Contenu

Ton avant-dernier nom de guerre

Résumé
A la suite d'un accident, le journaliste Manuel Carraspique est transporté dans un hôpital de l'Argentine profonde. De sa chambre, il va mener une sorte d'enquête sur un sinistre personnage et son implication dans les méfaits de la dictature.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 4h. 29min.
Édition: Paris, Rivages, 2013
Numéro du livre: 37158
ISBN: 9782743626303
Collection(s): Rivages-Noir

Documents similaires

Durée:6h. 13min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:30041
Résumé: Perro Lascano est un commissaire intègre de l'Argentine des années 1970, sous dictature militaire. Un matin, il est envoyé sur une scène de meurtre où deux corps ont été signalés. Une fois sur les lieux, il trouve trois cadavres, mais pour lui, le troisième n'a aucun lien avec les deux autres, car il ne porte pas la trace des méthodes d'exécution propres aux militaires.
Durée:5h. 35min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:30201
Résumé: Dans les années 1960, au coeur d'une province désertique d'Argentine, Miro, paranoïaque et schizophrène, assiste au meurtre de ses parents. Pris de panique à l'idée d'être accusé, il les enterre et s'enfuit. En chemin, il croise la route de bandits et de policiers corrompus.
Lu par:Martine Leroy
Durée:16h. 5min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:66605
Résumé: Un vétéran de la guerre des Malouines est chargé par ses supérieurs d'assurer la sécurité d'une mystérieuse avocate espagnole, venue à Buenos Aires mettre en oeuvre un trafic de cocaïne parfaitement inédit. Il prend sa mission de garde du corps trop au pied de la lettre et les ennuis commencent. À la fois roman d'aventures, thriller d'espionnage et charge politique acérée contre le système péroniste, ce roman basé sur des faits réels démonte les rouages d'un système de corruption solidement ancré, tout en explorant le coeur d'un héros inoubliable.
Lu par:Lisette Vogel
Durée:8h. 25min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:34575
Résumé: Après l'assassinat, tout le monde se pose la même question : mais que faisait un ancien croupier d'Atlantic City dans ce coin perdu de la pampa argentine ? Les rumeurs se répandent vite et elles sont cruelles et insistantes. On dit qu'il est venu sur les traces des sours Belladona, les jumelles Ada et Sofia, deux riches héritières de la région avec lesquelles il aurait eu une liaison secrète et perverse aux États-Unis. Mais on dit aussi que ce beau mulâtre portoricain, avec ses vêtements élégants et ses cheveux gominés, était en fait homosexuel et que la jalousie d'un homme fut à l'origine du crime. D'autres pensent qu'il était tout simplement un escroc ou un membre de la mafia américaine qui voulait blanchir de l'argent en achetant des chevaux argentins, pour les revendre ensuite dans le New Jersey. La vérité va s'avérer bien plus originale et surprenante, car Cible nocturne est un roman policier mais d'un genre nouveau : celui que Ricardo Piglia a su créer avec ces livres précédents. Tout comme dans Respiration artificielle (2000) ou dans L'Argent brûlé (2001), ici l'intrigue policière devient le point de départ d'une réflexion et d'une écriture incisives et brillantes dont le but est de révéler - noir sur blanc - les multiples visages cachées de l'Argentine contemporaine. Ainsi, la critique du pouvoir et la corruption des élites, la folie et la drogue, l'amour, l'exil et la littérature, tout l'univers de Piglia, réapparaissent dans ce roman tant attendu et qui lui a déjà valu, en 2011, le Prix de la Critique en Espagne et le Prix Rómulo Gallegos en Amérique latine.
Durée:6h. 50min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:32678
Résumé: Au-delà des grillages et des barrières de sécurité se cache un écrin de verdure à la périphérie de Buenos Aires ; un havre de paix pour "gentlemen, à l'abri du tumulte d'une capitale grouillante et tentaculaire. Ici, on est entre gens de bonne compagnie. Une poignée d'amis se réunissent chaque se maine, loin des regards, pour discuter entre hommes. Les épouses, exclues de ces soirées, s'appellent avec humour "les veuves du jeudi". Un veuvage somme toute agréable, jusqu'à ce funeste jour de la fin septembre 2001 où la plaisanterie s'avère prémonitoire : les hommes sont retrouvés électrocutés au fond d'une piscine. L'attitude du seul rescapé laisse à penser que ce pourrait ne pas être le tragique accident qu'il y paraît. Derrière les façades clinquantes on découvre les grands secrets et les petites misères de ces nantis. Le regard est ici sans complaisance sur une société hypocrite et ostentatoire, dénuée de scrupules, tandis qu'approche l'effroyable crise économique qui a mis l'Argentine à terre. Déliquescence, chute annoncée d'une bourgeoisie affairiste, à mesure que la situation économique se dégrade croît l'impérieuse nécessité de nier l'évidence, de maintenir à toute force ce standing garant d'un certain statut social. Jusqu'à choisir l'impensable pour préserver les siens, les mettre définitivement à l'abri, tant du besoin que de la médiocrité de la plèbe.
Durée:3h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67255
Résumé: La narratrice poursuit son récit et évoque son installation à Bagnolet chez Amalia, une amie de sa mère, l'apprentissage de la langue française, son adolescence, son attachement à Robertito et la découverte de son corps. Les courts chapitres se succèdent, alternant des souvenirs d'Argentine, la correspondance avec son père emprisonné et l'apparition de la maladie d'Amalia.
