Contenu

150 idées pour emmerder ses collègues

Résumé
150 idées pour embêter ses collègues de bureau, en reconfigurant l'écriture de clavier par exemple. ©Electre 2019

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Humour-satire
Durée: 27min.
Édition: Paris, First Editions, 2014
Numéro du livre: 39651
ISBN: 9782754059398
Collection(s): Le petit livre...,

Documents similaires

Durée:1h. 47min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:35771
Résumé: Les personnages, les anecdotes de tournage et les citations des trois films cultes des Bronzés. ©Electre 2017
Lu par:Bertrand
Durée:2h. 40min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:36600
Résumé: Pour tester ses connaissances sur les super-héros, de Superman à Iron Man, en passant par Captain America et Wolverine, à travers leur représentation dans les comics et au cinéma.
Lu par:Manon
Durée:2h. 20min.
Genre littéraire:
Numéro du livre:31485
Résumé: Lu par manon Plus de 100 recettes de terrines et pâtés chauds ou froids, à servir en entrée, en plat, en accompagnement des viandes ou en dessert.
Durée:3h. 36min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:71150
Résumé: Après une année 2020 éprouvante et marquée par le sceau de l'incertitude, ce petit guide de survie psychologique résonne comme un appel à rassembler nos forces utiles et à rouvrir des perspectives inspirantes et vivifiantes pour nous tous. Il nous invite à nous interroger sur ce qui nous met en mouvement, nous inspire, et propose des pistes pratiques pour retrouver le chemin de la joie et sortir grandi des crises que nous avons traversées.
Durée:2h. 3min.
Genre littéraire:Pratique/cuisine/alimentation
Numéro du livre:76729
Résumé: 70 fiches pour réaliser des bombes de fleurs : choisir les bonnes graines, préparer le terreau, à quels endroits déposer ou lancer, etc. Les auteurs livrent des conseils pour maîtriser les associations et créer les bonnes harmonies.
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:69662
Résumé: D'abord passé inaperçu lors de sa première publication en 1974, Oreo a depuis acquis le statut de livre culte aux Etats Unis. Christine, surnommée Oreo, est métisse. Son père est juif et sa mère est noire. Quand elle a deux ans, ses parents divorcent. Sa mère part en tournée avec sa troupe de théâtre et son père s'en va pour de bon. Oreo et son frère sont alors élevés par leurs grands-parents. A l'adolescence, la jeune fille s'en va à New York afin de retrouver son père et de percer le secret autour de sa naissance. Aventure picaresque reprenant le mythe de Thésée, ce roman est une satire des stéréotypes raciaux.
Lu par:Lisette Vogel
Durée:6h. 1min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:73242
Résumé: Un roman drôle et décapant qui traite de sujets profonds : et si l'art pouvait nous (re)donner de la force, du courage, de la confiance, de l'envie ? De plus en plus de thérapeutes conseillent aux gens déprimés, en deuil ou en rupture de se ressourcer en allant voir un tableau qui a parfois traversé les siècles et les continents, et a un message libérateur à transmettre. La vie passe et on se retrouve à 50 ans, souvent fraîchement divorcée et hélas plus toute fraîche sur le marché ingrat de la séduction. A cet instant précis, on peut gémir sur l'injustice du temps qui file, sur ces salauds de mâles qui font leur crise, cassent leur vie comme on casse une construction en Lego et n'arrivent plus à la reconstruire, sur l'ingratitude des jeunes qui nous considèrent au boulot comme des vieux cons avec notre vie de bureau bien réglée " en présence " comme on dit désormais, alors qu'eux sont mobiles, exigeants, online, volatiles, égocentrés, vénaux assumés, tout ce que nous avons toujours rêvé d'être sans jamais oser le réclamer, on peut geindre sur nos parents âgés qui ont eu une retraite en platine dont nous ne bénéficierons jamais et qui ont le mauvais goût de vivre hyper longtemps, avant de nous bouleverser quand ils meurent parce que ce sont nos parents et qu'après eux c'est nous qui sommes au bord du précipice, on peut grincer sur nos enfants merveilleux forcément merveilleux mais pour lesquels on panique car on se dit qu'ils ne trouveront ni emploi ni logement et qu'ils resteront agglomérés à nous et à leur portable, confinés ad vitam aeternam à la maison pour se protéger du monde extérieur. Oui on peut se plaindre de tout ça et je le fais régulièrement car c'est très jouissif de se plaindre même si cela ne mène à rien. Mais la réalité, c'est qu'on bouge encore.."
