Contenu

Le soldeur

Résumé
Un homme, un jour, se décide à vendre quelques livres de sa bibliothèque. Chez le soldeur, il croise une jeune femme qui le subjugue. Il voudrait la revoir. Elle lui propose un pacte. Elle lancera un mot comme on lance un défi, et lui devra rassembler les livres autour de ce mot, les lui raconter et s’en défaire pour n’en garder qu’un. Pour elle. Le trajet chez le soldeur devient un rite, bientôt une obsession, et il se sépare de tous les livres qui ont nourri sa vie. Pris dans une spirale vertigineuse, c’est par pans entiers qu’il va vider cette bibliothèque constituée depuis l’enfance et devenue au fil du temps le miroir de sa vie. À travers cette singulière histoire d’amour, le héros se trouve confronté au mystère des sentiments qui nous lient à nos livres et à l’intimité de nos bibliothèques. Se déprendre des livres de sa vie, est-ce un renoncement ou une libération ? C’est l’énigme à laquelle cette mystérieuse jeune femme soumet, tel un sphinx, le narrateur du Soldeur, mais aussi ses lecteurs, dans ce roman initiatique, hommage à toutes les écritures et à toutes les lectures.
Durée: 9h. 37min.
Édition: Paris, Julliard, 2014
Numéro du livre: 36945
ISBN: 9782260017691

