Contenu

Humain, trop humain

Résumé
Commencé en 1876, et achevé au début de 1878, le premier livre de Humain, trop humain, qui composte 638 aphorismes, a été pour l'essentiel dicté à Peter Gast, alors étudiant à Bâle. Il paraîtra le 30 mai 1878, pour saluer le centième anniversaire de la mort de Voltaire, " l'un des plus grands libérateurs de l'esprit ". Le second livre contient deux écrits distincts, Opinions et sentences mêlées et Le Voyageur et son ombre, qui seront quant à eux publiés l'un en 1879 et l'autre en 1880. Nietzsche s'est désormais libéré des influences qui pesaient sur lui et son radicalisme trouve enfin son expression la plus ferme. Il pourfend la métaphysique traditionnelle, affronte le problème de l'éthique, développe sa critique du christianisme, renforce sa réflexion sur l'art et aborde des sujets aussi divers que le mariage, la femme, les rapports humains, la violence entre les hommes...
Durée: 27h. 46min.
Édition: Paris, Le Livre de poche, 2000
Numéro du livre: 33759
ISBN: 9782253067153
Collection(s): Classiques de poche
CDU: 128

Documents similaires

Durée:8h. 47min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:35163
Résumé: Dans ce court texte qui réfléchit les derniers rayons de la lumière déclinante de nos idéaux, Nietzsche ausculte nos anciennes idoles. C'est toute l'histoire de la philosophie qui est ainsi passée au scalpel, et qui tombe parfois en mille morceaux. L'humour le dispute ici à la sévérité - cruauté de bon aloi.Au carrefour de la métaphysique et de la morale, le Crépuscule des idoles interroge les notions fondamentales de la philosophie, telles que la raison, la volonté, la vérité.Le dossier- l'architecture de l'oeuvre- l'auteur et le contexte- chronologie- thèmes et problématiques de l'oeuvre- glossaire
Durée:12h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32560
Résumé: Ainsi parlait Zarathoustra est une œuvre philosophique magistrale. Elle a bouleversé la pensée de l'Occident. " Nietzsche démolit, il sape ", disait Gide. Il remet définitivement l'homme en question. Poète-prophète, Zarathoustra se retire dans la montagne et revient parmi les hommes pour leur parler. Sa leçon essentielle : " Vouloir libère " Son leitmotiv : rejeter ce qui n'est pas voulu, conquis comme tel, tout ce qui est subi. C'est le sens du fameux : " Deviens celui que tu es. " La vertu est souvent le droit du plus faible, elle paralyse tout, désir, création et joie. Le surhomme nietzschéen est celui qui a la plus grande diversité d'instincts qui s'opposent puissamment mais qu'il maîtrise. La pensée de Nietzsche est un défi permanent. Elle échappe à tout système politique.
Lu par:Jean Frey
Durée:12h. 17min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:14405
Résumé: Nietzsche, enquêtant sur l'origine des valeurs fondatrices de la morale chrétienne, paraît emprunter sa méthode à Sherlock Holmes. À qui profite le crime ? Comment la modération, l'humilité, l'abnégation ont pu être élevées au rang de vertus cardinales ? Quel type d'homme peut avoir intérêt à valoriser la capacité de se retenir au point de prétendre qu'il faut plus de force pour ne rien faire que pour agir ? Qui peut vouloir dégrader la vie au point de condamner ceux qui sont assez puissants pour en assumer les contradictions et pour en jouir sans compter ? Des hommes, sans doute, de constitution fragile, incapables de supporter de trop vives sensations... La morale chrétienne serait donc un crime contre la vie. Elle trouverait son origine dans le ressentiment des faibles envers les forts, dans la volonté de vengeance du troupeau qui ne peut s'élever qu'en rabaissant ceux qui le dépassent... (Amazon.fr)
Lu par:André Jobez
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39383
Résumé: Peut-on rire de tout ? Si vous n'aimez pas les chaussettes que votre grand-mère vous offre à Noël, devez-vous le lui dire ? Laisser mourir ou aider à mourir ? Est-ce si grave de voir disparaître les tigres ? Pourquoi punir le meurtre plus sévèrement que la tentative de meurtre ? Le commerce équitable l'est-il vraiment ? Vous découvrirez 101 dilemmes originaux - certains amusants, d'autres dramatiques voire réalistes - qui vous obligeront à reconsidérer votre vision du bien et du mal : un bourreau doté d'un grand sens moral, une femme qui, juste pour le prix d'un latte, peut guérir une personne malade et un homme qui sait jouer des poings n'est pas pour autant, un assassin. Une approche ludique de l'éthique qui vous exposera à des choix cornéliens
Lu par:Monique Gay
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31867
Résumé: Le 7 janvier 2015, les valeurs de nos sociétés occidentales ont été bafouées. Le traumatisme, ravivé par les attentats du 13 novembre à Paris, est toujours aussi vif, mais en débattre n'a jamais été aussi délicat. Car si critiquer les croyances qui nourrissent le terrorisme, c'est risquer d'être perçu comme intolérant ou raciste, s'interdire de les critiquer, c'est être prisonnier du politiquement correct et, en fin de compte, risquer de faire le jeu des extrémismes de tous bords. Pour sortir de cette impasse et réagir avec discernement face aux attaques contre les libertés au coeur de nos démocraties, Carlo Strenger, philosophe, psychanalyste et membre du comité d'observation du terrorisme, crée un concept inédit : le mépris civilisé. "Je le définis comme une capacité à s'inscrire en faux contre des credo, des comportements et des valeurs, dès lors qu'ils nous apparaissent irrationnels, immoraux, incohérents ou inhumains". Renouer avec la responsabilité de s'instruire, refuser d'amalgamer individu et idéologie, Le Mépris civilisé est un rappel indispensable des valeurs humanistes héritées des Lumières, un pamphlet d'une actualité brûlante, un outil indispensable pour oser mener un débat éclairé.