Lu par:Sylvie
Durée:3h. 13min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:72757
Résumé: Le trublion du PAF livre sa méthode pour avoir le bon mot au bon moment. Le guide répertorie ensuite des centaines de phrases de la vie quotidienne auxquelles L. Baffie propose trois répliques de niveaux différents : soft, cinglant et irréversible.
Durée:9h. 21min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:73648
Résumé: Henri est mathématicien dans les assurances. Il calcule tout, au travail comme dans sa vie personnelle. Pourtant, il va se retrouver contraint d'affronter l’incalculable : après avoir perdu son travail, il hérite d’un parc d’aventures créé par son frère qui vient de décéder, avec la gestion psychologique des employés que cela suppose, et une montagne de dettes à rembourser. Sans parler de ces dangereux criminels qui ont bien l’intention de récupérer leur argent, avec intérêt?! Sa rencontre avec Laura, artiste au passé mouvementé et pleine de joie de vivre, ne va pas l’aider. Car soudain, Henri va être confronté à des émotions et des situations qui ne peuvent être résolues dans un simple tableau Excel.
Durée:3h. 36min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:73241
Résumé: Quand nous découvrons Geoffroy, le héros de ce roman, il est coincé dans un ascenseur, simple métaphore de l’existence pour cet employé timoré qui échoue superbement à faire son chemin. Doté d’un jumeau à qui tout réussit, il végète dans une entreprise d’emballage dont il va claquer la porte pour se consacrer au tri des pommes. Repéré par une metteuse en scène d’avant-garde qui porte haut l’art du vide, il subit les autres sans cesser de s’interroger, tant sur son absurde parcours que sur sa capacité à tout supporter. Il faudra un ficus compatissant pour qu’il ose enfin sortir du cadre. Car il suffit parfois d’une plante de salon pour révéler une tragédie intime et bouffonne.
Durée:6h. 10min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:70195
Résumé: À sept kilomètres de Smiljevo, haut dans les montagnes, dans un hameau à l’abandon, vivent Jozo Aspic et ses quatre fils. Leur petite communauté aux habitudes sanitaires, alimentaires et sociologiques discutables n’admet ni l’État ni les fondements de la civilisation – jusqu’à ce que le fils aîné, Krešimir, en vienne à l’idée saugrenue de se trouver une femme. Bientôt, il devient clair que la recherche d’une épouse est encore plus difficile et hasardeuse que la lutte quotidienne des Aspic pour la sauvegarde de leur autarcie. La quête amoureuse du fils aîné des Aspic fait de ce road-movie littéraire une comédie hilarante, où les coups de théâtre s’associent pour accomplir un miracle à la Combe aux Aspics.
Lu par:Lisette Vogel
Durée:2h. 45min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:69616
Résumé: Ça commence comme dans un village à la Pagnol. Un petit patelin dans lequel rien ne se passe jusqu’à l’arrivée d’un inconnu, forcément nocif. Il pourrait transformer le hameau en Clochemerle, mais c’est plutôt au village gaulois d’Astérix qu’il va se confronter. Yvan Sjöstedt calibre les caractères de ses personnages selon les besoins du scénario. Et crée un méchant. Un vrai, susceptible de détruire la tranquille harmonie du village. C’est vrai qu’avec un maire prénommé Carpette, on aurait pu s’attendre à la résignation face aux desseins de l’inconnu qui arrive comme un poil sur la soupe. Ce poil, justement, qui irrite autant les acteurs que les lecteurs, conclura finalement toute l’imagination de l’auteur qui livre un délicieux petit roman au ton vif, voire déluré. Après le scénario sur-documenté de la bande dessinée « Farinet, le faux-monnayeur », Sjöstedt lâche la bride dans un petit délire sans limite, hormis celle de nous faire sourire un brin, un poil !