Documents similaires

Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:32065
Résumé: Préfère-t-on lire assis ou couché, emprunter, prêter sans espoir de retour, se fier aux critiques ou à son flair, engranger au risque de devoir déménager ? En 52 petits chapitres, l'auteur dresse le portrait de sa tribu de lecteurs, comme autant de personnages romanesques dans lesquels chacun peut retrouver sa façon de lire et sa manière d'être.
Lu par:Claude Pahud
Durée:3h. 36min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:9983
Résumé: Daniel Pennac raconte d'abord la détresse et le dégoût face à un livre d'un adolescent et les raisons que trouve sa famille pour se rassurer eux mêmes et excuser leur garçon. Puis il fait un retour en arrière dans la vie de l'enfant pour trouver les raisons de cette aversion présente. Il montre d'abord les parents enchantés de faire la lecture à leur enfant et celui-ci, avec un appétit insatiable de lire. Il nous décrit alors la fatigue des parents au bout d'un moment et l' « amour » de la répétition chez l'enfant. L'entrée à l'école est décrite tout d'abord comme un émerveillement pour le maternelle et comme un soulagement pour les parents qui délaisse la lecture du soir car après tout « il peut lire tout seul ». Et quand les parents reprennent la lecture à leur enfant ,ce n'est pas pour le faire dormir mais pour qu'il analyse et comprenne le texte. Daniel Pennac dresse alors un portrait péjoratif des parents qui passe de la lecture sans aucune contrepartie à la lecture de compréhension.
Durée:6h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37328
Résumé: Les parcours de vie des clients de Nathalie, la libraire d’Uzès. Elle raconte ces histoires tendres, drôles ou tragiques en même temps que la sienne et partage ses coups de coeur littéraires.
Lu par:Annie Belet
Durée:10h. 3min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75167
Résumé: Ces réflexions abordent les rapports entre la lecture et les manières de penser la vie. Lorsque nous lisons, nous sommes attirés vers des possibilités d'être et des promesses d'existence. Dans l'expérience ordinaire de la lecture, chacun peut ainsi se réapproprier son rapport à soi-même, à son langage, à ses possibles.
Durée:4h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74578
Résumé: A son retour de voyage, un écrivain renommé se voit proposer un bien étrange héritage : sur les hauteurs verdoyantes de Dragos, quartier d'Istanbul qui surplombe le Bosphore, l'attend la Maison aux livres, bibliothèque de plus de trente mille ouvrages, rassemblés dans un écrin de verre au coeur d'un vaste domaine arboré. A l'écart, un petit cabanon invite à la lecture et à la contemplation. Enigmatique, la bibliothèque vire bientôt à l'obsession. Le classement ingénieux des luxuriants rayonnages, les innombrables notes manuscrites semblent autant d'indices pour percer le mystère : mais qui est l'architecte génial de ce fabuleux trésor ? Ode à la lecture, dans la lignée d'Alberto Manguel, de Jorge Luis Borges ou d'Umberto Eco, La Maison aux livres est une merveille qui ravira tous les amoureux des livres.
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74203
Résumé: Le personnage principal est le livre lui-même qui, exposé depuis deux semaines, attend un acheteur potentiel. Mais le temps lui est compté car le libraire a l'attention d'envoyer au pilon tout ce qui ne sera pas vendu avant fin juillet. Le livre raconte ainsi son histoire, son parcours, les acheteurs potentiels, leur façon de choisir un ouvrage, ses émotions lorsqu'on est choisi...
Durée:4h. 4min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:67054
Résumé: Une presqu'île qui s'avance sur l'Océan, on y devine le Médoc venteux et ensoleillé de tous les derniers livres d'Éric Holder. L'intérieur de la presqu'île est boisé. Dans une grange au milieu de la végétation épaisse, Antoine a installé sa bouquinerie. L'endroit est quasi introuvable, et, sans l'intervention d'une mystérieuse madame Wong, le libraire crèverait de faim. Antoine paraît heureux dans sa tanière. Il caresse ses spécimens, les habille de papier cristal, nourrit ses chats, s'interroge sur un voleur qui lui chaparde des livres, toujours du même auteur. C'est alors que déboule la blonde Lorraine, une conteuse professionnelle qui tourne de ville en ville. Antoine est vieux, aime se coucher à heure fixe : la belle n'a pas sommeil. Ce sera donc l'histoire d'une idylle saisonnière, mais de celles qui laissent sous la peau des échardes cuisantes. Qui a dit que la campagne était un endroit tranquille ? Dans une langue merveilleusement ouvragée, Holder décrit un monde à la fois populaire et marginal, profondément singulier, qu'il connaît comme personne. Le sien. Éric Holder est passé maître dans l'art du roman bref, brillant et ciselé. Après La Baïne, Bella Ciao et La Saison des Bijoux, il installe pour la quatrième fois son chevalet et sa palette dans ce Sud-Ouest où il vit.
Lu par:Yaye Traoré
Durée:4h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39411
Résumé: Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer toute sa vie.
Durée:4h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69459
Résumé: La lecture enrichit la vie comme la vie enrichit la lecture, c'est à cet art de lire qu'Hélène Bourguignon exerce ses étudiants de Sciences-po. Lire pour découvrir les expériences fondamentales à travers Buzzati, Tchékov, Reza. Chaque cours est un défi recommencé, d'une semaine à l'autre il se passe toujours quelque chose. Un souvenir, une émotion, une réaction et tout déraille dans la vie si organisée d'Hélène Bourguignon. Elle a perdu son mari, mais elle n'a perdu ni sa sensibilité ni sa fantaisie. Lorsqu'elle répond aux questions de ses étudiants, lorsqu'elle accepte une invitation à dîner, le présent est là, dans son intensité. Et cette joie de vivre chaque instant pleinement devient communicative. Bientôt le lecteur aimerait croiser cette femme, marchant boulevard Pereire, ou bouquinant dans le transat du jardin de son immeuble, car elle est libre. Elle est libre d'entendre ce qu'un personnage de Tchekhov éprouve, comme elle est libre d'écouter les propositions d'un homme. Et de croire à un nouveau départ. Un roman tour à tour émouvant, cocasse, et intime. Pascale Roze suit le regard de cette femme solitaire et lumineuse pour évoquer des lieux, Paris, la Bourgogne, la Corse ; jusqu'au finale, qui esquisse la possibilité d'une seconde jeunesse.
Durée:10h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:68967
Résumé: Quelle est la place des librairies dans l’imaginaire collectif ? Quel a pu être et est encore leur rôle dans l’histoire de la littérature ? Dans la vie des idées ? Pour répondre à ces questions, Jorge Carrión a beaucoup lu. Et beaucoup cheminé, sur les cinq continents. De Sydney à Buenos Aires, de Londres à San Francisco, Paris ou Tanger, il nous emmène sur les traces du livre et de sa circulation. Poussant les portes de ces lieux qu’il aime et dont il éprouve un besoin vital : les librairies, leurs rayonnages et leurs secrets. L’auteur ne mène pas seulement son enquête dans l’espace. Il le fait également dans le temps, évoquant aussi bien les origines de la librairie que les formes actuelles de diffusion du livre, volontiers dématérialisées et virtuelles. Mais ses périples ne s’arrêtent pas là : ce sont encore des circuits culturels et politiques que Jorge Carrión met en lumière, tant le livre peut s’avérer une arme de résistance d’une puissance redoutable. Et la librairie, le lieu qui révèle toute sa force, l’endroit où l’écriture prend sens. Au fil des pages, porté par une érudition personnelle, Jorge Carrión exprime son amour de la littérature et de la librairie dans un ouvrage singulier qui relève tour à tour de l’essai, de la chronique et du livre de voyages. Mais qui est avant tout le fruit d’une curiosité insatiable et toujours gourmande.
Lu par:Sarah Boudon
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:68704
Résumé: Cinq cents ans de culture du livre sont-elles en train de prendre fin sous nos yeux ? Le livre électronique va-t-il remplacer le livre imprimé aussi rapidement et complètement que la voiture et le tracteur ont remplacé le cheval il y a cent ans ? Comment nos habitudes de lecture sont-elles en train d'évoluer ? Burkhard Spinnen, auteur et lecteur, se pose des questions auxquelles nous sommes tous confrontés. Mais au lieu de chercher à polémiquer, d'adopter une posture nostalgique ou de se lancer dans une plaidoirie pour ou contre telle forme de livre, il préfère évoquer tout ce que le livre en tant qu'objet physique nous apporte, comment il façonne notre vie quotidienne. En choisissant l'illustration plutôt que la défense, Burkhard Spinnen rend un vibrant hommage au livre et à son avenir.
Durée:15h. 14min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:31363
Résumé: Dans son livre le plus personnel à ce jour, Alberto Manguel raconte comment il a assouvi sa propre curiosité par le commerce incessant qu'il a entretenu sa vie durant avec les livres grâce auxquels ils s'est frayé un chemin dans l'énigme et la complexité du monde. Et réaffirme les vertus du pacte que curiosité et lecture ne cessent de reconduire au bénéfice des plus féconds accomplissements que nous réserve notre imaginaire