Contenu

L'enjeu

Résumé
L'histoire de l'attirance d'un homme pour une femme d'une part, pour la boxe d'autre part, attirance vécue non comme un sport mais comme un combat mortel et sanglant, où l'amour de la jeune fille et la rage de vaincre se mélangent dans un sombre duel
Durée: 2h. 4min.
Édition: Paris, Naïve, 2004
Numéro du livre: 37033
Produit par: Commerce
ISBN: 9782952183345
Collection(s): Livre à écouter
CDU: 1.1

Documents similaires

Durée:10h. 23min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68700
Résumé: Pour la première fois depuis plus d’un siècle, les milliardaires américains paient moins d’impôts, en proportion de leurs revenus, que chacun des autres groupes sociaux. Écrit par deux économistes qui ont révolutionné l’étude des inégalités, ce livre présente une analyse au scalpel de cette grande transformation. Mêlant récit historique et analyse économique, Emmanuel Saez et Gabriel Zucman analysent les choix (et non-choix) qui ont conduit au triomphe de cette injustice fiscale, de l’exonération progressive des revenus du capital au développement d’une nouvelle industrie de l’évasion fiscale, en passant par l’engrenage de la concurrence fiscale internationale. Avec clarté et concision, ils expliquent comment l’Amérique, qui a été à la pointe du combat pour la justice fiscale pendant la moitié du xxe siècle, a tourné le dos à sa propre tradition. Si l’on veut éviter que l’Europe ne s’enfonce dans la dérive inégalitaire et oligarchique qui a amené Donald Trump au pouvoir, il y a urgence à tirer les leçons de cette histoire. Car même si ce phénomène a été extrême de l’autre côté de l’Atlantique, le déclin de la progressivité fiscale dans un contexte de montée des inégalités n‘est en rien spécifique aux États-Unis, et appelle des solutions globales. Le Triomphe de l’injustice propose une refondation de l’impôt à la fois visionnaire et pragmatique, à même d’apporter des solutions concrètes aux défis inégalitaires contemporains et de réconcilier la mondialisation et la justice économique.
Lu par:Sonia Imbert
Durée:9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70648
Résumé: Un album sensible, qui ne laissera personne indifférent, pour évoquer avec les plus jeunes les inégalités, le partage et le don. Lison rêve du jour où elle pourra porter le manteau rouge de sa sœur aînée: un vrai manteau de grande! Et quand ce jour tant attendu arrive, en plein hiver, Lison fanfaronne: il est beau, il est chaud, il est parfait! Le lendemain matin, en partant pour l'école, Lison croise une petite fille qui mendie avec sa mère, grelottant dans le froid glaçant de janvier... Lison hésite: comment aider cette petite fille qui a le même âge qu'elle? Et si elle lui donnait son manteau pour lui tenir au moins un peu plus chaud?
Durée:6h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15806
Résumé: Alors que les phénomènes de violence paraissent de plus en plus prégnants dans l'actualité quotidienne, cet ouvrage cherche à en comprendre les logiques et à en préciser les limites. Parler de la violence n'a guère de sens tant ce vocable réunit des phénomènes très différents et des manifestations plurielles. L'auteur ambitionne de les passer en revue. Pour autant, il s'agit de mettre à nu les logiques communes d'adhésion à la violence (pourquoi devient-on violent ?), de déroulement des violences (comment s'opère le passage à l'acte ?) et de transformation de ces phénomènes (la violence évolue-t-elle ?).
Durée:12h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74762
Résumé: Un père et son fils de 8 ans tentent de survivre. Mangeront-ils aujourd’hui ? Où dormiront-ils ? Pourront-ils se laver ? Que faire si l’un d’eux tombe malade ? Ce roman ne se passe pas au 19e siècle, mais dans l’Amérique d’aujourd’hui, celle des villes meurtries par le chômage, la pauvreté, la violence. Pour ce duo toujours sur le fil, chaque acte et achat du quotidien est une odyssée cruelle, pour qui n’a presque plus d’argent - et presque plus d’espoir. Roman court inoubliable, à la fois ultra-réaliste et terriblement tendre, Abondance a été acclamé à sa parution pour sa réalité choc et sa finesse psychologique. Il a été sélectionné pour le National Book Award 2021.
Durée:24h. 10min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68173