Durée:17h. 4min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36821
Résumé: Interroger le fanatisme de la vérité qui gouverne la philosophie, reconnaître la vie seule pour source de toute valeur, l'indépendance pour la vertu suprême du philosophe, et rechercher une réconciliation inédite de l'art et de la science : tel est pour Nietzsche le sens du gai savoir, de l'a idée provençale de "gaya scienza", cette unité du troubadour, du chevalier et de l'esprit libre par laquelle cette magnifique culture ancienne des Provençaux se distingue de toutes les cultures équivoques". Unité de l'amor fati et de la philosophie de Dionysos, le gai savoir est la philosophie du oui à la vie, engendrée par la reconnaissance et l'aquiescement, qui culmine dans la pensée de l'éternel retour, présentée ici pour la première fois. Le Gai Savoir, publié en 1882, réédité et augmenté en 1887, constitue donc le prélude de Ainsi parlait Zarathoustra. "Je mets au rang des choses que je n'oublierai pas le fait qu'on m'a envoyé pour ce livre du "gai saber" plus de félicitations que pour tous les autres réunis. "
Durée:14h. 19min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:21403
Résumé: Avec le gai savoir, Nietzsche nous fait part de ses pensées pour vivre gaiement tout en étant conscient. Plusieurs de ses thèmes majeures sont abordés dans cette oeuvre, notamment l'art, la mort de Dieu, l'avénement du nihilisme occidental, l'instinct du troupeau, l'éternel retour etc. Ses textes clairvoyants gonflés par le lyrisme et de nombreuses métaphores (parfois difficiles à assimiler) ont un but ambigu : nous faire réfléchir, débrider notre réflexion, mais Nietzsche nous met en garde contre toute idée d'appropriation d'une pensée, sa doctrine - qui n'en est pas une - ne peut en aucun cas être appliqué.
Durée:3h. 37min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16883
Résumé: A travers la figure emblématique de David Strauss, Nietzsche attaque vigoureusement, et avec ironie, les philistins de la culture allemande. Il distingue la Kultur de l'homme instruit et la Bildung qui est le propre de l'homme cultivé. Pour lui, la culture implique l'idée de sens critique et la Bildung est ce qui permet à l'homme d'échapper aux déterminismes biologiques et sociaux.
Durée:2h. 38min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16717
Résumé: Le cas Wagner est une oeuvre du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, publiée en 1888. Elle prend la forme d'une lettre divisée en plusieurs paragraphes numérotés, suivie par deux post-scriptum et un épilogue. À travers Richard Wagner, Nietzsche dessine et critique en creux la décadence de son temps, caractérisée par l'histrionisme, l'hypocrisie morale et la manipulation des masses.
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:65198
Résumé: " Je déteste tout ce qui ne fait que m'instruire, sans augmenter mon activité ou l'animer directement ". Placée sous l'invocation de ces paroles de Goethe, la Seconde Considération intempestive de Nietzsche est une violente adresse polémique contre la société de son temps, où il voit une époque et une culture vouées à la " maladie historique ". Nous vivons une époque en danger de mort ; pour la raison majeure qu'elle idolâtre l'histoire. Nous débarrasser de ce culte, c'est retrouver l'exigence pressante de la vie et lui faire droit, c'est plaider encore pour une conception artistique de la vie. Analysant l'histoire d'un triple point de vue -monumental, antiquaire ou critique -, la réflexion de Nietzsche esquisse et déploie les thèmes majeurs de l'œuvre à venir : la lutte contre la " maladie de la civilisation ", le nihilisme, le contentement de soi, l'exigence de créer de nouvelles valeurs ... Dirigé contre la société allemande en 1875, ce véritable procès de l'esprit du XIXe siècle n'a pas perdu de son actualité. L'histoire, " l'information ", la médiatisation ne sont-elles pas aussi la maladie de notre temps ?
Durée:5h. 23min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:33412
Résumé: Au XVIIIe siècle, un nouveau fluide fascine le monde : l'électricité. L'intensité devient un idéal ordinaire pour l'homme et un concept savant de philosophie, de la puissance nietzschéenne au vitalisme de Deleuze, de l'excitation nerveuse des libertins à l'adrénaline du désir, de la performance et des sports extrêmes... L'intensité est une puissance qui organise le monde et vivre le plus fort possible représente la valeur suprême de l'existence. Un idéal contemporain séduisant mais aussi un piège, qui produit peut-être le contraire de ce qu'il promet. Tristan Garcia bâtit une magnifique philosophie éthique de l'intensité.
Lu par:Louis Belon
Durée:2h. 43min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:29088
Résumé: Dans cet admirable petit livre, l'auteur donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire : s'adonner au tir à l'arc pour comprendre le zen, pratiquer les arts martiaux, non pour en attendre des jouissances esthétiques mais pour former le mental et le mettre en contact avec la réalité ultime.