Contenu

L'histoire médiatique: entretien

Résumé
"Alain Decaux, l'homme en qui s'incarnait l'histoire pour la majorité des Français, notre "instituteur national" de l'âge cathodique. C'est ce qui m'avait poussé, il y a trente ans, à me tourner vers lui pour lui demander de se raconter lui-même et de livrer à travers ce témoignage les secrets de l'histoire médiatique. A l'heure même où les historiens de la "nouvelle histoire", tel Georges Duby avec Le Temps des cathédrales, se tournaient vers la télévision. La mort récente d'Alain Decaux a été l'occasion d'exhumer cet échange paru dans Le Débat en mai 1984. Il m'a paru redonner vie à un genre, à une époque, à un homme dont tant de Français ont le souvenir, et la nostalgie. D'où l'idée de le leur remettre sous les yeux", Pierre Nora.
Durée: 1h. 31min.
Édition: Paris, Gallimard, 2016
Numéro du livre: 33392
ISBN: 9782072689123
Collection(s): Le Débat
CDU: 930

Documents similaires

Durée:17h. 25min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70608
Résumé: Une histoire de l'information et de ceux qui la font des origines à nos jours, et jusqu'aux enjeux de demain. « Depuis toujours, l’homme a besoin de savoir ce qui le menace, ce qui nuit aux autres ou les sert. Et pendant longtemps, seule une poignée de puissants, souverains, religieux, marchands, ont eu le monopole de l’information, de sa fabrication à sa circulation. Une information libre, diffusée par des médias accessibles à tous et établie par des professionnels cherchant la vérité est le fruit d’une histoire récente, inattendue, fascinante. Et elle est à présent terriblement menacée. Comment distinguer le vrai du faux, l’information de la distraction ? Quel rapport entre informer, convaincre, enseigner, distraire ? Comment la démocratie résistera-t-elle aux formes de censure et de surveillance ? En quoi le déluge actuel et à venir d’informations, vraies ou fausses, influera-t-il sur notre façon de gérer les grands problèmes d’aujourd’hui et de demain ? Les réseaux sociaux, outils de surveillance généralisée, qui font de chacun le journaliste de lui-même, seront-ils balayés par une vague technologique plus puissante ? Les journalistes seront-ils remplacés par des automates ou resteront-ils des acteurs irremplaçables de la démocratie ? Tels sont les sujets de ce livre. Encore une fois, comme pour tous les autres domaines dont j’ai tenté jusqu’ici de prévoir le devenir, celui des médias, vertigineux, ne peut être imaginé et maîtrisé qu’en remontant très loin dans son histoire, ou plutôt ses histoires. Ses passionnantes histoires. »
Lu par:Monique Gay
Durée:23h. 47min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:18844
Résumé: En 35 ans, Dominique Wolton a travaillé sur 10 domaines de recherche qui éclairent l'avenir. L'individu et le couple ; le travail ; les médias ; l'espace public et la communication politique ; l'information et le journalisme ; Internet ; l'Europe ; la diversité culturelle et la mondialisation ; les rapports sciences-techniques-société ; connaissance et communication. Tous ces thèmes, au coeur des débats contemporains, il les a le plus souvent abordés à contre-courant des idées du moment, témoignant de sa lucidité et de son intuition. Ses recherches contribuent notamment à valoriser une conception originale de la communication qui privilégie l'homme et la démocratie plutôt que la technique et l'économie
Durée:14h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:38298
Résumé: Depuis sa création en 1984, Canal + s'est imposé comme la plus grande réussite du monde des médias. Trajectoires fulgurantes que celles d'André Rousselet, l'ami de François Mitterrand, de Pierre Lescure, le journaliste fan des sixties, de Michel Denisot ou d'Alain De Greef, l'énigmatique directeur des programmes. Triomphes des Nuls, des Guignols, d'Antoine de Caunes ou de Karl Zéro, main basse sur le cinéma français et sur le football, manoeuvres au coeur de la politique. Mais quel est le secret des hommes dont Canal + a fait les fortunes colossales ? Que cache d'intrigues, de jalousies et de violence l'image des chouettes copains qui ne pensaient qu'à s'amuser en faisant de la téloche ? L'esprit Canal a déferlé sur la France au point de modifier les contours de la donne culturelle. Devenue un empire financier international, la chaîne cryptée a suscité toutes les convoitises. Après l'arrivée de Vivendi et de Jean-Marie Messier, quel est l'avenir d'un groupe que sa réussite a placé sous la dépendance de l'entreprise globale par excellence ? Ce livre nourri par une centaine d'entretiens avec les principaux acteurs de cette histoire répond à ces questions et éclaire les zones d'ombre d'une société qui avait fait de la transparence son image de marque.