Résumé: Toutes les sociétés humaines ont besoin de justifier leurs inégalités : il faut leur trouver des raisons, faute de quoi c'est l'ensemble de l'édifice politique et social qui menace de s'effondrer. Les idéologies du passé, si on les étudie de près, ne sont à cet égard pas toujours plus folles que celles du présent. C'est en montrant la multiplicité des trajectoires et des bifurcations possibles que l'on peut interroger les fondements de nos propres institutions et envisager les conditions de leur transformation. A partir de données comparatives d'une ampleur et d'une profondeur inédites, ce livre retrace dans une perspective tout à la fois économique, sociale, intellectuelle et politique l'histoire et le devenir des régimes inégalitaires, depuis les sociétés tri-fonctionnelles et esclavagistes anciennes jusqu'aux sociétés post-coloniales et hypercapitalistes modernes, en passant par les sociétés propriétaristes, coloniales, communistes et sociales-démocrates. A l'encontre du récit hyperinégalitaire qui s'est imposé depuis les années 1980-1990, il montre que c'est le combat pour l'égalité et l'éducation, et non pas la sacralisation de la propriété, qui a permis le développement économique et le progrès humain. En s'appuyant sur les leçons de l'histoire globale, il est possible de rompre avec le fatalisme qui nourrit les dérives identitaires actuelles et d'imaginer un socialisme participatif pour le XXIe siècle : un nouvel horizon égalitaire à visée universelle, une nouvelle idéologie de l'égalité, de la propriété sociale, de l'éducation et du partage des savoirs et des pouvoirs.
Lu par:Carole Beuron
Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69136
Résumé: «Et si le care devenait, enfin, l’affaire de tous?» À la racine des inégalités de notre organisation sociale, il y a cette idée qu’une femme, c’est toujours un peu moins légitime, compétent, important qu’un homme. Voilà pourquoi on craint, à chaque soubresaut de l’histoire, que ne se réalise la prédiction de Simone de Beauvoir : «Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse, pour que les droits des femmes soient remis en question.» De fait, la parole d’expertise et de pouvoir des hommes a repris le dessus durant la crise, alors même que nous redécouvrions que le vaste peuple, aussi indispensable qu’invisible, des travailleurs qui prennent soin des autres était massivement constitué de femmes. De sorte que le combat féministe pour l’égalité peut s’identifier à la défense d’un projet de société qui, au nom de notre vulnérabilité commune, reconnaisse enfin une valeur au travail du soin et à la contribution de chacun plutôt qu’au pouvoir de quelques-uns. Telle est l’éthique démocratique du care.
Lu par:Claude Yersin
Durée:9h. 46min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20996
Résumé: "Ne te fie pas à ce qu'on dit, vois par toi-même ! " Ces mots de Bertolt Brecht ouvrent ce livre paru il y a 34 ans. Pourquoi le rééditer aujourd'hui ? Parce qu'il est d'une incroyable actualité. Si le monde a changé depuis 34 ans, et cette nouvelle édition en prend acte, les armes intellectuelles permettant de le combattre sont demeurées intactes et toujours opérantes. Retournez les fusils ! (avec nouveau sous-titre, l'ancien était : "Manuel de sociologie d'opposition") est organisé en neuf parties : "A quoi sert la sociologie ? ", "L'inégalité parmi les hommes", "L'ordre de l'âme et l'ordre du pain", "Idéologie et science", "Ils ont mis les chaînes à la racine de nos têtes", "L'Etat", "La nation", "Comment naît et se produit la société ? ", "Les peuples du silence". Jean Ziegler a choisi de les actualiser et de les enrichir de développements neufs, liés notamment à ses années de combat à l'O.N.U., à l'occasion de cette nouvelle édition. A chacun de choisir son camp !
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69327
Résumé: A proximité du chantier d'Alang où sont démantelés les grands paquebots internationaux, le hasard fait se croiser dans un hôtel du Gujarat, Louis, un touriste français à la dérive depuis la mort de sa femme, Iqbal, un jeune Indien musulman dont la famille a été massacrée, et une journaliste américaine en reportage. ©Electre 2020
Durée:8h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74690
Résumé: Ayant constaté l'existence de chasseurs-cueilleurs sédentaires, l'ethnologue recherche les causes matérielles de la sédentarité telles que la capacité à stocker les aliments de base, la variété des ressources naturelles dans un périmètre restreint ou encore la mobilité. Il montre le rôle du stockage des ressources dans la formation des inégalités.
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37030
Résumé: Nelly, comédienne de théâtre, revoit les dernières vingt-quatre heures qui l’ont conduite sur le banc d’une gare en pleine nuit : la pièce qu’elle n’a pas pu continuer à jouer et surtout l’homme assis au cinquième rang, qu’elle a connu et aimé
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:37027
Résumé: Henry Hayden, un homme solitaire au passé mystérieux, fait la connaissance d'une femme qu'il épouse aussitôt, et qui écrit des best-sellers sous le nom de son mari. Quand son éditrice et maîtresse lui annonce qu'elle est enceinte de lui, Henry essaye de l'assassiner mais tue sa femme par accident. Pourtant, les romans continuent d'être écrits et publiés. Prix Point du polar européen 2015
Durée:1h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37871
Résumé: Au collège, Blaise est un adolescent angoissé et colérique qui se défend avec ses poings. Il finit par être exclu de l'établissement. Depuis chez lui, il voit que la violence est présente partout.