Durée:39h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74777
Résumé: Bomarzo est l’autobiographie imaginaire de Pier Francesco Orsini, prince de la Renaissance italienne, qui connut l’infortune de naître bossu – qualité qu’il compensa par un désir illimité de beauté, de grandeur et de vengeance. Lui qui comptait parmi ses proches des papes, des chefs de guerre et des courtisans distingués possédait en outre une grande culture et une imagination extravagante. Ainsi le vit-on rassembler des sculptures de pierre aux formes monstrueuses près de son château, dans un lieu déréalisant qui sera, quelques siècles plus tard, fréquenté « religieusement » par les surréalistes. Mais revenons à Bomarzo, le roman-romanesque monumental que vous tenez entre les mains : écrit dans un style baroque effréné, il réussit comme peu d’autres à mêler la réalité et l’imagination, l’histoire et la fiction, sans craindre de hisser les paradoxes de l’humanité à la hauteur des miracles. Ici, l’euphémisme est haï ; ici, le cynisme n’empêche pas la plus impressionnante des lucidités. Et pour cause : Orsini demeure le symbole de cette époque où des crimes effroyables et le goût sauvage du pouvoir ont suscité les plus grandes œuvres de l’esprit et de l’art. Qu’on veuille bien en juger : Bomarzo est un chef-d’œuvre de la littérature sud-américaine.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70220
Résumé: Afin de fuir la répression qui règne en Argentine et d’échapper aux débordements qu’elle engendre, le protagoniste — avocat et écrivain comme Héctor Tizón — abandonne sa maison et tente de gagner la frontière bolivienne. Dans l’univers silencieux et immobile des hauts plateaux commence alors le travail de la mémoire : pour que le vent ne balaie pas toutes les traces ; pour que subsistent, par-delà les stigmates de la dictature et son cortège de désolation, les gestes, les visages et les parfums. Ecrit en demi-teinte, servi par une plume qui suggère plus qu’elle ne dévoile, voici le récit d’un exilé attentif à la vanité des mots et aux enseignements du silence.
Durée:5h. 31min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:19656
Résumé: 1959. Une route désolée en Patagonie. Un médecin allemand pas comme les autres croise une famille argentine ordinaire. Ce médecin n'est autre que Josef Mengele. Très vite, il est fasciné par une des enfants, Lilith, bien trop petite pour son âge. La fascination semble réciproque. Alors, quand il s'installe dans la pension de sa famille d'accueil, tout s'accélère. Wakolda, quatrième roman de Lucia Puenzo, nous entraîne au coeur d'une société argentine infiltrée par l'émigration nazie. En immergeant la figure énigmatique de Mengele dans la vie quotidienne, elle s'appuie sur les détails les moins visibles de sa personnalité pour révéler avec une grande subtilité l'horreur de sa pensée profonde.
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:67840
Résumé: Les porteurs de torches marchaient les premiers, éclairant vaguement le passage aux murs humides et à la voûte si basse que les servants du prêtre devaient courber la tête. On l'emmenait maintenant, on l'emmenait, c'était la fin. Face contre ciel, à un mètre du plafond taillé à même le roc, et qui s'illuminait par instants d'un reflet de torche. Quand, à la place du plafond, surgiraient les étoiles et se dresserait devant lui le grand escalier incendié de cris et de danses, ce serait la fin.
Lu par:Simon Corthay
Durée:2h. 46min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:31526
Résumé: Savez-vous lire l'heure en effeuillant un artichaut ? Tuer les fourmis à Rome ? Monter un escalier en connaissance de cause ? Poser correctement un tigre ? Vous faut-il des instructions pour pleurer ? Pour avoir peur comme il faut ? Vous arrive-t-il de jeter les timbres-poste que vous trouvez laids ? De tremper un toast dans vos larmes naturelles ? Avez-vous parfois envie de dessiner sur le dos d'une tortue une hirondelle ? Si vous répondez " oui " à six de ces questions vous êtes un Cronope, un de ces êtres qui font, depuis quinze ans, carrière en Amérique latine : on dit -on écrit même dans la presse- que Monsieur X ou Y est ou n'est pas un Cronope authentique. Cela suffit pour que le lecteur sache à qui il a affaire. Dans le cas contraire, vous risquez d'être un de ces Fameux qui conservent leurs souvenirs enveloppés dans un drap noir : pour votre tranquillité, mieux vaut s'abstenir de lire ce livre. Publiées en Argentine en 1962, ces histoires sont le miroir du regard intime de Julio Cortàzar. Elles lui ont même valu un siège au Collège de Pataphysique. Précédant les grands romans et les nouvelles fantastiques qui ont fait sa réputation en France, ces mini-textes éclairent le comportement de tant de personnages farfelus et graves qui sont les protagonistes des œuvres maîtresses de Cortàzar.
Lu par:Justine
Durée:3h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32359
Résumé: Pendant l'été 1816, la villa Diodati rassemble des hôtes illustres : lord Byron, Percy et Mary Shelley, Claire Clarimont et le docteur Polidori, secrétaire privé de Byron. Ce dernier reçoit d'étranges messages et apprend l'histoire scandaleuse des jumelles Legrand, leur vie dissolue... ©Electre 2016