Durée:8h. 21min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:33420
Résumé: Attention spoiler ! La série la plus médiatique au monde avec ses 18 millions de téléspectateurs par épisode, celle qui fait subir des pannes informatiques à la chaîne qui la distribue en raison du trop grand nombre de demandes des internautes, la série la plus téléchargée illégalement de tous les temps, dont chaque nouvel épisode suscite l'effroi et la stupeur des fans pris entre enthousiasme et sentiment d'horreur, cette série qui parle de dragons, de Marcheurs Blancs, de Mur, de trahisons, de politique, d'inceste et de meurtres est en fait gorgée de philosophie. Réflexions sur la morale, la politique, la religion, méditation sur la mort ou la question du genre, les passerelles ne manquent pas entre le royaume de Westeros et celui de la philosophie. Cet essai, aussi rigoureux que jubilatoire, met en évidence cette dimension philosophique de la saga de George R. R. Martin - peut-être l'une des clés de son immense succès ?
Lu par:Carole Beuron
Durée:5h. 46min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67771
Résumé: Dans ce livre, Neil Postam propose d’analyser la place dominante qu’a pris le divertissement dans l’espace public et l’impact des médias sur une société contemporaine vouée à la distraction. Refusant les thèses de la manipulation, il montre que les médias, et en particulier la télévision, agissent moins en fonction des contenus qu’ils transmettent qu’à travers la forme de cette transmission : celle de programmes dont le rôle essentiel est le divertissement. Comparant les deux sinistres prophéties de 1984 d’Orwell et du Meilleur des mondes d’Huxley, Postman expose comment nous en venons à adorer les technologies qui détruisent notre capacité de penser.
Lu par:Alain Decaux
Durée:1h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17369
Résumé:
Lu par:Henri Duboule
Durée:12h. 45min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:14947
Résumé: Quatrième de couv. : Le Ier siècle de notre ère fut le cadre d'une révolution invisible. Elle a concerné deux civilisations sans que nul en prît conscience. Jésus de Nazareth et Néron ne se sont jamais rencontrés : le premier mort en 30, le second né en 37. Or c'est sous le règne de Néron que la Révolution de la Croix a pris son élan. Au-delà de bien d'autres, deux villes sont en cause, l'une en Occident, l'autre en Orient. A Rome, Néron règne sur le plus vaste et plus puissant empire qui ait, jusque-là, existé. Ses crimes d'Etat et ses crimes privés lui ont forgé une réputation qui, aujourd'hui encore, entache sa mémoire. A Jérusalem, au lendemain de la crucifixion de Jésus, une poignée de juifs inconnus se prépare à obéir à l'ordre reçu de lui d'aller enseigner les nations. L'homme de Rome est tout, ceux de Jérusalem ne sont rien. Croire à un face-à-face entre une religion aux racines plusieurs fois séculaires et une autre qui n'existe pas encore ne présente apparemment aucun sens. Pourquoi y ai-je songé si souvent ? Pourquoi me suis-je posé tant de questions ? Pourquoi ai-je interrogé sans relâche la littérature inégale - abondante chez les Latins, fragmentaire chez les chrétiens - propre à éclairer le siècle de Néron qui est aussi celui de saint Pierre ?
Lu par:Alain Decaux
Durée:1h. 7min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17317
Résumé: Alain Decaux donne une conférence sur Alexandre Dumas et le rapport qu'il entretenait avec la région méditérannéenne...
