Contenu

Penser entre les langues

Résumé
Dans ses différentes fonctions (enseignement, édition, conseiller au Ministère de la Recherche, etc.), Heinz Wismann n'a cessé d'interroger les traditions intellectuelles qui, dans leurs différences et leurs contradictions, constituent la culture philosophique et scientifique contemporaine. D'où le titre de sa grande collection au Cerf, « Passages », en référence à Walter Benjamin, dans l'idée que la complexité du monde actuel n'est intelligible que par un décentrement rigoureux des disciplines et des traditions savantes et nationales. Depuis plus de trente ans, Heinz Wismann a joué en France un rôle décisif dans la vie culturelle et intellectuelle où il s'est attaché à transmettre et à reconstruire des traditions à l'époque oubliées : les présocratiques (Héraclite), l'idéalisme allemand (Cassirer, Benjamin). Au centre de toutes ses activités de passeur entre l'Allemagne et la France, le ressort de sa démarche est une analyse des mécanismes par lesquels une tradition se sédimente et tout à la fois innove ; la conception des rapports entre les langues en est le terrain d'exercice privilégié.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 10h. 25min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2012
Numéro du livre: 26704
ISBN: 9782226208965
Collection(s): Bibliothèque Albin Michel. Idées
CDU: 100

Documents similaires

Lu par:Louis Belon
Durée:2h. 43min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:29088
Résumé: Dans cet admirable petit livre, l'auteur donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire : s'adonner au tir à l'arc pour comprendre le zen, pratiquer les arts martiaux, non pour en attendre des jouissances esthétiques mais pour former le mental et le mettre en contact avec la réalité ultime.
Durée:12h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32560
Résumé: Ainsi parlait Zarathoustra est une œuvre philosophique magistrale. Elle a bouleversé la pensée de l'Occident. " Nietzsche démolit, il sape ", disait Gide. Il remet définitivement l'homme en question. Poète-prophète, Zarathoustra se retire dans la montagne et revient parmi les hommes pour leur parler. Sa leçon essentielle : " Vouloir libère " Son leitmotiv : rejeter ce qui n'est pas voulu, conquis comme tel, tout ce qui est subi. C'est le sens du fameux : " Deviens celui que tu es. " La vertu est souvent le droit du plus faible, elle paralyse tout, désir, création et joie. Le surhomme nietzschéen est celui qui a la plus grande diversité d'instincts qui s'opposent puissamment mais qu'il maîtrise. La pensée de Nietzsche est un défi permanent. Elle échappe à tout système politique.
Lu par:Jean Frey
Durée:12h. 17min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:14405
Résumé: Nietzsche, enquêtant sur l'origine des valeurs fondatrices de la morale chrétienne, paraît emprunter sa méthode à Sherlock Holmes. À qui profite le crime ? Comment la modération, l'humilité, l'abnégation ont pu être élevées au rang de vertus cardinales ? Quel type d'homme peut avoir intérêt à valoriser la capacité de se retenir au point de prétendre qu'il faut plus de force pour ne rien faire que pour agir ? Qui peut vouloir dégrader la vie au point de condamner ceux qui sont assez puissants pour en assumer les contradictions et pour en jouir sans compter ? Des hommes, sans doute, de constitution fragile, incapables de supporter de trop vives sensations... La morale chrétienne serait donc un crime contre la vie. Elle trouverait son origine dans le ressentiment des faibles envers les forts, dans la volonté de vengeance du troupeau qui ne peut s'élever qu'en rabaissant ceux qui le dépassent... (Amazon.fr)
Durée:8h. 47min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:35163
Résumé: Dans ce court texte qui réfléchit les derniers rayons de la lumière déclinante de nos idéaux, Nietzsche ausculte nos anciennes idoles. C'est toute l'histoire de la philosophie qui est ainsi passée au scalpel, et qui tombe parfois en mille morceaux. L'humour le dispute ici à la sévérité - cruauté de bon aloi.Au carrefour de la métaphysique et de la morale, le Crépuscule des idoles interroge les notions fondamentales de la philosophie, telles que la raison, la volonté, la vérité.Le dossier- l'architecture de l'oeuvre- l'auteur et le contexte- chronologie- thèmes et problématiques de l'oeuvre- glossaire
Durée:17h. 7min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:17090
Résumé: Inspiré des trois questions kantiennes (Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ?), cet essai est une invitation à réfléchir par soi-même en revisitant les notions fondamentales que sont la vérité, la connaissance, la mémoire, la religion, la justice ou le bonheur. Mêlant les disciplines, ajoutant anecdotes personnelles et références inattendues, l'auteur nous guide avec esprit à travers le continent du savoir, à la découverte de nous-mêmes. Chemin faisant, il convoque aussi bien Nietzsche, Schopenhauer ou Darwin que Louis Armstrong, nous entraîne dans les îles grecques pour évoquer Socrate, cite les Beatles pour parler d'anthropologie ou Tolstoï pour nous initier au sens de la vie.
Lu par:Serge Cantero
Durée:7h. 54min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:33374
