défaite cuisante face aux Anglais. Pourtant, les débâcles militaires ont, elles aussi, fait la France. Sans la déroute de Vercingétorix à Alésia en -52, la Gaule n'aurait jamais été unifiée. Sans la défaite de la France qui mit fin à la guerre franco-prussienne en 1870, la IIIe République n'aurait pu voir le jour. Dans cet ouvrage, Carl Aderhold retrace l'histoire de huit défaites emblématiques : Alésia, Azincourt, la guerre de Sept Ans, Waterloo, Sedan, le Chemin des Dames, la bataille de France et Diên Biên Phu. Délaissant l'analyse simpliste qui voit la défaite militaire comme une catastrophe et la victoire comme un triomphe, l'historien redonne à ces événements la place qu'ils méritent dans le roman national français.
Durée:1h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14557
Résumé: Cet ouvrage réunit des textes en forme d'éditoriaux percutants "du jeune homme révolté au vieillard en colère" : sur la guerre, les secours après les combats, l'exil des prisonniers, l'arbitrage international, le service militaire obligatoire.
Durée:1h. 18min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:67517
Résumé: Les poésies de Malek Haddad oscillent de nouveau, dans ce deuxième recueil, entre engagement et liberté, amertume de l’exil et nostalgie d’un bonheur perdu. A travers ses écrits où se retrouve l’empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d’un écrivain soucieux surtout de la valeur virtuelle, de la quintessence de son témoignage. Ses textes font transparaître une double personnalité de l’auteur, poète déchiré et témoin engagé dans un monde de violence.
Durée:3h. 3min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:33459
Résumé: Née à Beharré, au Liban, en 1937, Vénus Khoury-Ghata est romancière, traductrice, mais avant tout poète. Bien que passée d'une langue à l'autre, de l'arabe au français, elle continue pourtant à se demander : " Comment pleurer dans une langue qui n'est plus la tienne / quel nom donner aux murs non imprégnés de ta sueur ". Interrogation surprenante, tant Vénus Khoury-Ghata maîtrise les deux idiomes, mais interrogation féconde puisqu'elle ne cache pas les affrontements toniques qui résultent d'une telle coexistence conflictuelle : " J'ai raconté mon enfance en prose et en poésie, précise-t-elle, dans un français métissé d'arabe ; la langue arabe insufflant sa respiration, ses couleurs à la langue française si austère à mon goût. Je devais écarter ses cloisons étroites pour y insérer ma phrase arabe galopante, ample, baroque. Avec le recul, je pense que la langue française m'a servi de garde-fou contre les dérapages. J'ai fini par me trouver à l'aise dans son espace. Mais je continue à entendre un bruit de fers qui s'entrechoquent comme pour un duel dès que je prends la plume. Deux langues s'affrontent sur ma page et dans ma tête. " D'où le titre quasi manifeste de cette anthologie : " Les mots étaient des loups ". Car les mots sont les garants agressifs d'un conflit permanent qui convoque, et intervertit souvent, les vivants et les morts. Cependant ces mots qui allument leur mèche à on ne sait quel silex vont jusqu'à faire une escorte céleste aux pas des hommes sur terre : Que savons-nous de sable enfouis sous les pieds des caravanes devenus silice éclats de verre vénérés par les chameliers comme débris d'étoile ? "
Lu par:Paula Viala
Durée:2h. 33min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:30475
Résumé: «Coquelicot. C'est un cri, c'est un appel, c'est un mot de joues rouges et de course folle dans les blés, de mollets piqués par les chardons, de roulades et de cul par-dessus tête dans le fossé. C'est un mot claquant, insolent, cueille-moi si tu l'oses, je me fanerai aussitôt mais regarde : je suis légion. Je pousse et je re-pousse, et dans cette flaque rouge tu ne sais plus où poser les yeux. Coquelicots, cavalcade, concours à qui sera le plus rouge, tes joues ou moi.» Tout en subtilité et profondeur, Anne Sylvestre invoque les mots qui la touchent et l'émeuvent, dévoilant à travers eux la matière même de sa vie. Entre les souvenirs ressurgis et les petits bonheurs du quotidien, entre les coulisses de la scène et les champs de son enfance, ses textes nous plongent avec émotion dans son intimité.
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:30129
Résumé: Ces poèmes, cris contre la violence faite aux hommes et à la nature, expriment la nostalgie des choses évanouies avec l'enfance et d'un monde où le mot "étranger" ne signifie rien.
Durée:19min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:26047
Résumé: L'histoire de ce livre est le résultat d'une belle rencontre ! Jennifer Tremblay, éditrice aux éditions de La Bagnole découvre, à quelques jours d'intervalle, les poèmes des écoliers de Camp-Perrin en Haïti et la série de "portraits" que réalise l'illustrateur Rogé en vu d'une exposition à Montréal. Elle est surprise par la cohérence entre les illustrations de l'artiste et les impressions que lui ont laissé les textes des jeunes poètes, écrits en 2008-2009. Ce livre existait déjà ... il suffisait d'en assembler les pièces ! Un projet éditorial hors du commun, nourri par l'énergie et l'espoir de voir se reconstruire rapidement les écoles en Haïti, un an après la tragédie du tremblement de terre de janvier 2010. L'auteur haïtien Dany Laferrière a signé la préface de l'album. Les enfants ont cédé leurs droits d'auteur à la FRPCP, organisme qui forme les maîtres des écoles de Camp-Perrin.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:26min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:25798
Résumé: Par le biais de poèmes à formes irrégulières, prose ou poésie en vers, l'auteur nous fait découvrir son imaginaire onirique et romantique.
Durée:37min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:13537
Résumé:
Durée:28min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:15731
Résumé: Textes courts, fragments de pensées, voire fragments de vie, tous teintés d'un certain sens du tragique, d'une fragilité indéniable... Les mots de Anne Perrier disent l'essentiel entre les lignes et crient leur désespoir en quelques lettres. Ce ne sont pas des textes tristes ou noirs, ce sont simplement des textes qui disent le vrai et traduisent des émotions brutes, en ce compris la souffrance qu'ils véhiculent. Des douleurs qui peuvent s'illuminer selon les instants, selon les humeurs, parce que le temps passe, parce que la vie est changeante.