Contenu

L'histoire de ma vie

Résumé
Henry Darger est un des artistes les plus énigmatiques du XXe siècle. Il vécut reclus la majeure partie de sa vie, à Chicago. A sa mort, en 1973, ses logeurs découvrirent que ce vieil homme discret, en partie grabataire, avait donné naissance à une oeuvre monumentale de plusieurs dizaines de milliers de pages, illustrée de centaines de dessins et tableaux. L'Histoire de ma vie est te dernier texte auquel Henry Darger a travaillé, de 1968 à la fin de ses jours. Les premières pages de ce foisonnant récit autobiographique, ici proposées au lecteur accompagnées d'une sélection d'illustrations, sont absolument fascinantes. Darger évoque sa jeunesse, sa vie avec son père, son internement dans un asile pour enfants, ses fugues, et son travail dans les hôpitaux de Chicago. L'imagination onirique de cet artiste transforme cette vie ordinaire en une oeuvre à la beauté étrange et familière, envoûtante et merveilleuse.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 3h. 17min.
Édition: Paris, Aux Forges de Vulcain, 2015
Numéro du livre: 65228
ISBN: 9782919176335
Collection(s): Arts
CDU: 700.92 A/Z

Documents similaires

Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71572
Résumé: Depuis les travaux de Freud, l’intérêt de la psychanalyse pour la création artistique est constant : c’est dans ce contexte que la rencontre entre psychanalyse et Art Brut est envisagée dans cet ouvrage. Le projet est de concevoir une psychanalyse avec l’art, dans une démarche qui se propose de cheminer au plus près de l’œuvre et de son auteur pour une exploration du processus qui conduit à la création. Il s’agit de se saisir de la richesse que représentent les apports mutuels et croisés de la psychanalyse et de l’Art Brut. En effet, l’Art Brut constitue un observatoire privilégié des processus de création dans la mesure où il s’inscrit dans une démarche suffisamment à l’écart des codes culturels.
Durée:10h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:71412
Résumé: Henry Darger naît en 1892 dans un quartier pauvre de Chicago. Il y meurt en 1973, après avoir mené une vie discrète, lourde de nombreux secrets. En vidant son appartement, on découvre ses romans comptant des milliers de pages, aux illustrations énigmatiques et troublantes. Son œuvre va bouleverser l’histoire de l’art. Xavier Mauméjean reconstitue, pour la première fois, la vie de ce personnage hors norme, mystérieux et à l’imagination sans égale, créateur d’un des mondes de fiction les plus vastes et étranges qui soient. Les extraits des œuvres de Henry Darger sont traduits par Anne-Sylvie Homassel.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65023
Résumé: ...en comparaison de la "littérature des cultivés", les textes solitaires et clandestins des internés et des spirites portent parfois la production d'écriture à sa plus grand effervescence créatrice...
Durée:29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65054
Résumé: Monologue de l'écrivain et dramaturge Pascal Rebetez qui évoque l'univers et les cheminements de l'artiste Judith Scott. Pascal Rebetez est né à Delémont en 1956. Comédien de formation, il devient journaliste à la radio puis à la télévision pour des magazines culturels et de société. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, nouvelles et recueils de poésie. « On m'appelait Judith Scott » est sa deuxième création inspirée par un auteur d’Art Brut. Fasciné par le "Plancher de Jeannot", œuvre exposée en 2004 à la Collection de l’Art Brut, il a écrit pour la scène « Les mots savent pas dire ».
Durée:10h. 31min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70493
Résumé: Dan Morain, reporter au Los Angeles Times, nous raconte comment cette enfant d'immigrés, née en Californie au temps de la ségrégation, est devenue l'une des actrices majeures du pouvoir américain. Son récit nous plonge au coeur des années que Kamala Harris a passées en tant que procureure générale de Californie, explore son soutien téméraire à un Barack Obama encore peu connu, et montre comme elle a su jouer des coudes pour accéder au Sénat. Il analyse également son échec à devenir candidate pour la présidence, et les coulisses de sa campagne de vice-présidente. Tout au long de son récit, Dan Morain nous dépeint le portrait de sa famille, nous révèle ses valeurs et ses priorités, tout comme ses faux pas, ses prises de risques et l'audace dont elle a fait preuve lors de son ascension.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70346
Résumé: Quelle vie ! Plus riche, plus inouïe, plus drôle qu'un roman ! Cela tombe bien, Susie Morgenstern est romancière : elle a publié plus de cent cinquante livres, dont d'immenses best-sellers pour les enfants. Avec elle, impossible de s'ennuyer. Tout est rire, autodérision, émotion. Elle a l'art de raconter les petits et les grands moments de la vie, les chagrins, les joies, mais surtout l'éblouissement d'aimer. De ses 18 exils, elle tire un hymne à la vie qui se lit pied au plancher et sourire aux lèvres.
Durée:25h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:29930