Résumé: Au sortir d'une enfance presque légendaire dans le château de ses ancêtres, le jeune Danois Malte Laurids Brigge se retrouve, solitaire, à Paris. Ses cahiers sont le livre de la souffrance, où affluent les souvenirs et les angoisses de Rilke.
Lu par:Jehan Despert
Durée:1h. 20min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17311
Résumé:
Durée:27h. 46min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:33759
Résumé: Commencé en 1876, et achevé au début de 1878, le premier livre de Humain, trop humain, qui composte 638 aphorismes, a été pour l'essentiel dicté à Peter Gast, alors étudiant à Bâle. Il paraîtra le 30 mai 1878, pour saluer le centième anniversaire de la mort de Voltaire, " l'un des plus grands libérateurs de l'esprit ". Le second livre contient deux écrits distincts, Opinions et sentences mêlées et Le Voyageur et son ombre, qui seront quant à eux publiés l'un en 1879 et l'autre en 1880. Nietzsche s'est désormais libéré des influences qui pesaient sur lui et son radicalisme trouve enfin son expression la plus ferme. Il pourfend la métaphysique traditionnelle, affronte le problème de l'éthique, développe sa critique du christianisme, renforce sa réflexion sur l'art et aborde des sujets aussi divers que le mariage, la femme, les rapports humains, la violence entre les hommes...
Durée:5h. 57min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:73680
Résumé: Après Lettres à un jeune poète, cette émouvante correspondance est une découverte majeure, riche de lumineuses leçons de vie " Dans la vie, on n'éveille jamais assez souvent le sentiment du commencement en soi, et nul besoin pour cela d'un grand changement extérieur, car nous modifions le monde depuis notre coeur même, et si celui-ci veut bien être neuf et incommensurable, celui-là se présente alors comme au jour de sa création : infini. Si nous devions nous rencontrer un jour et pourquoi cela ne se réaliserait-il pas, vous réclamez que je vous raconte l'histoire d'un commencement nouveau qui se produisit durant une période de mon enfance des plus difficiles et en quelque sorte tout à fait désespérée. Que cela demeure une promesse entre nous. " Cette émouvante correspondance avec la jeune Anita Forrer est une découverte majeure qui comblera tous les amoureux de l'oeuvre de Rainer Maria Rilke. Rendu pour la première fois accessible en langue française, cet échange épistolaire, qui peut se lire comme le prolongement des Lettres à un jeune poète, ouvrit à Anita Forrer des espaces spirituels insoupçonnés et donna un sens nouveau à son existence. Rilke fut son guide et son confident, comme il l'avait été quinze ans plus tôt pour Franz Xaver Kappus. Les lectrices et lecteurs d'aujourd'hui puiseront à leur tour dans ce texte inédit de lumineuses leçons de vie.
Lu par:Carole P.
Durée:1h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:14875
Résumé: La fatigue soudain saisit l'enfant au milieu des siens, puis c'est la fatigue mortelle des cours morts de l'université ; mais il y a des fatigues plus profondes, plus intérieures, séparatrices et révélatrices à la fois. Cette fatigue-là creuse les êtres et leur donne aussi une présence nouvelle : c'est la clairvoyance de la fatigue. Elle peut rassembler pour un moment autour d'une entreprise commune - une batteuse -, mais il y a aussi les infatigables, les tueurs survivants de l'extermination, frais et dispos, et leurs guillerets descendants. La fatigue peut être tranquille mais la fatigue la plus grande naît peut-être à la vue de la cruauté toute simple, quotidienne. La fatigue donne forme au monde, elle aiguise la perception, elle établit une infranchissabilité réciproque entre les êtres, mais par là aussi une communication.
Durée:2h. 48min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67166
Résumé: "Qui prête attention aux bonnes manières mais rejette le mensonge ressemble à un homme qui s'habille à la mode mais n'a pas une chemise à se mettre". Voici un ouvrage d'un genre nouveau, dans lequel Walter Benjamin pratique le collage à la manière de ces amoureux des télescopages poétiques que furent Dada et les surréalistes. Rue à sens unique se compose de notes autobiographiques, de souvenirs d'enfance, d'aphorismes, de scènes de la vie urbaine, de considérations acérées sur l'état du monde, et de l'Allemagne en particulier, mais aussi de réflexions sur l'écriture elle-même, sur la graphologie.
Durée:7h. 53min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:33774
Résumé: Benn est certainement le poète allemand le plus original de ce siècle. Mais cette originalité puissante est aussi, paradoxalement, révélatrice de pans entiers de la culture allemande de son temps. Or, si les poèmes de Benn, comme ceux de tous les grands poètes, ne peuvent que perdre en traduction une part de leur fulgurante densité, les textes de prose poétique réunis ici peuvent donner directement accès à ce qui fait à la fois l'originalité et la représentativité de leur auteur. Face à son époque tumultueuse, ce fils de pasteur qui a choisi d'être médecin (en dermatologie et M.S.T.) incarne l'expressionnisme le plus brutal, le nihilisme le plus radical, le cynisme le plus provocant, le primitivisme le plus réactionnaire. Mais ces textes, d'une beauté convulsive et hallucinatoire, sont furieusement tendus vers un Absolu, qui est sans doute l'écriture elle-même.