Contenu

La source

Résumé
Août 1904, dans un village de Franche-Comté. Lottie est encore une enfant lorsqu'elle aperçoit un homme entrer dans le domaine des Ardennes pour y abandonner un bébé. Nous voilà plongés dans une intrigante histoire de famille. Histoire que Lottie raconte, des années plus tard, à une jeune femme en quête de son passé. Mais la source des récits est-elle pure ? Où commence la fable, où s'arrête la vérité ? Dans tous les cas, une chose est certaine, ce roman est source de plaisir à la lecture de cette langue riche et foisonnante ! Christine Grivel, Libraire, Payot-Genève Cornavin - Automne 2015
Durée: 17h. 4min.
Édition: Arles (Bouches-du-Rhône), Actes Sud, 2015
Numéro du livre: 33387
ISBN: 9782330053185

Documents similaires

Durée:12h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68652
Résumé: Un soir d'automne, Hélène se rend dans une petite station balnéaire de Gironde au volant de la voiture qu'elle a louée à Paris, décidée cette fois-ci à mettre enfin en vente sa vieille villa isolée sur la dune, achetée dix ans plus tôt à une institutrice depuis lors décédée. En se délestant de ce bien dont elle ne tire que tracas et tourments, Hélène pense évacuer les fantômes qui parasitent son existence de femme active, célibataire nullipare, et satisfaite de l'être, ainsi qu'elle se le proclame. Or, dès le premier soir, la maison se révèle squattée par un jeune photographe nippo-canadien dont la compagnie va bousculer ses plans. De même, l'arrivée inopinée de Bambi, sa filleule chérie, en proie à de sérieux soucis personnels, et la rencontre d'inconnus du voisinage dérèglent le programme initial comme si conjonctions cosmiques et fureurs atlantiques interféraient autant que les événements prosaïques pour que s'opère la métamorphose dont chaque personnage semble devoir faire l'expérience. Entre apprivoisement du présent et revisitation du passé, relations neuves et effractions intimes, remuements géologiques, climatiques et historiques, entre plages jalonnées de blockhaus, chemins forestiers parcourus par des nuits sans lune, tempête centennale, crimes anciens surgissant d'un tableau et voix perdues, entre érosion des côtes océanes et de toutes les certitudes, Hélène s'effondre comme pour mieux se relever, s'ouvrir aux initiations qui l'attendent et vivre la mue libératrice et amoureuse à laquelle elle ignorait si ardemment aspirer.
Durée:5h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:25130
Résumé: Dans une ville portuaire, au cours de la Seconde Guerre mondiale. Lise et Marie, femmes de maison, cherchentà louer un appartement ensemble, afin d'éviter l'inévitable chambre de bonne, réservée aux domestiques des gens fortunés. Paradoxalement, elles se décident pour une maison qui ne leur plaît guère, ni à Lise, la narratrice, ni à Marie, beaucoup plus âgée que son amie. L'occupation de cenouveau logement est le point de départ du portrait de Marie, brossé sans misérabilisme, sans effusion inutile, le portrait de cette femme solitaire (face à une autre solitaire), traversant la vie malgré les coups, les revers, les meurtrissures révélées au fil du temps, au fil des pages, tout doucement, racontées longtemps après les événements, longtemps après la guerre, avec son lot d'ennuis quotidiens. Texte d'atmosphère lourde, sourde, texte des non-dits précédant la difficulté de dire,Les Mal Faméesest le récit au féminin de destins croisés, d'une amitié rare. Déjà auteur d'une dizaine de livres, Anne-Marie Garat fait preuve ici d'un étonnant renouvellement dans l'écriture, un renouvellement édifié dans la continuité, dans cette relation subtile entre deux femmes, diminuées et marquées par un passé douloureux, angoissées par un avenir délicat.
Lu par:Simon Corthay
Durée:30h. 33min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:34881
Résumé: Après "Dans la main du diable", Anne-Marie Garat nous livre un nouvel et ambitieux questionnement sur l'inscription, dans le temps long de l'histoire, des tourments individuels et des destinées sentimentales confrontés à la rémanence du Mal.
Durée:7h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13582
Résumé: Au fil des voyages et d'une enquête que mène sa narratrice sur de mystérieuses et terrifiantes photographies de la deuxième guerre mondiale, Anne-Marie Garat entremêle finement histoire intime et collective pour interroger la part la plus sombre de notre humanité. Au-delà de cette (en)quête entreprise sur les décombres d'un siècle d'horreurs, au-delà d'une exploration des territoires de la mémoire, dans l'étoffe somptueuse d'un récit aux résonances proustiennes, se révèle aussi l'essence même de la littérature, de l'acte d'écrire et de lire : une façon d'être en soi et au monde. (Christine Rousseau, Le Monde, 10/10/2003)
Durée:1h. 18min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:20090
Résumé: Une femme pénètre pour la dernière fois dans la maison de famille où quatre générations d'hommes et de femmes se sont succédées. Entourée par les vignes du Médoc, au lieu-dit Les Calinottes, la demeure est sur le point d'être vendue. La narratrice s'apprête à y passer une journée et une nuit. Les premiers instants à fouler ce terrain familier ne provoque en elle aucune mélancolie. Son air détaché semble d'ailleurs la contenter voire la rassurer. Mais, malgré elle, ces quatre murs enferment tant de vies, tant de reliques, d'objets en tout genre, de postures et de gestes, de traditions... que des effluves imaginaires lui montent à la tête. Des images surgissent avec leurs personnages, des souvenirs lointains, des moments furtifs qu'elle aurait cru anodins refont surface.
Durée:16h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:39503
Résumé: Fin des années 1930. Lorna del Rio quitte précipitamment les beaux quartiers d’Hollywood avec la petite Jessie et fonce vers le Grand Nord-Ouest du Yukon et de l’Alaska, sur les routes, par mer et jusque sur les anciennes pistes indiennes. Son périple croise les légendes de l’épopée de l’or et des trappeurs d’antan, avec pour seul guide une mystérieuse carte folle et ses munitions de première nécessité : son étole de vi­son, sa trousse à maquillage, son colt, une fortune volée dans le coffre d’Oswald Campbell, feu l’obèse papa de Jessie ; et surtout une sacoche pleine de vilains secrets. D’où vient-elle, que fuit-elle ? Que cherche l’intrépide pin-up, qui change de nom à tout bout de champ et ment comme elle respire ? L’histoire de cette cavale, c’est Jessie qui, quinze ans plus tard, un soir d’avril 1954, la raconte à Bud Cooper, dans la banlieue d’Anchorage. Car qui d’autre que Bud tendrait l’oreille pour comprendre ce qu’a vécu Jessie, l’année de ses six ans, protégée par Kaska, l’Indienne gwich’in, puis réfu­giée dans une autre tribu, et enfin exfiltrée par l’homme que le FBI a payé pour “délivrer” la fillette ?