Résumé: Plexus est le deuxième volet de la célèbre autobiographie d'Henry Miller : « La Crucifixion en rose », comprenant également Sexus et Nexus. Miller y raconte ses années d'enfance dans un quartier pittoresque de New York, ses aventures de jeune homme que torture le démon de l'écriture et qui, afin de le satisfaire, finit par briser une à une les chaînes qui le rivent à la vie quotidienne de ses compatriotes, son combat difficile pour devenir un artiste. Il connaît la misère, les rebuffades, les vexations de toute sorte, l'orgueil solitaire de celui qui croit en son génie et parviendra à le faire triompher. Dans cette lutte, sa nouvelle compagne, Mona, pousse le dévouement au-delà des limites communes. Les aventures que vit Henry Miller, les personnages qu'il rencontre, innombrables et curieux, les réflexions que lui inspirent les uns et les autres composent un récit d'une liberté, d'un naturel, d'un humour et d'une audace inouïs.
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:20750
Résumé: Dans ce récit autobiographique bref et lumineux, Patti Smith, qui a été distinguée par le National Book Award, revient sur les moments les plus précieux de son enfance, les convoquant avec un réalisme saisissant qui confine au fantastique. L'auteur mêle l'évocation de la petite fille qu'elle était à des souvenirs à la fois authentiques et imaginaires de sa jeunesse new-yorkaise, passée parmi les cafés de la rue MacDougal. Glaneurs de rêves, dont l'écriture a été achevée le jour du quarante-cinquième anniversaire de Patti Smith, dans le Michigan, a été initialement publié aux États-Unis sous la forme d'un mince volume. Vingt ans plus tard, le texte est réédité et paraît enfin en France dans une version augmentée, complétée de fragments inédits et accompagnée de nouvelles photographies et illustrations.
Lu par:Roger Messié
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:26466
Résumé: Les lecteurs du fameux Je me souviens de Georges Perec se rappellent peut-être l'inscription qui figurait en tête de l'ouvrage : "Le titre, la forme et, dans une certaine mesure, l'esprit de ces textes s'inspirent des I remember de Joe Brainard." C'est donc le modèle qui est ici proposé. Anecdotes, souvenirs, fragments - ces quatre cent quatre-vingt-dix-sept brefs paragraphes composent une autobiographie délicate et sincère, de l'enfance souriante à l'adolescence bégayante, au cours de laquelle l'auteur découvrit son homosexualité, en même temps qu'ils proposent un voyage nostalgique et coloré dans l'Amérique de son temps, une traversée des thèmes dont est faite en grande partie la littérature américaine.
Durée:10h. 43min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:20825
Résumé: Nageuse depuis sa plus tendre enfance et espoir pour les Jeux olympiques, Lidia cherche à tout prix à échapper à un univers familial malsain et oppressant, entre un père alcoolique et une mère dépressive. Elle accepte une bourse sportive pour entrer dans une université au Texas, mais est renvoyée aussi sec pour consommation de drogues et d'alcool. Lidia décide alors de participer au projet d'écriture de Ken Kesey, auteur culte de Vol au-dessus d'un nid de coucou, car, elle en est convaincue, l'écriture est sa vocation. La Mécanique des fluides n'est pas une histoire d'addiction, d'abus et de perdition : c'est le triomphe implacable du pouvoir des mots et de l'écriture. Un roman coup de poing sur la résilience, dans lequel le récit autobiographique est magnifié par une écriture originale et percutante.
Durée:14h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70695
Résumé: "Ma vie n'avait rien de reluisant et relevait plutôt de la survie, et de cela je ne pouvais blairer que moi-même et mes acolytes : l'alcool, la cocaïne, et une propension bien ancrée à ce que mon vieux prof de philosophie grecque appellerait l'acrasie — cette faiblesse de caractère qui vous pousse à agir contre votre intérêt. Si le grec n'est pas votre truc, appelons ça Idiot Wind, le vent idiot, comme Bob Dylan." Le 26 janvier 1987, une énorme tempête s'abat sur New York quand Peter Kaldheim fuit la ville et Bobby La Batte, le dealer auquel il doit un paquet d'argent... Commence alors pour lui une vie d'errance. A la rue et sans le sou, il entreprend de traverser le pays en stop. Alors que les kilomètres défilent, c'est aussi un portrait de l'Amérique qui se dessine à travers les vies minuscules des chauffeurs qui lui offrent un répit momentané. Il découvre que le désespoir ne tonnait pas la honte et aussi la fraternité des gens de la route. Et, quand la solitude est trop grande, il trouve réconfort en relisant les grands dipsomanes et autres vagabonds de la littérature. Après avoir parcouru 8 000 Km et traversé les frontières de vingt Etats, il atteint enfin le bout de la route, prêt pour une nouvelle vie.
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:21380
Résumé: Ce livre est le récit d'une amitié : entre Samuel Beckett, le peintre Avigdor Arikha et sa femme, Anne Atik, scribe minutieuse de leurs rencontres. Trente ans d'une conversation ininterrompue, à Montparnasse et ailleurs. Trente ans de discussions, de confidences, de silences. En s'effaçant constamment derrière les deux hommes, Anne Atik parvient, grâce à son étonnant sens du détail, à capturer ces instants, jamais ordinaires, d'une vie avec " Sam ". Fragments d'intimité où Beckett révèle sa passion pour la poésie, la peinture et la musique, et aussi une immense tendresse. C'est cette spontanéité qui fait de Comment c'était un récit unique et bouleversant.