Durée:14h. 14min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23853
Résumé: La Course à l'abîme, c'est le temps de l'entre-deux-guerres. Lorsque les survivants de 1914-1918 sont revenus de l'enfer des tranchées, ils ont cru avoir vécu l'ultime grande guerre de l'histoire. Ils répétaient : " Plus jamais ça ! " Le nouveau livre d'Alain Decaux, écrit avec cet art du récit que l'on connaît à l'auteur, montre comment cette certitude a volé en éclats, comment le monde s'est vu précipité dans un nouveau conflit : cet enchaînement fatal, A. Decaux le fait sentir en évoquant onze étapes dont chacune constitue un extraordinaire suspense. Ce qui frappe sans doute le plus, c'est que ces moments clés soient souvent si proches l'un de l'autre. On a peine à croire que la découverte des excroqueries de Stavisky et, le 6 février 1934, la marche des Parisiens sur le Palais-Bourbon ne précèdent que de quatre mois le massacre par Hitler de ses plus vieux camarades et de neuf mois la mise en œuvre par Staline d'une terreur qui fera des millions de morts.
Durée:14h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:22212
Résumé:
Durée:19h. 25min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:22379
Résumé: A 11 ans, condamné à mort par les médecins, je lis " Le Comte de Monte-Cristo " et je survis. J'y vois un rapport de cause à effet. Entre 11 et 20 ans, j'écris onze pièces de théâtre dont aucune n'est jouée. Je ne désespère pas. A 19 ans, je suis rédacteur en chef du journal d'un mouvement de jeunesse. Je ne trouve pas cela normal. A 20 ans, je vis mon premier amour, ce qui me semble cette fois d'une extrême logique. A 22 ans, je publie mon premier livre mais entre aussitôt au sanatorium pour une tuberculose. Ce donnant-donnant ne me satisfait pas. A 26 ans, je suis l'un des trois créateurs, à la radio, de " La Tribune de l'histoire ". L'émission durera quarante-six ans. Je n'en suis pas encore revenu. A 29 ans, la télévision s'offre à moi avec " La Caméra explore le temps ". Elle dure dix ans. On la supprime en plein succès. A 44 ans, on m'invite à parler seul devant une caméra. " Alain Decaux raconte " dure vingt ans. J'attends la chute. Elle ne vient pas. Je m'occupe comme je peux : je publie 68 volumes. En 1968, on joue - enfin - ma première pièce. En 1975, j'écris " Le Cuirassé Potemkine " pour Robert Hossein. Le bon peuple y court. Dix autres pièces suivront. En 1976, la Faculté me retombe dessus : double pontage coronarien. Je m'en sors. N'ayant jamais enseigné, je livre un combat pour que l'histoire retrouve sa place dans le cycle élémentaire dont on l'avait chassée. Je le gagne. En 1979, je suis élu à l'Académie française. Mes amis estiment que j'ai trop de chance. Ils ont tort : en 1987, nouveau pontage, beaucoup plus grave que le premier. Je reste en vie mais ce n'est pas ma faute. Je n'ai jamais songé à entrer dans un gouvernement. On me fait ministre malgré moi. Deux cents ans après la naissance d'Alexandre Dumas, mon idole, je le reçois au seuil du Panthéon. Je décide enfin de publier mes mémoires et de tout dévoiler de ma vie secrète. Toute chance en ce monde, dit-on, se paie par son contraire. Au lecteur de juger si je n'en suis pas un exemple parfait.
Durée:11h. 24min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12348
Résumé: "Je m'attache à Paul depuis plus d'un demi-siècle. Je l'ai cherché autant dans les livres que dans tous les lieux où il a vécu, écrit ces lettres magnifiques devenues des sources fondamentales. L'homme est immense. Fou du Christ. Effrayant par l'absolu de ses exigences. La chance de l'historien est ici de disposer de sources uniques. L'immense correspondance de Paul a franchi les siècles. Par ailleurs, un chroniqueur de talent s'est attaché à lui et a retracé ses combats, ses voyages dont chacun est un roman d'aventure." (A. D.)